dans ce site

ZODIAC

Du 30 mai au 7 juin 2022

Première phase de la troisième Lune de Printemps Nord / Automne Sud


lundi 30 mai 2022, par Rock’Astres

De la Nouvelle Lune le 30 mai 2022 à 11h30 UTC

Au Premier Quartier le 7 juin à 14h48 UTC

La chronologie des Faits Célestes de la période dans la fiche résumé imprimable

Merci à ceux qui ont répondu à mon sondage. Il est toujours en ligne pour ceux qui n’ont pas encore répondu.
Merci d’avance de votre participation. Vos réponses me guident pour mieux répondre à vos attentes.

Retrouvez-nous pour l’actualité céleste en vidéo chaque semaine sur YouTube
Merci de me soutenir sur Tipee !
Le bulletin astronomique en vidéo

Suivez en direct l’Actualité Astronomique et les Commentaires Astrologiques

Astronomie et Astrologie, le point sur la Relation entre les deux
Faut-il jeter le BéBé avec l’eau du bain ?
Ou peut-on espérer y découvrir une grille de lecture fiable de soi-même et des autres, du monde et de l’univers ?
SORI’Astres, une Astrologie pour le 3e millénaire ...
C’est le sujet de mon premier livre à découvrir très prochainement.

A partir de là, les HEURES sont en HEURE LÉGALE FRANCE MÉTROPOLE

Heure d’été du dimanche 27 mars 2022 à 1h00 UTC au dimanche 30 octobre 2022, 1h00 UTC
UTC (Universal Coordinated Time - Temps Universel Coordonné) = heure légale d’été - 2 heures
dernier croissant
de Lune Taiwan 29mai22 photo source

La Lune

La Nouvelle Lune se lève, culmine et se couche toujours grosso modo en même temps que le Soleil.
Puis, au fil des jours, en croissant de plus en plus gros, elle se lève dans la matinée, culmine dans l’après-midi et se couche en première moitié de nuit .
chaque jour une heure en moyenne plus tard que la veille
(au minimum une demi-heure, au maximum une heure et demi à notre latitude).
Premier croissant visible à l’œil nu le 31 mai au soir
A son Premier Quartier, elle se lève toujours grosso modo au midi vrai, culmine au coucher du Soleil et se couche au minuit vrai

Au fil des jours et des nuits

Lundi 30 mai 2022

.- A 11h18, Mars passe en déclinaison Nord

- A 11h54, Vénus atteint sa latitude minimale en géocentrique (Sud -2°00’)

Nouvelle Lune à 13h30

= Lune conjoint Soleil dans le plan écliptique
Longitude : 69°03’ - 10e degré du signe des Gémeaux
Devant la constellation du Taureau (Tau)
latitude Lune : +1°30’, monte
distance : 403 791 km soit 63,31 rayons terrestres
diamètre apparent : 29,6 minutes d’arc

- A 14h45, la Lune sort des limites zodiacales Nord (+23°26’12") ; ascension droite 4h 31m ;
longitude écliptique 69°40’ (10e GEM), latitude +1°33’, monte.

- A 17h48, Saturne atteint sa déclinaison maximale (Sud -14°09’)

Mardi 31 mai

- L’étoile Antarès au méridien à la mi-nuit (1h48 pour notre localisation)

- Aux alentours de 4h00 (2h00 UTC), le croissant primeur de cette lunaison est théoriquement observable avec un instrument depuis la Papouasie Nouvelle Guinée
Les fins croissants de Lune

- Aux alentours de 4h00, apprécier la disposition des lunes de Jupiter

- A 5h43, Vénus arrive devant la constellation du Bélier

- A 17h22, la Lune est conjointe à Elnath dans le plan écliptique, l’étoile (beta Taureau) 2°43’ au Nord.
El Nath (Beta Tauri) marque de nos jours, en raison de la précession des équinoxes, le 23e degré du signe des Gémeaux -longitude moyenne de la date 82°53’02"]
Ce soir : Elnath se couche à 22h57 pour notre localisation ; elle est invisible dans le crépuscule, à droite du premier croissant de Lune.

premier croissant de Lune
près Elnath 31mai22 21h40

- Aux alentours de 21h40, premier croissant de cette lunaison, théoriquement visible à l’œil nu,
20 minutes environ après le coucher du Soleil, celui-ci étant alors à 2° sous l’horizon ;
de 1,7%, âgé de 32 heures, élongation 14° Est, il se trouve à 9° de hauteur, azimut 296° ;
devant le Taureau (Tau) ; longitude écliptique 25e GEM,
il se couche à 22h41 pour notre localisation, soit 1 heure 13 minutes après le Soleil pour notre localisation.

Mercredi 1er juin

- A 7h48, la Lune entre dans le signe du Cancer  ; Lg 90° à 120° ; sa latitude est alors de +3°12’, monte.

- A 8h47, la Lune arrive devant la constellation des Gémeaux (Gem) ; longitude 90°28’ (1er CAN) ; latitude +3°14’, monte.

- A 11h41, l’astéroïde (144) Vibilla à l’opposition du Soleil dans le plan équatorial

- A 14h26, Mercure entre dans le signe du Capricorne en héliocentrique

- A 22h38, la Lune est conjointe à Cérès dans le plan équatorial avec occultation de Cérès par la Lune

Jeudi 2 juin

- A 0h30, la Lune atteint sa déclinaison maximale : +26°56’27" (Nord) par rapport au plan de l’équateur céleste ;
ascension droite 6h 36m ; longitude écliptique 93°13’ (4e CAN), latitude +3°46’ (monte).
Elle est hors-limites zodiacales Nord du 30 mai, 14h45 au 4 juin, 10h29
Elle culmine au plus haut dans l’hémisphère Nord, à 72° de hauteur pour la latitude 45°N,
le 1er juin aux alentours de 15h30.
En raison de la précession de l’axe des nœuds lunaires, ses hauteurs maximale et minimale de culmination augmentent d’ octobre 2016 à septembre 2026.
Elle sort des limites zodiacales Nord et Sud du mois de mars 2020 à février 2030

- A 3h13, la Lune à l’apogée : au plus loin de la Terre à 406 182 kilomètres environ, soit 63,69 rayons terrestres ; diamètre apparent : 29,5 minutes d’arc ;
longitude 99°48’ (10e CAN), latitude +3°52’, monte ; ascension droite 6h 42m, déclinaison +26°55’, monte.
Un peu plus loin que son apogée précédent, le 5 mai : 405 285 km
Elle sera au périgée le 15 juin.

