dans ce site

ZODIAC

Du 8 au 17 janvier 2018

Quatrième phase de la troisième Lune d’Automne


dimanche 7 janvier 2018, par Rock’Astres

Du Dernier Quartier le 8 janvier 2018 à 22h25 UTC

à la Nouvelle Lune le 17 janvier à 2h17 UTC

Merci de votre soutien à la Cagouille Céleste

 [1]

PDF - 195.3 ko
pour télécharger la fiche résumé imprimable, clic sur la vignette ci-dessus

LES HEURES SONT EN HEURE LÉGALE FRANCE MÉTROPOLE

Heure d’hiver du dimanche 29 octobre 2017 au dimanche 25 mars 2018, 1h UTC

UTC (Universal Coordinated Time - Temps Universel Coordonné) = heure légale d’hiver - 1 heure

En bref ...

La Lune
- Elle marque les signes Balance à Capricorne
- Elle passe de la constellation de la Vierge (Vir) à celle du Sagittaire (Sgr)
- Le 8, passe en déclinaison Sud, Dernier Quartier ; le 9, conjoint Spica ; le 11, latitude maximale, conjoint Jupiter et Mars ; le 13, conjoint Antarès et Saturne ; le 15, apogée, dernier croissant, conjoint Mercure, déclinaison minimale ; le 16, conjoint Pluton ; le 17, Nouvelle Lune, conjoint Vénus.

En géocentrique
- Le Soleil est dans le signe du Capricorne
- devant la constellation du Sagittaire (Sgr)

- conjonction supérieure de Vénus le 9, alignée avec Pluton
- Vénus et Pluton à l’apogée le 11
- quadrature est d’Uranus le 14
- Mercure conjoint Saturne le 15
- Vénus arrive devant la constellation du Capricorne le 17

- En héliocentrique : Mercure opposé Uranus le 8, signe Scorpion le 9, conjoint Jupiter le 12, noeud descendant le 15 ; Mars carré Pluton le 12 ; Vénus signe Verseau le 16 ; Terre carré Uranus le 17

Au fil des jours et des nuits …

Lundi 8 janvier 2018

JPEG - 122.3 ko
aspect de la Lune
8 janvier 6h mer Sérénité

Période de libration maximale en longitude pour la Lune (L= +7,63°). Elle présente son Est au maximum ; le Soleil se couche sur la mer de la Sérénité.

- A 6h43, Mercure opposé Uranus en héliocentrique.

- A 7h19, la Lune passe en déclinaison Sud : elle traverse le plan équatorial ; déclinaison 0° ; ascension droite 12h43m14s. Longitude écliptique 189°56’ (10e BAL), latitude +4°16’ (monte).

- A 12h31, Mercure arrive devant la constellation du Sagittaire.

Dernier Quartier de Lune à 23h25

19e degré du signe de la Balance - Soleil 19e Capricorne
distance : 389 330 km soit 61,04 rayons terrestres
diamètre apparent : 30 minutes 41 secondes d’arc
La Lune est devant la constellation de la Vierge (Vir)
PDF - 40.6 ko
DQ 8 janvier 2018 Mexico thème 4x4

Ce Dernier Quartier de Lune, vu de Mexico City (Mexique) où la Cagouille Céleste se promène ces temps-ci apparaît, culmine et se couche environ 7 heures plus tard que chez nous. Le Dernier Quartier a lieu à 16h25 heure locale.

- A 13h08, Soleil sextil Jupiter en géocentrique dans le plan écliptique (19e CAP/SCO)

- A 17h14, Vénus sextil Jupiter en géocentrique dans le plan écliptique (19e CAP/SCO)

- A 21h00 environ, Soleil conjoint Vénus dans le plan équatorial.

- A 20h19, Mercure parallèle Saturne (plan équatorial 22° S)

- A 20h55, Mars sextil Pluton en géocentrique dans le plan écliptique (20e SCO/CAP)

Mardi 9 janvier 2018

- A 1h54, Mercure entre dans le signe du Scorpion en héliocentrique.

- A 4h37, la Lune est conjointe à Spica dans le plan équatorial, l’étoile (alpha Virgo) 7°22’ au Sud. La Lune se lève aux alentours de 1h10, suivie par Spica 35 minutes plus tard ; les deux astres culminent aux alentours de 7h, alors que Mercure se lève.

- A 6h42, Vénus conjoint Pluton dans le plan géo-équatorial.

- A 7h21, conjonction supérieure de Vénus (Soleil conjoint Vénus) dans le plan écliptique = Vénus conjoint Terre en héliocentrique.

- A 9h03 Soleil conjoint Pluton dans le plan équatorial

- A 9h25, Vénus conjoint Pluton en héliocentrique.

GIF - 154.6 ko
Lune près Spica 9 janvier 7h

- A 9h48, la Lune est conjointe à Spica dans le plan écliptique Δ +6°57’. Spica (alpha Virginis) marque depuis 2014, pour 70 ans environ, le 25e degré du signe de la Balance (longitude actuelle en coordonnées moyennes de la date 204°5’46’’).

- A 9h56, Vénus conjoint Pluton dans le plan géo-écliptique

- A 10h33 Soleil conjoint Pluton dans le plan écliptique = Terre opposé Pluton en héliocentrique.

- A 10h48, Lune opposé Uranus en géocentrique dans le plan écliptique (25e BEL/BAL)

- A 21h04, la Lune entre dans le signe du Scorpion ; Lg 210° à 240° ; sa latitude est alors de +5°3’ -monte.

- A 22h09, Vénus sextil Mars en géocentrique dans le plan écliptique (20e CAP/POI)

Mercredi 10 janvier

- Aujourd’hui, Mercure achève sa boucle de rétrogradation.

- A 3h10, Mercure parallèle Vénus (plan équatorial 22° S)

- Aux alentours de 5h, remarquez avec un instrument les lunes galiléennes de Jupiter en deux paires, une à l’Est, l’autre à l’Ouest.

- A 6h38, Soleil sextil Mars en géocentrique dans le plan écliptique (20e CAP/POI)

- A 9h08, la Lune arrive devant la constellation de la Balance (Lib) ; longitude 216°14’ (7e SCO) ; latitude +5°10’, monte.

Jeudi 11 janvier

A 2h02, Vénus à l’apogée

- A 2h45, la Lune atteint sa latitude maximale : +5°14’26" au Nord du plan de l’écliptique ("ailes du Dragon") ; longitude : 225°14’ (16e SCO) ; ascension droite 14h57m21s, déclinaison -11°23’ -descend.

JPEG - 116.1 ko
aspect de la Lune
12 janvier 6h golfe des Iris
JPEG - 106.4 ko
aspect de la Lune
11 janvier 6h

- C’est aussi sa période de libration minimale en latitude (B= -6,8°). Elle présente son Sud au maximum ; avec un instrument apprécier particulièrement les ombres crées par le Soleil couchant sur le golfe des Iris, le promontoire Héraclide et le cratère Mairan.

