dans ce site

ZODIAC

Du 27 novembre au 4 décembre 2021

Quatrième phase de la deuxième Lune d’Automne


dimanche 28 novembre 2021, par Rock’Astres

Du Dernier Quartier le 27 novembre 2021 à 12h27 UTC

A la Nouvelle Lune le 4 décembre 2021 à 7h42 UTC

Pour télécharger la fiche résumé imprimable, clic sur la vignette ci-dessous

Retrouvez-nous pour l’actualité céleste en vidéo chaque semaine sur YouTube
Pour recevoir l’annonce de la prochaine séance en direct, inscrivez-vous ici

"L’Almanach des Faits Célestes" nouvelle formule

L’article intégral est accessible sur abonnement au prix de 7€ par mois ou 70€ par an.
avec en bonus :
accès au groupe privé Facebook pour échanger et approfondir toutes les questions qui vous tiennent à cœur en astronomie, astrologie, astrophysique et cosmologie
un atelier en ligne de 2h par mois pour perfectionner vos connaissances en mécanique céleste.
et aux coulisses de l’Almanach, pour avancer 10 fois plus vite !.

Le résumé, les photos d’astrams (astronomes amateurs) et la revue de presse de l’actualité astronomique et astronautique restent gratuits pour tous.
Fidèles lecteurs, profitez de mon offre préférentielle à 5€ par mois / 50€ par an.
Voici le code à taper dans le formulaire de commande pour bénéficier de cette réduction 615B1F0F (mensuel) et 615B2277 (annuel)

A partir de là, les HEURES sont en HEURE LÉGALE FRANCE MÉTROPOLE

Heure d’hiver du dimanche 31 octobre 2021, 1h00 UTC
au dimanche 27 mars 2022, 1h00 UTC, probablement
UTC (Universal Coordinated Time - Temps Universel Coordonné) = heure légale hiver - 1 heure

Passage à l’heure d’hiver en 2021

L’éclipse partielle de Lune
19nov21 en Argentine photo source

En bref ...

La Lune
Elle marque les signes de Vierge à Sagittaire
Elle passe de la constellation du Lion (Leo) à celle d’ Ophiuchus (Oph)

Sa 27, signe Vierge (3h11), conjoint Régulus (3h26), latitude maximale (6h22), Dernier Quartier (13h27)
Di 28, arrive devant la constellation de la Vierge (19h43)
Lu 29, signe Balance (9h54)
Ma 30, passe en déclinaison Sud (2h47)
Me 1, conjoint Spica (8h13), signe Scorpion (12h55)
Je 2, arrive devant la constellation de la Balance (0h55)
Ve 3, conjoint Mars (1h45), dernier croissant (7h10), signe Sagittaire (13h09), arrive devant la constellation du Scorpion (15h32), nœud descendant (15h57)
Sa 4, arrive devant la constellation d’Ophiuchus (1h53), éclipse totale de Soleil, maximum à 8h33, Nouvelle Lune (8h42), sort des limites zodiacales (10h06), périgée (11h04), conjoint Mercure (13h52)

Le Soleil est :
dans le signe du Sagittaire
devant la constellation du Scorpion jusqu’au 29 novembre, 23h46, puis Ophiuchus
conjonction supérieure de Mercure le 29 (5h39)

Soleil et planètes en géocentrique
Lu 29, Mercure en conjonction supérieure, Neptune déclinaison minimale (13h10), Mercure arrive devant la constellation d’Ohiuchus (19h26)
Ma 30, Mercure apogée (16h08)
Me 1, Neptune est stationnaire et reprend son mouvement direct

Rétrogrades : Neptune 25 juin-1er décembre, Uranus 20 août-18 janvier 2022

En héliocentrique
Lu 29, Mercure opposé Terre (5h21), Vénus conjoint Uranus (7h39)
Je 2, Mercure aphélie (0h34)

Au fil des jours et des nuits …

Samedi 27 novembre 2021

Lune et Regulus
27nov21 0:00

- A 0h09 la Lune est conjointe à Regulus dans le plan équatorial, l’étoile 5°07’ au Sud.
Pour notre localisation, la Lune se lève le 26 à 23h26 et Regulus à 23h45 ;
les deux culminent aux alentours de 6h30, Régulus à 57° de hauteur.

- A 1h13, Lune carré Soleil dans le plan équatorial :
ascension droite 10/16h 12m, déclinaison Soleil -21°07’ -descend, Lune +16°47’ -descend.

aspect de la Lune
27nov21 3:00 Alphonsus

- Aux alentours de 3h00, la Lune atteint sa libration minimale en latitude : B= -6,5° (elle présente son Sud au maximum) ;
admirer le coucher du Soleil sur le trio de cratères Ptolémée, Alphonsus et Arzachel,
A comparer avec le lever de Soleil sur la même formation

- A 3h11, la Lune entre dans le signe de la Vierge  ; Lg 150° à 180° ; sa latitude est alors de +5°17’, monte.
- A 3h26 elle est conjointe à Regulus dans le plan écliptique, Δ +4°32’
Regulus marque de nos jours le 1er degré du signe de la Vierge (longitude moyenne de la date : 150°07’45’’

- Aux alentours de 4h00, la planète naine (1) Cérès est à l’opposition du Soleil dans le plan écliptique

- A 6h22, la Lune atteint sa latitude maximale : +5°17’56" au Nord du plan de l’écliptique ("ailes du Dragon") ;
longitude : 151°41’ (2e VIE) ; ascension droite 10h 22m, déclinaison +15°49’ -descend.

Dernier Quartier de Lune à 13h27

= Lune carré Soleil dans le plan écliptique
6e degré du signe de la Vierge - Soleil 6e Sagittaire
Devant la constellation du Lion (Leo)
latitude de la Lune +5°17’ -descend
distance : 388 355 km soit 60,89 rayons terrestres
diamètre apparent : 30,8 minutes d’arc

- Aux alentours de 15h10, Mercure et Pluton sont en parallèle de latitude héliocentrique.

- Aux alentours de 22h30, la planète naine (1) Cérès est à l’opposition du Soleil dans le plan équatorial

Dimanche 28 novembre

- Aujourd’hui, maximum attendu de l’essaim météoritique des Orionides de novembre (NOO)

- A 5h23, Terre carré Jupiter en héliocentrique

aspect de la Lune
28nov21 Copernic

- En fin de nuit, sur la Lune proche de sa libration minimale en longitude,
les ombres du soleil couchant s’allongent sur le cratère Copernic

- Aux alentours de 8h55, Mercure et Vénus sont en parallèle de latitude héliocentrique.

- Aux alentours de 13h00, la Lune atteint sa libration minimale en longitude (L= -7,9°) ; elle nous présente son Ouest au maximum.
A apprécier en fin de nuit.

- En début de nuit, remarquer avec un instrument l’astéroïde (3) Junon près de l’amas ouvert M16

- A 19h43, la Lune arrive devant la constellation de la Vierge (Vir) ; longitude 172°00’ (23e VIE) ; latitude +4°58’, descend.

Lundi 29 novembre

- A 5h21, Mercure opposé Terre en héliocentrique.

- A 5h39, conjonction supérieure de Mercure dans le plan écliptique

- A 7h39, Vénus conjoint Uranus en héliocentrique->#helio].

- A 9h54, la Lune entre dans le signe de la Balance  ; Lg 180° à 210° ; sa latitude est alors de +4°40’, descend.

- A 10h56, Mercure conjoint Soleil dans le plan équatorial

- Aux alentours de 13h00, la planète naine (1) Cérès au périgée

- A 13h10, Neptune atteint sa déclinaison minimale

- A 19h26, Mercure arrive devant la constellation d’ Ophiuchus (Oph)

- A 23h46, le Soleil arrive devant la constellation d’ Ophiuchus (Oph)

Mardi 30 novembre

- A 2h47, la Lune traverse le plan équatorial : elle passe en déclinaison Sud ;
déclinaison 0° ; ascension droite 12h 42m. Longitude écliptique 189°41’ (10e BAL), latitude +4°10’, descend

- A 16h08, Mercure à l’apogée

- A 23h35, la Lune est conjointe à Spica dans le plan équatorial, l’étoile 5°52’ au Sud.