Vendredi 3 juin

- A 2h27, Mercure reprend son mouvement direct dans le plan équatorial

- A 3h03, Mars arrive devant la constellation de la Baleine

Lune et Pollux
3jun22 23:00
Lune et Pollux
2jun22 23:00

- A 7h30, la Lune est conjointe à Pollux (beta Gémeaux ; m 1.1) dans le plan écliptique, l’étoile 2°05’ au Nord ;
longitude (apparente de la date) 113°31’17" (elle marque, de nos jours, le 24e degré du signe du Cancer).
Dans la nuit du 2 au 3, la Lune se couche à 0h23 et Pollux à 1h04 pour notre localisation.
La nuit suivante, Pollux se couche à 1h00 et la Lune à 1h02.

- A 10h00, Mercure reprend son mouvement direct dans le plan écliptique

- A 15h20, la Lune arrive devant la constellation du Cancer (Cnc) ; longitude 117°22’ (28e CAN) ; latitude +4°45’, monte.

- A 20h37, la Lune entre dans le signe du Lion  ; Lg 120° à 150° ; sa latitude est alors de +4°51’, monte.

Samedi 4 juin

- - A 10h29, la Lune rentre dans les limites zodiacales Nord (+23°26’12") ; ascension droite 8h 42m ;
longitude écliptique 126°52’ (7e LIO), latitude +5°03’ -monte.

Lune près de la Crèche
4jun22 23:00

- A 11h39, la Lune est conjointe à l’amas de la Crèche (ou de la Ruche -Messier 44 ; m 3.1) dans le plan écliptique, l’amas ouvert 3°48’ au Sud ;
Visible à l’œil nu par un bon ciel sans Lune sous la forme d’une tache floue, et facilement visible aux jumelles,
cet amas ouvert se niche au creux de la constellation du Cancer
.
longitude du centre de l’amas 127°39’38" -8e degré du signe du Lion.
Dans la nuit du 4 au 5, la Crèche se couche à 1h06 et la Lune à 1h34.

- A 23h47, le mouvement de Saturne devient rétrograde dans le plan écliptique

Dimanche 5 juin

- Aux alentours de 2h05, Uranus atteint sa latitude maximale en géocentrique

- A 6h08, la Lune arrive devant la constellation du Lion (Leo) ; longitude 136°42’ (178e LIO) ; latitude +5°13’, monte.

aspect de la Lune
5jun22 23:00 Eudoxe

- Aux alentours de 15h30, la Lune atteint sa libration minimale en latitude : B= -6,4° (elle dévoile son Sud au maximum) ;
ce soir sur le gros croissant, apprécier le lever du Soleil sur la mer de la Sérénité, les cratères Eudoxe et juste au-dessus Aristoteles.
Si vous regardez dans un télescope, l’image est renversée haut-bas et droite-gauche

- A 16h00, le mouvement de Saturne devient rétrograde dans le plan équatorial

- A 17h09, la Lune atteint sa latitude maximale : +5°14’30" au Nord du plan de l’écliptique ("ailes du Dragon") ;
longitude : 142°15’ (23e LIO) ; ascension droite 9h 41m, déclinaison +19°22’ -descend.

- A 21h51, Mercure atteint un palier de déclinaison minimale  : +15°27’

Lundi 6 juin

- Au alentours de 2h00, la Terre se trouve dans le plan de l’équateur solaire

- A 3h13, l’astéroïde (416) Vaticana à l’opposition du Soleil dans le plan équatorial

- A 8h21, la Lune entre dans le signe de la Vierge  ; Lg 150° à 180° ; sa latitude est alors de +5°11’, descend.

Lune et Regulus
6jun22 23:00
Lune et Regulus
5jun22 23:00

- A 8h37, la Lune est conjointe à Regulus dans le plan écliptique, l’étoile 4°43’ au Sud.
Regulus marque de nos jours le 1er degré du signe de la Vierge (longitude moyenne de la date : 150°08’13’’
Dans la nuit du 5 au 6, Regulus se couche à 1h55 le 6 juin, suivie par la Lune à 2h01 pour notre localisation.
Dans la nuit du 6 au 7, Régulus se couche à 1h51 et la Lune à 2h25.

- A 15h07, l’astéroïde (29) Amphitrite à l’opposition du Soleil dans le plan équatorial

- A 19h45, Vénus atteint sa latitude minimale en héliocentrique->#velat] (Sud -3°23’)

Mardi 7 juin 2022

- Aujourd’hui, l’étoile Aldébaran sort du champ du coronographe Lasco C3.

Premier Quartier de Lune à 2h21

= Lune carré Soleil dans le plan écliptique
Longitude : 166°50’ - 17e degré du signe de la Vierge / Soleil Gémeaux
Devant la constellation du Lion (Leo)
latitude Lune : +4°46’, descend
distance : 391 329 km soit 61,35 rayons terrestres
diamètre apparent : 30,8 minutes d’arc

LE SOLEIL

parcours du Soleil
12dec21-16sep22

- Devant la constellation du Taureau (Tau) du 14 mai au 21 juin ;
il arrivera alors devant les Gémeaux (Gem).

- Ci-contre, sa position dans le plan équatorial devant les constellations, jour après jour du 22 décembre 2021, 0h TU (1er CAP) au 16 septembre 2022, 0h TU (24e VIE)

Dans le signe des Gémeaux (longitude 60° à 90°) du 21 mai, 3h22 (1h22 UTC) au 21 juin, 11h13 (9h13 UTC)
= la Terre est dans le signe du Sagittaire en héliocentrique (longitude 240° à 270°) .

Zodiaque conditionaliste
naturel, universel

Signe des Gémeaux
Nous sommes dans la troisième phase de la saison Printemps Nord / Automne Sud :
Les jours augmentent au Nord et diminuent au Sud depuis le solstice de décembre
et, depuis l’équinoxe, le Nord croissant est supérieur au Sud décroissant 
l’Hémisphère Nord (+) reçoit un maximum d’ensoleillement (F) et chaque jour encore un peu plus (V).
alors que
l’Hémisphère Sud (-) reçoit un minimum d’ensoleillement (f) et chaque jour encore un peu moins (l)

L’ensoleillement du Nord (+) est majoritaire et il augmente (V)
/ l’ensoleillement du Sud (-) est minoritaire et il diminue (l)
autrement dit,
le pôle majeur/directeur/initial (Nord) est croissant → F+ / le pôle mineur/secondaire (Sud) est décroissant → f-
La polarité directrice est donc "+" = excitation

1- polarité directrice "+"
formule majeure : Force d’excitation naturelle F+
/ formule mineure, force d’inhibition extinctive f-.

