dans ce site

ZODIAC

Du 5 au 14 juillet 2024

Première phase de la première Lune d’Eté Nord / Hiver Sud


vendredi 5 juillet 2024, par Rock’Astres

De la Nouvelle Lune le 5 juillet 2024 à 22h57 UTC

Au Premier Quartier le 13 juillet à 22h48 UTC

La chronologie des Faits Célestes de la période dans la fiche résumé imprimable Cliquez sur la vignette ci-dessus

Retrouvez-nous pour l’actualité céleste en vidéo chaque semaine sur YouTube
et participez aux directs
Merci pour votre soutien
Ce bulletin astronomique en vidéo
Les photos de Loïc

SORI’Astres, la découverte d’une nouvelle façon de penser
Réconcilie Astronomie et Astrologie, les deux faces de la médaille de la mère des Sciences.
Alors, faut-il jeter le BéBé Astrologie avec l’eau de son bain ?
Que diriez-vous d’ une grille de lecture fiable de soi-même et des autres, du monde et de l’univers ?
SORI’Astres, une Astrologie pour le 3e millénaire, pour passer de la pensée linéaire à la pensée multidimensionnelle ...
Merci de me faire part de votre intérêt pour ce sujet en commentaire, je vous inviterai à être primo-lecteur de mon prochain livre

Un petit sondage qui m’aide à mieux répondre à vos attentes.

A partir de là, les HEURES sont en HEURE LÉGALE FRANCE MÉTROPOLE

Heure d’été du dimanche 31 mars 2024, 1h00, 1h00 UTC au dimanche 27 octobre 2024, 1h00 UTC
UTC (Universal Coordinated Time - Temps Universel Coordonné)
= heure légale d’été - 2 heures
lever de la Lune
sur le lac des Pises photo source

La Lune

La Nouvelle Lune se lève, culmine et se couche toujours grosso modo en même temps que le Soleil.
Le premier croissant est visible le 6 juillet au soir avec un instrument et peut-être à l’oeil nu.
Puis, au fil des jours, en croissant de plus en plus gros, elle se lève de plus en plus tard dans la matinée,
culmine de plus en plus tard dans l’après-midi,
et se couche de plus en plus tard en première moitié de nuit
chaque jour, en moyenne, une heure plus tard que la veille
(au minimum 20 minutes, au maximum une heure et demi à notre latitude).
A son Premier Quartier, elle se lève toujours grosso modo au midi vrai,
culmine au coucher du Soleil et se couche aux alentours du minuit vrai.

Au fil des jours et des nuits

Vendredi 5 juillet 2024

- A 0h02, la Lune atteint sa déclinaison maximale : +28°22’02" (Nord) par rapport au plan de l’équateur céleste ;
ascension droite 6h 08m ; longitude écliptique 90°39’ (1er CAN), latitude +4°55’ (monte).
Elle est hors-limites zodiacales Nord du 2 juillet, 15h21 au 7 juillet, 15h22
Elle culmine au plus haut dans l’hémisphère Nord, à 73° de hauteur environ pour la latitude 45°N,
ce jour aux alentours de 13h00 à notre méridien.
En raison de la précession de l’axe des nœuds lunaires, ses hauteurs maximale et minimale de culmination augmentent d’octobre 2016 à septembre 2026.
Elle sort des limites zodiacales Nord et Sud du mois de mars 2020 à février 2030

- A 0h05, la Lune arrive devant la constellation des Gémeaux (Gem) ; longitude 90°40’ (1er CAN) ; latitude +4°55’, monte.

Aujourd’hui, la planète Vénus sort du champ du coronographe Lasco C3.

dernier croissant de Lune
5jul24 5:30

- Aux alentours de 5h30 dernier croissant de cette lunaison probablement visible à l’oeil nu
une quatantaine de minutes avant le lever du Soleil ;
de 1%, 20 heures environ avant la Nouvelle Lune.
Pour notre localisation, il est pratiquement au Nord-est (azimut 52°), à 2° de hauteur, alors que le Soleil est à 6° sous l’horizon
Son élongation est de 9° Ouest ; il est devant la constellation des Gémeaux (Gem) et marque le 9e degré du signe du Cancer.

- A 7h05, le Soleil à l’apogée = la Terre à l’aphélie :
distance Terre-Soleil maximale pour cette année.
- A 10h29, la Lune arrive devant la constellation du Cocher (Aur) ; longitude 96°26’ (7e CAN) ; latitude +4°59’, monte.

- Aux alentours de 13h (11h UTC) l’ultime croissant de cette lunaison est observable depuis l’ Est de l’Amérique du Nord et le Canada.
Les fins croissants de Lune

- A 14h11, la Lune arrive devant la constellation des Gémeaux (Gem) ; longitude 98°29’ (9e CAN) ; latitude +5°00’, monte.

- A 18h27, la Lune atteint sa latitude maximale : +5°00’23" au Nord du plan de l’écliptique ("ailes du Dragon") ;
longitude : 100°49’ (11e CAN) ; ascension droite 6h 48m, déclinaison +27°59’ -descend.

- Aux alentours de 19h00 , la planète naine (1) Cérès est à l’opposition du Soleil dans le plan écliptique

Samedi 6 juillet

Nouvelle Lune à 0h57

= Lune conjoint Soleil dans le plan écliptique
Longitude : 104°23’ - 15e degré du signe du Cancer
Devant la constellation des Gémeaux (Gem)
latitude Lune : +4°59’, descend
distance : 387 022 km soit 60,68 rayons terrestres
diamètre apparent : 31,6 minutes d’arc

- Aux alentours de 12h, soit 10h UTC, le croissant primeur de la nouvelle lunaison,
est visible depuis l’Inde et l’Ouest de la Chine peu après le coucher du Soleil.
Les fins croissants de Lune

- A 17h05, la Lune est conjointe à Vénus dans le plan équatorial, la planète 3°51’ au Sud ; élongation solaire de Vénus 8° Est
- A 18h27, la Lune est conjointe à Vénus dans le plan écliptique, la planète 3°45’ au Sud ; longitude 113°51’ (24e CAN)
Vénus se couche à 22h10 et la Lune à 22h35 pour notre localisation.
Eventuellement visible une vingtaine de minutes après le coucher du Soleil si les conditions sont excellentes.

Lune Pollux
et Vénus 6jul24 22:00

- A 17h51, la Lune est conjointe à Pollux (beta Gémeaux ; m 1.1) dans le plan écliptique, l’étoile 1°48’ au Nord ;
longitude (apparente de la date) 113°32’52" (elle marque, de nos jours, le 24e degré du signe du Cancer).
Invisible. Pour notre localisation, la Lune se couche à 22h35 et Pollux à 22h43.

premier croissant de Lune
et Mercure 6jul24 22:30

- Aux alentours de 22h10, premier croissant de la nouvelle lunaison, possiblement visible à l’oeil nu,
30 minutes environ après le coucher du Soleil, celui-ci étant alors à 4° sous l’horizon ;
de 1%, âgé de près de 22 heures, élongation 10° Est, il se trouve à 4° de hauteur pour notre localisation, à l’Ouest-nord-ouest (azimut 300°) ;
devant les Gémeaux (Gem) ; longitude écliptique 26e CAN
il se couche à 22h35 pour notre localisation, soit 57 minutes après le Soleil.