Lune et Spica
1dec21 6:30

Mercredi 1er décembre

- A 8h13, la Lune est conjointe à Spica dans le plan écliptique, ∆ +5°04’
Spica, de magnitude 0.95, marque depuis 2014 et pour 72 ans, le 25e degré du signe de la Balance ; longitude 204°08’34"
Au petit matin de ce jour, pour notre localisation, la Lune se lève à 4h15, Spica à 4h18 à sa droite

- A 12h55, la Lune entre dans le signe du Scorpion  ; Lg 210° à 240° ; sa latitude est alors de +2°47’, descend.

- A 13h23, le mouvement de Neptune redevient direct dans le plan écliptique

- A 23h19, le mouvement de Neptune redevient direct dans le plan équatorial

Jeudi 2 décembre

- Aujourd’hui, la comète 430P/Scotti au périhélie

- A 0h55, la Lune arrive devant la constellation de la Balance (Lib) ; longitude 217°19’ (8e SCO) ; latitude +2°11’, descend.

- Aux alentours de 1h00, l’astéroïde (521) Brixia est à l’opposition du Soleil dans le plan équatorial

- A partir d’aujourd’hui la lumière zodiacale est possible à voir en fin de nuit

Vendredi 3 décembre

- A 0h34, Mercure à l’aphélie

- A 1h27, la Lune est conjointe à Mars dans le plan équatorial, la planète 0°13’ au Sud ; élongation solaire de Mars 18° Ouest.
- A 1h45, la Lune est conjointe à Mars dans le plan écliptique, Δ +0°17’ ; longitude 233°17’ (24e SCO)
Il se produit une occultation de Mars par la Lune pour l’Est de l’Asie, le Japon, le Pacifique ; carte
Pour notre localisation, Mars se lève au Sud-est à 6h37, suivie par le dernier croissant de Lune à 6h58

- De 2h41 à 2h57 occultation d’une étoile de la constellation du Lion par un astéroïde, observable en France

dernier croissant de Lune et Mars
3dec21 7h10

- Aux alentours de 7h10, le dernier croissant de cette lunaison est théoriquement visible à l’œil nu
un heure avant le lever du Soleil ; de 1,7%, 25 heures avant la Nouvelle Lune, à l’ Est-sud-est
pour notre localisation : au raz de l’horizon (hauteur 1°), azimut 119°, alors que le Soleil est à 10° sous l’horizon.
Son élongation est de 14° Ouest ; il est devant la constellation de la Balance (Lib)
et marque le 28e degré du signe du Scorpion.
Il se lève à 6h58 (azimlut 117°) et le Soleil à 8h12 pour notre localisation.

- A 13h09, la Lune entre dans le signe du Sagittaire  ; Lg 240° à 270° ; sa latitude est alors de +0°09’, descend.

- A 15h32, la Lune arrive devant la constellation du Scorpion (Sco) ; longitude 241°28’ (2e SAG) ; latitude +0°01’, descend.

- A 15h57, la Lune passe au nœud descendant de son orbite :
dans le plan écliptique, sa latitude est égale à 0° et elle passe au Sud
Longitude 241°43’ (2e SAG) ; (ascension droite : 15h 58m, déclinaison -20°30’ (descend) ;
distance 357 435 kilomètres soit environ 56,0 rayons terrestres .
L’axe des nœuds lunaires (dont le mouvement est rétrograde) est en signes Gémeaux/Sagittaire, du 5 mai 2020 au 18 janvier 2022.

Samedi 4 décembre 2021

- A 1h44 (heure légale française), il est 11h44 et le Soleil culmine au zénith à Noumea

- A 1h53, la Lune arrive devant la constellation d’Ophiuchus (Oph) ; longitude 248°01’ (2e SAG) ; latitude -0°34’, descend.

Nouvelle Lune à 8h42

= Lune conjoint Soleil dans le plan écliptique
Longitude : 252°21’ - 13e degré du signe du Sagittaire
Devant la constellation d’Ophiuchus (Oph)
latitude Lune : -0°58’, descend
distance : 356 804 km soit 55,94 rayons terrestres
diamètre apparent : 33,5 minutes d’arc
éclipse de Soleil
4dec21 pénombre et ombre animation
parcours de l’éclipse
de Soleil source

A 8h33 maximum d’une éclipse totale de Soleil
visible depuis une bande étroite qui traverse la région la plus reculée de la planète.
Le chemin de l’ombre de la Lune commence dans l’océan Atlantique sud à environ 500 kilomètres au sud-est des îles Falkland (les Malouines),
traverse le continent Antarctique et se termine au coucher du Soleil dans l’océan Atlantique sud.
Une éclipse partielle sera observée dans une bande beaucoup plus large, qui comprend l’océan Atlantique,
le sud de l’Afrique, le coin sud-est de l’Australie et la Tasmanie.
Page spéciale PGJ

Elle fait suite à l’éclipse partielle de Lune du 19 novembre dernier
et elle se produit 2 heures et demi avant le passage de la Lune au périgée

- A 8h56, Lune conjoint Soleil dans le plan équatorial ; ascension droite 16h 43m, déclinaison Soleil -22°16’, descend ; Lune -23°16’, descend

- A 10h06, la Lune sort des limites zodiacales Sud (-23°26’12") ; ascension droite 16h 46m ;
longitude écliptique 253°14’ (14e SAG), latitude -1°03’, descend
Elle atteindra sa déclinaison minimale le 6 décembre à 3h31 (-26°19’)
et rentrera dans les limites zodiacales le 7 décembre à 22h18

- A 11h04, la Lune au périgée : au plus près de la Terre à 356 794 kilomètres environ, soit 55,94 rayons terrestres ; diamètre apparent : 33,5 minutes d’arc ;
longitude 253°51’ (14e SAG), latitude -1°06’, descend ; ascension droite 16h 49m, déclinaison -23°34’, descend.
C’est plus près que son périgée précédent le 5 novembre ;
prochain apogée le 18 décembre.

- A 13h43, la Lune est conjointe à Mercure dans le plan équatorial, la planète 0°58’ au Sud ; élongation solaire de Mercure 3° Est.
- A 13h52, la Lune est conjointe à Mercure dans le plan écliptique, Δ +0°59’ ; longitude 255°33’ (16e SAG)

LE SOLEIL

parcours du Soleil
22sep21-13mai22

Devant la constellation du Scorpion (Sco) depuis le 23 novembre,
il arrive devant Ophiuchus (Oph) le 29 novembre à 23h46 ; longitude écliptique 247°55’ (8e SAG).
Il reste devant cette constellation jusqu’au 18 décembre ; il arrivera alors devant le Sagittaire (Sgr).

- Ci-contre, sa position dans le plan équatorial devant les constellations, jour après jour du 22 septembre 2021, 0h TU (30e VIE) au 13 mai 2022, 0h TU (23e TAU)

- Dans le signe du Sagittaire (longitude 240° à 270°) du 22 novembre, 3h33 (2h33 UTC) au 21 décembre, 16h59 (15h59 UTC)
= la Terre est dans le signe des Gémeaux en héliocentrique (longitude 60° à 90°) .

