dans ce site

ZODIAC

Du 2 au 10 janvier 2016

Quatrième phase de la troisième Lune d’Automne


vendredi 1er janvier 2016, par Rock’Astres

Du Dernier Quartier le 2 janvier 2016 à 5h30 UTC à la Nouvelle Lune le 10 à 1h30 UTC. ...
- Quatrième phase de la troisième Lune d’Automne

Merci de votre soutien à la Cagouille Céleste [1]

LES HEURES SONT EN HEURE LÉGALE FRANCE MÉTROPOLE

Heure d’hiver du dimanche 25 octobre 2015 -2h au dimanche 27 mars 2016 -3h

UTC (Universal Coordinated Time - Temps Universel Coordonné) = heure légale d’hiver - 1 heure
Clic sur la vignette ci-dessous pour la version imprimable
PDF - 260.4 ko

En bref ...

La Lune
- Elle marque les signes de Balance à Capricorne
- Elle passe de la constellation de la Vierge (Vir) à celle du Sagittaire (Sgr)
- En croissant de plus en plus fin, elle se lève de plus en plus tard après la mi-nuit..
- Le 2, Dernier Quartier et apogée ; le 3, conjoint Spica et Mars ; le 7, conjoint Vénus, Antarès et Saturne ; le 8, déclinaison minimale ; e 9, dernier croissant, conjoint Pluton ; le 10, Nouvelle Lune, conjoint Mercure.

En géocentrique
- Le Soleil est dans le signe du Capricorne ; devant la constellation du Sagittaire (Sgr) ; conjoint à Pluton le 6, carré Uranus le 7.

- Mars entre dans le signe du Scorpion le 3 ; latitude maximale le 5
- Mercure devient rétrograde le 5 :
- Jupiter déclinaison minimale (Nord) le 4, devient rétrograde le 8
- Pluton apogée le 8 :
- Vénus conjoint Antarès le 7, Saturne le 9

- En héliocentrique : la Terre au périhélie le 2 ; Mercure noeud ascendant le 4, opposé Saturne le 7, périhélie le 8 ; Vénus opposé Uranus et Terre carré Uranus le 10.

Au fil des jours et des nuits …

JPEG - 493 ko
Lune, mer de la Sérénité
photo source

Samedi 2 janvier 2016


- L’étoile Sirius du Grand Chien au méridien à la mi-nuit (0h52 pour la longitude terrestre 2°15’)

- A 3h11 Mercure entre dans le signe du Capricorne en géocentrique - Lg 270° (mouvement direct jusqu’au 5)

Dernier Quartier à 6h30

12e degré du signe de la Balance ; distance : 404 235 km soit 63,48 rayons terrestres ; diamètre apparent : 29,6 minutes d’arc.

- Vers 7h, remarquer Vénus, à 1° de l’étoile Graffias (beta du Scorpion, alias Acrab).

- A 12h15 Mercure parallèle Saturne (plan équatorial 20° S)

- A 12h53, la Lune à l’apogée : au plus loin de la Terre à 404 276 kilomètres environ, soit 63,38 rayons terrestres ; diamètre apparent : 29,6 minutes d’arc. Longitude 194°22’ (15e BAL) ; latitude +1°41’ - monte ; déclinaison -4°6’ - descend.

- A 17h24 Lune opposé Uranus en géocentrique dans le plan écliptique (17e BAL/BEL)

- A 23h48, la Terre au périhélie = Soleil au périgée = distance minimale entre la Terre et le Soleil.

Dimanche 3 janvier


- A 3h environ, solstice d’été Nord /hiver Sud de la planète Mars

GIF - 281.9 ko
Lune Mars Spica
3 janvier 7h

- A 5h02, la Lune est conjointe à Spica dans le plan équatorial, l’étoile (alpha Virgo) 4°43’ au Sud. Les deux astres se lèvent peu avant 2h30 et forment avec Mars, un triangle qui s’élève dans le ciel de l’aube.

- A 8h36, la Lune est conjointe à Spica dans le plan écliptique Δ+4°32’. Longitude 204°04’3’’ ; Spica (alpha Virginis) marque désormais, pour 70 ans environ, le 25e degré du signe de la Balance. PNG

- A 15h17 Mars entre dans le signe du Scorpion en géocentrique - Lg 210° (mouvement direct)

- A 19h44, la Lune est conjointe à Mars dans le plan équatorial, la planète 1°29’ au Sud ; élongation solaire de Mars 73°O.