2- saison : signe de printemps Nord / automne Sud
formule majeure : V+ = "V" pour Vitesse ou labilité car la polarité dominante est croissante et "+" pour Nord →Vitesse d’excitation
/ formule mineure : l- = "l" pour lenteur car la polarité secondaire est décroissante et "-" pour Sud →lenteur d’inhibition

3- période solsticiale
formule majeure : sens des Ensembles (sE) / formule mineure : phase ultra-paradoxale (UP)
- La formule des Gémeaux est opposée à celle du Sagittaire (Force d’excitation F+ associative / force d’inhibition f- protectrice, sens des Ensembles sE / phase ultra-paradoxale UP)
et inverse de celle du Capricorne (Force d’inhibition F- extinctive / force d’excitation f+ naturelle, sens des Ensembles sE / phase ultra-paradoxale UP)
- Tous les détails sur le zodiaque conditionnaliste, fonctions majeures et mineures ici
- Retrouvez sur cette page les thèmes des entrées du Soleil en signes ; voir aussi : le zodiaque : signes et constellations ; article "le début de l’année naturelle au Bélier, pourquoi ?" ; poèmes

ATELIER ZODIAQUE replay des séances en ligne

la Terre dans le plan de l’équateur solaire

équateur solaire
coordonnées héliographiques

Le 6 juin, la Terre se trouve dans le plan de l’équateur solaire.
En effet l’axe des pôles du Soleil (son axe de rotation sur lui-même) est incliné de 7,25° par rapport au plan de l’écliptique,
autrement dit l’écliptique (le plan de révolution de la Terre autour du Soleil) est incliné de cette valeur par rapport au plan de l’équateur solaire.
la Terre repasse dans le plan de l’équateur solaire le 7 décembre ;
le 9 septembre, le pôle Nord solaire est à son maximum d’inclinaison vers la Terre ;
et le 7 mars, le pôle Sud solaire est à son maximum d’inclinaison vers la Terre.
Plus de détails.

L’équation de temps

Elle a atteint son premier maximum négatif de l’année le 14 mai (- 3m 39s) ;
elle était nulle le 15 avril) ; à son premier maximum positif le 11 février (+14m 12s).
Elle sera nulle le 12 juin et atteindra son second maximum positif le 26 juillet.
Entre ces deux dates, le midi vrai se produit chaque jour un peu plus tard par rapport au midi moyen.

Quelques liens pour comprendre l’équation de temps : - IMCCE, - Mintaka, - CLEA, - techno-science - et encore celui-ci

Dans le champ du coronographe Lasco C3 :

l’étoile Aldébaran du 25 mai au 7 juin
Au centre du champ de Lasco C3, la magnitude des objets visibles est d’environ 7, et, en sa périphérie elle atteint m9 ;
cela est variable en fonction de l’activité solaire : en cas de grosse éruption les objets peuvent être cachés dans l’éclat des matières éjectées.

Une Susanne aux yeux noirs
Thunbergia alata comme coronographe photo source

Un coronographe est un dispositif qui masque le disque du soleil, produisant une éclipse totale.
Le 26 mai, Richard Sears, de Ballico, en Californie, a utilisé une Susanne aux yeux noirs à cette fin :
"On pourrait dire que j’ai fait un œil au soleil," dit Sears.
L’anneau de lumière autour de la fleur est un halo solaire de 22 degrés.
Il est causé par des cristaux de glace dans les nuages de cirrus élevés.
"Le halo a persisté pendant plus de 8 heures", s’émerveille Sears. "C’est un record pour ici."
Les coronographes sont de véritables instruments scientifiques. Le Solar and Heliospheric Observatory (SOHO)
en utilise un pour suivre les CME et les comètes solaires, objets qui sont facilement noyés dans la lumière solaire intense.
Les coronographes SOHO sont faits de lentilles, de filtres, de disques opaques et de roues polarisantes.
Note aux chercheurs : Rudbeckia hirta fonctionne aussi. source

L’activité solaire

Depuis le 1er janvier 2022, activité continue : 0 jour sans tache. 3 groupes de taches visibles le 30 mai.
Pour rappel : 64 jours sans tache en 2021, 208 en 2020, 281 en 2019.
L’activité solaire sous tous ses aspects dans ce site en français spaceweatherlive.com/fr

tache solaire
AR3023 27mai22 photo source

OBSERVER LE CIEL

Au méridien à la mi-nuit

culmination d’Antarès
à 45° de latitude Nord

- L’étoile Antarès (alpha Scorpion) le 31 mai, à 1h48 pour notre localisation.
Pour la latitude terrestre 45° Nord, elle culmine à 18° de hauteur côté Sud.

Au minuit vrai (1h50 pour notre localisation 44°36’ Nord, 2°12’ Est)
La tête du Dragon et Hercule cernent le zénith

Au Nord
le Dragon et la Petite Ourse trônent
A l’Ouest
disparaît la queue du Lion
A l’Est
s’élève le grand triangle de l’été
Au zénith

Au Sud
le Scorpion et Ophiuchus culminent

Rendez-vous dans la vidéo

ÉTOILES FILANTES - ESSAIMS DE MÉTÉORES

Ariétides (ARI), actif du 14 mai au 24 juin ; maximum le 7 juin, zhr 50
tau Herculides (THE), actif du 19 mai au 19 juin ; maximum le 9 juin
theta Ophiuchides (TOP), actif du 21 mai au 16 juin ; maximum le 10 juin
Ophiuchides (OPH), actif du 19 mai au 2 juillet ; maximum le 20 juin
Scutides de juin (JSC), actif du 2 juin au 29 juillet ; maximum le 27 juin

Deux études suggèrent qu’une pluie d’étoiles filantes pourrait devenir exceptionnelle ce 31 mai 2022.
La Terre devrait passer à travers des courants de débris récents et denses, créés par la fragmentation de la comète 73P
(73P/Schwassmann-Wachmann 3, comète parent de l’essaim des tau Herculides)
entraînant la chute de plus de 1.000 météores par heure !, article futura-sciences.com

LA CHRONIQUE DES PLANÈTES

dans l’ordre de visibilité du soir au matin

SATURNE

le cortège de planètes
7jun22 5:00
le cortège de planètes
dans le ciel du matin 30mai22 5:00

VISIBILITE
Son élongation passe de 103° à 111° Ouest.
Elle est passée en quadrature Ouest le 15 mai, conjointe au Soleil le 4 février (Nouvelle Saturne) ;
elle sera à l’opposition le 14 août et en quadrature Est le 11 novembre