Zodiaque conditionaliste
naturel, universel

Signe du Sagittaire : nous sommes dans la troisième phase de la saison Automne Nord / Printemps Sud :
Les jours augmentent au Sud et diminuent au Nord

l’Hémisphère Sud (-) reçoit un maximum d’ensoleillement (F) et encore davantage chaque jour (V)
alors que l’Hémisphère Nord (+) en reçoit un minimum (f) et de moins en moins chaque jour (l)

Le pôle majoritaire (Sud) est croissant : la polarité dominante de la saison est est « + » = excitation

- Cela se traduit, en formules conditionnalistes, par :
1- polarité directrice "+"
formule majeure : grande Force d’excitation associative F+
formule mineure, petite force d’inhibition protectrice f-

2- saison : signe d’automne Nord/printemps Sud
formule majeure : V- = V pour Vitesse car la polarité dominante croît et - pour Sud
formule mineure : l+ = l pour lenteur ou inertie car la polarité secondaire est décroissante et + pour Nord

3- période solsticiale
formule majeure : sens des Ensembles (sE)
formule mineure : phase ultra-paradoxale (UP)

- Formules opposées et inverses :
La formule du Sagittaire est opposée à celle des Gémeaux 
= grande Force d’excitation naturelle (F+) / petite force d’inhibition extinctive (f-),
grande Vitesse d’excitation (V+) / petite lenteur d’inhibition (l-),
sens des Ensembles (sE) / formule mineure : phase ultra-paradoxale (UP)

et inverse de celle du Cancer
= grande Force d’excitation d’inhibition protectrice (F-) / petite force d’excitation associative (f+), Lenteur d’excitation (L+) / vitesse d’inhibition (v-),
sens des Ensembles (sE) / formule mineure : phase ultra-paradoxale (UP)

- Tous les détails sur le zodiaque conditionnaliste, fonctions majeures et mineures ici
- Retrouvez sur cette page les thèmes des entrées du Soleil en signes ; voir aussi : le zodiaque : signes et constellations ; article "le début de l’année naturelle au Bélier, pourquoi ?" ; poèmes

ATELIER ZODIAQUE les conférences en ligne

Au zénith à Noumea

Le 4 décembre, il culmine au zénith (hauteur 90°) à Noumea (Nouvelle Calédonie) / 22°16’ Sud, 166°27’ Est)
A partir de cette date et jusqu’au 8 janvier, il culmine du côté du Sud, à 88° de hauteur le jour du solstice de décembre,
le reste de l’année, du 8 janvier au 4 décembre, il culmine du côté Nord

Aspects aux planètes

- Il est conjoint à Mercure le 29 novembre
à 5h39 dans le plan géo-écliptique (en coordonnées apparentes de la date), à la longitude 247°10’ (8e SAG) ; latitude Mercure -0°43’ (descend).
C’est la conjonction supérieure de Mercure soit un alignement Mercure-Soleil-Terre = opposition Mercure-Terre en héliocentrique (à 5h21)
à 10h56 dans le plan géo-équatorial : ascension droite 16h 22m déclinaison Soleil -21°32’ -descend, Mercure -22°17’ -descend.
Mercure est à l’apogée le 30 novembre

L’équation de temps

- L’équation de temps a atteint son second maximum négatif de l’année le 2 novembre (-16m 28s) ;
elle sera nulle le 24 décembre et atteindra son premier maximum positif de l’année le 11 février (+14m 12s).
Le midi vrai se produit chaque jour de plus en plus tard jusqu’au 11 février (premier maximum positif de l’année : +14m14s).

Quelques liens pour comprendre l’équation de temps : - IMCCE, - Mintaka, - CLEA, - techno-science - et encore celui-ci

la constellation du Scorpion
champ de Lasco C3
24nov21 21h18 UTC
CME, Mercure, Antarès

Dans le champ du coronographe Lasco C3 :

la petite planète (4) Vesta du 11 novembre au 14 décembre,
la planète Mercure du 15 novembre au 13 décembre,
l’amas globulaire Messier 80 du 21 novembre au 5 décembre,
l’amas globulaire Messier 4 du 25 novembre au 8 décembre,
l’étoile Antarès (alpha Scorpion) du 26 novembre au 9 décembre.

au centre du champ de Lasco C3, la magnitude des objets visibles est d’environ 7, et, en sa périphérie elle atteint m9 ;
cela est variable en fonction de l’activité solaire : en cas de grosse éruption les objets peuvent être cachés dans l’éclat des matières éjectées

L’activité solaire

27 novembre : activité continue depuis le 17 octobre ;
grosse éjection de masse coronale le 24 novembre, remarquable dans le champ de Lasco C3.
On en est à 60 jours sans tache depuis le début de l’année 2021 (208 jours sans tache en 2020).

- spaceweather.com (en anglais)
- page PGJ en français
- en français sur astroplanetes

éjection de masse coronale
24nov21 source John Henry Osorio Orozco

LES PLANÈTES EN HÉLIOCENTRIQUE

- Le 27 novembre aux alentours de 15h10, Mercure qui descend est en parallèle de latitude avec Pluton qui descend à -1°43’

- Le 28 novembre à 5h23, Terre carré Jupiter ; longitude 65/335° 53’ (6e GEM/POI) ; latitude Jupiter -1°04’ (descend).
En géocentrique le carré Soleil-Jupiter (quadrature Est de Jupiter)
a eu lieu le 15 novembre dans le plan écliptique (24e SCO/VER)
et le 21 novembre dans le plan géo-équatorial (α 15/21h 47m)

- Le 28 novembre aux alentours de 8h55, Mercure qui descend est en parallèle de latitude avec Vénus qui monte à -1°57’

- Le 29 novembre à 5h21, Mercure opposé Terre  ; longitude 246°/66°51’ - 7e SAG/GEM) ; latitude Mercure -2°14’ (descend) ;
c’est la conjonction supérieure de Mercure en géocentrique (à 5h39).

Le 29 novembre à 7h39, Vénus conjoint Uranus ; longitude 42°44’ (13e TAU) ; latitude Vénus -2°14’ (descend), Uranus -0°23’ (monte).

- Le 3 décembre à 0h34, Mercure à l’aphélie : au plus loin du Soleil à 0,466 698 UA soit 69,8 millions de kilomètres environ ;
longitude écliptique 257°18’ (18e SAG - invariable, si ce n’est l’avance de 1°33’23" par siècle de l’axe de ses apsides en termes linéaires) ; latitude -3°24’ (descend).
En géocentrique, sa longitude est de 253°07’ (14e SAG, variable), sa latitude -1°05’ (descend)

OBSERVER LE CIEL

Les 3 Maries
ou 3 mages d’Orion Alnitak, Alnilam et Mintaka photo 24nov21 source

Pour notre localisation (44°36’N-2°12’E), le Soleil se couche à 17h12 le 27 novembre et à 17h09 le 4 décembre ;
il se lève à 8h05 le 27 novembre et à 8h13 le 4 décembre.
Correction en longitude : pour la même latitude approximativement,
retrancher 4 minutes par degré de longitude si plus à l’Est ; ajouter 4 minutes si plus à l’Ouest.
Pour autre latitude consulter PGJ Astronomie ou l’IMCCE

A notre latitude, le jour perd 11 minutes en 8 jours : 8 le matin et 3 le soir (16 minutes en 8 jours la semaine dernière) ;
sa décroissance ralentit ;
depuis le solstice de juin (du latin "sol stare" : le soleil s’arrête),
sa durée diminue dans l’hémisphère Nord et augmente dans l’hémisphère Sud.
Il se décale vers le soir depuis le 2 novembre en raison de l’équation de temps.

La Lune

A son Dernier Quartier, elle se lève toujours grosso modo au minuit vrai, culmine au lever du Soleil et se couche au midi vrai
Puis, au fil des jours, en décroissant de plus en plus fin, elle se lève en deuxième moitié de nuit, culmine dans la matinée et se couche dans l’après-midi
chaque jour une heure en moyenne plus tard que la veille (au minimum une demi-heure, au maximum une heure et demi à notre latitude).
Dernier croissant visible à l’œil nu le 3 décembre au matin
La Nouvelle Lune se lève, culmine et se couche toujours grosso modo en même temps que le Soleil.

La lumière zodiacale

est possible à voir du 22 novembre au 6 décembre en début de nuit après la fin du crépuscule astronomique (aux alentours de 19h00)
du Sud au Sud-sud-ouest devant le Capricorne et le Verseau, avec Jupiter et Saturne, et Vénus à sa base

et du 2 au 17 décembre en fin de nuit avant l’aube à l’Est-sud-est devant la Balance et le Vierge
Dénommée "la main gauche de l’aube" par le poète persan Omar Khayyam.
En savoir plus sur la lumière zodiacale.