- A 20h49, la Lune est conjointe à Mars dans le plan écliptique, Δ +1°25’ ; longitude 210°6’ (1er SCO).

- A 20h37, la Lune entre dans le signe du Scorpion Lg 210°

Lundi 4 janvier


- A 2h34, Mercure au nœud ascendant de son orbite

GIF - 197.3 ko
98 Vir, fin d’occultation
4 janvier 5h02

- De 4h12 à 5h02 pour notre localisation, la Lune occulte l’étoile kappa Vir, alias 98 Vir (Vierge magnitude 4.2). A la réapparition de l’étoile, du côté ombre de la Lune puisque qu’elle est décroissante, les deux astres sont à 18° de hauteur et la fraction éclairée de Séléné est de 32%.PNG

GIF - 246.8 ko
Lune Mars Spica
4 janvier 7h

- Ce matin vers 7h, remarquez la figure Spica-Mars-Lune : le triangle de la veille s’est transformé en quasi alignementPNG

- A 10h21, la Lune arrive devant la constellation de la Balance (Lib) ; longitude 216°50’ (7e SCO)

- A 10h50, la Lune conjoint l’astéroïde (3) Junon dans le plan écliptique.
- A 12h38 la Lune conjoint l’astéroïde (3) Junon dans le plan équatorial.

- A 19h45, Jupiter atteint sa déclinaison minimale : +3°50’ (Nord).

Mardi 5 janvier


- A 0h44 Lune sextil Soleil en géocentrique dans le plan écliptique (15e SCO/CAP)

- A 3h17 Mercure parallèle Vénus (plan équatorial 19° S)

- A 5h35, le mouvement d’ Mercure devient rétrograde dans le plan équatorial

- A 12h01 Mercure carré Mars en géocentrique dans le plan écliptique (1er VER/SCO)

- A 12h58 Vénus arrive devant la constellation d’Ophiuchus (mouvement direct).

- A 13h59, le mouvement de Mercure devient rétrograde dans le plan écliptique

- A 15h35 Vénus carré Neptune en géocentrique dans le plan écliptique (8e SAG/POI)

- A 23h18, Mars atteint sa latitude maximale du point de vue géocentrique.

- A 23h34, Mercure entre dans le signe des Gémeaux en héliocentrique .

Mercredi 6 janvier


- A 0h08 Soleil conjoint Pluton dans le plan écliptique = Terre opposé Pluton en héliocentrique
- A 4h27 Soleil conjoint Pluton dans le plan équatorial

- A 7h57, la Lune entre dans le signe du Sagittaire Lg 240°

- A 11h32, la Lune arrive devant la constellation du Scorpion (Sco) ; longitude 241°52’ (2e SAG)

- A 21h20, la Lune arrive devant la constellation d’Ophiuchus (Oph) ; longitude 246°59’ (7e SAG)

Jeudi 7 janvier

GIF - 178.7 ko
Lune Vénus Saturne
7 janvier 7h

- A 0h15, la Lune est conjointe à l’étoile Antarès (alpha Scorpii ; m 1.1) dans le plan équatorial, l’étoile 9°32’ au Sud. Remarquable en fin de nuit, en compagnie de Vénus et de Saturne.

- A 0h55, la Lune est conjointe à Vénus dans le plan équatorial, la planète 3°6’ au Sud ; élongation solaire de Vénus 37°O.

- A 1h53, la Lune est conjointe à Vénus dans le plan écliptique, Δ +3°4’ ; longitude 249°23’ (10e SCO). Les deux astres se lèvent peu avant 6 h, en compagnie de Saturne.

- A 2h59 la Lune est conjointe à l’étoile Antarès dans le plan écliptique ∆ +9°27’ ; longitude (moyenne de la date) : 249°59’. Antarès marque de nos jours, en raison de la précession des équinoxes, le 10e degré du signe du Sagittaire et bientôt le 11e.

- A 5h36, la Lune est conjointe à Saturne dans le plan équatorial, la planète 3°19’ au Sud ; élongation solaire de Saturne 35°O.

- A 6h26, la Lune est conjointe à Saturne dans le plan écliptique, Δ +3°17’ ; longitude 251°48’ (12e SCO). Le fin croissant et la planète se lèvent peu avant 6 h, et forment un remarquable triangle serré avec Vénus.PNG

- A 8h42, Mercure opposé Saturne en héliocentrique

- A 13h15, quadrature Est d’Uranus (Soleil carré Uranus) dans le plan écliptique (17e CAP/BEL).