- Aux alentours de 5h, remarquez avec un instrument les quatre lunes galiléennes de Jupiter alignées dans leur ordre naturel.

- A 5h55, Mercure entre dans le signe du Capricorne en géocentrique

GIF - 153.8 ko
Lune, Jupiter et Mars 11 janvier 7h

- A 6h58, la Lune est conjointe à Jupiter dans le plan équatorial, la planète 4°20’ au Sud ; élongation solaire de Jupiter 62° Ouest.
- A 9h22, la Lune est conjointe à Jupiter dans le plan écliptique, Δ +4°9’ ; longitude 228°35’ (19e SCO). La Lune, Jupiter et Mars se lèvent peu avant 4h, la Lune en tête et ornent le ciel matinal.

- A 11h02, la Lune est conjointe à Mars dans le plan équatorial, la planète 4°34’ au Sud ; élongation solaire de Mars 60° Ouest.

- A 11h41, Vénus parallèle Saturne (plan équatorial 22° S)

- A 13h34, la Lune est conjointe à Mars dans le plan écliptique, Δ +4°23’ ; longitude 230°43’ (21e SCO).

- A 14h32, Soleil carré Uranus dans le plan équatorial

- A 14h42, Lune sextil Soleil en géocentrique dans le plan écliptique (22e SCO/CAP)

- A 17h55, Pluton à l’apogée

Vendredi 12 janvier

Aujourd’hui, l’astéroïde (32) Pomona à l’opposition du Soleil dans le plan équatorial.

- A 0h55, Mars carré Pluton en héliocentrique.

- A 1h57, Mercure conjoint Jupiter en héliocentrique.

- A 5h02, la Lune conjoint l’astéroïde (4) Vesta dans le plan écliptique.
- A 5h21, la Lune conjoint l’astéroïde (4) Vesta dans le plan équatorial.

- De 6h45 jusqu’au jour, transits simumtanés d’ Europe et Ganymède devant Jupiter.

- A 8h03, la Lune entre dans le signe du Sagittaire ; Lg 240° à 270° ; sa latitude est alors de +5°4’ -descend.

- A 8h10, Soleil parallèle Pluton (plan équatorial 21° S)

- A 11h43, la Lune arrive devant la constellation du Scorpion (Sco) ; longitude 241°49’ (2e SAG) ; latitude +5°1’, descend.

- Période du maximum de l’étoile variable Mira de la Baleine , visible en début de nuit.

- A 22h09, la Lune arrive devant la constellation d’Ophiuchus (Oph) ; longitude 247°0’ (8e SAG) ; latitude +4°52’, descend.

Samedi 13 janvier

GIF - 193.3 ko
Lune près Antarès 13 janvier 7h

A 1h18, la Lune est conjointe à l’étoile Antarès (alpha Scorpii ; m 1.1) dans le plan équatorial, l’étoile 9°29’ au Sud. La conjonction dans le plan écliptique a lieu à 4h12, ∆ +9°20’ ; longitude (moyenne de la date) : 250°1’2". En raison de la précession des équinoxes, Antarès marque depuis décembre 2016 et pour 70 ans environ, le 11e degré du signe du Sagittaire. La Lune se lève aux alentours de 5h15, suivie par l’étoile 45 minutes plus tard .

- A 7h47, Mercure conjoint Saturne dans le plan géo-équatorial.
- A 8h03, Mercure conjoint Saturne dans le plan géo-écliptique

- A 20h09, Vénus carré Uranus en géocentrique dans le plan écliptique (25e CAP/BEL)

Dimanche 14 janvier

Aujourd’hui, 1er jour de l’an 2018 dans le calendrier Julien

- A 13h13, la Lune arrive devant la constellation du Sagittaire (Sgr) ; longitude 266°19’ (27e SAG) ; latitude +3°56’, descend.

- A 20h41, la Lune entre dans le signe du Capricorne ; Lg 270° à 300° ; sa latitude est alors de +3°43’ -descend.

- A 21h37, Soleil carré Uranus dans le plan écliptique = quadrature Est d’Uranus

Lundi 15 janvier

Aujourd’hui, l’astéroïde (145) Adeona à l’opposition du Soleil dans le plan équatorial.

GIF - 188.4 ko
Lune, Mercure et Saturne 15 janvier 7h30

- A 2h49, la Lune est conjointe à Saturne dans le plan écliptique, la planète 2°37’ au Sud ; longitude 273°0’ (4e CAP). A remarquer à leur lever, aux alentours de 7h30, juste avant le jour, en compagnie de Mercure.
- A 2h56, la Lune est conjointe à Saturne dans le plan équatorial, Δ +2°38’ ; élongation solaire de Saturne 22° Ouest.

- A 3h09, la Lune à l’apogée : au plus loin de la Terre à 406 464 kilomètres environ, soit 63,73 rayons terrestres ; diamètre apparent : 29,4 minutes d’arc. Longitude 273°10’ (4e CAP), latitude +3°30’, descend ; ascension droite 18h13m29s, déclinaison -19°53’, descend.

- A 3h31, Mercure passe au nœud descendant de son orbite.

- A 7h57, dernier croissant de Lune théoriquement visible à l’œil nu : de 2,97%, 43 heures et 21 minutes avant la Nouvelle Lune, à 7° de hauteur et 129° d’azimut pour notre localisation, le Soleil étant à 5° sous l’horizon ; il se lève 1 heure 26 minutes avant le Soleil, à 7h00, à l’ azimut 118° pour notre localisation ; dans le 6e degré du signe du Capricorne ; en compagnie de Mercure, et de Saturne.

- A 8h03, la Lune est conjointe à Mercure dans le plan écliptique, la planète 3°21’ au Sud ; longitude 275°35’ (6e CAP). A remarquer à leur lever, aux alentours de 7h30, juste avant le jour, en compagnie de Saturne.
- A 8h22, la Lune est conjointe à Mercure dans le plan équatorial, Δ +3°21’ ; élongation solaire de Mercure 19° Ouest.

- A 17h30, la Lune atteint sa déclinaison minimale : -20°3’2" (Sud) par rapport au plan de l’équateur céleste ; AD 18h43m34s ; longitude écliptique 280°14’ (11e CAP), latitude +2°59’ (descend). Elle culmine au plus bas dans l’hémisphère Nord aux alentours de 12h : 24° de hauteur pour la latitude 45°N.
En raison de la précession de l’axe des nœuds lunaires, ses hauteurs maximale et minimale de culmination augmentent d’ octobre 2016 à septembre 2026 ; en savoir plus.

- Aux alentours de 20h, remarquer avec un instrument l’astéroïde (2) Vesta près de la galaxie spirale NGC 908 (constellation de la Baleine -Cet).

Mardi 16 janvier

Aujourd’hui, Mercure sort des limites zodiacales (Sud, déclinaison -23°26’12")

- A 2h52, Vénus parallèle Pluton (plan équatorial 21° S)

- A 7h17, Vénus entre dans le signe du Verseau en héliocentrique.