Le ciel à la mi-nuit du 3-4 décembre 2021

0h41 pour notre localisation (44°34’N-2°12’E)
Capella du Cocher au zénith

aux quatre points cardinaux pour notre latitude :

Au Nord
la Grande Ourse s’élève à droite, la Girafe culmine, petite casserole suspendue au-dessus du Dragon
A l’Ouest
Pégase, Andromède et les Poissons vont se coucher sous Persée
A l’Est
Régulus se lève, loin sous les Gémeaux, très haut Capella
Au zénith

Au Sud
Aldébaran culmine, talonnée par Orion

ÉTOILES FILANTES - ESSAIMS DE MÉTÉORES

Maximums :
le 28 novembre Orionides de novembre (NOO), (radiant Orion-Ori) actif du 14 novembre au 6 décembre ; zhr 3

Aussi :
Leonides (LEO), actif du 6 au 30 novembre ; maximum le 18 novembre
Andromédides (AND) actif du 25 septembre au 6 décembre ; maximum le 9 novembre ; comète parent 3/D Biela
Monocérotides (MON), actif du 27 novembre au 17 décembre ; maximum le 9 décembre ;
sigma Hydrides (HYD), actif du 3 au 15 décembre ; maximum le 12 décembre ;
X (khi)Orionides (XOR), actif du 2 au 18 décembre ; maximum le 10 décembre ;

liste de tous les essaims

LA CHRONIQUE DES PLANÈTES

Dans l’ordre de présence, du soir au matin

VENUS

ciel Sud
4dec21 18h30 champ 83° Vénus Saturne Jupiter Neptune Uranus
ciel Sud
27nov21 18:30 Vénus Saturne Jupiter Neptune

Elle est du soir depuis sa conjonction supérieure le 26 mars = (Pleine Vénus).

Elle se couche 2 heures 45 minutes après le Soleil, toujours aux alentours de 19h55.
Son élongation est de 40° Est ;
elle a atteint son élongation Est maximale le 29 octobre
Elle sera en conjonction inférieure le 9 janvier et passera ensuite dans le ciel du matin.
Sa précédente conjonction inférieure date du 3 juin 2020 (Nouvelle Vénus)

Son éclat, magnitude -4.7, augmente légèrement jusqu’au 9 décembre ;
(elle est toujours le 3e astre par ordre de brillance après le Soleil et la Lune)
et elle va rester visible jusqu’à la fin décembre
car nous bénéficions dans l’hémisphère Nord de sa remontée en latitude.

- Elle est gibbeuse décroissante ; sa portion éclairée passe de 33% à 27% ;
elle était en Dernier Quartier le 28 octobre. Lire Vénus, ses phases et son éclat.
- son diamètre apparent, 40 secondes d’arc environ, augmente rapidement.

parcours de Vénus
21jul21-28fev22

- Elle est devant la constellation du Sagittaire (Sgr) depuis le 2 novembre ;
elle va y effectuer sa rétrogradation du 19 décembre au 29 janvier et arrivera devant le Capricorne le 7 mars 2022 .

- Son mouvement est direct depuis le 25 juin 2020 (6e GEM) ; elle a achevé sa boucle de rétrogradation le 29 juillet 2020 (22e GEM) ;
La prochaine va avoir lieu du 19 décembre 2021 (27e CAP) au 29 janvier 2022 (12e CAP) ; fin de boucle le 2 mars 2022.

Ci-contre son parcours du 1er juillet 2021 au 28 février 2022

Conjonctions planétaires
La dernière avec Mars le 13 juillet
La prochaine sera avec Mercure le 29 décembre

- En géocentrique, elle est dans le signe du Capricorne (longitude 270° à 300°) depuis le 5 novembre ;
elle va y effectuer sa rétrogradation du 19 décembre au 29 janvier et arrivera dans le signe du Verseau le 6 mars 2022 .

En héliocentrique, elle signe Taureau du 21 novembre au 10 décembre. .

- Sa distance au Soleil : 0,723 UA le 4 décembre, diminue depuis son aphélie le 3 octobre (0,728 UA) ;
Prochain périhélie le 23 janvier (0,718 UA)

- Sa distance à la Terre diminue : 0,408 UA le 4 décembre ;
elle est passée à l’apogée le 30 mars (1,731 UA) ; prochain périgée le 8 janvier 2022 (0.265 UA).

- En latitude Sud depuis le 29 août (nœud descendant) :
elle a atteint sa latitude minimale en héliocentrique le 25 octobre : -3°23’ -invariable,
et en géocentrique le 9 novembre (-3°49’, variable)
Depuis elle monte ; elle passera en latitude Nord - nœud ascendant le 20 décembre.

- En déclinaison Sud depuis le 18 août,
Elle a atteint sa déclinaison minimale le 6 novembre : (-27°14’) ;
elle est hors-limites zodiacales (-23°12’14") depuis le 10 octobre,
elle rentrera dans les limites zodiacales le 8 décembre,
atteindra un maximum de -16°09’ le 26 janvier 2022, redescendra jusqu’au 24 février à -16°57’,
puis remontera et passera en déclinaison Nord le 5 mai.

SATURNE

Bien visible à droite de Jupiter et de plus en plus proche de Vénus sur sa gauche
elle se couche aux alentours de 21h40.

Son élongation au Soleil passe de 63° à 57° Est ;
elle est passée en quadrature Est le 30 octobre
et à l’opposition du Soleil le 2 août ;
Elle sera conjointe au Soleil le 4 février 2022 ;
sa conjonction précédente date du 24 janvier (Nouvelle Saturne) ; quadrature Ouest le 3 mai.
Sa prochaine opposition aura lieu le 14 août 2022.

Magnitude : 1.4, éclat en diminution
Diamètre apparent : 16 secondes d’arc, diminue
L’inclinaison de ses anneaux passe de +18,7° à +17,6° en décembre.

parcours de Saturne
1er janvier 21-10 octobre 24

Devant la constellation du Capricorne (Cap) du 15 décembre 2020 au 13 février 2023 ;

Ci-contre son parcours du 1er janvier 2021 au 10 octobre 2024

- Son mouvement est direct depuis le 11 octobre (7e VER).
Elle achèvera sa boucle de rétrogradation le 15 janvier 2022
Sa prochaine rétrogradation aura lieu du 4 juin au 23 octobre 2022 (26e-19e VER)

- Conjonctions planétaires
La dernière a été avec Vénus le 6 février 2021
La prochaine sera avec Mercure le 13 janvier 2022.

- En géocentrique, elle est dans le signe du Verseau (longitude 300° à 330°) du 17 décembre 2020 au 7 mars 2023 ;
elle entrera alors dans le signe des Poissons

En héliocentrique, elle signe Verseau du 3 septembre 2020 au 28 avril 2023.

- Sa distance au Soleil (9,926 UA) diminue depuis son aphélie le 17 avril 2018 (10,065 UA).
Elle se rapproche du Soleil durant une quinzaine d’années, jusqu’à son prochain périhélie, le 29 novembre 2032 (9,014 UA).
Périhélie précédent le 26 juillet 2003.

- Sa distance à la Terre augmente : 10,430 UA le 4 décembre ;
elle est passée au périgée le 2 août (8,935 UA) ; elle sera à l’ apogée le 4 février 2022 (8,935 UA).

- En latitude Sud depuis le 13 février 2020 (nœud descendant),
en héliocentrique, elle descend et atteindra sa latitude minimale le 5 octobre 2027 (-2°27’ -invariable)
- En géocentrique, elle a atteint un maximum le 24 novembre : -1°19’
elle descend jusqu’au 13 septembre 2022, à -1°19’.

- En déclinaison Sud depuis le 9 septembre 2010, elle a atteint son plus grand minimum le 20 octobre 2018 (-22°46’),
globalement elle remonte en fluctuant au gré de ses rétrogradations.
Elle a atteint un minimum le 11 octobre (-19°20’),
elle remonte jusqu’au 30 mai 2022 (-14°09’).
Elle passera en déclinaison Nord le 26 mars 2026.

JUPITER

Bien brillante, elle culmine aux alentours de 18h00 et se couche aux alentours de 23h05, dans le sillage de Saturne et de Vénus.

Magnitude -2.3 (son éclat diminue)
ainsi que son diamètre apparent : 38 secondes d’arc environ.