- A 13h17, Vénus est conjointe à l’étoile Antarès (alpha du Scorpion) dans le plan écliptique.

- A 16h54, Vénus est conjointe à l’étoile Antarès (alpha du Scorpion) dans le plan équatorial

Vendredi 8 janvier

GIF - 156.2 ko

- Période de libration minimale en lonitude pour la Lune (L= -5,10°) ; elle nous montre son Ouest.
- Période de libration minimale en latitude pour la Lune (B= -6,57°) ; elle nous montre son Sud. Le Soleil se couche sur la plaine murée de Riccioli, au centre du terminateur du fin croissant.PNG

- A 4h45, le mouvement de Jupiter devient rétrograde dans le plan écliptique

- A 8h12, Pluton à l’apogée (au plus loin de la Terre)

- A 9h15, la Lune arrive devant la constellation du Sagittaire (Sgr) ; longitude 266°14’ (27e SAG)

- A 14h39, Mercure , retrograde, est de retour devant la constellation du Sagittaire (Sgr)

- A 16h08, la Lune entre dans le signe du Capricorne Lg 270°

- A 18h33, Mercure au périhélie .

- A 18h54, la Lune atteint sa déclinaison minimale : -18°25’16’’ (Sud) par rapport au plan de l’équateur céleste ; AD 18h6m26s ; longitude écliptique 271°32’ (2e CAP) ; latitude +5°0’ (descend). Elle culmine au plus bas dans l’hémisphère Nord aux alentours de 11h40 : 26° de hauteur pour la latitude 45°N.

- A 19h19, le mouvement de Jupiter devient rétrograde dans le plan équatorial

- A 20h30 Mercure, rétrograde, revient dans le signe du Capricorne ; Lg 300°

- A 23h00, quadrature Est d’Uranus (Soleil carré Uranus) dans le plan équatorial.

Samedi 9 janvier


- A 4h56 Vénus conjoint Saturne dans le plan équatorial ∆+0°5’.
- A 5h08 Vénus conjoint Saturne dans le plan écliptique ∆+0°5’.

GIF - 412.7 ko
dernier croissant de Lune
9 janvier 8h12

- A 8h12, dernier croissant de cette lunaison, théoriquement visible seulement avec un insturment mais possible à l’oeil nu : de 0,87 %, 18 heures et 18 minutes avant la Nouvelle Lune ; azimut 123°, hauteur +5° alors que le Soleil est à 2° sous l’horizon. Il se lève 57 minutes avant le Soleil, soit à 7h32 pour notre localisation, à l’azimut 116° ; longitude écliptique 10e CAP. C’est un très fin croissant de Lune
- Vers 11h (10h TU), l’ultime croissant de cette lunaison, environ 15 heures 30 minutes avant la Nouvelle Lune, est théoriquement observable avec un instrument dans le golfe du Mexique, par 20° Nord et 82° Ouest. PNG

- A 16h17 Vénus parallèle Saturne (plan équatorial 20° S)

- A 19h40, la Lune conjoint la planète naine (134 340) Pluton dans le plan écliptique.
- A 20h18, la Lune conjoint la planète naine (134 340) Pluton dans le plan équatorial.

Dimanche 10 janvier 2016


- A 1h38, Vénus opposé Uranus en héliocentrique

Nouvelle Lune à 2h30

20e degré du signe du Capricorne ; distance : 379 303 km soit 59,47 rayons terrestres. Diamètre apparent 31 minutes 30 secondes d’arc.

.

- A 7h42 la Lune conjoint l’astéroïde (2) Pallas dans le plan équatorial.

- A 8h24, Terre carré Uranus en héliocentrique

- A 13h30, la Lune conjoint l’astéroïde (2) Pallas dans le plan écliptique.

- A 17h59, Mercure entre dans le signe du Cancer en héliocentrique .

- A 18h39, la Lune est conjointe à Mercure dans le plan écliptique, la planète 2°6’ au Sud ; longitude 298°26’ (29e CAP). Invisible.

- A 19h20, la Lune est conjointe à Mercure dans le plan équatorial, Δ +2°8’ ; élongation solaire de Mercure 9°E.

- A 21h24, la Lune entre dans le signe du Verseau Lg 300°

- A 22h35, la Lune arrive devant la constellation du Capricorne (Cap) ; longitude 300°41’ (1er VER)

Le Soleil

JPEG - 395.3 ko
Soleil le 30 décembre
photo source

- Dans le signe signe du Capricorne (longitude 270° à 300°) du 22 décembre au 20 janvier = la Terre est dans le signe du Cancer en héliocentrique.