Elle se lève aux alentours de 1h50.
Magnitude 1.2, son éclat augmente.
Elle est visible dans le ciel du matin, en tête d’un magnifique alignement avec Neptune (invisible), Jupiter, Mars et Vénus.
Elongation maximale de Titan à l’Est le 7 juin à 0h52

MOUVEMENT

parcours de Saturne
1er janvier 21-10 octobre 24

Son mouvement, direct depuis le 11 octobre 2021 (7e VER), devient rétrograde ;
Saturne est stationnaire à l’Est du Soleil
le 4 juin à 23h47 dans le plan écliptique à la longitude 325°15’10" (26e VER), latitude -1°07’ (descend).
le 5 juin à 16h00 dans le plan équatorial (ascension droite 21h 51m 40s, déclinaison -14°09’ -descend)
Elle reprendra son mouvement direct le 23 octobre (19e VER) et achèvera sa boucle de rétrogradation le 1er février 2023

CONSTELLATION
Devant la constellation du Capricorne (Cap) du 15 décembre 2020 au 13 février 2023 ;

Ci-contre son parcours du 1er janvier 2021 au 10 octobre 2024

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
- En géocentrique, elle est dans le signe du Verseau (longitude 300° à 330°) du 17 décembre 2020 au 7 mars 2023 ;
elle entrera alors dans le signe des Poissons

En héliocentrique, elle signe Verseau du 3 septembre 2020 au 28 avril 2023.

- En latitude Sud depuis le 13 février 2020 (nœud descendant),
en héliocentrique, elle descend et atteindra sa latitude minimale le 5 octobre 2027 (-2°27’ -invariable)
- En géocentrique, elle a atteint un maximum le 24 novembre : -0°48’
elle descend jusqu’au 13 septembre 2022, à -1°19’.

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Sud depuis le 9 septembre 2010, elle a atteint son plus grand minimum le 20 octobre 2018 (-22°46’),
globalement elle remonte en fluctuant au gré de ses rétrogradations.
Elle atteint un maximum le 30 mai à 17h48 : -14°09’21’’ ; ascension droite 21h 51m
(longitude écliptique 26e VER, latitude -1+06’, descend)
Son dernier minimum date du 11 octobre 2021 (-19°20’),
son prochain minimum sera le 21 octobre (-16°29’).
Elle passera en déclinaison Nord le 26 mars 2026.

DISTANCES
- Sa distance au Soleil (9,885 UA) diminue depuis son aphélie le 17 avril 2018 (10,065 UA).
Elle se rapproche du Soleil durant une quinzaine d’années, jusqu’à son prochain périhélie, le 29 novembre 2032 (9,014 UA).
Périhélie précédent le 26 juillet 2003.

- Sa distance à la Terre diminue : 9,467 UA le 7 juin ;
elle est passée à l’ apogée le 4 février (10,898 UA) ; prochain périgée le 14 août (8,856 UA

CONJONCTIONS
En géocentrique
La dernière avec Mars le 5 avril
La prochaine sera avec Vénus le 22 janvier 2023

NEPTUNE

VISIBILITE
Son élongation au Soleil passe de 73° à 81° Ouest ;
elle est passée en conjonction au Soleil le 13 mars = Nouvelle Neptune
Elle sera observable au télescope en fin de nuit à partir de juillet.
Elle sera en quadrature Ouest le 16 juin. Prochaine opposition le 16 septembre ; quadrature Est le 14 décembre.
Prochaine conjonction 15 mars 2023

Elle se lève aux alentours de 3h00.
Magnitude 7.9

parcours de Neptune
1er janvier 2015 - 28 avril 2028

CONSTELLATION
Devant la constellation des Poissons (Psc) du 2 mai au 18 août ;
elle reviendra ensuite devant le Verseau (Aqr) jusqu’au 3 mars 2023 en raison de sa rétrogradation.

MOUVEMENT
Son mouvement est direct depuis le 1er décembre (21e POI).
Elle a achevé sa boucle de rétrogradation le 23 mars
Sa prochaine rétrogradation aura lieu du 29 juin (26e POI) au 4 décembre (23e POI)

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
En géocentrique, elle est dans le signe des Poissons du 3 février 2012 au 30 mars 2025 ;
après y avoir fait une première incursion du 4 avril au 5 août 2011
En héliocentrique, elle signe Poissons du 9 décembre 2011 au 20 juillet 2025 ;

- En latitude Sud depuis 2003 ; en héliocentrique, elle descend jusqu’en 2043 à -1°45’ (invariable) ;
en géocentrique, elle a atteint un palier de latitude maximale le 1er mars (-1°07’) ;
elle redescend jusqu’au 27 septembre, à -1°13’

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Sud de 1944 à 2026, elle a atteint sa déclinaison minimale absolue en novembre 1986 (-22°21’) ;
globalement, elle remonte en oscillant au gré de ses rétrogradations.
Elle a atteint un minimum le 29 novembre 2021 (-4°51’), et remonte jusqu’au 24 juin 2022 (-2°53’).

DISTANCES
- Sa distance au Soleil (29,917 UA) diminue très, très lentement de 1968 à 2042.
Cette faible variation est due au fait qu’elle effectue sa révolution autour du Soleil en 164 ans sur une orbite quasi circulaire.
A ce sujet, découvrez les particularités très délicates des approches et éloignements de Neptune dans cet article de Jean Meeus
Voir aussi : le ballet subtil des lunes de Neptune

- Sa distance à la Terre : 30,050 UA le 7 juin, diminue depuis son apogée le 14 mars (30,912 UA).
Elle sera au périgée le 16 septembre (28,909 UA).

CONJONCTIONS planétaires
La dernière avec Mars le 18 mai
La prochaine sera avec Jupiter le 22 novembre, pour la deuxième fois en raison de la rétrogradation de Jupiter.

JUPITER

Son élongation au Soleil passe de 65° à 72° Ouest
Elle a été conjointe au Soleil le 5 mars (Nouvelle Jupiter) ;
elle sera en quadrature Ouest le 28 juin et à l’opposition le 26 septembre

Elle se lève aux alentours de 3h15
Magnitude -2.3, son éclat augmente.

Phénomènes de ses lunes galiléennes
Le 31 mai aux alentours de 4h00 : les quatre sont alignées à l’Ouest dans l’ ordre naturel :
Io, Europe, Ganymède et Callisto
Tous les phénomènes observables sur la fiche mémo pdf.