- Son élongation passe de 80° à 73° Est.
Sa quadrature Est au Soleil date du 15 novembre ;
son opposition date du 20 août. (="Pleine Jupiter"),
sa dernière conjonction du 29 janvier 2021 et sa quadrature Ouest du 21 mai

Elle sera conjointe au Soleil le 5 mars 2022 et sa prochaine opposition sera le 22 septembre 2022

- Observer le passage de la grande tache rouge et le ballet de ses satellites :
Tous les phénomènes observables sur la fiche mémo imprimable

Conjonctions planétaires
La dernière avec Mercure le 5 mars 2021
La prochaine sera à nouveau avec Mercure le 21 mars 2022

parcours de Jupiter
1er mars 21-10 octobre 23

- Son mouvement est direct depuis le 18 octobre (23e VER) ;
elle était rétrograde depuis le 21 juin (3e POI) ; elle achèvera sa boucle le 9 janvier 2022.
Elle effectuera sa prochaine rétrogradation du 28 juillet (9e BEL) au 23 novembre 2022 (29e POI)
Ci-contre son parcours du 1er mars 2021 au 10 octobre 2023

- Elle est devant la constellation du Capricorne (Cap) du 19 août au 14 décembre ;
elle reviendra alors devant le Verseau (Aqr) devant lequel elle s’est déjà trouvée du 25 avril au 19 août,
ceci en raison de sa rétrogradation

- En géocentrique, elle est de retour dans le signe du Verseau (longitude 300° à 330°) depuis le 28 juillet,
en raison de sa rétrogradation.
elle y reste jusqu’au 29 décembre : elle reviendra alors dans le signe des Poissons (longitude 330° à 0°)

En héliocentrique, elle est dans le signe des Poissons du 23 septembre 2021 au 20 août 2022. Elle entrera alors dans celui du Bélier

- Sa distance au Soleil : 4,999 UA le 4 décembre, diminue depuis son aphélie le 17 février 2017 (5,456 UA).
Elle se rapproche du Soleil jusqu’à son prochain périhélie le 20 janvier 2023 (4,951 UA).

- Sa distance à la Terre augmente de 5,086 à 5,189 UA ;
elle est passée au périgée le 20 août (4,013 UA) ; elle sera à l’ apogée, le 5 mars 2022 (5,972 UA)

- En latitude Sud depuis le 26 février 2020,
en héliocentrique, elle descend jusqu’au 12 décembre 2022 à -1°18’ (invariable, c’est la valeur de son inclinaison sur l’écliptique) ;
en géocentrique, elle a atteint un minimum le 8 septembre (-1°12’)
son prochain maximum sera le 11 février 2022 (-0°58’).

- En déclinaison Sud depuis le 21 septembre 2016,
elle a atteint son minimum absolu le 7 décembre 2019 (-23°18’).
Elle monte en oscillant au gré de ses rétrogradations :
son dernier minimum date du 16 octobre : -15°09’.
Elle passera en déclinaison Nord le 25 mai 2022.
Son prochain maximum sera le 25 juin 2022 : +2°09’

Jupiter : tout savoir sur la planète géante gazeuse en 20 questions, article numerama

NEPTUNE

localiser Neptune
4dec21 18:30 champ 6°
localiser Neptune
27nov21 18h30 champ 6°

Elle culmine aux alentours de 19h35. et se couche aux alentours de 1h20 dans le sillage de Jupiter et Saturne.

Elle est en excellentes conditions d’observation début de nuit.

Son élongation au Soleil passe de 105° à 98° Est.

Elle est passée à l’opposition du Soleil le 14 septembre
Elle sera en quadrature Est le 12 décembre,
en conjonction au Soleil le 13 mars 2022 (précédente le 11 mars ;
en quadrature Ouest le 16 juin. Prochaine opposition le 16 septembre 2022

parcours de Neptune
1er janvier 2015 - 28 avril 2028

- Son mouvement, rétrograde depuis le 25 juin (24e POI), redevient direct ;
Neptune est stationnaire à l’Est du Soleil le 1er décembre
à 13h23 dans le plan écliptique à la longitude 350°24’09" (21e POI), latitude -1°09’ (monte).
à 23h19 dans le plan équatorial (ascension droite 23h26m32s, déclinaison -4°51’ -descend).
Elle achèvera sa boucle de rétrogradation le 22 mars 2022
et sa prochaine rétrogradation aura lieu du 29 juin (26e POI) au 4 décembre (23e POI)
dans le plan écliptique (21e POI) et dans le plan équatorial (23h26m)

- Elle est devant la constellation du Verseau du 23 janvier 2011 au 2 mai 2022.
Elle y avait fait une première avancée du 23 mars au 14 août 2010
Ci-contre son parcours de 2015 à 2028

Conjonctions planétaires
La dernière a été avec Mercure le 29 mars.
La prochaine sera à nouveau avec Mercure le 23 mars 2022.

Elle est dans le signe des Poissons du 3 février 2012 au 30 mars 2025 ;
après y avoir fait une première incursion du 4 avril au 5 août 2011

- Sa distance au Soleil (29,921 UA) diminue très, très lentement de 1968 à 2042.
Cette faible variation est due au fait qu’elle effectue sa révolution autour du Soleil en 164 ans sur une orbite quasi circulaire.
A ce sujet, découvrez les particularités très délicates des approches et éloignements de Neptune dans cet article de Jean Meeus
Voir aussi : le ballet subtil des lunes de Neptune

- Sa distance à la Terre : 29,767 UA le 4 décembre, augmente depuis son périgée le 13 septembre (28,916 UA).
Prochain apogée le 14 mars 2022 (30,91 UA).

- En latitude Sud depuis 2003 ; en héliocentrique, elle descend jusqu’en 2043 à -1°45’ (invariable) ;
en géocentrique, elle a atteint un palier de latitude minimale le 25 septembre (-1°10’) ;
elle remonte jusqu’au 1er mars 2022, à -1°07’

- En déclinaison Sud de 1944 à 2026, elle a atteint sa déclinaison minimale absolue en novembre 1986 (-22°21’) ;
globalement, elle remonte en oscillant au gré de ses rétrogradations.
Actuellement, elle descend jusqu’au 29 novembre, 13h10, où elle atteint
un palier de déclinaison minimale à -4°51’37’’ ; ascension droite 23h 26m ;
longitude écliptique 350°24’ (21e POI), latitude -1°09’, monte.
A partir de là, elle remonte en déclinaison jusqu’au 24 juin (-2°53’).
Son dernier maximum date du 22 juin : -3°44’.

URANUS

localiser Uranus
4dec21 20:00 champ 22°
localiser Uranus
27nov21 20:00 champ 22°

Elle est passée à l’opposition du Soleil le 5 novembre = "Pleine Uranus"

Elle culmine aux alentours de 22h45 et se couche aux alentours de 5h50.
Elle est en excellentes conditions d’observation.

Magnitude : 5.7, son éclat diminue
Son diamètre apparent : 3,7 secondes d’arc également
On peut la repérer aux jumelles et remarquer son déplacement par rapport aux étoiles :
elle s’éloigne d’omicron Aries, de même magnitude (5.7) et s’approche de 29 Aries, à peine moins brillante (m 6).

- Son élongation au Soleil passe de 157° à 149° Est .
Elle sera en quadrature Est le 30 janvier 2022 et conjointe au Soleil le 5 mai (Nouvelle Uranus) ; la précédente date du 30 avril .
Sa prochaine opposition aura lieu le 9 novembre 2022

parcours d’Uranus
1er janvier 2018 - 16 mai 2023

-Son mouvement est rétrograde depuis le 20 août (15e TAU).
Elle reprendra son mouvement direct le 18 janvier 2022 à la longitude 40°49’ (11e TAU)
et achèvera sa boucle de rétrogradation le 5 mai 2022.

- Elle est devant la constellation du Bélier (Ari) du 6 février 2019 au 23 mai 2024.