GIF - 170.7 ko
Soleil parcours
du 16 décembre 2015 au 14 avril 2016

- devant la constellation du Sagittaire du 18 décembre au 18 janvier. .
- Sur l’image ci-contre, la position du Soleil devant les constellations à notre époque, jour après jour du 16 décembre à 12h UTC (25e SAG) au 14 avril (25e BEL) (les planètes sont positionnées pour le 12 décembre). Rappelons que la précession des équinoxes décale sa position devant les étoiles d’un degré tous les 70 ans

- Depuis le solstice le 22 décembre, nous sommes, dans la première phase de la saison d’Hiver Nord / Eté Sud : la proportion de nuit dans l’hémisphère Nord, maximale par rapport à celle de la nuit, commence à diminuer / le jour commence à augmenter - la proportion de jour dans l’hémisphère Sud, maximale par rapport à celle de la nuit, commence à diminuer / la nuit commence à augmenter.
- Thème de l’ingrès Capricorne ; autres themes universels 2015. [2]

JPEG - 91.9 ko
L’équation de temps
et les facteurs qui la conditionnent.

- Nous assistons aux levers du soleil les plus tardifs de l’année dans l’hémisphère Nord :
- pour 40° Nord, du 31 décembre au 10 janvier à 8h22
- pour 45° Nord, du 28 décembre au 8 janvier à 8h38
- pour 50° Nord, le 31 décembre et le 1er janvier à 8h59.

JPEG - 155.2 ko
Analemne
Dessin formé par le soleil vrai au midi moyen en un an. APOD 21 12 2008

- Car le jour se décale vers l’après-midi en raison l’équation de temps, nulle le 25 décembre et qui va vers un maximum positif - le midi vrai après le midi moyen).
PNG
- Il est au périgée le 2 janvier à 23h48 : au plus près de la Terre à 1,983 303 941 UA soit environ 147 100 175 kilomètres. Autrement dit, c’est le périhélie de la Terre en héliocentrique. Son diamètre apparent est maxima, de 32 minutes et 31 secondes d’arc. Longitude écliptique 281°58’ (12e CAP)

- Conjoint à Pluton le 6 janvier à 0h09 dans le plan équatorial Δ -1°34’. C’est l’ opposition Terre-Pluton en héliocentrique soit un alignement Terre-Soleil-Pluton ; la conjonction dans le plan écliptique a lieu à 4h27 à la longitude 285°15’ (16e CAP) ; latitude Pluton +1°35’ (descend). Apogée de Pluton le 8 janvier. Prochaine opposition de Pluton le 8 juillet ; prochaine conjonction le 7 janvier 2017.

-  Au carré d’Uranus le 7 janvier à 13h15 dans le plan écliptique ; longitude 286°37’ (17e CAP/BEL), latitude Uranus -0°37’ (monte) et le 8 janvier à 23h00 dans le plan équatorial : déclinaison Soleil -22°45’ (monte), Uranus +5°57’ (monte). C’est la quadrature Est d’ Uranus . En héliocentrique Terre carré Uranus le 10 janvier.
- Le 10 janvier à 8h24, Terre carré Uranus  ; longitude 109°28’ (20e CAN/BEL) ; latitude Uranus -0°37’ (monte). En géocentrique Soleil carré Uranus le 7 janvier dans le plan écliptique et le 8 janvier dans le plan équatorial.

- Dans le champ du coronographe Lasco C3 [3] : Pluton du 29 décembre au 14 janvier

- Suivre l’activité solaire sur spaceweather.com (en anglais) ; sur la page spéciale PGJ en français

Les planètes en héliocentrique

- Le 2 janvier, à 23h48, la Terre au périhélie : au plus près du Soleil à 1,983 303 941 UA soit environ 147 100 175 kilomètres ; longitude écliptique 101°58’ (12e CAN) ; du point de vue géocentrique, c’est l’apogée du Soleil. La Terre se trouve 5 millions de kilomètres (soit 3,4%) plus près du Soleil qu’à son aphélie, aux alentours du 4 juillet.
- A notre époque, l’instant du périhélie peut survenir entre le 1er janvier à 22 TU (comme en 1989) et le 5 janvier à 8h TU (comme en 2020) : cela est lié à la danse du couple Terre-Lune autour de son barycentre. D’autre part, l’axe des apsides (périhélie-aphélie) de la Terre progresse de 1°43’ par siècle sur l’écliptique, ce qui fait que la date moyenne du périhélie et de l’aphélie retarde d’environ 1 jour par siècle. Les périhélies les plus proches ont lieu en période de Dernier Quartier, les plus lointains en période de Premier Quartier.