- Ce soir, Mercure se trouve devant l’ amas de la Crèche

Dimanche 7 juillet

- A 1h29, la Lune arrive devant la constellation du Cancer (Cnc) ; longitude 117°37’ (28e CAN) ; latitude +4°47’, descend.

- A 5h55, la Lune entre dans le signe du Lion ; Lg 120° à 150° ; sa latitude est alors de +4°43’, descend.

- A 15h22, la Lune rentre dans les limites zodiacales Nord (+23°26’18") ; ascension droite 8h 34m ;
longitude écliptique 124°59’ (5e LIO), latitude +4°33’, descend.
Elle était hors-limites zodiacales Nord depuis le 2 juillet, 15h21 et a atteint sa déclinaison maximale le 5 juillet à 0h02

- A 20h06, la Lune est conjointe à l’astéroïde (4) Vesta dans le plan écliptique

Lune et Mercure
7jul24 22:45

- A 20h32, la Lune est conjointe à Mercure dans le plan équatorial, la planète 3°13’ au Sud ; élongation solaire de Mercure 22° Ouest
- A 22h22, la Lune est conjointe à Mercure dans le plan écliptique, la planète 3°04’ au Sud ; longitude écliptique 128°41’ (9e LIO).
Ce soir, Mercure se couche à 22h53 et la Lune à 23h08 pour notre localisation,
un tableau possible à saisir à l’oeil nu ou aux jumelles si l’horizon Ouest-nord-ouest est dégagé.

Lundi 8 juillet

- Aujourd’hui, 1er jour de l’an 1446 du calendrier de l’Hégire (musulman)

- A 13h48, la Lune arrive devant la constellation du Lion (Leo) ; longitude 136°42’ (17e LIO) ; latitude +4°02’, descend.

- A 20h29, la Lune est conjointe à l’astéroïde (9) Metis dans le plan écliptique avec occultation de Metis par la Lune

Mardi 9 juillet

- A 15h47, la Lune entre dans le signe de la Vierge ; Lg 150° à 180° ; sa latitude est alors de +3°15’, descend.

Lune et Regulus
9jul24 23:00
Lune et Regulus
8jul24 23:00

- A 7h52, la Lune est conjointe à Regulus dans le plan écliptique, l’étoile 2°46’ au Sud.
Regulus marque de nos jours le 1er degré du signe de la Vierge (longitude moyenne de la date : 150°09’54’’
Les deux astres sont sur le couchant en début de nuit.
Le 8 juillet au soir, la Lune se couche à 23h37 et Régulus à 23h43 pour notre localisation ;
Le 9 juillet, Régulus se couche à 23h39 et la Lune à 23h57.

Mercredi 10 juillet

- Cette nuit, maximum attendu de l’ essaim météoritique des Pégasides de juillet

- A 1h46, Jupiter est conjointe à Aldébaran dans le plan écliptique

- A 5h17, Vénus arrive devant la constellation du Cancer (Cnc)

- A 7h12 Vénus au périhélie

Jeudi 11 juillet

- A 8h34, la Lune est conjointe à l’astéroïde (3) Junon dans le plan écliptique

- A 8h50, Mercure entre dans le signe du Scorpion en héliocentrique

- A 13h42, la Lune arrive devant la constellation de la Vierge (Vir) ; longitude 172°54’ (23e VIE) ; latitude +1°29’, descend.

- A 16h49, Mars arrive devant la constellation du Taureau

- A 18h18, Vénus entre dans le signe du Lion en géocentrique.

Vendredi 12 juillet

- A 4h06, la Lune entre dans le signe de la Balance ; Lg 180° à 210° ; sa latitude est alors de +0°52’, descend.

- A 7h32, la Lune se trouve dans le plan équatorial : elle passe en déclinaison Sud ;
déclinaison 0° ; ascension droite 12h 07m. Longitude écliptique 181°41’ (2e BAL), latitude +0°44’, descend

- A 10h10, la Lune à l’apogée : au plus loin de la Terre à 404 400 kilomètres environ, soit 63,40 rayons terrestres ; diamètre apparent : 29,26 minutes d’arc ;
longitude 182°58’ (3e BAL), latitude +0°37’, descend ; ascension droite 12h 11m, déclinaison -0°36’, descend.
C’est un peu plus loin que son apogée précédent, le 14 juin : 404 116 kilomètres environ, soit 63,36 rayons terrestres
Elle sera au périgée le 24 juillet.

Samedi 13 juillet

- A 0h26, la Lune passe au nœud descendant de son orbite :
dans le plan écliptique, sa latitude est égale à 0° et elle passe au Sud
Longitude 189°59’ (10e BAL), ascension droite : 12h 36m, déclinaison -3°57’ (descend) ;
sa distance : 404 181 kilomètres soit 63,37 rayons terrestres, diminue.
L’axe des nœuds lunaires (dont le mouvement est rétrograde) est en signes Bélier/Balance, du 17 juillet 2023 au 12 janvier 2025 .

- Aujourd’hui, l’étoile Pollux entre dans le champ du coronographe Lasco C3.

Dimanche 14 juillet 2024

Premier Quartier de Lune à 0h48

= Lune carré Soleil dans le plan écliptique
Longitude : 202°00’ - 23e degré du signe de la Balance / Soleil Cancer
La Lune est devant la constellation de la Vierge (Vir)
Le Soleil, celle des Gémeaux (Gem)
latitude Lune : -1°03’, descend
distance : 402 775 km soit 63,15 rayons terrestres
diamètre apparent : 29,4 minutes d’arc
Lune et Spica
14jul24 23:00
Lune et Spica
13jul24 23:00

- A 5h10, la Lune est conjointe à Spica dans le plan écliptique, l’étoile 0°48’ au Sud.
Spica (alpha de la Vierge) marque de nos jours, en raison de la précession des équinoxes, le 25e degré du signe de la Balance
- longitude moyenne de la date 204°10’59"]
.
Dans la nuit du 13 au 14 juillet, pour notre localisation, la Lune se couche à 1h03 et Spica à 1h06.
- Occultation de Spica par la Lune pour
l’Amérique du Nord et l’Amérique centrale carte

- A 16h52, la Lune entre dans le signe du Scorpion ; Lg 210° à 240° ; sa latitude est alors de -1°44’, descend.

CALENDRIERS

Le 8 juillet, 1er Mouharram = jour de l’An 1446 du calendrier de l’Hégire (calendrier musulman).
C’est une année commune de 354 jours : 12 mois de 29 et 30 jours en alternance ; pas de 13e mois.
Le 1er Mouharram de l’an 1447 aura lieu le 27 juin 2025 dans le calendrier grégorien.

LE SOLEIL

Signe

- Dans le signe du Cancer (longitude 90° à 120°)
du 20 juin, 14h59 (12h59 UTC) au 22 juillet, 9h44 (7h44 UTC) ;
il entrera alors dans le signe du Lion.
En héliocentrique, la Terre est dans le signe du Capricorne

Signe du Cancer :
nous sommes dans la première phase de la saison Eté Nord / Hiver Sud
Les jours commencent à diminuer au Nord et à augmenter au Sud
l’Hémisphère Nord (+) reçoit un maximum d’ensoleillement mais un petit peu moins chaque jour (L)
alors que l’Hémisphère Sud (-) reçoit un minimum d’ensoleillement (f) mais un petit peu plus chaque jour (v)

L’ensoleillement du Nord (+) est majoritaire mais il diminue (L) → L+
/ l’ensoleillement du Sud (-) est minoritaire mais il augmente (v) → v-
autrement dit,
Le pôle majeur/directeur/initial (Nord) est décroissant → F- / le pôle mineur/secondaire (Sud) est croissant → f+
La polarité directrice est donc « - » = inhibition

1- polarité directrice "-"
- formule majeure : Force d’inhibition protectrice ou bloquante F- / - formule mineure  : force d’excitation associative f+.