Ci-contre son parcours devant les constellations du 1er janvier 2018 au 16 mai 2023

- Elle signe Taureau :
en héliocentrique du 3 septembre 2018 au 10 janvier 2026.
en géocentrique, du 6 mars 2019 au 7 juillet 2025,
après une première incursion du 15 mai au 6 novembre 2018.
puis une dernière du 8 novembre 2025 au 25 avril 2026

Conjonctions planétaires
Elle a été conjointe à Vénus le 23 avril et à Mercure le 24 avril
La prochaine sera à nouveau avec Mercure le 18 avril 2022

- Sa distance au Soleil : 19,727 UA le 4 décembre, diminue ;
dernier aphélie en février 2009 (20,098 UA), prochain périhélie en août 2050 (18,283 UA).

- Sa distance à la Terre augmente : 18,873 UA le 4 décembre.
Elle est passée au périgée le 4 novembre (18,74 UA) ; elle sera à l’ apogée le 5 mai (20,71 UA) .

- En latitude Sud depuis le 21 décembre 1984,
en héliocentrique, elle a atteint son minimum le 4 janvier 2007 (-0°46’) ; elle monte et passera à son nœud ascendant le 19 mai 2029.
En géocentrique, elle monte depuis le 14 octobre -minimum à -0°25’ ;
prochain maximum le 24 juin 2022, à -0°21’

- En déclinaison Nord du 9 avril 2011 au 17 juillet 2053, globalement elle monte en oscillant au gré de ses rétrogradations ;
elle a atteint un maximum le 19 août (+15°52’) ;
actuellement elle descend ; prochain minimum le 16 janvier 2022 à +14°41’ ;
elle atteindra son maximum absolu en 2034 (+23°41’).

Comment de la glace chaude « superionique » aide à comprendre Uranus et Neptune, article numerama

MARS

Son élongation au Soleil passe de 16° à 18° Ouest ;
elle est passée en conjonction au Soleil le 8 octobre = (Nouvelle Mars).

Elle est conjointe au dernier croissant de Lune le 3 décembre

ciel Sud-est
27nov21 7:00 Mars

Elle est repérable à l’œil nu dans le ciel de l’aube ;
elle se lève à 6h38 le 27 novembre (1 heure 27 minutes avant le Soleil) et à 6h37 le 4 décembre (1 heure 36 minutes avant lui) pour notre localisation
Elle sera en quadrature Ouest le 27 août 2022 et
sa prochaine opposition aura lieu le 8 décembre 2022.
la précédente date du 13 octobre 2020 ; sa dernière quadrature Est du 1er février ;

Magnitude : +1.6
son diamètre apparent, 3,7 secondes d’arc, augmente.

parcours de Mars
19 octobre 21-8 juin 22

- Devant la constellation de la Balance (Lib) du 11 novembre au 15 décembre ;
elle arrivera alors devant le Scorpion (Sco)

Ci-contre son parcours du 19 octobre 2021 (23e BAL) au 8 juin 2022 (11e BEL)

Son mouvement est direct depuis le 14 novembre 2020 - 14e BEL ;
elle a achevé sa boucle de rétrogradation le 2 janvier 2021 dans le plan écliptique et le 7 janvier dans le plan équatorial
La prochaine aura lieu du 30 octobre 2022 (26e GEM) au 12 janvier 2023 (9e GEM) ; fin de boucle le 16 mars 2023.

Conjonctions planétaires
La dernière avec Mercure le 10 novembre
La prochaine sera avec Saturne le 5 avril 2022

- En géocentrique, elle est dans le signe du Scorpion (longitude 210° à 240°) du 30 octobre au 13 décembre ;
elle entrera alors dans le signe du Sagittaire (longitude 240° à 270°)

En héliocentrique, elle signe Scorpion du 9 novembre au 9 janvier.

- Sa distance au Soleil : 1,571 UA le 4 décembre, diminue depuis son aphélie le 13 juillet (1,666 UA) ;
elle sera au périhélie le 22 juin 2022 (1,381 UA).

- Sa distance à la Terre diminue de 2,500 à 2,473 UA ;
elle est passée à l’apogée le 20 septembre (2,368 UA) ; elle sera au périgée le 1er décembre 2022 (0,544 UA).

- En latitude Nord depuis le 2 décembre 2020 (nœud ascendant),
elle a atteint son maximum en géocentrique le 30 mars : +1°29’ -variable, 16e GEM
et son maximum en héliocentrique le 4 juin
Elle descend ; elle sera à son nœud descendant le 19 décembre

- En déclinaison Sud depuis le 17 septembre, elle descend :
elle atteindra son minimum le 28 janvier 2022 : -23°51’ et sera hors-limites zodiacales Sud du 12 janvier au 10 février.
Elle passera en déclinaison Nord le 30 mai 2022.
dernier maximum le 23 avril : +24°59’ (hors-limites zodiacales Nord (+23°26’12") du 21 mars au 25 mai).

- Saison sur Mars :
C’est l’été Nord / hiver Sud du 25 août au 22 février 2022 de notre calendrier grégorien terrestre
Pour en savoir plus sur les saisons de Mars : Nirgal, Wikipedia et quelques nouveaux liens :
Mars.aeronomie.be ; Mars one.fr ;
et une pièce d’anthologie : Les Saisons sur la Planète Mars de Camille Flammarion

coucher de Soleil
sur Mars photo Perseverance source

MERCURE

Elle est en conjonction supérieure le 29 novembre->#solcoplai = Pleine Mercure :
elle passe donc dans le ciel du soir.

Elle est conjointe à la Nouvelle Lune le 4 décembre.

son élongation au Soleil passe de 1° Ouest à 3° Est ;
elle est invisible, sauf dans le champ du coronographe Lasco C3 dans lequel elle se trouve du 15 novembre au 13 décembre

Elle se couche à 17h14 le 4 décembre, soit 5 minutes après le Soleil.
Elle était du matin depuis sa conjonction inférieure le 9 octobre ;
et a atteint son élongation maximale le 25 octobre : 18°23’ à l’Ouest du Soleil ;
Elle atteindra son élongation Est maximale le 7 janvier
et sera en conjonction inférieure le 26 janvier.

- Sa fraction éclairée passe de 100% à 99% ; elle est gibbeuse décroissante.

- Son diamètre apparent, 4.6 secondes d’arc, est minimal.

parcours de Mercure
1er mai 21-25 février 22

- Devant la constellation du Scorpion (Sco) depuis le 24 novembre,
elle arrive devant Ophiuchus (Oph) le 29 novembre à 19h26
longitude écliptique 248°04’ (9e SAG), latitude -0°46’, descend.
Elle reste devant cette constellation jusqu’au 11 décembre ; elle arrivera alors devant le Sagittaire (Sgr)

Ci-contre son parcours du 1er mai 2021 (25e TAU) au 28 février 2022 (16e VER)

-Conjonctions planétaires
La dernière avec Mars le 10 novembre
La prochaine sera avec Saturne le 2 mars 2022.

- Son mouvement est direct depuis le 18 octobre, (11e BAL).
Elle était rétrograde depuis le 27 septembre ; elle a achevé sa boucle le 3 novembre.
Sa rétrogradation suivante aura lieu du 14 janvier (11e VER) au 4 février (25e CAP)

- En géocentrique, elle est dans le signe du Sagittaire (longitude 240° à 270°) du 24 novembre au 13 décembre ; elle entrera alors dans celui du Capricorne

- En héliocentrique, elle signe Sagittaire du 26 novembre au 7 décembre.

- En latitude Sud depuis le 22 novembre (nœud descendant),
elle atteindra sa latitude minimale
le 22 décembre en géocentrique
(-2°13’, variable) ;
le 23 décembre en héliocentrique (-7°00’, invariable).

- En déclinaison Sud depuis le 29 août,
elle a atteint un palier de déclinaison minimale le 27 septembre : 13°21’,
un palier de déclinaison maximale le 21 octobre : : -2°52’.

elle descend et sort des limites zodiacales le 2 décembre à 22h42 ; déclinaison 23°26’ Sud, ascension droite 16h 45m ;
longitude 252°59’ (13e SAG), latitude +1°05’-descend.