- A 11h53, la Lune est conjointe à Pluton dans le plan écliptique, la planète 1°51’ au Sud ; longitude 289°18’ (20e CAP).
- A 12h25, la Lune est conjointe à Pluton dans le plan équatorial, Δ +1°51’ ; élongation solaire de Pluton 7° Ouest.

- Aux alentours de 15h00 (14h UTC), l’ultime croissant de cette lunaison est théoriquement observable avec un instrument par 4° Sud et 32° Ouest (au large du Brésil). Voir les très fins croissants de Lune

- A 18h40, maximum de l’essaim météoritique des delta Cancrides.

Mercredi 17 janvier 2018

Nouvelle Lune à 3h17

= Lune conjoint Soleil dans le plan écliptique
27e degré du signe du Capricorne
devant la constellation du Sagittaire (Sgr)
distance Terre-Lune : 405 106 kilomètres soit 63,51 rayons terrestres
Diamètre apparent 29,5 minutes d’arc.

- Aux alentours de 7h, remarquez avec un instrument Callisto au pôle Nord de Jupiter.

- A 8h39, la Lune est conjointe à Vénus dans le plan écliptique, la planète 2°27’ au Sud ; longitude 299°34’ (20e CAP).
- A 10h05, la Lune est conjointe à Vénus dans le plan équatorial, Δ +2°28’ ; élongation solaire de Vénus 2° Est.

- A 9h31, la Lune entre dans le signe du Verseau ; Lg 300° à 330° ; sa latitude est alors de +1°21’ -descend.

- A 9h52, la Lune arrive devant la constellation du Capricorne (Cap) ; longitude 300°10’ (1er VER) ; latitude +3°20’, descend.

- A 17h06, Terre carré Uranus en héliocentrique.

- Aux alentours de 18h (17h UTC), le croissant primeur de cette lunaison est théoriquement observable avec un instrument, 15 heures après la Nouvelle Lune, pour le lieu situé par 15° Nord et 56° Ouest (à l’Est des Antilles). Voir les très fins croissants de Lune et visibilité du premier croissant de Lune

- A 20h48, Vénus arrive devant la constellation du Capricorne (Cap).

Le Soleil

JPEG - 86.7 ko
parcours du Soleil
25 octobre 2017-13 avril 2018

devant la constellation du Sagittaire (Sgr) du 18 décembre au 20 janvier.

- Ci-contre, la position du Soleil devant les constellations et dans le plan équatorial à notre époque, jour après jour du 25 octobre à 12h (3e SCO) au 13 avril (24e BEL) (les planètes sont positionnées au 25 octobre). Rappelons que la précession des équinoxes décale sa position devant les étoiles d’un degré tous les 70 ans.

Dans le signe du Capricorne (longitude 270° à 300°) = la Terre est dans le signe du Cancer en héliocentrique du 21 décembre, 17h15 (solstice de décembre), au 20 janvier à 3h56.

GIF - 17.4 ko
zodiaque conditionaliste

- Nous sommes dans la première phase de la saison Hiver Nord / Eté Sud : dominance (F) du Sud (-) avec croissance (v) du Nord (+) : l’Hémisphère Sud (-) reçoit un maximum d’ensoleillement (F) mais désormais un petit peu moins chaque jour (L-) alors que le Nord (+) en reçoit un minimum (f) mais désormais un petit peu plus chaque jour (v+) : dans l’hémisphère Nord, la durée du jour est inférieure à celle de la nuit (f+) mais elle commence à augmenter (v+) / la durée de la nuit est supérieure à celle du jour (F-) mais elle commence à diminuer (L-) ; dans l’hémisphère Sud, la durée de la nuit est inférieure à celle du jour (F-) et commence à augmenter (v+) / la durée de jour est supérieure à celle de la nuit (F-) et elle commence à diminuer (v+).
- Cela se traduit, en formules conditionalistes, par :
- une formule majeure : F- (grande Force d’inhibition extinctive ou Force du Sud), L- (Lenteur d’inhibition), sE (sens des Ensembles) ;
- et une formule mineure : f+ (petite force d’excitation naturelle ou force du Nord), v+ (vitesse d’excitation) et phase ultra-paradoxale
1- pour la formule majeure : Force d’inhibition extinctive (F-) car le phénomène dominant (ensoleillement du pôle Sud) est décroissant ; et pour la formule mineure, force d’excitation naturelle ( [2]

- Conjonction supérieure de Vénus le 9 janvier à 7h21 (en coordonnées moyennes de la date) dans le plan écliptique, à la longitude 288°56’ (29e CAP) ; latitude Vénus -1°48’ (descend). C’est l’ opposition Terre-Vénus en héliocentrique soit un alignement Terre-Soleil-Vénus. La conjonction dans le plan géo-équatorial a lieu le 8 à 21h00 environ, différence de déclinaison : -0°45’ pour Vénus. Vénus se trouve dans le champ du coronographe Lasco C3. Elle atteint son apogée le 11 janvier.

- Le Soleil est au carré d’Uranus le 11 janvier à 14h32 dans le plan géo-équatorial (déclinaison : Soleil -21°45’- monte, Uranus +9°0’- monte). L’aspect a lieu le 14 janvier à 21h37 dans le plan écliptique (longitude 294°/24°38’ - 25e CAP/BEL) - c’est la quadrature Est d’Uranus et le 17 janvier à 17h06 en héliocentrique (Terre carré Uranus).

Dans le champ du coronographe Lasco C3 [3] : les planètes Vénus du 5 décembre au 13 février.

- L’activité solaire au quotidien sur spaceweather.com (en anglais) ; page spéciale PGJ en français.

- Le 14 janvier, 1er jour de l’an du calendrier Julien, qui fut instauré par Jules César et fut en vigueur jusqu’à la réforme grégorienne en 1582. A ne pas confondre avec les jours juliens qui permettent de s’y retrouver dans ce dédale (système de datation consistant à compter le nombre de jours et fraction de jour écoulés depuis une date conventionnelle fixée au 1er janvier -4712 à 12 heures). A 12h, ce jour (14 janvier 2018 du calendrier grégorien), débute le jour julien 2 458 133.

Les planètes en héliocentrique

- Le 8 janvier à 6h43, Mercure opposé Uranus ; longitude 207°/27°24’ (28e BAL/BEL) ; latitude Mercure +2°32’ (descend), Uranus -0°33’ (monte).

- Le 9 janvier à 1h54, Mercure entre dans le signe du Scorpion (longitude 210° à 240°) ; sa latitude est alors de +2°14’ (descend). Elle y reste jusqu’au 19 janvier.

- Le 9 janvier à 7h21, Vénus opposé Terre ; longitude 289°/109°4’ - 20e CAP/CAN) ; latitude Vénus -1°48’ (descend) ; c’est la conjonction supérieure de Vénus en géocentrique.