2- saison : signe d’été Nord/hiver Sud
- formule majeure : L+ = "L" pour Lenteur ou inertie car la polarité dominante décroît et "+" pour Nord →Lenteur d’excitation
- formule mineure : v- = "v" pour vitesse car la polarité secondaire est croissante et "-" pour Sud →vitesse d’inhibition
3- période solsticiale
- formule majeure : sens des Ensembles (sE)
- formule mineure : phase ultra-paradoxale (UP)

La formule du Cancer est opposée à celle du Capricorne (grande Force d’inhibition extinctive ‘’F-’’ / petite force d’excitation naturelle ‘’f+’’,
grande Lenteur d’inhibition ‘’L-’’ / petite vitesse d’excitation ‘’v+’’,
sens des Ensembles sE / phase ultra paradoxale UP)
et inverse de celle du Sagittaire (grande Force d’excitation associative F+ / petite force d’inhibition protectrice f-,
grande Vitesse d’inhibition V- / petite lenteur d’excitation l+,
sens des Ensembles ‘’sE’’ / phase ultra paradoxale ‘’UP’’

- Retrouvez les thèmes des entrées du Soleil en signes ;
- Le zodiaque : signes et constellations et l’ebook "Signes et constellations du zodiaque, la différence
- Article "Le début de l’année naturelle au Bélier, pourquoi ?" ; Poèmes

Nouvelle formation AstrolOutil, la trousse à outils de base pour l’interprétation d’un thème astrologique,
les premiers chapitres du module "Le champ de l’action : le zodiaque" sont en ligne. Accès découverte gratuit pour le moment

Constellation

parcours du Soleil
1 mai-24 octobre 2024

Devant la constellation des Gémeaux (Gem) du 21 juin, 10h54
au 20 juillet, 15h46. Il arrivera alors devant le Cancer (Cnc)

- Ci-contre, sa position dans le plan équatorial devant les constellations de jour en jour
du 1er mai, 0h TU (12e TAU) au 26 octobre 2024 , 0h TU (2e SCO)

L’équation de temps

- Elle était nulle le 12 juin.
Elle a atteint son premier maximum négatif de l’année le 13 mai (- 3m 39s)
et atteindra son second maximum positif le 25 juillet : le jour se décale vers le soir.

Pour mieux comprendre l’équation de temps : - IMCCE, - Mintaka, - CLEA, - techno-science - et encore celui-ci

Distance Terre-Soleil

- Elle est maximale le 5 juillet à 7h05 (5h05 UTC) : au plus loin de la Terre
à 1,016 725 489 UA soit 152,099 958 millions de kilomètres.
C’est l’apogée du Soleil en géocentrique ; longitude 283°20’ (14e CAN)
/ l’aphélie de la Terre en héliocentrique. Longitude 283°20’ (14e CAP)
Le diamètre apparent du Soleil est minima : 31 minutes 28 secondes d’arc.
La Terre est à environ 5 millions de kilomètres de plus qu’à son périhélie, aux alentours du 4 janvier (soit 3,4%).
Dernier périhélie le 3 janvier ;
Le prochain sera le 4 janvier 2025.

Terre à l’aphélie
variations de distance source

A notre époque, le moment du passage à l’aphélie peut survenir entre le 2 juillet à 20h00 UTC (comme en 1960)
et le 6 juillet à 23h00 UTC (comme en 2007) : cela est lié à la danse du couple Terre-Lune autour de son barycentre.
D’autre part, l’axe des apsides (périhélie-aphélie) de la Terre progresse de 1°43’ par siècle sur l’écliptique,
ce qui fait que la date moyenne du périhélie et de l’aphélie retarde d’environ 1 jour par siècle.

Dans le champ du coronographe Lasco C3

 :
- l’étoile Pollux (beta Gémeaux) du 13 au 18 juillet.

L’activité solaire

Soleil protubérance
26jun24 photo source

Le 5 juillet : 8 groupes de taches, totalisant 113 taches en tout.
Le 27 juin, il y avait 135 taches en 9 groupes.
Eruptions les plus importantes de ce cycle : 10 juin (X1.5) ; 8 juin : M9.3 avec éjection de masse coronale (CME) en direction de la Terre ;
15 mai : X2.9, 11 mai : X5.8, 10 mai (X3) ; 22 février (X3) ;
Le maximum est attendu pour cette année. L’activité s’accroit avec des hauts et des bas.
Nombre mensuel moyen de taches solaires :
+8,8% en janvier ; +1,7% en février ; -19,8% en mars ; +31,6% en avril ; +35,2% en mai ; -7,5% en juin ; 30 derniers jours : -6,8%.
Dernier jour sans tache : le 6 juin 2022 ; en 2021, 64 jours sans tache, 208 en 2020 ; 281 en 2019 (dernier minimum).
L’activité solaire sous tous ses aspects dans ce site en français spaceweatherlive.com/fr
C’est quoi une éruption solaire, rappel par Jean Pierre Martin

OBSERVER LE CIEL

Le 14 juillet 1h57 pour notre localisation (44°36’N-2°12’E)

L’étoile Fawaris au zénith pour notre latitude. Vega et Deneb de part et d’autre.

Au Nord
la Grande Ourse plonge vers le sol
A l’Ouest
le Bouvier, la Couronne boréale et Hercule
A l’Est
s’élèvent les Poissons sous Pégase
Au zénith

Au Sud
culmine Altaïr

Rendez-vous dans la vidéo

ÉTOILES FILANTES - ESSAIMS DE MÉTÉORES

Le 10 juillet, maximum des Pégasides de juillet (JPE), radiant Pégase (Peg), zhr 3
actif du 2 au 14 juillet, corps parent : comète C/1979 Y1 Bradfield

Aussi :
alpha Capricornides (CAP), radiant Capricorne (Cap), actif du 2 juillet au 14 août, maximum le 31 juillet ; corps parent : comète 169P/NEAT

- delta Aquarides Sud (SDA), radiant Verseau (Aqr), actif du 11 juillet au 23 août, maximum le 31 juillet ; corps parent : comète 96P/Machholz

LA CHRONIQUE DES PLANÈTES

dans l’ordre de présence dans le ciel du soir au matin

VENUS

VISIBILITE
Du soir, elle ne commencera à devenir aisément visible que fin août.

Son élongation passe de 8° à 11° Est.
Elle est passée en conjonction supérieure le 4 juin (Pleine Vénus), occultée par le Soleil.
Elle atteindra son élongation Est maximale le 10 janvier 2025
et sera en conjonction inférieure le 23 mars 2025 (Nouvelle Vénus).
Dernière conjonction inférieure le 13 août 2023 (Nouvelle Vénus),
élongation Ouest maximale le 24 octobre 2023.

Magnitude -3.9, (3e astre par ordre de brillance après le Soleil et la Lune),

elle se couche à 22h14 le 5 juillet, soit 36 minutes après le Soleil et à 22h15 le 14, soit 41 minutes après lui.