Elle atteindra sa déclinaison minimale le 16 décembre (-25°26’) et rentrera dans les bornes du zodiaque le 28 décembre,
remontera jusqu’à -15°55’ le 20 janvier, descendra à -19°32’ le 14 février et passera en déclinaison Nord le 29 mars 2022.

- Distance au Soleil : elle atteint son aphélie le 3 décembre à 0h34 : au plus loin du Soleil à 0,466 695 UA soit 70 millions de kilomètres environ.
Elle s’en rapproche ensuite jusqu’à son prochain périhélie le 16 janvier(0,307 UA) ; périhélie précédent le 20 octobre

- Distance à la Terre : elle atteint son apogée le 30 novembre à 16h08 : au plus loin de la Terre à 1,451 482 UA soit 217 millions de kilomètres environ ;
longitude 249°25’ -10e SAG, latitude -0°52’ -descend.
C’est plus lointain que son apogée précédent le 5 août (1,350 UA)
Cela est lié à sa conjonction supérieure le 29 novembre.
A partir de là, sa distance à la Terre diminue jusqu’à son prochain périgée le 24 janvier (0,661 UA) ; périgée précédent le 7 octobre (0,648 UA).

PETITES PLANETES

(134340) Pluton

magnitude 15.1

Son élongation au Soleil passe de 50° à 43° Est.
Elle sera conjointe au Soleil le 16 janvier 2022.
Elle est passée en quadrature Est le 17 octobre ;
à l’opposition du Soleil le 18 juillet ; sa prochaine opposition aura lieu le 20 juillet 2022
Sa dernière conjonction date du 14 janvier 2021 et sa quadrature Ouest du 16 avril ;

parcours de Pluton
2018-2028

Devant la constellation du Sagittaire de 2006 à 2023

Dans le signe du Capricorne de 2008 à 2024

Conjonctions planétaires
La dernière avec Vénus le 28 janvier ;
La prochaine sera avec Vénus à nouveau le 11 décembre

- Son mouvement est direct depuis le 6 octobre (25e CAP) ;
Elle achèvera sa boucle de rétrogradation le 18 janvier 2022.
Sa prochaine rétrogradation aura lieu du 29 avril au 8 octobre 2022 (29e-27e CAP)

- Sa distance au Soleil augmente de 34,411 à 34,415 UA.
Elle est passée au périhélie le 5 septembre 1989 (29,65 UA) et sera à l’aphélie en 2114 (49,31 UA).

- Sa distance à la Terre augmente de 35,043 à 35,132 UA.
Elle est passée au périgée le 15 juillet (33,305 UA) ; elle sera à l’ apogée le 19 janvier 2022 (35,42 UA).

- Elle est en latitude Sud depuis le 24 octobre 2018 (nœud descendant),
elle atteindra sa latitude minimale le 13 octobre 2087 en géocentrique (-17°29’) et le 21 novembre 2087 en héliocentrique (-17°08’)

- En déclinaison Sud depuis 1988, elle vient d’atteindre son minimum absolu le 14 octobre : -22°53’
Elle va maintenant remonter en fluctuant au gré de ses rétrogradations.
Elle passera en déclinaison Nord en 2139 !
Son dernier maximum date du 5 avril -22°09’ ; le prochain sera le 6 avril 2022 (-22°19’).

L’atmosphère de Pluton est en train de disparaître, article Nelly Lesage, Numerama

Petites planètes à l’opposition

localiser Cérès
27nov21 22:00 champ 13°

(1) Cérès, m 7.0 devant le Taureau (Tau) le 27 novembre
aux alentours de 4h00 dans le plan écliptique ; longitude 6e TAU, latitude -4°23’.
aux alentours de 22h30 dans le plan équatorial ; déclinaison +16°
Prochaine opposition le 21 mars 2023.

(521) Brixia, m 10.3 devant le Taureau (Tau) le 2 décembre
aux alentours de 1h00 dans le plan équatorial ; déclinaison +14°

Au périgée

- (1) Cérès, m 7.0 devant le Taureau (Tau), le 29 septembre aux alentours de 13h00 :
au plus près de la Terre à 1,77 UA soit 254 millions de kilomètres environ. Déclinaison +16°.

Cérès devant les Hyades
26oct21 photo source

A remarquer au télescope

Le 28 novembre, (3) Junon, magnitude 11.8, à 0,2° au Sud de l’amas ouvert M16
(où se nichent les fameux "piliers de la création", première photo célèbre du télescope spacial Hubble)

Messier 16
amas ouvert photo source

Dans le champ du coronographe Lasco C3

(4) Vesta du 11 novembre au 14 décembre

Occultations d’étoiles par un astéroïde

- Le 3 décembre, entre 2h41 et 2h57, l’astéroïde (255) Oppavia, de magnitude 15.2, diamètre 60 km,
devrait occulter une étoile de magnitude 9.2 de la constellation du Lion (Leo) : TYC 2426-00930-1
La diminution d’éclat de l’étoile devrait atteindre 6 magnitudes et durer près de 5 secondes au maximum
sur la bande de centralité qui balaie le Sud de la France d’Ouest en Est.

De telles observations et mesures effectuées par les astronomes amateurs avertis en différents lieux,
même hors de la bande de centralité, permettent de préciser la forme de l’astéroïde et sa distance grâce à la parallaxe.
Voir euraster.net, site pour l’observation des occultations par des astéroïdes.

La mission DART, lancée par la Nasa pour percuter un astéroïde, a décollé

COMETES

observables dans l’hémisphère Nord, jusqu’à magnitude 12 ; pour notre localisation
C/2021 A1 Leonard, dernière magnitude mesurée : 8.6
devant les Chiens de chasse (CVn) jusqu’au 4 décembre puis le Bouvier (Boo), elle se lève de 1h30
Elle sera au périhélie le 3 janvier à 0,61 UA

comète C/2021 A1
Leonard près NGC 4631 25nov21 photo source

67/P Churyumov-Gerasimenko, dernière magnitude mesurée : 8.8
devant le Cancer (Cnc), elle se lève aux alentours de 20h50 et culmine aux alentours de 5h00
Elle est passée au périhélie le 2 novembre à 1,21 UA (181 millions de kilomètres).
Surnommée "Chouri", c’est la célèbre comète cible de la mission Rosetta.
Rosetta, voyage avec une comète, article Eric Bottlaender sur Clubic
Rosetta, galerie photos

L3/Atlas, dernière magnitude mesurée : 10.0
devant le Lynx (Lyn), elle se lève aux alentours de 18h30 et culmine aux alentours de 3h50
Elle sera au périhélie le 9 janvier 2022 à 3,5 UA

4/P Faye, voir aussi ; dernière magnitude mesurée : 11.3
devant la Licorne (Mon), elle se lève aux alentours de 20h30 et culmine aux alentours de 2h45
Elle est passée au périhélie le 8 septembre à 1,66 UA

Pour l’hémisphère Sud, il y a aussi 8/P Tuttle, devant le Centaure, magnitude 10.4
et 19/P Borelly, devant la Grue, magnitude 10.9

Retrouvez toutes les comètes observées/observables sur theskylive.com et aerith.net,
Photos de comètes ; galerie d’images de SpaceWeather

Au périhélie
le 29 novembre, C/2014 OG392 PanSTARRS, magnitude 21
le 1er décembre, 2017 BQ100, magnitude 23
le 2 décembre, 430P/Scotti, magnitude 17

Revue de presse de l’actualité SPATIALE et ASTRONAUTIQUE

Exploration de la Lune
On sait qui va développer le nouveau rover lunaire de la NASA, article sciencepost.fr

Astéroïdes
Mission DART
la mission DART, lancée par la Nasa pour percuter un astéroïde, a décollé, article leparisien.fr,
article ladepeche.fr
Décollage réussi de Dart : tout savoir sur cette mission suicide qui va entrer en collision avec un astéroïde, article futura-sciences
La mission pour s’entraîner à dévier des astéroïdes menaçant la Terre est lancée : et maintenant ?, article numerama

Bruce Willis aurait rejeté l’invitation de la NASA à lancer la mission DART, article netcost-security

Mars
Perseverance
coucher de soleil sur Mars par Perseverance

Pourquoi Perseverance a-t-il pris 2 échantillons dans le même rocher sur Mars ?, article numerama