MOUVEMENT

parcours de Jupiter
1er mars 21-10 octobre 23

- Son mouvement est direct du 18 octobre 2021 (23e VER) au 28 juillet 2022 (9e BEL) ;
il deviendra alors rétrograde jusqu’au 23 novembre (29e POI)
Ci-contre son parcours du 1er mars 2021 au 10 octobre 2023

CONSTELLATION
- Elle est devant la constellation des Poissons (Psc) du 14 avril au 25 juin ;
elle arrivera alors devant la Baleine (Cet) et y effectuera une partie de sa rétrogradation ;
elle se retrouvera de nouveau devant les Poissons (Psc) le 1er septembre.

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
- En géocentrique, elle est dans le signe du Bélier (longitude 0° à 30°) depuis le 11 mai ;
elle reviendra dans le signe des Poissons du 28 octobre au 20 décembre en raison de sa rétrogradation .

En héliocentrique, elle est dans le signe des Poissons du 23 septembre 2021 au 20 août 2022. Elle entrera alors dans celui du Bélier

- En latitude Sud depuis le 26 février 2020,
en héliocentrique, elle descend jusqu’au 12 décembre 2022 à -1°18’ (invariable, c’est la valeur de son inclinaison sur l’écliptique) ;

en géocentrique, elle a atteint un maximum le 11 février (-0°58’).
son prochain minimum sera le 28 septembre (-1°37’).

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Nord depuis le 25 mai,
Elle monte en oscillant au gré de ses rétrogradations depuis le 7 décembre 2019 (minimum absolu à -23°18’).
Son dernier minimum date du 16 octobre 2021 : -15°09’. Prochain maximum le 25 juillet à +2°09’.
Ensuite elle redescendra et repassera en déclinaison Sud le 26 septembre ; elle atteindra un minimum le 21 novembre à -1°49’,
puis remontera et passera définitivement en déclinaison Nord le 13 janvier 2023.

DISTANCES
- Sa distance au Soleil : 4,966 UA le 7 juin, diminue depuis son aphélie le 17 février 2017 (5,456 UA).
Elle se rapproche du Soleil jusqu’à son prochain périhélie le 20 janvier 2023 (4,951 UA).

- Distance à la Terre : elle diminue de 5,300 à 5,183 UA ;
elle a atteint son apogée le 5 mars ; prochain périgée le 26 septembre (3,952 UA).

CONJONCTION PLANETAIRES
La dernière était avec Mars le 29 mai
La prochaine sera avec Neptune le 22 novembre pour la deuxième fois en raison de sa rétrogradation (1ère le 12 avril)

Conjonction Mars Jupiter
28mai22 Australie photo source
Conjonction Mars Jupiter
29mai22 Malaysie photo source
Mars double Jupiter
Ohio 29mai22 photo source

MARS

VISIBILITE
Elle est du matin depuis sa conjonction au Soleil le 8 octobre = Nouvelle Mars

Son élongation passe de 64° à 66° Ouest ;
Elle sera en quadrature Ouest le 27 août et
sa prochaine opposition aura lieu le 8 décembre de cette année.
la précédente date du 13 octobre 2020 ; et sa dernière quadrature Est du 1er février.

Magnitude : +0.6, son éclat augmente
son diamètre apparent, 6 secondes d’arc environ, augmente.

Elle se lève aux alentours de 3h25 pour notre localisation, soit 2 heures 40 minutes environ avant le Soleil.

parcours de Mars
19 octobre 21-8 juin 22

MOUVEMENT
Son mouvement est direct depuis le 14 novembre 2020 - 14e BEL ;
elle a achevé sa boucle de rétrogradation le 2 janvier 2021 dans le plan écliptique et le 7 janvier dans le plan équatorial
La prochaine aura lieu du 30 octobre 2022 (26e GEM) au 12 janvier 2023 (9e GEM) ; fin de boucle le 16 mars 2023.

CONSTELLATION
macons- Devant la constellation des Poissons (Psc) depuis le 19 mai,
elle arrive devant la Baleine (Cet) le 3 juin à 3h03 ; longitude 6°44’ (7e BEL), latitude -1°45’, descend ;
elle reste devant cette constellation jusqu’au 9 juin ; elle se retrouvera alors à nouveau devant les Poissons (Psc)
jusqu’au 8 juillet où elle arrivera devant le Bélier (Ari)

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
- En géocentrique elle est dans le signe du Bélier (longitude 0° à 30°) du 25 mai au 5 juillet ;
elle entrera alors dans le signe du Taureau (longitude 30° à 60°)

En héliocentrique, elle signe Verseau du 24 avril au 11 juin.

- En latitude Sud depuis le 19 décembre 2021 (nœud descendant),
elle a atteint sa latitude minimale en héliocentrique le 26 mai : -1°50’ (invariable)
A partir de là, elle monte en héliocentrique. Elle sera à son nœud ascendant le 20 octobre
En géocentrique, elle descend jusqu’au 26 juin où elle atteindra son minimum à -1°49’ (variable).

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Sud depuis le 17 septembre 2021, elle monte depuis le 28 janvier
- minimum
à -23°51’ - hors-limites zodiacales Sud du 12 janvier au 10 février.
Elle passe en déclinaison Nord le 30 mai ; déclinaison 0°, ascension droite 0h17m ;
(longitude écliptique 4°17’ (5e BEL), latitude -1°44’, descend.)
Elle va monter et sortira des limites zodiacales le 22 octobre.
Elle atteindra un premier maximum le 7 décembre à +24°59’, redescendra un petit peu jusqu’au 14 janvier minimum à +24°27’,
remontera pour atteindre son plus grand maximum le 19 mars 2023 à + 25°36’. Puis elle redescendra,
rentrera dans les limites zodiacales Nord le 5 mai 2023 et passera en déclinaison Sud le 29 août 2023.

DISTANCES
- Sa distance au Soleil : 1,383 UA le 7 juin, diminue depuis son aphélie le 13 juillet 2021 (1,666 UA) ;
elle sera au périhélie le 22 juin (1,381 UA).

- Sa distance à la Terre diminue de 1,465 à 1,421 UA ;
elle est passée à l’apogée le 20 septembre 2021 (2,368 UA) ; elle sera au périgée le 1er décembre 2022 (0,544 UA).

CONJONCTIONS en GEOCENTRIQUE
La dernière avec Jupiter le 29 mai.
La prochaine sera avec Uranus le 2 août.