Gibbeuse décroissante, sa portion éclairée est de 98,2% le 14 juillet

- Son diamètre apparent, 9,8 secondes d’arc, commence à augmenter.

parcours de Vénus
11mai-30oct 2024

MOUVEMENT
Son mouvement est direct, jusqu’au 2 mars 2025 (11e BEL) ; elle aura fait alors un tour complet du zodiaque
depuis sa dernière rétrogradation, qui a eu lieu du 23 juillet (29e LIO) au 4 septembre 2023 2023 (13e LIO).
Elle a achevé sa boucle le 7 octobre 2023.

Ci-contre son déplacement du 11 mai (15e TAU) au 30 octobre 2024 (15e SAG)

CONSTELLATION
- Devant la constellation des Gémeaux (Gem) depuis le 17 juin,
elle arrive devant le Cancer (Cnc)
le 10 juillet à 5h17 ; longitude écliptique 118°06’ (29e CAN), latitude +1°10’, monte.
Elle reste devant cette constellation jusqu’au 26 juillet ; elle arrivera alors devant le Lion (Leo)

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
- En géocentrique, dans le signe du Cancer (longitude 90° à 120°) depuis le 17 juin,
elle entre dans celui du Lion (longitude 120° à 150°) le 11 juillet à 18h18 ; longitude 120°, latitude +1°12’, monte.
Elle reste dans ce signe jusqu’au 5 août ; elle entrera alors dans le signe de la Vierge

En héliocentrique, elle signe Lion du 3 au 21 juillet

- En latitude Nord depuis le 6 juin (nœud ascendant), elle monte.
Elle a atteint sa latitude minimale le 8 avril en géocentrique,
et le 10 avril en héliocentrique.
Elle atteindra son maximum le 31 juillet en héliocentrique
(+3°23’, invariable=valeur de l’inclinaison de son orbite sur l’écliptique)
et le 3 août en géocentrique (+1°29’ variable)

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Nord depuis le 8 avril, elle descend.
Elle a atteint son maximum le 20 juin : 23°56’,
hors limites zodiacales du 11 juin au 29 juin
Elle passera en déclinaison Sud le 31 août ;
elle atteindra un minimum le 14 novembre (-25°37’) et sera hors limites zodiacales Sud du 26 octobre au 3 décembre.

DISTANCES
- Distance au Soleil : elle atteint son périhélie le 10 juillet à 7h12 :
au plus près du Soleil à 0,718 458 UA soit environ 107,5 millions de kilomètres ;
longitude écliptique 131°45’ (12e VER - invariable, si ce n’est l’avance de 1°24’10" par siècle de l’axe de ses apsides en termes linéaires) ; latitude +2°47’ (monte) ;
en géocentrique, sa longitude est de 118°12’ (29e CAN, variable), sa latitude +1°10’ (monte).
A partir de là, sa distance au Soleil augmente. Prochain aphélie le 30 octobre (0,728 UA) ;
aphélie précédent le 19 mars ; périhélie précédent le 28 novembre 2023

- Sa distance à la Terre diminue de 1,707 à 1,691 UA ;
elle est passée à l’ apogée le 5 juin (1,735 UA) ; elle sera au périgée le 23 mars 2025 (0,280 UA).

CONJONCTIONS avec autres planètes
- En géocentrique,
La dernière était avec Mercure le 17 juin,
La prochaine sera avec Mercure le 8 août

- En héliocentrique,
Conjonction précédente avec Mercure le 16 juin.
La prochaine sera avec Pluton le 23 octobre.

MERCURE

VISIBILITE

ciel Ouest-nord-ouest
14jul24 22:15 Mercure Vénus
ciel Ouest-nord-ouest
5jul24 22:30 Mercure

Elle est du soir depuis sa conjonction supérieure le 14 juin (Pleine Mercure) ;
elle est visible au crépuscule.
Elle est conjointe au jeune croissant de Lune le 7 juillet.

Elle se couche 1 heure 19 minutes après le Soleil le 5 juillet à notre latitude et 1 heure 18 minutes après lui le 14.

Elle sera à son élongation Est maximale le 22 juillet ; précédente le 24 mars
prochaine conjonction inférieure le 19 août.

Dernière élongation maximale le 9 mai : 26°51’ Ouest ;
conjonction inférieure le 12 avril (Nouvelle Mercure).

magnitude -0.2 à +0.1, son éclat diminue légèrement.

Gibbeuse décroissante depuis sa conjonction supérieure,
sa fraction éclairée passe de 70% le 5 juillet à 57% le 14.

Son diamètre apparent augmente ; il passe de 6 à 6,8 secondes d’arc.

parcours de Mercure
1 mai - 26 octobre 2024

MOUVEMENT
Son mouvement est direct.
Dernière rétrogradation du 2 avril (28e BEL) au 25 avril (16e BEL) dans le plan écliptique.
Elle a achevé sa boucle le 13 mai.

Prochaine rétrogradation du 5 août (5e VIE) au 28 août (22e LIO)

CONSTELLATION
- Devant la constellation du Cancer (Cnc) depuis le 1er juillet,
elle arrive devant le Lion (Leo) le 14 juillet à 16h21
- longitude écliptique 138°14’ (19e LIO), latitude +0°26’, descend,
Elle va effectuer sa rétrogradation du 5 au 28 août devant cette constellation
et fera un passage devant le Sextant (Sex) du 6 au 11 août.
Elle arrivera devant la Vierge le 22 septembre.

Mercure
devant M44 6jul24 22:30

Le 6 juillet elle passe devant l’amas de la Crèche (Messier 44).
L’amas n’est pas visible à l’oeil nu dans le crépuscule, peut-être avec des jumelles.

Ci-contre son parcours du 1er mai 2024 (18e BEL) au 26 octobre 2024 (19e SCO)

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
- En géocentrique, elle est dans le signe du Lion (longitude 120° à 150°)
du 2 juillet au 25 juillet ; elle entrera alors dans le signe de la Vierge.

- En héliocentrique, elle signe Balance du 2 au 11 juillet, puis Scorpion jusqu’au 21 juillet.
.- Elle entre dans le signe du Scorpion le 11 juillet à 8h50 ; longitude 210°, latitude +2°12’, descend.

- En latitude Nord depuis le 9 juin (nœud ascendant),
elle a atteint sa latitude maximale le 23 juin en héliocentrique (+7°00’, invariable)
et le 27 juin en géocentrique (+1°55’, variable).
Elle va passer à son noeud descendant le 17 juillet ; elle atteindra son minimum
le 14 août en géocentrique (-4°48’, variable)
et le 16 août en héliocentrique (-7°00’, invariable),

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Nord depuis le 10 mars, elle descend ;
dernier maximum le 20 juin : +24°54’ ; hors limites zodiacales du 12 au 28 juin
Elle atteindra un minimum le 9 août (+6°07’), remontera jusqu’au 4 septembre à +13°17’,
puis redescendra et passera en déclinaison Sud le 28 septembre

DISTANCES
- Sa distance au Soleil : 0,405 à 0,441 UA, augmente depuis son périhélie le 13 juin (0,307 UA, invariable).
Prochain aphélie le 27 juillet (0,466 UA, invariable).