- Le 4 janvier à 2h34, Mercure au noeud ascendant de son orbite : latitude écliptique 0°, passe en latitude écliptique Nord ; longitude 48°31’ (19e TAU - invariable, sauf l’avance de 1°11’10’’ par siècle de l’axe de ses noeuds). Sa longitude géocentrique est de 300°50’ (1er VER - variable).

- Le 5 janvier à 23h34, Mercure entre dans le signe des Gémeaux ; longitude 60° ; elle y reste jusqu’au 10 janvier

- Le 6 janvier à 4h29, Terre opposé Pluton (16e CAN/CAP) ; latitude Pluton +1°37’ (descend) ; c’est la conjonction Soleil- Pluton en géocentrique.

- Le 7 janvier à 8h42, Mercure opposé Saturne (9e GEM/SAG) ; latitude Mercure +2°25’ (monte), Saturne +1°45’ (descend).

- Le 8 janvier à 18h33, Mercure au périhélie : au plus près du Soleil à 0,375 00 UA soit environ 46 millions de kilomètres ; longitude écliptique 77°31’ (18e GEM - invariable, sauf l’ avance de 1°33’ par siècle de l’axe de ses apsides) ; latitude +3°24’ (monte) ; en géocentrique, sa longitude est de 300°3’ (1er VER - variable, actuellement rétrograde) ; sa latitude +1°25’ (monte).

- Le 10 janvier à 1h38, Vénus opposé Uranus (20e BAL/BEL) ; latitude Vénus +2°51’ (descend), Uranus -0°37’ (monte).

- Le 10 janvier à 17h59, Mercure entre dans le signe du Cancer ; longitude 90° ; elle y reste jusqu’au 15 janvier

Dans le ciel nocturne

- Pour notre localisation, le Soleil se couche à 17h20 le 2 janvier et à 17h28 le 10. Il se lève à 8h29 le 2 janvier et à 8h29 le 10.
- Pour approximativement la même latitude, retrancher 4 minutes par degré de longitude si plus à l’Est ; ajouter 4 minutes si plus à l’Ouest. Pour autre latitude consulter PGJ Astronomie ou l’IMCCE.

- La durée totale du jour augmente de 9 minutes et elle se décale vers le soir en raison de l’équation de temps.

- Au Dernier Quartier, la Lune se lève à la mi-nuit, culmine au lever du Soleil et se couche à midi, puis elle se décale de 50 minutes environ chaque jour, son croissant se faisant de plus en plus fin et de pus en plus tardif.

- La lumière zodiacale est possible à voir, dans un ciel limpide et sans pollution lumineuse, le soir après la fin du crépuscule astronomique du 28 décembre au 12 janvier, devant les constellations du Capricorne, du Verseau et des Poissons et le matin à partir du 8 devant l’Ouest du Scorpion, la Balance et la Vierge, elle nimbe Vénus et Saturne.

Le ciel à la mi-nuit

GIF - 221.8 ko
le ciel au minuit vrai côté Sud le 10 janvier
0h58 pour notre localisation

- Au Sud,Sirius du Grand Chien, l’étoile la plus brillante (magnitude -1.4), passe au méridien à la mi-nuit le 2 janvier (elle culmine à 28° de hauteur pour la latitude terrestre 45°N ; elle est coiffée par la Licorne, et au-dessus, les Gémeaux, qui culminent à plus de 70° de hauteur, non loin du Cocher, encore proche du zénith. Orion, le grand chasseur de fauves et ses deux chiens se déploient dans toute leur splendeur, emboîtant le pas au Taureau, maintenant à l’Ouest ; tandis que le grand monstre marin achève de s’engloutir avec la Baleine et le Bélier ; du côté de l’Est, Jupiter s’élève sous le Lion, l’Hydre Femelle ouvrant la voie.PNG

GIF - 239.7 ko
le ciel au minuit vrai côté Nord le 10 janvier
0h58 pour notre localisation

- Au Nord, le Dragon, tête en bas et la queue dressée vers le ciel fait face à la grande Ourse, qui se cambre, tête en haut, à l’approche de sa clumination supérieure ; Céphée approche sa culmination inférieure, suivie par Cassiopée et Persée, s’inclinent.