CONJONCTIONS et oppositions en HELIOCENTRIQUE
Elle est conjointe à Neptune le 6 juin à 5h24 ;
longitude 353°05 (24e POI) ; latitude Jupiter -1°14’, descend, Neptune -1°10’, descend

SAISONS
C’est l’Automne Nord / Printemps Sud depuis le 24 février.
Si mes calculs sont bons -) le prochain solstice d’hiver Nord / été Sud sur Mars devrait advenir autour du 20 juillet 2022.
Pour en savoir plus sur les saisons de Mars : Mars.aeronomie.be ; Mars one.fr ;
et une pièce d’anthologie : Les Saisons sur la Planète Mars de Camille Flammarion

VENUS

occultation de Vénus
par la Lune La Réunion 27mai22 source

Son élongation passe de 36° à 34°Ouest ;
elle a atteint son élongation maximale le 20 mars (46° Ouest) ;
elle sera en conjonction supérieure le 22 octobre.

Elle se lève 1 heure 30 minutes environ avant le Soleil, aux alentours de 4h35

Son éclat est stable, magnitude -4.0
elle est toujours le 3e astre par ordre de brillance après le Soleil et la Lune.

- Elle est gibbeuse croissante ; sa portion éclairée passe de 77% à 79% ; elle était à son Premier Quartier le 21 mars

- son diamètre apparent diminue : 13 secondes d’arc environ.

MOUVEMENT
- Son mouvement est direct depuis le 29 janvier (12e CAP) ; elle a achevé sa boucle de rétrogradation le 2 mars (27e CAP).
La prochaine aura lieu du 23 juillet 2023 (29e LIO) au 4 septembre 2023 (13e LIO).

CONSTELLATION

parcours de Vénus
1nov21-8aou22

- Devant la constellation des Poissons (Psc) depuis le 12 mai,
elle arrive devant le Bélier (Ari) le 31 mai à 5h43
longitude écliptique 32°58’ (3e TAU), latitude -2°00’, monte.
Elle reste devant cette constellation jusqu’au 17 juin, elle arrivera alors devant le Taureau (Tau).

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
- En géocentrique, elle est dans le signe du Taureau (longitude 30° à 60°) du 28 mai au 23 juin ;
elle entrera alors dans le signe des Gémeaux.

[En héliocentrique, elle signe Poissons du 27 mai au 15 juin.

- En latitude Sud depuis le 10 avril (nœud descendant),
elle atteint sa latitude minimale en géocentrique le 30 mai à 11h54 : -2°00’01" (variable), à la longitude 32°06’ (3e TAU). A partir de là, elle monte de ce point de vue.
Elle atteint sa latitude minimale en héliocentrique le 6 juin à 19h45 : -3°23’42", à la longitude 346°34’ -17e POI -invariable).
A partir de là, elle monte aussi de ce point de vue. Elle passera à son noeud ascendant le 1er août.

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Nord depuis le 5 mai,
elle atteindra sa déclinaison maximale le 22 juillet (+22°51’) et passera en déclinaison Sud le 1er octobre,

DISTANCES
- Sa distance au Soleil : 0,727 UA le 7 juin, diminue depuis son aphélie le 15 mai (0,718 UA) ;
Elle sera au périhélie le 4 septembre (0,718 UA)

- Sa distance à la Terre augmente de 1,209 à 1,263 UA ;
elle est passée au périgée le 8 janvier (0,265 UA) ; prochain apogée le 20 octobre (1,717 UA).

CONJONCTIONS
La dernière avec Jupiter le 30 avril
La prochaine sera avec Uranus le 12 juin

En héliocentrique
Les dernières avec Mars le 17 mai et avec Saturne le 19 mai
Les prochaines avec Neptune et Jupiter le 11 juin

URANUS

VISIBILITE
Son élongation passe de 22° à 30° Ouest.
Elle est passée en conjonction au Soleil le 5 mai = Nouvelle Uranus.
Elle sera en quadrature Ouest le 11 août et à l’opposition le 9 novembre,
en quadrature Est le 4 février 2023 et à nouveau conjointe au Soleil le 9 mai 2023.

Elle se lève aux alentours de 4h50.
Il faudra attendre le mois de juillet pour pouvoir l’observer avec un instrument dans le ciel du matin.
Mais il sera peut être possible de la repérer à côté de Vénus dès le 12 juin.

CONSTELLATION

parcours d’Uranus
2021-2028

Elle est devant la constellation du Bélier (Ari) du 6 février 2019 au 23 mai 2024.

Ci-contre son parcours devant les constellations du 1er janvier 2021 à 2028

MOUVEMENT
Son mouvement est direct depuis le 18 janvier (11e TAU) ;
elle a achevé sa boucle de rétrogradation le 5 mai au 15e TAU.
Sa prochaine rétrogradation aura lieu du 24 août (19e TAU) au 22 janvier 2023 (15e TAU).

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
Elle signe Taureau :
- en héliocentrique du 3 septembre 2018 au 10 janvier 2026.
- en géocentrique, du 6 mars 2019 au 7 juillet 2025,
après une première incursion du 15 mai au 6 novembre 2018.
Elle en fera encore une du 8 novembre 2025 au 25 avril 2026

- En latitude Sud depuis le 21 décembre 1984,
- en héliocentrique, elle a atteint son minimum le 4 janvier 2007 (-0°46’) ; elle monte et passera à son nœud ascendant le 19 mai 2029.

En géocentrique, elle monte depuis le 5 mai ;
et atteint un palier de latitude maximale le 5 juin aux alentours de 2h05 :
- 0°25’25" (variable), à la longitude 46°31’ (17e TAU).
Ensuite, elle descend jusqu’au 16 octobre 2022, à -0°22’

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Nord du 9 avril 2011 au 17 juillet 2053, globalement elle monte en oscillant au gré de ses rétrogradations ;
elle a atteint un minimum le 16 janvier (+14°41’) ;
actuellement elle monte ; prochain maximum le 23 août à +17°05’ ;
elle atteindra son maximum absolu en 2034 (+23°41’), légèrement hors limites zodiacales.

DISTANCES
- Sa distance au Soleil : 19,700 UA le 7 juin, diminue ;
dernier aphélie en février 2009 (20,098 UA), prochain périhélie en août 2050 (18,283 UA).

- Distance à la Terre : elle diminue 20,571 UA le 7 juin.
Elle est passée à l’ apogée le 5 mai (20,71 UA) ; elle sera au périgée le 9 novembre (18,69 UA) .

CONJONCTIONS
En géocentrique
La dernière était avec Mercure le 18 avril
La prochaine sera avec Vénus le 12 juin.