- Le 9 janvier à 9h25, Vénus conjoint Pluton ; longitude 289°4’ (20e CAP) ; latitude Vénus -1°48’ (descend), Pluton +0°27’ (descend).

- Le 12 janvier à 0h55, Mars carré Pluton ; longitude 199°/289°5’ (20e BAL/CAP) ; latitude Mars +0°56’ (descend), Pluton +0°26’ (descend).

- Le 12 janvier à 1h57, Mercure conjoint Jupiter ; longitude 219°24’ (10e SCO) ; latitude Mercure +1°7’ (descend), Jupiter +1°8’ (descend) : elles sont en parallèle de latitude.

- Le 15 janvier à 3h31, Mercure passe au nœud descendant de son orbite : latitude écliptique 0°, passe au Sud ; longitude 228°32’39" (19e SCO - invariable, sauf l’avance de 1°11’10" par siècle de l’axe de ses nœuds en termes linéaires). Du point de vue géocentrique, elle passe à son noeud descendant à 3h32 ; sa longitude est de 275°19’ (6e CAP - variable).

- Le 16 janvier à 7h17, Vénus entre dans le signe du Verseau (longitude 300° à 330°) ; sa latitude est alors de -2°19’ (descend). Elle y reste jusqu’au 4 février.

- Le 17 janvier à 17h06 , Terre carré Uranus ; longitude 117°/27°30’ ; latitude Uranus -0°33’ (monte). En géocentrique, Soleil carré Uranus le 11 janvier dans le plan équatorial et le 14 janvier dans le plan écliptique .

Observer le ciel nocturne

- Pour notre localisation, le Soleil se couche à 17h26 le 8 janvier et à 17h37 le 17. Il se lève à 8h29 le 8 janvier et à 8h25 le 17.
Correction en longitude [4].
- La durée du jour augmente de 11 minutes le soir et 4 le matin ; au total, elle augmente de 15 minutes (6 minutes en 6 jours la semaine dernière) ; elle se décale toujours sur le soir en raison de l’équation de temps, qui était nulle le 25 décembre et atteindra son 1er maximum positif le 11 février (+14m14s).

- Pour la région de Mexico City (19°25’N - 99°7’ O) où la Cagouille Céleste se trouve encore cette semaine, le Soleil se lève à 7h24, culmine à 12h56 et se couche à 18h27 (j’avais compté une heure de décalage en trop la semaine dernière- ajouter une heure aux horaires indiqués).

La Lune :
- A son Dernier Quartier, elle se lève grosso modo autour du minuit vrai, culmine au lever du Soleil, et se couche aux alentours du midi vrai.
- Au fil des jours, en croissant de plus en plus fin, elle se lève de plus en plus tard en deuxième moitié de nuit : de 65 à 42 minutes à 44°34’N de latitude terrestre ; d’une cinquantaine de minutes chaque jour à 20° de latitude Nord
elle culmine de plus en plus tard dans la matinée et se couche de plus en plus tard dans l’après-midi.
- La Nouvelle Lune, se lève, culmine et se couche à peu près en même temps que le Soleil.

- 

GIF - 153.8 ko
Localiser Mira
12 janvier 20h

Période du maximum de l’étoile variable Mira de la Baleine : sa luminosité double en trois semaines puis décroît jusqu’à rendre l’étoile invisible deux mois plus tard. Cette fois-ci visible en début de nuit : elle culmine aux alentours de 20h. Découverte en 1596 par l’astronome amateur hollandais Fabricius, elle est devenue le prototype d’une catégorie d’étoiles variables, les "Mira". A 400 années-lumière de la Terre, Mira Ceti est une géante rouge parmi les plus froides étoiles connues : 3000 degrés Kelvins seulement à sa surface. Plus de détails sur Futura Sciences. Son prochain maximum aura lieu le 26 novembre 2018 ; maximum précédent le 1er mars 2017.

Le ciel à la mi-nuit du 16-17 janvier

13h01 pour notre localisation (44°34’N-2°34’E) le Lynx (Lyn) au zénith
GIF - 195.8 ko
Au Nord
Dragon et Grande Ourse s’élèvent côté Est, Cassiopée et Céphée s’inclinent côté Ouest
GIF - 236.1 ko
A l’Ouest
s’en va la Baleine sous le Taureau et le Cocher
GIF - 227.6 ko
A l’Est
s’élèvent la Vierge, la Chevelure de Bérénice, le Petit Lion
GIF - 217.6 ko
Au Sud
culminent la Poupe, la Licorne, Procyon et les Gémeaux

PNG

0h56 pour Mexico City (19°25’N - 99°7’ O) le zénith entre Cancer et Gémeaux
GIF - 205 ko
Au Nord
culminent le Lynx et les Gémeaux, la Grande Ourse s’élève, Cassiopée disparaît
GIF - 224 ko
A l’Ouest
Taureau, Orion sous les Gémeaux s’en vont
GIF - 213.7 ko
A l’Est
montent tout droit Vierge, Lion et Cancer
GIF - 226.9 ko
Au Sud
culminent la Carène, les Voiles et la Poupe, très haut la Licorne

PNG

ETOILES FILANTES - ESSAIMS DE METEORES

- Le 16 janvier, à 18h40, maximum des delta Cancrides (DCA) ; radiant Cancer (Cnc) - actif du 1er au 24 janvier ; zhr : 4.
et aussi :
- Quadrantides (QUA) ; radiant Bouvier (Boo) - actif du 28 décembre au 12 janvier ; maximum le 3 janvier
- Leonis Minorides de Décembre (DLM) ; radiant Petit Lion (LMi) - actif du 5 décembre au 4 février ; maximum le 19 décembre
- autres essaims
- le 13, Léonides de janvier (JLE)
- le 16, alpha Hydrides (AHY)

La chronique des planètes

Vénus


Elle est en conjonction supérieure le 9 janvier à 7h21 ; le même jour, elle est conjointe à Pluton à 6h42 dans le plan équatorial, Vénus 1°13’ au Sud, élongation solaire de Pluton 0° Est ; à 9h56 dans le plan écliptique, à la longitude 289°4’ (20e CAP), différence de latitude -1°12’.

- elle se lève, culmine et se couche pratiquement en même temps que le Soleil et n’est pas du tout visible sauf dans le champ du coronographe Lasco C3 dans lequel elle se trouve du 5 décembre au 13 février. Elle va réapparaître fin janvier dans le ciel du soir.
- Sa dernière élongation maximale date du 3 juin 2017. Sa dernière conjonction inférieure du 25 mars.

- Elle est pleine, sa portion éclairée atteint les 100 % ; son diamètre apparent, 9,8 secondes d’arc, est minimum. Voir les phases de Vénus.