Combien de vols l’hélicoptère Ingenuity a-t-il réalisés sur Mars ?, article numerama

Le vol d’Ingenuity dans le ciel de Mars filmé par Perseverance, article futura-sciences

Curiosity
Que voit-on dans cette somptueuse « carte postale » du rover Curiosity sur Mars ?, article numerama

Mars matin et soir
panorama Curiosity source

Station spatiale internationale
La Russie lance un nouveau module d’amarrage vers l’ISS, article rtbf.be,
article tomsguide.fr,
article sciencesetavenir.fr
article ouest-france.fr

La station spatiale internationale n’en a pas fini avec les débris spatiaux, article futura-sciences

Tiangong -Station spatiale chinoise, Tianhe
La Chine se tourne vers l’espace avec la recherche de navires en orbite de 1 km de long, article marseillenews.net

SpaceX ... et les autres
Une évolution radicale pour le Starship, vidéo de Hugo Lisoir

Quand SpaceX Starship SN20 sera-t-il lancé et ira-t-il sur la Lune, Mars ?, article news-24.fr

SpaceX : un document détaille la colonisation de Mars avec le Starship, article telesatellite.futura-sciences.com

Türksat 5b sera envoyé dans l’espace par SpaceX en décembre, article telesatellite.com

Télescopes spatiaux Hubble, James Webb
James Webb l’a échappé belle : le télescope spatial n’est pas endommagé, article numerama.com
Le Télescope spatial James Webb est en bonne santé, article generation-nt.com
Tout va bien ! Le télescope spatial James Webb va pouvoir décoller le 22 décembre, article futura-sciences.com

Série de podcasts consacrée au James Webb Space Telescope sur cieletespace

Repérer dans le ciel les sondes en mission actuellement
Eyes on the Solar System, nouvelle application de la NASA pour suivre Persévérance dans son voyage vers Mars
ainsi que les autres missions passées et à venir dans le système solaire.

Science participative :
Et si vous aidiez les astronomes à chercher la Planète Neuf ?, article numerama

Devenez cueilleurs de météorites, article theconversation.com

Rechercher des exoplanètes depuis votre fauteuil. Article Numerama

Ressources pédagogiques
Origami de l’espace : une réplique en carton de la sonde Rosetta et de son atterrisseur Philae par l’ESA à télécharger
le tuto de la Nasa pour fabriquer un petit hélicoptère Ingenuity en papier, article France Info
Quizz : 5 questions sur... l’ISS

A suivre pour ne rien rater :
- La chaîne YouTube d’Hugo Lisoir : on y parle astronomie, astronautique, New Space, recherche etc…
- La chaîne astro Observation, astrophotographie, matériel, tutoriels
L’actu spatiale de la Cité de l’Espace
- INSU, ESA France, Autour du ciel, Futura-Espace ; Ciel des Hommes

DÉCOUVERTES et PUBLICATIONS

35 nouvelles détections d’ondes gravitationnelles viennent d’être annoncées par les scientifiques des instruments LIGO et Virgo.
Ces secousses de l’espace-temps, qui ont longtemps été hypothétiques, sont désormais observées de façon quasi-routinière
par les trois grands détecteurs installés aux Etats-Unis et en Italie.

Au total, depuis la première découverte annoncée en 2016, 90 signaux gravitationnels en provenance du cosmos ont été identifiés.
Mais qu’est-ce qui fait ainsi frissonner l’Univers ?
Que nous apprennent les ondes gravitationnelles sur les astres qui le peuplent, et sur son histoire ?

En compagnie de Matteo Barsuglia, le responsable pour la France de la collaboration Virgo,
nous allons tenter dans cette émission de tirer un premier bilan de cinq années d’astronomie gravitationnelle.
podcast Ciel et espace

Science grand format, la fabrique du temps sur France.TV,
un film de Hervé Jouon, où l’on retrouve Denis Savoie et de nombreuses scènes à l’Observatoire de Paris.
Disponible jusqu’au 22 décembre

Rappels
Astronews du 11 novembre 2021 ; au sommaire
Des tsunamis sur Mars : CR de la conf SAF (planétologie) de F Costard du 16 Oct 2021
Les neutrinos, clef de notre Univers ? : CR de la conf SAF de B Quilain du 13 Oct 2021
L’Univers Profond en Radio, le SKA : CR de la conf SAF (Cosmo) de C. Tasse du 25 sept 2021
Exoplanètes : Une potentielle candidate extragalactique !
Cosmologie : Le fond d’ondes gravitationnelles.
Le retour d’échantillons martiens : Qu’y a-t-il de prévu ?
Osiris-Rex : On sait pourquoi y-a-t-il si peu de régolithe sur Bennu.
ISS :.Un peu de piment dans la vie à bord !
SpaceX :.Crew-2, le retour !
SpaceX :.Crew-3, le départ !
L’Univers :.Une nouvelle simulation japonaise grandiose !
JUNO : Les mystères de l’atmosphère de Jupiter dévoilés.
Curiosity :.Découverte de molécules organiques.
Météorites :. Un bel inventaire de Chondres par P Guérin.
Un site Internet à découvrir :.La théorie de la relativité intriquée chez Futura.
Livre conseillé « Meurtre au CFHT » par votre serviteur
.

Guillaume Cannat -La lettre du Guide du Ciel 1er novembre 2021 n°180 : [une nuit sur le mont Lozère]

- La lettre de l’IMCCE de novembre n°184. Ce mois-ci :
L’éclipse partielle de Lune du 19 novembre 2021
Le phénomène du mois : observer la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko
Visibilité de la Lune et des planètes
La Connaissance des temps, épisode 20 : « La mécanique céleste après 1819 et le mouvement de la Lune »
L’Agenda astronomique 2022
Le Guide de données astronomiques 2022
« Arides 2021 » : naissance d’une pluie de météores
À la rencontre des 42 : l’ESO publie les clichés de certains des astéroïdes les plus proéminents de notre système solaire

Astrosurf Magazine
n°113

Astrosurf magazine numéro 113, novembre-décembre 2021, la revue d’astronomie pratique qui allie haut niveau de technicité et poésie.

Futura dans les Étoiles podcasts
tous les 1ers du mois, un tour complet des éphémérides du mois, avec des conseils pour observer au mieux ce qui se passe dans le ciel.
Un épisode spécial tous les 15 du mois pour en apprendre plus sur un objet ou un événement particulier de l’actualité astronomique et spatiale

Superbes fonds d’écran à télécharger gratuitement

*100 000 étoiles (et infiniment plus -), un voyage dans les échelles, du Soleil à la galaxie
La galerie de photos astro du magazine Ciel et Espace

Astrologique
Conférences et Outils Astro 2022 d’Astrid Fallon

Découvrir ou approfondir l’Astrologie conditionnelle avec Ariana.
Le ballet des coïncidences, Opéra conditionnaliste de Jean Pierre NICOLA [1], une magistrale démonstration astrométrique de la merveilleuse cohérence de notre système solaire.

UTILE

- Une calculatrice pour astronomes : calcule le Jour Julien, la déclinaison du Soleil, l’Equation de Temps et la longueur du Jour.
- Convertisseur de calendriers
[UA<-UA]- Redéfinition de l’Unité Astronomique sur la base de la distance moyenne entre la Terre et le Soleil. Voir : 149 597 870 700 mètres exactement. La Terre s’y trouve le 4 avril et le 5 octobre.
- Convertisseur de coordonnées
- Convertisseur de distances

VOTRE ALMANACH-MEMO

Notez en regard vos observations quotidiennes de toutes sortes : astronomiques, météo, santé, humeur, comportement humain et animal, événementiel ...

- Les cartes sont obtenues avec les logiciels - Stellarium
Cartes du ciel 3.8 ou Atlas virtuel de la Lune

Notes

[1découvreur du RET et fondateur de l’école d’astrologie conditionnelle

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Recherche personnalisée


Articles dans cette rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 520


Accueil > Du 27 novembre au 4 décembre 2021
Plan du site | Espace privé | SPIP | contact | accueil