- Sa distance à la Terre : 1,109 à 0,985 UA, diminue depuis son apogée le 15 juin (1,323 UA) ;
elle sera au périgée le 15 août (0,608 UA).

CONJONCTIONS
- En géocentrique
La dernière était avec Vénus le 17 juin
et précedemment avec le Soleil le 14 juin (conjonction supérieure)
La prochaine sera avec Vénus le 8 août (4e VIE). Le mouvement de Mercure sera alors rétrograde.

-En héliocentrique
Sa dernière conjonction était avec Vénus le 16 juin,
La prochaine sera avec Pluton le 11 août.

SATURNE

ciel Est
14jul24 4:00 Saturne, Neptune, Mars et Uranus, Jupiter
ciel Est
6jul24 3:45 Saturne Neptune Mars

VISIBILITE
Bien visible, elle se lève avant la mi-nuit, de plus en plus tôt,
à 0h38 le 6 juillet et à 0h07 le 14 pour notre localisation.

Son élongation passe de 114° à 122° Ouest ;
elle sera à l’ opposition "Pleine Saturne" le 8 septembre ;
quadrature Est le 4 décembre ;
prochaine conjonction le 12 mars 2025

Sa quadrature Ouest date du 9 juin,
sa conjonction au Soleil du 28 février.

Saturne photo
25jun24 source

Magnitude 1.1.
L’inclinaison de ses anneaux passe de +2,0° à +2,4° en juillet.
Elongation maximale de Titan à l’Est le 12 juillet à 9h13

parcours de Saturne
1jul2023-17mar2026

MOUVEMENT
Son mouvement est rétrograde depuis le 29 juin dans le plan écliptique (20e POI) ;
elle reprendra son mouvement direct le 15 novembre dans le 13e degré du signe des Poissons.
et achèvera sa boucle de rétrogradation le 19 février 2025

CONSTELLATION
Devant la constellation du Verseau (Aqr) du 13 février 2023 au 19 avril 2025.
elle arrivera alors devant les Poissons (Psc)

Ci-contre son parcours du 1er juillet 2023 (8e POI) au 17 mars 2026 (4e BEL)

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
- En géocentrique, elle est dans le signe des Poissons (longitude 330° à 0°) du 7 mars 2023 au 25 mai 2025 ; elle entrera alors dans le signe du Bélier ;
puis sa rétrogradation la ramènera en Poissons du 1er septembre 2025 au 13 février 2026

En héliocentrique, elle est dans le signe des Poissons du 9 mai 2023 au 15 novembre 2025 ; elle entrera alors dans le signe du Bélier.

- En latitude Sud depuis le 13 février 2020 (nœud descendant),
en héliocentrique, elle descend et atteindra sa latitude minimale le 5 octobre 2027 (-2°27’ -invariable)

- En géocentrique, elle descend du 6 février : maximum : -1°36’
au 19 septembre ; minimum : -2°11’

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Sud depuis le 9 septembre 2010,
globalement elle monte en fluctuant au gré de ses rétrogradations.
Elle a atteint son plus grand minimum le 20 octobre 2018 (-22°46’).
Elle passera en déclinaison Nord le 26 mars 2026.

Actuellement, elle descend depuis son dernier maximum le 23 juin : -5°59’
Prochain minimum le 11 novembre (-8°44’)

DISTANCES
- Sa distance au Soleil (9,682 UA) le 13 juillet, diminue depuis son aphélie le 17 avril 2018 (10,065 UA).
Elle se rapproche du Soleil durant une quinzaine d’années, jusqu’à son prochain périhélie, le 29 novembre 2032 (9,014 UA).
Périhélie précédent le 26 juillet 2003.

- Sa distance à la Terre diminue de 9,211 à 9,094 UA
elle est passée à l’ apogée le 28 février (10,711 UA) ; prochain périgée le 8 septembre (8,658 UA)

CONJONCTIONS
- En géocentrique
La dernière était avec Mars le 10 avril
La prochaine sera avec Vénus le 19 janvier 2025.

- En héliocentrique
La précédente était avec Mercure le 27 mai
La prochaine sera avec Mercure le 23 août.

NEPTUNE

localiser Neptune
14jul24 4:00 champ 11°
localiser Neptune
6jul24 3:45 champ 11°

VISIBILITE
Magnitude 7.9.
Diamètre apparent 2,2 secondes d’arc.
Toujours invisible à l’oeil nu, elle devient repérable au télescope en fin de nuit ;
elle se lève aux alentours de 0h40 pour notre localisation.

Son élongation au Soleil passe de 104° à 111° Ouest.
Elle est passée en quadrature Ouest le 20 juin dans le plan écliptique (30e GEM/POI),
en conjonction au Soleil le 17 mars (Nouvelle Neptune).

Elle sera à l’opposition du Soleil le 21 septembre (Pleine Neptune).
en quadrature Est le 18 décembre.
Prochaine conjonction le 19 mars 2025

parcours de Neptune
2022-2029

CONSTELLATION
Devant la constellation des Poissons (Psc) depuis le 3 mars 2023,
elle a fait un petit retour devant le Verseau -où elle a repris son mouvement direct du 27 novembre au 11 décembre..
Elle reste désormais devant les Poissons (Psc) jusqu’au 22 mai 2029 ;
elle arrivera alors devant la Baleine (Cet), passera plusieurs fois de cette constellation à celle des Poissons (Psc)
et arrivera devant le Bélier (Ari) le 28 mai 2039.

Ci-contre son parcours de 2022 à 2029

MOUVEMENT
Son mouvement est rétrograde du 2 juillet (30e POI) au 7 décembre (28e POI) ;
elle achèvera sa boucle de rétrogradation le 28 mars 2025.

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
En héliocentrique, elle signe Poissons du 9 décembre 2011 au 20 juillet 2025 ;

En géocentrique, elle est dans le signe des Poissons du 3 février 2012 au 30 mars 2025 ;
après y avoir fait une première incursion du 4 avril au 5 août 2011

- En latitude Sud depuis 2003.
En héliocentrique, elle descend jusqu’en 2043 à -1°45’ (invariable).
En géocentrique, elle descend depuis le 7 mars : maximum -1°12’.
Elle atteindra un minimum le 30 septembre : à -1°19’.

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Sud de 1944 à 2026, elle a atteint son plus grand minimum en novembre 1986 (-22°21’) ;
globalement, elle monte en oscillant au gré de ses rétrogradations.
Elle a atteint un palier de déclinaison maximale le 28 juin (-1°12’)
Prochain minimum le 5 décembre (-2°20’) ;
minimum précédent le 4 décembre 2023 (-3°10’)

DISTANCES
- Sa distance au Soleil (29,899 UA) diminue très, très lentement de 1968 à 2042.
Cette faible variation est due au fait qu’elle effectue sa révolution autour du Soleil en 164 ans sur une orbite quasi circulaire.
A ce sujet, découvrez les particularités très délicates des approches et éloignements de Neptune dans cet article de Jean Meeus
Voir aussi : le ballet subtil des lunes de Neptune

- Sa distance à la Terre : 29,501 UA le 14 juillet, diminue depuis son apogée le 18 mars (30,896 UA).
Prochain périgée le 20 septembre (28,893 UA)

CONJONCTIONS planétaires
- En géocentrique,
Précédente conjonction avec Mars le 29 avril
La prochaine sera avec Vénus le 1er février 2025.