Les planètes en géocentrique

Mercure

GIF - 234.7 ko
Mercure 2 janvier 18h10

- Elle a atteint son élongation Est maximale le 29 décembre ; dernière conjonction supérieure le 14 novembre.

- Elle se couche après le Soleil : 1 heure 41 minutes le 2 janvier (alors encore visible, grosso modo entre 17h45 et 18h15, bas à l’horizon Sud-Ouest, magnitude +0.3) et plus que 51 minutes après lui le 10 - elle n’est alors plus visible, noyée dans les lueurs crépusculaires. Elle sera en conjonction inférieure le 14 janvier puis reviendra dans le ciel du matin à partir du 20. Élongation le 10 janvier : 10°E.

- Conjointe à la Lune Nouvelle le 10 janvier .

GIF - 167.2 ko
parcours de Mercure
du 1er décembre 2015 au 5 mars 2016

- Son mouvement devient rétrograde le 5 janvier : la planète est stationnaire à l’Ouest du Soleil à 5h35 dans le plan équatorial (AD 20h12m43s , δ -19°6’ -descend) et à 13h59 dans le plan écliptique à la longitude 301°2’ (2e VER) ; latitude +0°25’ -monte. Il était direct depuis le 8 octobre . Cela va l’amèner à se retrouver deux fois conjointe à Pluton, le 22 et le 30 janvier, après une première conjonction le 19 décembre. Mercure reprendra son mouvement direct en longitude le 25 janvier dans le 15e degré du Capricorne et sortira de sa boucle de rétrogradation le 14 février.

- Ci-contre son parcours du 1er décembre 2015 au 5 mars 2016
- Devant la constellation du Capricorne (Cap) depuis le 1er janvier, son mouvement rétrograde la ramène devant le Sagittaire (Sgr) le 8 janvier à 14h39, à la longitude 300°9’ (1er VER) ; elle va se trouver devant cette constellation jusqu’au au 13 février.

- Dans le signe du Capricorne depuis le 10 décembre, elle entre dans celui du Verseau le 2 janvier à 3h11. Rétrograde à partir du 5, elle revient dans le signe du Capricorne le 8 janvier à 20h30 ; son mouvement redevenant direct le 25, elle entrera à nouveau dans le signe du Verseau le 13 février.
- En héliocentrique, dans le signe du Taureau du 31 décembre au 5 janvier, des Gémeaux du 5 au 10, puis du Cancer du 10 au 15 janvier.

- Elle passe à son noeud descendant le 4 janvier à 2h34, en héliocentrique (Lg 48°31’) et en géocentrique (Lg 300°50’). En latitude Sud depuis le 15 novembre , elle a atteint sa latitude minimale le 16 décembre (en héliocentrique et en géocentrique). Elle atteindra sa latitude maximale le 18 janvier et sera à son nœud descendant le 11 février.

- En déclinaison Sud du 15 octobre 2015 au 23 mars 2016, maintenant de retour dans les limites zodiacales [4] elle a atteint sa déclinaison minimale le 11 décembre et passera en déclinaison Nord le 23 mars.

- Distance au Soleil : elle atteint son périhélie le 8 janvier à 18h33 : au plus près du Soleil à 0,375 00 UA soit environ 46 millions de kilomètres ; dernière aphélie le 25 novembre ( 0,4667 UA) ; prochain aphélie le 21 février.

- Sa distance à la Terre diminue de 0,889 à 0,712 UA ; dernière apogée le 21 novembre ; prochain périgée le 15 janvier ; prochaine apogée le 18 mars.

Neptune

GIF - 159.4 ko
localiser Neptune et Uranus
9 janvier 19h
GIF - 77.6 ko
localiser Neptune 9 janvier zoom 1
GIF - 77.1 ko
localiser Neptune 9 janvier zoom 2

PNG
- Devant la constellation du Verseau, de magnitude 7.9 et de diamètre apparent 2,2 secondes d’arc, elle se couche aux alentours de 21h50.
- On peut encore la dénicher aux alentours de 19h au Sud-Ouest à 25° de hauteur environ.
- Dernière opposition du Soleil le 1er septembre ; prochaine conjonction le 28 février 2016, prochaine opposition le 2 septembre.

GIF - 140.3 ko
Neptune -parcours 1er septembre 2015-4 décembre 2016

- Elle a repris son mouvement direct le 18 novembre ; elle sortira de sa boucle de rétrogradation le 8 mars 2016 et entamera sa prochaine rétrogradation le 13 juin 2016.