MERCURE

Elle est passée en conjonction inférieure le 21 mai.
elle est du matin jusqu’à sa prochaine conjonction supérieure le 16 juillet.
Son élongation au Soleil passe de 12° à 20° Ouest ;

- Sa fraction éclairée passe de 6% à 16% ; elle est en phase de premier croissant.

parcours de Mercure
1er mars-20 août 2022

MOUVEMENT
- Son mouvement est rétrograde depuis le 10 mai (5e GEM).
elle reprend son mouvement direct le 3 juin
à 2h27 dans le plan équatorial (ascension droite 3h 38m 46s, déclinaison +15°35’ -descend)
à 10h00 dans le plan écliptique à la longitude 56°05’14" (27e TAU), latitude -3°48’ (descend).
Sa prochaine rétrogradation aura lieu du 10 septembre (9e BAL) au 2 octobre (25e VIE)

CONSTELLATION
- Devant la constellation du Taureau (Tau) depuis le 25 avril ;
elle y effectue sa rétrogradation ; elle arrivera devant les Gémeaux (Gem) le 5 juillet

Ci-contre son parcours du 1er mars (17e VER) au 20 août 2022 (24e VIE)

DANS LE PLAN ECLIPTIQUE
- En géocentrique, dans le signe du Taureau (longitude 30° à 60°) depuis le 23 mai
pour la deuxième fois en raison de sa rétrogradation,
elle entrera dans le signe des Gémeaux le 13 juin et dans celui du Cancer le 5 juillet.

- En héliocentrique, elle signe Sagittaire du 21 mai au 1er juin, puis Capricorne jusqu’ au 11 juin.
Elle entre dans le [signe du Capricorne le 1er juin à 14h26 ; longitude 270°, latitude -4°40’, descend.

- En latitude Sud depuis le 17 mai (nœud descendant),
elle va atteindre sa latitude minimale le 8 juin en géocentrique (-4°02’, variable)
et le 17 juin en héliocentrique (-7°00’, invariable).
Elle sera à son noeud ascendant le 6 juillet.

DANS LE PLAN EQUATORIAL
- En déclinaison Nord depuis le 29 mars,
elle descend depuis le 5 mai->http://rockastres.org/spip.php?article1118#medec] où elle a atteint un premier maximum à +23°19’.
Elle atteint un palier de déclinaison minimale le 5 juin à 21h51 : +15°27’ ; ascension droite 3h 39m
longitude écliptique 56°19’, latitude -3°59’, descend.
Ensuite elle remonte, sortira des limites zodiacales du 6 au 10 juillet
et atteindra son plus grand maximum le 10 juillet (23°45’).
Puis elle redescendra et passera en déclinaison Sud le 22 août.

DISTANCES
- Sa distance au Soleil : 0,466 à 0,461 UA, diminue depuis son aphélie le 28 mai (0,466 UA) ;
elle sera au périhélie le 10 juillet (0,307 UA).

- Sa distance à la Terre : 0,581 à 0,673 UA, augmente depuis son périgée le 23 mai (0,550 UA) ;
elle sera à l’ apogée le 19 juillet (1,337 UA).

CONJONCTIONS
- en géocentrique
La dernière avec Uranus le 18 avril
La prochaine sera avec Vénus le 21 juin

PETITES PLANETES

(134340) Pluton
Magnitude 15.1
Son élongation au Soleil passe de 130° à 138° Ouest.

Sa quadrature Est a eu lieu le 18 avril et sa conjonction au Soleil le 16 janvier (Nouvelle Pluton) ;
elle sera à l’opposition le 20 juillet et en quadrature Est le 19 octobre. Prochaine conjonction le 18 janvier 2023.

parcours de Pluton
2018-2028

- Son mouvement est rétrograde depuis le 29 avril (29e CAP) ;
elle reprendra son mouvement direct le 9 octobre à la longitude 295°48’ (26e CAP)
et achèvera sa boucle de rétrogradation le 30 janvier 2023.

Devant la constellation du Sagittaire de 2006 à 2023

En héliocentrique elle est dans le signe du Capricorne depuis 2008 ;
elle entrera dans le signe du Verseau le 2 avril 2024 et y restera jusqu’en mars 2043.

En géocentrique, elle s’y prendra à trois fois !
Elle fera une première incursion du 18 avril au 14 mai 2023, et sa rétrogradation la ramènera en Capricorne,
une deuxième du 31 janvier au 14 août 2024, et à nouveau retour en Capricorne
jusqu’au 6 décembre 2024 où elle entrera dans ce signe pour y séjourner 19 ans.

Elle est en latitude Sud depuis le 24 octobre 2018 (nœud descendant),
elle atteindra sa latitude minimale le 13 octobre 2087 en géocentrique (-17°29’) et le 21 novembre 2087 en héliocentrique (-17°08’)

- En déclinaison Sud depuis 1988, elle a atteint son minimum absolu le 14 octobre 2021 : -22°53’
Elle passera en déclinaison Nord en 2139 !
Elle remonte en fluctuant au gré de ses rétrogradations ;
elle a atteint un maximum le 6 avril (-22°19’) ; prochain minimum le 13 octobre : -23°05’

- Sa distance au Soleil augmente de 34,533 à 34,539 UA.
Elle est passée au périhélie le 5 septembre 1989 (29,65 UA) et sera à l’aphélie en 2114 (49,31 UA).

- Sa distance à la Terre diminue de 33,864 à 33,771 UA.
Elle est passée à l’apogée le 19 janvier (33,42 UA) ; elle sera au périgée le 17 juillet (33,55 UA).

Conjonctions planétaires
Les dernières avec Mars le 2 mars et Vénus le 3 mars
La prochaine sera avec Mercure le 28 décembre

En héliocentrique, la dernière avec Vénus le 6 mai,
la prochaine avec Mercure le 10 juin

Petites planètes à l’opposition

dans le plan équatorial
- le 1er juin à 11h41, (144) Vibilla, m 11.6, devant Ophiuchus (Oph) ; déclinaison -21°
- le 6 juin à 3h13, (416) Vaticana, m 10.2, devant le Scorpion (Sco) ; déclinaison -29°
- le 6 juin à 15h07, (29) Amphitrite, m 9.5, devant le Scorpion (Sco) ; déclinaison -32°

Lune conjoint

(1) Cérès, m 8.8 devant les Gémeaux (Gem)
le 1er juin à 22h38 dans le plan équatorial, avec occultation de Cérès par la Lune
pour l’Océan Pacifique, Hawaii, les Etats-Unis, le centre-est de l’Océan Atlantique, le nord-est de l’Amérique du Sud ; carte

Un énorme astéroïde passera bientôt nous « faire coucou », article source

COMETES

*C/2017 K2 PANSTARRS - Ophiuchus (Oph) magnitude 11.4, culmination ≈ 2h30
*C/2021 O3 PANSTARRS - Girafe (Cam), magnitude ≈ 12.0, circumpolaire culmination ≈ 20h00.