- En héliocentrique,
Dernière conjonction avec Mars le 11 juin
La prochaine sera avec Mercure le 26 août.

MARS

VISIBILITE
Elle visible à l’Est dans le ciel de l’aube.
Son élongation passe de 54° à 56° Ouest.
Elle se lève de plus en plus tôt, 3 heures et demie environ avant le Soleil :
soit à 2h50 le 6 juillet et à 2h34 le 14 pour notre localisation.

Elle sera en quadrature Ouest le 14 octobre ;
sa dernière conjonction au Soleil date du 18 novembre 2023
sa prochaine opposition aura lieu le 16 janvier 2025 ; précédente le 8 décembre 2022
et sa prochaine conjonction le 9 janvier 2026 ; précédente le 18 novembre 2023

Magnitude : 0.9, éclat en augmentation. Diamètre apparent : 5,5 secondes d’arc, en augmentation.

parcours de Mars
25fev-30oct24

MOUVEMENT
- Son mouvement est direct ;
dernière rétrogradation du 30 octobre 2022 (26e GEM) au 12 janvier 2023 (9e GEM) ; fin de boucle le 16 mars 2023.
La prochaine aura lieu du 6 décembre 2024 (7e LIO) au 24 février 2025 (18e CAN).

CONSTELLATION
- Devant la [constellation du Bélier (Ari) depuis le 10 juin
elle arrive devant le Taureau (Tau) le 11 juillet à 16h49 ; longitude 53°31’ (24e TAU), latitude -0°50’, monte ;
elle reste devant cette constellation jusqu’au 5 septembre ;
elle arrivera alors devant les Gémeaux (Gem)

Ci-contre son parcours du 1er mars 2024 (13e VER) au 9 juillet 2025 (13e VIE).

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
En géocentrique elle est dans le signe du Taureau (longitude 30° à 60°)
du 9 juin au 20 juillet ; elle entrera alors dans le signe des Gémeaux.

En héliocentrique, elle signe Bélier du 15 juin au 3 août

- En latitude Sud depuis le 6 novembre 2023 (nœud descendant), elle monte ;
elle a atteint sa latitude minimale le 12 avril en héliocentrique : -1°50’ (invariable)
et le 26 avril en géocentrique : -1°49’ (variable).
Elle passera à son noeud ascendant le 6 septembre.
Elle atteindra son maximum le 23 janvier 2025 en géocentrique et le 10 mars 2025 en héliocentrique

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Nord depuis le 4 mai, elle monte.
Elle atteindra un maximum le 12 septembre : +23°29’ ;
elle sera hors-limites zodiacales Nord du 6 au 18 septembre
Dernier minimum le 6 janvier (-24°02’) ; hors-limites zodiacales Sud du 20 décembre 2023 au 23 janvier 2024

DISTANCES
- Sa distance au Soleil : 1,412 UA le 14 juillet, augmente depuis son périhélie le 8 mai (1,381 UA) ;
prochain aphélie le 16 avril 2025 (1,666 UA)

- Sa distance à la Terre diminue de 1,718 à 1,683 UA ;
elle est passée à l’ apogée le 18 octobre 2023 (2,550 UA) ;
elle sera au périgée le 12 janvier 2025 (0,642 UA)

CONJONCTIONS
La précédente était avec Neptune le 29 avril ;
la prochaine va être avec Uranus le 15 juillet.

En héliocentrique
La précédente était avec Neptune le 11 juin
La prochaine sera avec Mercure le 5 septembre.

SAISONS
C’est l’ hiver Nord / été Sud du 7 juin (Solstice)
au 14 novembre 2024 : équinoxe de Printemps Nord / Automne Sud

Durée des saisons sur Mars
Pour en savoir plus sur les saisons de Mars : Mars.aeronomie.be ; Mars one.fr ;
et une pièce d’anthologie : Les Saisons sur la Planète Mars de Camille Flammarion

URANUS

VISIBILITE
Encore difficilement repérable au télescope,
elle se lève 3 heures 8 minutes avant le Soleil le 6 juillet et 3 heures 46 minutes avant lui le 14 pour notre latitude.

Son élongation au Soleil passe de 48° à 55° Ouest.
Elle sera en quadrature Ouest le 19 août ;
à l’ opposition le 17 novembre,
en quadrature Est le 11 février 2025 ;
Sa prochaine conjonction aura lieu le 17 mai 2025,
la précédente date du 13 mai (Nouvelle Uranus).

CONSTELLATION

parcours d’Uranus
2021-2028

Elle est devant la constellation du Taureau (Tau) du 23 mai 2024 au 2 juin 2033 ;
elle arrivera alors devant les Gémeaux (Gem).

Ci-contre son parcours devant les constellations du 1er janvier 2021 à 2028

MOUVEMENT
Son mouvement est direct depuis le 27 janvier (20e TAU).
Elle a achevé sa boucle de rétrogradation le 12 mai ;

Prochaine rétrogradation du 1er septembre (28e TAU) au 31 janvier 2025 (24e TAU).

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
Elle signe Taureau :
- en héliocentrique du 3 septembre 2018 au 10 janvier 2026.
- en géocentrique, du 6 mars 2019 au 7 juillet 2025
et du 8 novembre 2025 au 25 avril 2026.
Elle y avait fait une première entrée du 15 mai au 6 novembre 2018.

- En latitude Sud depuis le 21 décembre 1984,
- en héliocentrique, elle a atteint son minimum le 4 janvier 2007 (-0°46’) ; elle monte et passera à son nœud ascendant le 19 mai 2029.
- En géocentrique, elle descend ;
dernier maximum le 28 juin. Prochain minimum le 10 octobre : -0°15’51’’

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Nord du 9 avril 2011 au 17 juillet 2053, globalement elle monte en oscillant au gré de ses rétrogradations.
Actuellement, elle monte depuis le 25 janvier (+17°12’).
Prochain maximum le 1er septembre : +19°17’
Elle atteindra son maximum absolu en 2034 (+23°41’), légèrement hors limites zodiacales.

DISTANCES
- Sa distance au Soleil : 19,582 UA le 14 juillet, diminue ;
dernier aphélie en février 2009 (20,098 UA), prochain périhélie en août 2050 (18,283 UA).

- Sa distance à la Terre, 20,136 UA le 14 juillet, diminue
depuis son apogée le 13 mai (20,602 UA) ; prochain périgée le 16 novembre (18,57 UA).

CONJONCTIONS
- En géocentrique,
La précédente était avec Mercure le 31 mai
La prochaine va être avec Mars le 15 juillet.

- En héliocentrique,
Conjonction précédente avec Mercure le 9 juin
La prochaine sera avec Mercure le 5 septembre.

JUPITER

ciel Est
6jul24 4:45 Mars Uranus Jupiter

VISIBILITE
Son élongation au Soleil passe de 34° à 40° Ouest.
Bien visible à l’Est-nord-est dans le ciel du matin,
elle se lève 2 heures et demie environ avant le Soleil,
à 3h51 le 6 juillet et à 3h25 le 14 pour notre localisation.

Elle sera en quadrature Ouest le 7 août,
à l’ opposition le 7 décembre ; précédente le 3 novembre 2023 (Pleine Jupiter).
en quadrature Est le 2 mars 2025.