JPEG - 108.6 ko
parcours de Vénus 1dec17-3jun18

Devant la constellation du Sagittaire (Sgr) depuis le 22 décembre, elle arrive devant le Capricorne (Sgr) le 17 janvier à 20h48 à la longitude 299°42’ -30e CAP, latitude -1°2’, descend ; elle reste devant cette constellation jusqu’au 8 février.
- Conjointe à la Nouvelle Lune le 18 janvier
- Ci-contre son parcours du 1er décembre 2017 au 3 juin 2018 ; les autres planètes sont positionnées au 1er décembre.

- Son mouvement est direct du 13 avril 2017 au 5 octobre 2018 ; elle a achevé sa boucle de rétrogradation le 18 mai 2017.

Dans le signe du Capricorne (longitude 270° à 300°) du 25 décembre au 18 janvier.
En héliocentrique, elle signe Capricorne du 28 décembre au 16 janvier puis Verseau jusqu’au 4 février.

- Sa distance au Soleil : 0,728 UA augmente depuis son périhélie le 3 octobre (0,718 UA). Prochain aphélie le 23 janvier (0,728 UA).

- Elle atteint son apogée le 11 janvier à 2h02 : au plus loin de la Terre à 1,711 116 UA soit 256 millions de kilomètres environ ; (longitude 291°10’ -22e CAP ; latitude -0°49’ -descend). Cela est lié à sa conjonction supérieure au Soleil du 9 janvier. A partir de là, sa distance à la Terre diminue jusqu’à son prochain périgée le 27 octobre 2018 (0,272 UA) ; périgée précédent le 25 mars 2017 (0,281 UA).

- En latitude Sud depuis le 20 décembre (nœud descendant), elle atteindra sa latitude minimale le 14 février en héliocentrique et le 15 février en géocentrique et va rester en latitude écliptique Sud jusqu’au 12 avril.

- En déclinaison Sud du 17 octobre au 9 mars ; elle est sortie des limites zodiacales (23°26’12") du 21 décembre au 4 janvier ; elle a atteint son minimum le 28 décembre (-23°42’).

Neptune


- Devant la constellation du Verseau, elle se couche aux alentours de 21h45. Encore observable en tout début de nuit.
- Magnitude : 7.9 ; diamètre apparent : 2,2 secondes d’arc.

- Elle est passée en quadrature Est le 3 décembre et à l’opposition du Soleil le 4 septembre. Elle sera conjointe au Soleil le 4 mars ; sa prochaine opposition aura lieu le 7 septembre 2018.

GIF - 149.4 ko
parcours de Neptune de 2011 à 2022

- Son mouvement est direct depuis le 22 novembre (12e POI). Elle achèvera sa boucle de rétrogradation le 13 mai 2018.

- Ci-contre son parcours devant le Verseau de 2011 à 2022
- Elle est dans le signe des Poissons de 2011 à 2025.

- Sa distance au Soleil (29,945 UA) diminue très lentement de 1968 à 2042. Cette variation est liée à sa révolution autour du Soleil, qu’elle effectue en 164 ans. A ce sujet, découvrez les particularités très délicates des approches et éloignements de Neptune dans cet article de Jean Meeus

- Sa distance à la Terre : 30,627 UA le 17 janvier, augmente depuis son périgée le 4 septembre (29,93 UA). Prochain apogée le 5 mars 2018 (30,94 UA).

- En latitude Sud depuis 2003, elle descend jusqu’en 2043 en héliocentrique (-1°45’).
- En géocentrique, elle monte : elle a atteint un minimum dans ses fluctuations annuelles le 21 septembre : -0°56’. Prochain maximum le 15 février 2018 (-0°54’).

- En déclinaison Sud de 1944 à 2026, elle a atteint sa déclinaison minimale absolue en novembre 1986 (-22°21’). Elle a atteint sa déclinaison minimale annuelle le 21 novembre (-8°7’) : son prochain maximum annuel sera le 16 juin 2018 (-6°12’).

Uranus


- Elle culmine aux alentours de 18h50 et se couche aux alentours de 1h30. Elle est passée à l’opposition du Soleil le 19 octobre.
- Elle est observable en début de nuit. Magnitude : 5.8 ; diamètre apparent : 3,6 secondes d’arc.

- Elle est au carré du Soleil le 17 janvier à 17h07 dans le plan écliptique (quadrature Est d’Uranus) ; l’aspect a lieu le 11 janvier dans le plan géo-équatorial et le 14 janvier dans le plan hélio-écliptique (Terre carré Uranus).
- Elle sera conjointe au Soleil le 18 avril 2018 et sa prochaine opposition aura lieu le 24 octobre 2018 ; conjonction précédente le 14 avril 2017.

- Devant les Poissons jusqu’en mai 2018, son mouvement est direct depuis le 2 janvier ; elle achèvera sa boucle de rétrogradation le 19 avril et entamera sa prochaine rétrogradation le 7 août.

Ci-contre son parcours devant de 2016 à 2020

- Dans le signe du Bélier
- en héliocentrique, de janvier 2011 à septembre 2018
- en géocentrique, de mai à août 2010, puis de mars 2011 à mars 2018, puis encore de novembre 2018 à mars 2019 en raison de ses rétrogradations.

- Sa distance au Soleil : 19,901 UA, diminue ; dernier aphélie en février 2009 (20,098 UA), prochain périhélie en août 2050 (18,283 UA).

- Sa distance à la Terre augmente : 19,915 UA le 17 janvier. Elle est passée au périgée le 19 octobre (18,91 UA) ; prochain apogée le 19 avril 2018 (20,89 UA).

- En latitude Sud depuis le 21 décembre 1984 :
- en héliocentrique, elle a atteint son minimum le 4 janvier 2007 ; elle monte et passera à son noeud ascendant en 2029.
- En géocentrique, elle monte : elle a atteint un palier annuel de latitude minimale le 8 octobre (-0°36’). Prochain maximum 4 mai 2018 (-0°31’).

- En déclinaison Nord du 9 avril 2011 au 17 juillet 2053, elle monte : elle a atteint son minimum annuel le 31 décembre (+8°59’). Prochain maximum le 6 août (+11°50’). Elle atteindra son maximum absolu en 2034 (+23°41’)

Jupiter

- Elle est maintenant bien présente dans le ciel de l’aube ; elle se lève aux alentours de 3h30, près de Mars, avec laquelle elle était en conjonction le 7 janvier.
- Magnitude -1.9, diamètre apparent 34 secondes d’arc, en augmentation.

- Sa prochaine opposition aura lieu le 9 mai 2018 et la dernière date du 7 avril 2017. Sa conjonction au Soleil a eu lieu le 26 octobre.
- Conjointe à la Lune le 11 janvier

JPEG - 90.5 ko
parcours de Jupiter 1 nov 16 - 19 fev 19

- Ci-contre son parcours du 1er novembre 2016 au 19 février 2019 (le Soleil et les planètes sont positionnés au 1er novembre 2016).
Devant la constellation de la Balance (Lib) du 15 novembre 2017 au 20 novembre 2018, elle est proche de l’étoile Zubenelgenubi (alpha Balance). Cette dernière, de magnitude 2.7, brille environ 60 fois moins fort que Jupiter.