- Ci-contre zoom sur son parcours du 1er septembre 2015 au 4 décembre 2016

- Elle est dans le signe des Poissons de 2011 à 2025.

- Sa distance au Soleil (29,959 UA) diminue de 1968 à 2042. Cette variation est liée à sa révolution autour du Soleil, qu’elle effectue en 164 ans. A ce sujet, découvrez les particularités très délicates des approches et éloignements de Neptune dans cet article de Jean Meeus

- Sa Distance à la Terre : 30,601 UA, augmente ; dernier périgée le 31 août ; prochaine apogée le 29 février 2016.

- En latitude Sud depuis 2003, elle descend en héliocentrique jusqu’en 2043 ; en géocentrique, elle a atteint un minimum dans ses fluctuations annuelles le 21 septembre et maintenant remonte jusqu’au 2 février 2016.

- En déclinaison Sud , elle a atteint sa déclinaison minimale le 17 novembre . Elle remonte dans ce référentiel jusqu’au début juin 2016, ceci étant lié à ses rétrogradations.

Uranus

GIF - 21.2 ko
localiser Uranus 9 janvier zoom 1
JPEG - 84.6 ko
localiser Uranus 9 janvier zoom 2

- Devant les Poissons, elle culmine aux alentours de 18h50 et se couche aux alentours de 1h20. Elle est en bonnes conditions d’observation en début de nuit. De magnitude 5.8 et diamètre apparent : 3,5 secondes d’arc, il est théoriquement possible de la distinguer à l’ œil nu dans un ciel parfait.
Elle est passée à l’opposition du Soleil le 12 octobre . Prochaine conjonction le 9 avril ; prochaine opposition le 15 octobre 2016.

- Elle passe en quadrature Est au Soleil le 7 janvier dans le plan écliptique et le 8 janvier dans le plan équatorial ; cela annonce la fin de sa période d’observation : en début de nuit et elle se couche de plus en plus tôt.
PNG

GIF - 143.2 ko
Uranus parcours 1er septembre 2015-4 décembre 2016

- Elle a repris son mouvement direct le 26 décembre. Elle était rétrograde depuis le 26 juillet  ; elle sortira de sa boucle de rétrogradation le 10 avril 2016 et entamera sa prochaine rétrogradation le 29 juin 2016.

- Son parcours du 1er septembre 2015 au 4 décembre 2016
- Dans le Signe du Bélier de 2010 à 2018

- Sa distance à la Terre augmente de 19,860 à 19,994 UA ; elle a atteint son périgée le 11 octobre ; prochaine apogée le 10 avril ; dernière apogée le 7 avril 2015.

- Sa distance au Soleil : 19,974 UA, diminue jusqu’à son périhélie, en 2050.

- En latitude Sud  :
- en héliocentrique, elle remonte depuis le 4 janvier 2007.
- en géocentrique, elle a atteint un minimum le 3 octobre et remonte jusqu’au 22 avril 2016. Cette inversion du mouvement en latitude géocentrique accompagne d’assez loin les rétrogradations.
- Elle passera à son nœud ascendant en 2029.

- En déclinaison Nord, elle descend depuis le 25 juillet et a atteint sa déclinaison minimale le 24 décembre. Maintenant elle remonte dans ce référentiel (équatorial) jusqu’à fin juillet 2016. Ce mouvement de balancement en déclinaison accompagne d’assez près les rétrogradations.

Jupiter

- Elle se lève aux alentours de 23h10 et distancie maintenant de loin Mars et Vénus.
- son éclat est en augmentation -magnitude -2.2 ; son diamètre apparent aussi : 39 secondes d’arc, en augmentation.
- Elle est passée en quadrature Ouest au Soleil le 14 décembre ; elle est observable en deuxième moitié de nuit, de plus en plus tôt.

GIF - 148.8 ko
Jupiter parcours 1er septembre 2015-15 septembre 2016

- Devant la constellation du Lion du 10 juin 2015 au 9 août 2016.

- Son mouvement devient rétrograde : direct depuis le 8 avril , il s’inverse et devient rétrograde le 8 janvier : la planète est stationnaire à l’Ouest du Soleil à 4h45 dans le plan écliptique à la longitude 173°14’ (24e VIE ; latitude +0°25’ -monte) et à 19h19 dans le plan équatorial (AD 11h37m11s , δ +3°51’ -monte). Elle sera à l’opposition le 8 mars, reprendra son mouvement direct le 9 mai en longitude dans le 14e degré du signe de la Vierge (le 10 en ascension droite) et sortira de sa boucle de rétrogradation le 7 août.