ACTUALITE DU CIEL ET DE L’ESPACE

Station spatiale internationale
Starliner : mission réussie (ou presque) pour le vaisseau spatial de Boeing, article futura-sciences.com

Le portail ISS News de la Société Astronomique de France
suit l’actualité des astronautes européens à bord de la Station spatiale internationale

Perseverance
La Nasa publie une playlist des sons de Mars enregistrés par Perseverance, article futura-sciences.com,
article netcost-security.fr

La NASA dévoile la vidéo du 25e vol record de l’hélicoptère Ingenuity, article journaldugeek.com

Mars InSight
La mission InSight est condamnée et c’est probablement son dernier selfie !, article futura-sciences.com

Zhurong
Dernières images exotiques avant de dormir sur Mars, article futura-sciences.com
Sur Mars, le rover chinois est entré en hibernation, article sciencepost.fr

Mission ExoMars : quand le rover européen pourra-t-il être lancé ?, article sciencepost.fr

Est-il possible de respirer sur Mars ?, article papergeek.fr

La NASA commence à préparer sa première mission habitée sur Mars, article sciencepost.fr

SpaceX
SpaceX repart à l’assaut de l’espace avec son Starship, article journaldugeek.com
Starship : bientôt le lancement du vaisseau spatial de SpaceX ?, article tomsguide.fr

SpaceX, projet Starship et Mars : l’ambition démesurée d’Elon Musk pour l’aventure spatiale
Denis Granjou publie « Elon Musk, changer le monde » chez City éditions, article atlantico.fr

Solar Orbiter
Le Soleil comme personne ne l’avait vu auparavant !, article futura-sciences.com
Un « hérisson solaire » de 25 000 km se cache dans ces images de Solar Orbiter, article numerama.com
Admirez ces vidéos spectaculaires d’une sonde spatiale passant devant le Soleil, article dailygeekshow.com

Sondes Voyager
Voyager 1 envoie des signaux étranges depuis l’espace interstellaire, article sciencepost.fr

Télescope spatial James Webb
Les instruments du télescope James Webb opérationnels, article rtn.ch

Fait sans précédent : le télescope spatial James Webb suit le premier astéroïde, article netcost-security.fr

DÉCOUVERTES et PUBLICATIONS

Une région d’interaction co-rotative (CIR) a frappé le champ magnétique de la Terre le 27 mai.
L’impact a déclenché 12 heures d’orage géomagnétique (classe G1) et un spectacle rare d’aurores australes.

aurores australes
et ciel profond 27mai22 Queenstown, Nouvelle-Zélande source

Rappels
Des "TROUS NOIRS GEANTS" qui sont en fait des "PLUGSTARS", article Jean Pierre Petit

Astronews du 5 mai 2022 ; au sommaire :
Mars 2020 :.Une éclipse solaire vue par Perseverance
Ingenuity : Les restes de l’atterrissage
JUNO :.L’ombre de Ganymède sur Jupiter
LHC :.Après 3 ans de modifications, le LHC redémarre
JWST :.Miroirs alignés, place aux tests des instruments
Galaxies : La plus lointaine à ce jour vient d’être découverte.
ISS :.Crew-4, c’est parti pour l’ISS !
Uranus :.La star des années 2030/2040 ???
Vu d’en haut :.Pingualuit, un superbe cratère météoritique
Un site Internet à découvrir :.Le portail ISS News a un an !

- La lettre de l’IMCCE de mai n°190. Ce mois-ci :
- L’éclipse totale de Lune du 16 mai 2022
- La conjonction Mars-Jupiter le 29 mai 2022
– Le ciel du mois de mai
– Culture astronomique : « La Connaissance des temps, épisode XXVI.
La physique et la mécanique du XIXe siècle, deuxième partie :
durée du jour, théorie des fluides élastiques, vitesse du son, capillarité, atmosphère terrestre, magnétisme,
théorie de la chaleur, théorie de la percussion des corps
– La science en direct : « Dynamique de l’astéroïde binaire (379) Huenna »
- Séminaires et Conférences

nébuleuse de l’œil
de chat NGC 6543 photo source

A suivre pour ne rien rater :
- La chaîne YouTube d’Hugo Lisoir : on y parle astronomie, astronautique, New Space, recherche etc…
- La chaîne astro Observation, astrophotographie, matériel, tutoriels
L’actu spatiale de la Cité de l’Espace
- INSU, ESA France, Autour du ciel, Futura-Espace ; Ciel des Hommes

*100 000 étoiles (et infiniment plus -), un voyage dans les échelles, du Soleil à la galaxie
La galerie de photos astro du magazine Ciel et Espace

amas globulaire
d’Hercule M13 photo 28mai22 source

Astrologique
Conférences et Outils Astro 2022 d’Astrid Fallon

Découvrir ou approfondir l’Astrologie conditionnelle avec Ariana.
Le ballet des coïncidences, Opéra conditionnaliste de Jean Pierre NICOLA [1], une magistrale démonstration astrométrique de la merveilleuse cohérence de notre système solaire.

UTILE

- Repérer dans le ciel les sondes en mission actuellement
- Eyes on the Solar System, nouvelle application de la NASA pour suivre Persévérance dans son voyage vers Mars
ainsi que les autres missions passées et à venir dans le système solaire.
- Une calculatrice pour astronomes : calcule le Jour Julien, la déclinaison du Soleil, l’Equation de Temps et la longueur du Jour.
- Convertisseur de calendriers
[UA<-UA]- Redéfinition de l’Unité Astronomique sur la base de la distance moyenne entre la Terre et le Soleil. Voir : 149 597 870 700 mètres exactement. La Terre s’y trouve le 4 avril et le 5 octobre.
- Convertisseur de coordonnées
- Convertisseur de distances

VOTRE ALMANACH-MEMO

Notez en regard vos observations quotidiennes de toutes sortes : astronomiques, météo, santé, humeur, comportement humain et animal, événementiel ...

- Les cartes sont obtenues avec les logiciels - Stellarium
Cartes du ciel 3.8 ou Atlas virtuel de la Lune

Notes

[1découvreur du RET et fondateur de l’école d’astrologie conditionnelle

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Recherche personnalisée


Articles dans cette rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 540


Accueil > Du 30 mai au 7 juin 2022
Plan du site | Espace privé | SPIP | contact | accueil