Observer au télescope le passage de la grande tache rouge et le ballet de ses satellites :

GIF - 9.2 ko
Lunes de Jupiter
10 janvier 5h

- le 10 janvier aux alentours de 5h, Ganymède et Callisto forment une paire à l’Est de Jupiter tandis que Io et Europe en forment une autre à l’Ouest.

GIF - 8.1 ko
Lunes de Jupiter
11 janvier 5h

- le 11 janvier aux alentours de 5h, les quatre lunes galiléennes sont alignées à l’Est dans leur ordre naturel.

GIF - 80.4 ko
Lunes de Jupiter
13 janvier 7h15

- Le 12 janvier, nous pouvons assister, de 6h45 jusqu’au jour, aux transits simultanés d’Europe et Ganymède ; à 7h15, Io réapparaît dans ce tableau, après son occultation par Jupiter.
- Le 17 janvier aux alentours de 7h, Callisto pointe le pôle Nord de Jupiter.
Tous les phénomènes observables sur la fiche Ephebdo imprimable.

- Son mouvement est direct depuis le 9 juin ; elle a achèvé sa boucle de rétrogradation le 7 septembre et entamera sa prochaine rétrogradation le 9 mars 2018.

- Dans le signe du Scorpion (longitude 210° à 240°) du 10 octobre 2017 au 8 novembre 2018 en géocentrique.
- En héliocentrique, elle signe Scorpion du 10 septembre 2017 au 6 octobre 2018.

- Sa distance à la Terre diminue de 5,849 à 5,730 UA ; elle est passée à l’apogée le 25 octobre 2017 (6,435 UA) ; prochain périgée le 10 mai 2018 (4,399 UA).

- Sa distance au Soleil : 5,430 UA le 17 janvier, diminue depuis son aphélie le 17 février 2017 (5,456 UA). Elle se rapproche désormais du Soleil pour 6 de nos années environ, jusqu’à son prochain périhélie le 20 janvier 2023 (4,951 UA).

- En latitude Nord depuis le 9 novembre 2013, elle a atteint sa latitude maximale en héliocentrique le 28 décembre 2016 (+1°18’). Elle descend jusqu’au 12 décembre 2022 (-1°18’) et passera à son noeud descendant le 26 février 2020.
- En géocentrique, elle a atteint sa latitude minimale annuelle le 12 novembre 2017 (+1°0’) ; prochain maximum le 25 avril 2018 (+1°16’).

- En déclinaison Sud depuis le 21 septembre 2016, elle descend ; elle a atteint son maximum annuel le 6 juin 2017 (-3°55’) ; prochain minimum le 6 mars 2018 (-17°24’). Elle atteindra son minimum absolu en décembre 2019 (-23°18’).

Mars


- Elle se lève aux alentours de 3h50. De magnitude +1.3, son éclat augmente ; elle est maintenant immanquable ; diamètre apparent : supérieur à 5 secondes d’arc, en augmentation.
- Conjointe à la Lune le 11 janvier

- Sa dernière opposition au Soleil date du 22 mai 2016 ; la prochaine aura lieu le 27 juillet 2018. Dernière conjonction le 27 juillet 2017.

JPEG - 77.4 ko
parcours de Mars
1er octobre 2017-25 mai 2018

- Devant la constellation la Balance (Lib) du 21 décembre au 31 janvier, en compagnie de Jupiter, avec laquelle elle était en conjonction le 7 janvier.

- Son mouvement est direct du 30 juin 2016 au 26 juin 2018. Elle a achevé sa dernière boucle de rétrogradation le 11 septembre 2016.
- Ci-contre son parcours du 1er octobre 2017 au 25 mai 2018 (les autres planètes sont positionnées au 1er octobre 2017)

- Elle est dans le signe du Scorpion (longitude 210° à 240°) du 9 décembre au 26 janvier.
- En héliocentrique, elle signe Balance du 30 novembre au 4 février.

- Sa distance au Soleil diminue de 1,624 à 1,617 UA. Elle est passée à l’aphélie le 8 octobre 2017. Prochain périhélie le 17 septembre 2018.

- Sa distance à la Terre diminue de 1,885 à 1,811 UA ; dernier apogée le 5 août 2017 ; prochain périgée le 31 juillet 2018.

- En latitude Nord depuis le 27 février (noeud ascendant), elle a atteint sa latitude maximale le 30 août en héliocentrique (+1°50’) et le 22 septembre en géocentrique (+1°10’). Elle descend et passera en latitude Sud (noeud descendant) le 16 mars 2018.

- En déclinaison Sud depuis le 27 octobre 2017, elle descend ; elle sortira des limites zodiacales (23°26’) une première fois du 16 mars au 8 avril 2018 avec un minimum le 27 mars à -23°33’ ; elle remontera jusqu’au 4 juin à -21°41’, puis repassera hors-limites zodiacales du 7 juillet au 24 septembre avec un minimum le 16 août à - 26°29’. Elle passera en déclinaison Nord le 2 janvier 2019.

- Saison sur Mars : c’est l’été Nord /hiver Sud ; le solstice a eu lieu le 20 novembre 2017 de notre calendrier grégorien terrestre.

Saturne


Après sa conjonction au Soleil le 21 décembre, elle fait son apparition dans le ciel matinal. Elle se lève 1 heure 7 minutes avant le Soleil le 8 janvier et 1 heure 34 minutes avant lui le 17. Elle sera en quadrature Ouest le 29 mars, à l’opposition le 27 juin. Sa précédente opposition date du 15 juin 2017, sa quadrature Est du 14 septembre.

- Elle est conjointe à Mercure le 13 janvier à 7h47 dans le plan équatorial et à 8h03 dans le plan écliptique .
- Conjointe à la Lune le 15 janvier

- L’inclinaison de ses anneaux passe de +26,6° à + 26,2° au cours du mois de janvier, mais elle est encore trop proche du Soleil pour être observable dans de bonnes conditions ce mois-ci. Sous les tropiques les conditions sont meilleures et elle devient intéressante à observer dès le 20 janvier.
- Élongation maximale de Titan à l’Ouest le 14 janvier à 4h30.

GIF - 250.9 ko
parcours de Saturne 01 09 16-03 01 19

Devant la constellation du Sagittaire depuis le 19 novembre ; elle y avait fait une première incursion du 24 février au 18 mai 2017 avant de revenir devant Ophiuchus (Oph) où elle a repris son mouvement direct le 25 août. Elle reste désormais devant le Sagittaire jusqu’au 16 décembre 2020. .

- Elle est dans le signe du Capricorne (longitude 270° à 300°) du 20 décembre 2017 au 20 mars 2020 ; elle y reviendra ensuite de mars à décembre 2020 en raison de l’effet de rétrogradation.
En héliocentrique, elle signe Capricorne du 14 décembre 2017 au 3 septembre 2020.