Sa dernière conjonction au Soleil date du 18 mai (Nouvelle Jupiter) ;
la prochaine aura lieu le 24 juin 2025.

les 21 fragments
de la comète Shoemaker-Levy 9 à l’approche de Jupiter en juillet 1994 (composite). source

CONSTELLATION

parcours de Jupiter
1jun23-24avr25

Elle est devant la constellation du Taureau (Tau) du 28 avril 2024 au 12 juin 2025 ;
elle arrivera alors devant les Gémeaux (Gem).

Jupiter et Aldébaran
10jul24 5:00

Elle est conjointe à Aldébaran le 10 juillet à 1h46 dans le plan écliptique, l’étoile 4°46’ au Sud.
A remarquer à leur lever : Jupiter à 3h38 et Aldébaran à 4h03 pour notre localisation.
Aldébaran qui se détache devant l’amas des Hyades, marque depuis octobre 2014,
le 11e degré du signe des Gémeaux (longitude apparente de la date : 70°07’37"

Jupiter, de magnitude -2.5 brille environ 14 fois plus fort que l’étoile (magnitude +0.8).

MOUVEMENT
- Son mouvement est direct
Dernière rétrogradation du 4 septembre 2023 (16e TAU) au 31 décembre 2023 (6e TAU) ;
elle a achevé sa boucle de rétrogradation le 21 mars.
Sa prochaine rétrogradation aura lieu du 9 octobre 2024 (22e GEM) au 3 février 2025 (12e GEM).

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
-En géocentrique, elle est dans le signe des Gémeaux du 26 mai 2024 au 9 juin 2025 ;

En héliocentrique, elle signe Gémeaux du 10 juin 2024 au 20 mai 2025.
Elle entrera alors dans le signe du Cancer.

- En latitude Sud depuis le 26 février 2020,
en héliocentrique, elle monte depuis le 12 décembre 2022 où elle a atteint son minimum : -1°18’ ;
(invariable, c’est la valeur de son inclinaison sur l’écliptique)
Elle passera à son noeud ascendant le 19 septembre 2025
et atteindra son maximum le 7 novembre 2028 (+1°18’)

En géocentrique, elle monte depuis son dernier minimum le 21 octobre 2023 : -1°25’ ;
prochain maximum le 26 juillet 2024 (-0°41’)

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Nord depuis le 13 janvier 2023, globalement elle monte tout en oscillant au gré de ses rétrogradations.
Actuellement elle monte, depuis le 26 décembre 2023 : minimum à +15°08’.
Prochain maximum le 7 octobre 2024 : +22°26’.
Elle passera en déclinaison Sud le 5 septembre 2028.

DISTANCES
Sa distance au Soleil : 5,031 UA le 14 juillet, augmente depuis son périhélie le 20 janvier 2023 (4,951 UA).
Elle s’éloigne du Soleil jusqu’à son prochain aphélie le 28 décembre 2028 (5,450 UA).

- Distance à la Terre : elle diminue de 5,826 à 5,752 UA ;
elle est passée à l’ apogée le 21 mai (6,028 UA) ; elle sera au périgée le 6 décembre (4,089 UA).

CONJONCTIONS PLANETAIRES
En géocentrique,
La dernière était avec Mercure le 4 juin
La prochaine sera avec Mars le 14 août.

En héliocentrique,
Précédente conjonction avec Mercure le 10 juin
La prochaine sera avec Mercure le 8 septembre.

PETITES PLANETES

(134340) Pluton

Magnitude 15.0.

Son élongation au Soleil passe de 162° à 170° Ouest.
Elle va être à l’ opposition du Soleil le 23 juillet.

Elle est passée en quadrature Ouest le 21 avril dans le plan écliptique (1er TAU/VER) ;
en conjonction au Soleil le 20 janvier (Nouvelle Pluton),
Elle sera en quadrature Est le 22 octobre.
Prochaine conjonction le 21 janvier 2025

parcours de Pluton
2018-2028

- Son mouvement est rétrograde depuis le 2 mai (2e VER).
Elle reprendra son mouvement direct le 11 octobre à la longitude 299° 17’ (30e CAP)
et achèvera sa boucle de rétrogradation le 2 février 2025.

Constellation
Devant le Capricorne (Cap) du 3 janvier 2024 au 15 mars 2039.

Signe
En héliocentrique, elle est dans le signe du Verseau depuis le 2 avril 2024 et va y rester 19 ans, jusqu’en mars 2043.

En géocentrique, elle est dans le [signe du Verseau depuis le 31 janvier 2024 (en coordonnées apparentes de la date)
Elle reste dans ce signe jusqu’au 14 août 2024 ;
elle reviendra en Capricorne jusqu’au 6 décembre 2024 où elle entrera définitivement en Verseau pour 19 ans.
Elle y avait fait une [première entrée du 18 avril au 14 mai 2023,
ceci en raison de ses rétrogradations.
Voir article L’entrée de Pluton dans le signe du Verseau

Elle est en latitude Sud depuis le 24 octobre 2018 (nœud descendant),
elle atteindra sa latitude minimale le 13 octobre 2087 en géocentrique (-17°29’) et le 21 novembre 2087 en héliocentrique (-17°08’)

Dans le plan équatorial
- En déclinaison Sud depuis 1988, globalement elle descend en fluctuant au gré de ses rétrogradations ;
actuellement, elle descend, depuis le 7 avril-maximum à -22°36’.
Prochain minimum le 10 octobre : -23°24’
Elle atteindra son minimum absolu en octobre 2030 : -23°53’.
De 2025 à 2035 elle sortira des limites zodiacales Sud, chaque année, grosso modo de juillet à décembre,
Elle sera autour du plan de l’équateur de 2106 à 2109 ; après quoi elle restera en déclinaison Nord.

Distances
au Soleil
- Sa distance au Soleil augmente de 35,049 à 35,055 UA.
Elle est passée au périhélie le 5 septembre 1989 (29,65 UA) et sera à l’aphélie en 2114 (49,31 UA).

à la Terre
Sa distance à la Terre diminue de 34,076 à 34,052 UA.
Elle est passée à l’ apogée le 23 janvier (35,919 UA) ;
elle va être au périgée le 20 juillet (34,045 UA).

Conjonctions planétaires
- En géocentrique,
La précédente était avec Vénus le 17 février
La prochaine sera à nouveau avec Vénus le 7 décembre

- En héliocentrique,
Conjonction précédente avec Mercure le 15 mai
La prochaine va être avec la Terre le 23 juillet (opposition de Pluton en géocentrique).

A l’opposition du Soleil

(1) Cérès
le 5 juillet aux alentours de 19h00 dans le plan écliptique, longitude 104°/284°05’ (15e CAN/CAP), latitude -6°38’, descend.
Au périgée le 3 juillet
Prochaine opposition le 2 octobre 2025.