- Son mouvement est direct du 25 août 2017 au 18 avril 2018 (du 22e degré du signe du Sagittaire au 10e Capricorne). Elle a achevé sa boucle de rétrogradation le 1er décembre.

- Sa distance au Soleil (10,065 UA) augmente de juillet 2003 à avril 2018.

- Sa distance à la Terre diminue de 11,005 à 10,958 UA ; dernier apogée le 21 décembre 2017 ; prochain périgée le 27 juin 2018.

- En latitude Nord, elle descend en héliocentrique depuis le 31 janvier 2012, elle passera à son nœud descendant en février 2020.
- En géocentrique elle a atteint son maximum annuel le 18 mai 2017 (+1°22’). Elle descend jusqu’au 22 février 2018 (à +0°52’).

- En déclinaison Sud du 9 septembre 2010 au 26 mars 2026, elle a atteint un minimum le 29 décembre (-22°32’). Prochain maximum le 19 avril (-22°14’) ; elle atteindra son minimum absolu en octobre 2018 (-22°46’).

Mercure

GIF - 175 ko
ciel du matin 8 janvier 7h30
planètes Mars, Jupiter, Mercure, Saturne

- Elle a atteint son élongation maximale le 1er janvier. Elle se lève 1 heure 45 minutes avant le Soleil le 8 janvier et 1 heure 7 minutes avant lui le 17. De magnitude -0.3, elle est bien visible à l’œil nu jusqu’au 15 janvier. Elongation 21° à 18° Ouest.

- Sa prochaine conjonction supérieure aura lieu le 17 février et sa prochaine conjonction inférieure le 1er avril. Sa dernière conjonction inférieure a eu lieu le 13 décembre.

GIF - 204.9 ko
Mercure et Saturne 13 janvier 7h30

Elle est conjointe à Saturne le 13 janvier à 7h47 dans le plan équatorial, Mercure 0°39’ au Sud, élongation solaire 20° Ouest ; à 8h03 dans le plan écliptique, à la longitude 272°49’ (3e CAP), différence de latitude -0°38’. En raison de la rétrogradation de Mercure, du 3 au 23 décembre, les deux planètes ont déjà été conjointes le 28 novembre et le 6 décembre. Cette fois-ci, la rencontre entre les deux planètes est observable à leur lever, juste avant le jour, aux alentours de 7h30.
— Conjointe à la Lune le 15 janvier

- Elle est en phase gibbeuse croissante ; sa fraction éclairée passe de 75% à 86%. Son diamètre apparent diminue de 6 à 5,3 secondes d’arc.

JPEG - 95.7 ko
parcours de Mercure
25 octobre 2017-6 mars 2018

Son mouvement est direct du 23 décembre (14e SAG) au 23 mars (17e BEL). Elle achève sa boucle de rétrogradation le 10 janvier (30e SAG).
Ci-contre son parcours du 25 octobre 2017 au 6 mars 2018 ; les autres planètes sont positionnées au 25 octobre .

- Devant la constellation d’Ophiuchus (Oph) depuis le 8 décembre, en raison de sa rétrogradation du 3 au 23 décembre, elle arrive à nouveau devant le Sagittaire (Sgr) le 8 janvier à 12h31 ; longitude 266°27’ (27e SAG), latitude +0°55’, descend. Elle reste devant cette constellation jusqu’au 31 janvier.

- Dans le signe du Sagittaire (240° à 270°) depuis le 5 novembre (dans lequel elle a effectué sa boucle de rétrogradation du 3 au 23 décembre, elle entre dans celui du Capricorne (270° à 300°) le 11 janvier à 5h55 (longitude 270°, latitude +0°31’, descend) et reste dans ce signe jusqu’au 31 janvier.
- En héliocentrique, elle signe Balance du 31 décembre au 9 janvier puis Scorpion jusqu’au 19 janvier.

- Elle passe à son nœud descendant le 15 janvier à 3h31 en héliocentrique et 3h32 en géocentrique. Elle était en latitude Nord depuis le 7 décembre (nœud ascendant), elle a atteint sa latitude maximale le 21 décembre en géocentrique et le 22 décembre en héliocentrique. Elle atteindra sa latitude minimale le 11 février en géocentrique (-2°5’) et le 14 février en héliocentrique (-7°0’).

En déclinaison Sud du 2 octobre 2017 au 6 mars 2018 (hors-limites zodiacales du 9 novembre au 7 décembre), elle a atteint son minimum le 24 novembre (-25°46’) puis un maximum le 22 décembre (-19°25’). Maintenant elle redescend, repasse hors-limites zodiacales du 16 au 20 janvier et va atteindre un nouveau minimum le 19 janvier à -23°29’.

Distance au Soleil : elle augmente de 0,430 à 0,457 UA ; dernier périhélie le 12 décembre ; prochain aphélie le 25 janvier (0,307 UA).

Sa distance à la Terre : 1,146 à 1,261 UA, augmente depuis son périgée, le 13 décembre (0,677 UA) ; prochain apogée le 9 février (1,402 UA).

ASTEROÏDES et PLANETES NAINES

(134340) Pluton

GIF - 247.9 ko
parcours de Pluton
1er déc 2014 - 30 nov 2018

Devant la constellation du Sagittaire de 2006 à 2023 et dans le signe du Capricorne de fin 2008 à 2024, elle est passée à l’opposition du Soleil le 10 juillet 2017. Elle va y être conjointe le 9 janvier et sa prochaine opposition aura lieu le 13 juillet. Elle est passée en quadrature Est le 12 octobre.
Elle n’est pas observable.
- Conjointe à la Lune le 16 janvier

- Son mouvement est direct du 28 septembre 2017 au 22 avril 2018, du 17e au 22e degré du signe du Capricorne ; elle achevera sa boucle de rétrogradation le 18 janvier.

- Sa distance au Soleil augmente de 33,481 à 33,486 UA. Elle sera à l’aphélie en 2114 (49,31 UA).

- Elle atteint son apogée le 11 janvier à 17h55 : au plus loin de la Terre à 34,465 298 UA soit 5,170 milliards de kilomètres environ ; (longitude 289°9’ -20e CAP ; latitude +0°26’ -descend). Cela est lié à sa conjonction au Soleil du 9 janvier. A partir de là, sa distance à la Terre diminue jusqu’à son prochain périgée le 10 juillet (32,582 UA) ; périgée précédent le 7 juillet (32,34 UA).

- En déclinaison Sud depuis 1988, elle descend lentement en fluctuant au gré de ses rétrogradations. Elle a atteint son minimum annuel le 28 octobre (-21°47’). Prochain maximum le 4 avril (-21°27’). Elle atteindra son minimum absolu en octobre 2022 : -23°6’

A l’opposition

JPEG - 62.6 ko
localiser astéroïde
(32) Pomona 12 janvier

(32) Pomona, m 10.9, le 12 janvier dans le plan équatorial ; devant les Gémeaux (Gem).