Lune conjoint

- (4) Vesta, m 8.4, qui se trouve devant le Cancer (Cnc)
le 7 juillet à 20h06 dans le plan écliptique, l’astéroïde 1°39’ au Sud ; longitude 8e LIO

(9) Metis, m 11.3, qui se trouve devant le Lion (Leo)
le 8 juillet à 20h29 dans le plan écliptique, l’astéroïde 0°17’ au Sud ; longitude 21e LIO
- Occultation de Metis par la Lune pour
l’Amérique centrale, les Antilles, le Nord de l’Amérique du Sud, carte

- (3) Junon, m 11.1, qui se trouve devant le Lion (Leo)
le 11 juillet à 8h34 dans le plan écliptique, l’astéroïde 1°55’ au Nord ; longitude 21e VIE

A remarquer au télescope

Cérès près Ascella
du Sagittaire 8jul24 22:00 champ 6°
Cérès près Ascella
8jul24 2:00 repérage

Nuit du 7 au 8 juillet (1) Cérès (magnitude 7.3) se trouve à 0,5° de l’étoile Ascella (xi Sagittaire)

COMETES

Comètes observables actuellement
13P/Olbers, période de 68 ans,
magnitude 6.7 le 25 juin, passe du Lynx au Petit Lion ; elle est donc bas sur l’horizon Nord-ouest en tout début de nuit.

13/P Olbers
2jul24 photo source

C/2023 A3 Tsuchinshan-ATLAS, dont la période est de 26 000 ans sera visible à l’oeil nu en septembre-octobre
si elle ne se volatilise pas à l’approche du Soleil, article science-et-vie.com
Elle est actuellement à magnitude 9.8 (26 juin) tout à fait au Sud du Lion (Leo)puis du Sextant (Sex), donc noyée dans le crépuscule.

lien vidéo

ACTUALITE SPATIALE ET AERONAUTIQUE

Exploration spatiale
Lune
L’instrument français DORN réussit sa mission lunaire à bord de la sonde lunaire Chang’E 6, article cnrs.fr.
La Chine enfile les succès sur la Lune, article l-express.ca.

selfie de Chang’e 6
sur la Lune image source

L’atterrisseur déployant son bras robotisé est photograhié par un petit rover déposé simultanément dans le cratère Apollo source

La Nasa nomme un astronaute de secours pour la mission Artemis 2, article cieletespace.fr.

Des briques spatiales inspirées des LEGO pour concevoir des habitats lunaires ?, article sciencepost.fr.

Mars
Perseverance : sur Mars, la NASA réussit à réparer l’instrument SHERLOC qui était bloqué depuis 6 mois, article clubic.com.
Sur Mars, Perseverance repart à la chasse de traces de vie, article science-et-vie.com.

Une cicatrice “serpentiforme” de 600 km de long a été découverte au pied d’un volcan géant par la sonde Mars Express de l’ESA, article science-et-vie.com.

Aganippe Fossa
cicatrice sur Mars source

La Syntrichia caninervis, cette plante ultrarésistante pourrait un jour pousser sur la planète rouge, article maxisciences.com.

Astéroïdes
Deux grands astéroïdes se sont approchés de la Terre à la fin du mois de juin, comment ont-ils été débusqués, article softonic.com.

les facettes de l’astéroïde
image source

Stations spatiales
Comment SpaceX va-t-elle relever le défi de détruire la Station spatiale internationale ?, article ouest-france.fr.
autres articles sur bbc.com/afrique, futura-sciences.com, 01net.com

Fuites d’hélium, problèmes de propulseurs, le vol de retour de la capsule Starliner vire au casse-tête,
« Pas pressés de rentrer », article numerama.com.
Les astronautes partis avec Starliner, le vaisseau de Boeing, ne rentreront pas sur Terre avant trois mois, article 20minutes.fr.

CONFIDENCES d’un ASTRONAUTE FRANÇAIS dans l’ISS (famille, dangers, peurs…) — Philippe Perrin sur YouTube

Télescopes spatiaux
La puissance conjointe de James-Webb et Alma dévoile des étoiles jumelles en pleine formation, article futura-sciences.com.

complexe Rho Ophiuchi
par Spitzer source

Ci-dessus à gauche complexe nuageux moléculaire Rho Ophiuchi par le télescope spatial Spitzer de la Nasa.
A droite, zoom sur le système stellaire WL 20, impression d’artiste

groupe d’étoiles
WL 20 source

L’image ci-dessus combine les données d’Alma et de l’instrument Miri observant dans l’infrarouge moyen du télescope Webb de la Nasa.
Les jets de gaz émanant des pôles des étoiles jumelles apparaissent en bleu et vert ; les disques de poussière et de gaz entourant les étoiles sont roses.

Le télescope James Webb de la NASA nous montre un spectacle de « feux d’artifice célestes », article softonic.com.

James Webb : les plus belles images prises par le télescope spatial en juin 2024, article rtbf.be.

La NASA choisit SpaceX pour la mise en orbite de COSI, son télescope spatial à rayons gamma, article kulturegeek.fr.

L’espion franco-chinois SVOM a été lancé, cette sonde va traquer les explosions d’étoiles, article linternaute.com.

Entreprises spatiales
Ariane 6 : un vol inaugural le 9 juillet 10 ans après sa validation, article francetvinfo.fr/guyane
Où et comment suivre le lancement d’Ariane 6 ?, article monewsguyane.com

Ariane 6 : Plus grande, plus modulable... Anatomie d’une fusée pensée pour mettre l’Europe sur orbite, article 20minutes.fr

Ariane 6 perd le lancement du premier satellite européen EUMETSAT avant même son premier décollage, article air-cosmos.com
Coup de tonnerre : Eumetsat délaisse Ariane 6 à quelques jours de son premier vol, article sciencepost.fr
Ariane 6 abandonnée : Eumetsat délaisse la fusée européenne au profit de SpaceX à quelques jours du vol inaugural, article science-et-vie.com

SpaceX - Polaris Dawn : on sait quand la première mission spatiale commerciale avec sortie extravéhiculaire sera lancéeinaugural, article science-et-vie.com

A suivre pour ne rien rater :
- Le calendrier des lancements spatiaux
- La chaîne YouTube d’Hugo et Maxime Lisoir : dernières nouvelles des étoiles, le tour de l’actualité spatiale …
- La chaîne astro Observation, astrophotographie, matériel, tutoriels
Suivez l’actualité spatiale, sans oublier son histoire ! facebook.com/internationalspacestation83
L’actu spatiale de la Cité de l’Espace
- Ciel des Hommes, INSU, ESA France, Autour du ciel, Futura-Espace.

DECOUVERTES ET PUBLICATIONS

nébuleuse
de l’Amérique du Nord NGC 7000 photo source

- La lettre de l’IMCCE de juillet-août 2024 n°214. Ce mois-ci :
Il y a 30 ans, Shoemaker-Levy 9 percutait Jupiter
Le passage de la Terre à l’aphélie en juillet 2024
Les rencontres de l’été : Saturne et la Lune ; occultations le 24 juillet pour la Réunion, le 21 août pour la métropole
La conjonction de Mars avec Jupiter du 14 août 2024
Phénomènes astronomiques ; Visibilité de la Lune et des planètes ; Cartes du ciel
Le cadran du Village gaulois de Pleumeur-Bodou (Côtes-d’Armor) en cendres :
le plus grand cadran solaire de France en forme de scaphé, peut-être même d’Europe.
La météorite d’Angers
Le coucher du Soleil sous l’Arc de Triomphe en août 2024
La pluie des Perséides en 2024

La lettre du guide du ciel, 1er juillet 2024 de Guillaume Cannat

Rappels
T Coronae Borealis : Une Nova Prête à Exploser N’importe Quelle Nuit en 2024, article starwalk.space
Une rare explosion stellaire visible à l’œil nu pourrait avoir lieu à tout moment, article trustmyscience.com
T Coronae Borealis est une étoile binaire symbiotique<