JPEG - 62.3 ko
localiser astéroïde
(145) Adeona 15 janvier

(145) Adeona, m 11.0, le 15 janvier dans le plan équatorial ; devant les Gémeaux (Gem)
- Les autres astéroïdes sur ces cartes (signalés par un carré jaune), également à l’opposition du Soleil ces jours-ci, sont de magnitude 12 ou plus.

PNG - 189 octets

- 

A remarquer

avec un instrument et/ou photographiquement

GIF - 54.6 ko
localiser Pallas et NGC 908
15 janvier 20h
GIF - 132 ko
localiser Pallas
15 janvier 20h

Le 15 janvier, l’astéroïde (2) Pallas (magnitude 8.2) à 1,3.° au Sud de la galaxie spirale (NGC 908), dans la constellation de la Baleine (Cet) magnitude 10.2.

Lune conjoint

- (4) Vesta, m 7.8, qui se trouve devant la Balance (Lib), le 12 janvier à 5h09 dans le plan écliptique, longitude 19e SCO, ∆ -0°22’ ; à 5h21 dans le plan équatorial, l’astéroïde 0°22’ au Nord.

COMETES

Comètes observables de magnitude 12 ou moins :
- C/2017 T1 Heinze : mesurée à magnitude 10.3 le 27 décembre, elle s’approche de la Terre à 0,2 UA et du Soleil à 0,6 UA. Elle devrait rester à magnitude 10/11 jusqu’au printemps, en bonnes conditions pour l’hémisphère Nord tout le mois de janvier ; elle passe de Cassiopée (Cas) au Lézard (Lac)

- 62P/Tsuchinshan 1 : mesurée à magnitude 10.4 le 15 décembre, elle se trouve devant la Vierge et devrait rester observable à magnitude 10 environ jusqu’à la fin du mois.

- C/2016 R2 (PanSTARRS) : mesurée à magnitude 10.7 le 27 décembre, elle devrait rester observable jusqu’au printemps, actuellement devantTaureau (Tau).
- Autres comètes observables, voir aerith.net

- Photos de comètes ; galerie d’images de SpaceWeather

Au périhélie
- Le 8 janvier, C/2017 K4 ( ATLAS ), magnitude 16
- et 2017 RR2, magnitude 22.
- Le 17 janvier, P/1998 VS24 LINEAR, magnitude 20

ACTUALITE ASTRONAUTIQUE

- actu spatiale sur le site de la Cité de l’Espace.
- sur le site de l’ESA
- sur le site du CNES

Missions en cours
- La sonde Juno autour de Jupiter. Photo du pôle Sud. Juno achèvera sa mission en février en sombrant dans la planète.

- La fin de la sonde Cassini autour de Saturne. Rétrospective du JPL
- rétrospective partie 1 et 2 par Loïc Arnaud astrophotographe d’Astr’Olt.

- Mars, Opportunity, Curiosity.

- New Horizons : Pluton le 14 juilllet 2015 et d’autres objets transneptuniens prévus pour les années à venir. Nouvelles vidéos des survols. Prochaine cible : KBO-2014 MU69 le 1er janvier 2019.

- La sonde Dawn autour de Cérès. Vidéo de Cérès à l’opposition

- Les leçons de Rosetta

DECOUVERTES et PUBLICATIONS

- La lettre du guide du ciel n°130. (1er janvier 2018) et spéciale n°131 de Guillaume Cannat

Rappels
- Astronews du 9 décembre ; au sommaire : Horloges atomiques et Temps ; École Chalonge ; Neutrinos ; Un autre regard sur vie/mort des galaxies ; Astéroïde, un visiteur extraterrestre (suite) ; Village lunaire, le prochain sera construit grâce à une imprimante 3D ; Exoplanètes, une proche et de type terrestre découverte autour de Ross 128 ; Quasar, le plus lointain de l’Univers vient d’être découvert ; Un kilogramme combien ça pèse ? ; Ondes Gravitationnelles, encore une détection ! Voyager 1 rallume son moteur après 37 ans ; JUNO, l’étonnant Pôle Sud de Jupiter ! Encelade, le secret de ses sources hydrothermales ; ALMA détecte des ceintures de poussières autour de Proxima.

- Astrosurf magazine numéro 89, la revue d’astronomie pratique novembre-décembre 2017
- La lettre de l’IMCCE de décembre ; n° 140 : *Le solstice d’hiver et la Sainte Luce *le ciel de décembre
Découvrir ou approfondir l’Astrologie conditionnelle avec Ariana.
Le ballet des coïncidences, Opéra conditionaliste de Jean Pierre NICOLA [5], une magistrale démonstration astrométrique de la merveilleuse cohérence de notre système solaire.

- 

UTILE

- Une calculatrice pour astronomes : calcule le Jour Julien, la déclinaison du Soleil, l’Equation de Temps et la longueur du Jour.
- Convertisseur de calendriers
-  Redéfinition de l’Unité Astronomique, distance moyenne en la Terre et le Soleil. Voir : 149 597 870 700 mètres exactement. La Terre s’y trouve le 4 avril et le 5 octobre.
- Convertisseur de coordonnées
- Convertisseur de distances
- Astrophotographie, pratique et théorie, cours en ligne sur afanet.fr.

VOTRE EPHEBDO

PDF - 195.3 ko


- Les cartes sont obtenues avec les logiciels - Stellarium
Cartes du ciel 3.8 ou Atlas virtuel de la Lune

Notes

[1"Cagouille" est un mot du patois charentais, mon pays natal, pour désigner l’escargot. Il porte sa maison sur son dos, sa coquille est en forme de spirale, son pied adhère au sol et ses antennes sont dressées vers le ciel.

[2f+) car le phénomène secondaire (ensoleillement du pôle Nord) est croissant.
2- L- = "L" pour Lenteur ou inertie et "-" pour le Sud dominant ;
3- en sens des ensembles ou phase utra-paradoxale (signes solsticiaux).
Tous les détails sur le zodiaque conditionaliste, fonctions majeures et mineures ici
- [Thèmes des entrées du Soleil en signes ; [[voir aussi : le zodiaque : signes et constellations ; article "le début de l’année naturelle au Bélier, pourquoi ? » ; poèmes}

[3au centre du champ de Lasco C3, la magnitude des objets visibles est d’environ 7, et, en sa périphérie elle atteint m9 ; cela est variable en fonction de l’activité solaire : en cas de grosse éruption les objets peuvent être cachés dans l’éclat des matières éjectées.

[4Pour la même latitude (approximativement ), retrancher 4 minutes par degré de longitude si plus à l’Est ; ajouter 4 minutes si plus à l’Ouest. Pour autre latitude consulter PGJ Astronomie ou l’IMCCE.

[5père du RET fondateur de l’école d’astrologie conditionnelle

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Recherche personnalisée


articles de cette rubrique


Accueil > Du 8 au 17 janvier 2018
Plan du site | Espace privé | SPIP | contact | accueil