- Dans le signe de la Vierge (longitude 150° à 180°) du 14 juillet 2015 au 9 août 2016 en héliocentrique et du 11 août 2015 au 9 septembre 2016 en géocentrique.

- Ci-contre son parcours du 1er septembre 2015 au 15 septembre 2016 (le Soleil est positionnné au 1er septembre 2015)
- Observer le passage de la grande tache rouge et le ballet de ses satellites, voir fiche ephebdo.

JPEG - 94.3 ko
Jupiter
photo du 1er janvier source

- Sa distance à la Terre diminue de 5,030 à 4 ?914 UA ; prochain périgée le 8 mars 2016 ; dernière apogée le 27 août 2015.
- Sa Distance au Soleil augmente de mars 2011 à février 2017. Actuellement 5,418 UA.

- En latitude Nord depuis le 9 novembre 2013, elle monte en héliocentrique jusqu’au 28 décembre 2016. En géocentrique, elle a atteint un minimum le 20 juilllet et remonte désormais jusqu’au 17 mars 2016.

- En déclinaison Nord depuis le 5 février 2011, elle a atteint son maximum annuel le 7 avril 2015 et atteind son minimum le 5 janvier à 19h45 : +3°50’ ; elle remonte ensuite jusqu’au 7 mai ; elle passera en déclinaison Sud le 21 septembre.

Mars


- Elle se lève aux alentours de 2h30, après Jupiter, à laquelle elle s’est trouvée conjointe le 17 octobre et avant Vénus à laquelle elle s’est trouvée conjointe le 3 novembre . C’est donc la deuxième du cortège planétaire matinal. Son éclat augmente : magnitude +1.4 ; son diamètre apparent aussi : 5,6 secondes d’arc.
- Conjointe à la Lune le 3 janvier tout près de Spica.

- Elle sera à l’ opposition le 22 mai 2016. Dernière opposition le 8 avril 2014 ; dernière conjonction au Soleil le 14 juin 2015
- Le 3 vers 3h, elle est à son solstice d’été Nord /hiver Sud. Les saisons de Mars

GIF - 187.9 ko
Parcours de Mars 26 août 2015-28 août 2016

- Son mouvement est direct du 20 mai 2014 au 17 avril 2016.
- Ci-contre son parcours du 26 août 2015 au 28 août 2016 (les autres planètes sont positionnées au 26 août 2015)
- Devant la constellation de la Vierge (Vir) du 2 novembre au 17 janvier, elle s’est trouvée conjointe à Spica le 21 décembre.

- Dans le signe de la Balance depuis le 12 novembre, elle entre dans celui du Scorpion le 3 janvier à 15h17 et reste dans ce signe jusqu’au 6 mars. En héliocentrique, elle est dans le signe de la Vierge, du 6 novembre au 13 janvier.

- Sa distance à la Terre diminue de 1,672 à 1,594 UA. Dernière apogée le 11 juillet 2015 ; prochain périgée le 31 mai 2016.
- Sadistance au Soleildiminue : 1,654 UA le 10 janvier. Dernière aphélie le 20 novembre 2015 ; prochain périhélie le 29 octobre 2016 ; dernier périhélie le 12 décembre 2014.

- En latitude Nord depuis le 12 avril , elle a atteint sa latitude héliocentrique maximale le 15 octobre. Elle l’atteint en géocentrique le 5 janvier à 23h18 :+1°29’55" à la longitude 211°17’ (2e SCO) ; elle passera à son noeud descendant le 28 avril 2016.

- En déclinaison Sud du 18 novembre 2015 au 29 janvier 2017 ; elle atteindra son minimum le 23 septembre 2016 (25°55’ S, hors limites zodiacales)

Vénus


- Elle brille comme un phare dans le ciel du matin mais de plus en plus bas et de moins en moins longtemps. Elle a atteint son élongation maximale le 26 octobre et resplendit encore presque 3 heures durant avant le lever du Soleil. Elle se lève aux alentours de 5h35.

- Conjointe à la Lune le 7 janvier en compagnie de Saturne à laquelle elle est conjointe le 9 janvier, à 4h56 dans le plan équatorial Saturne 0°5’ au Sud, élongation solaire de Saturne 36°O ; la conjonction dans le plan écliptique a lieu à 5h08 à la longitude 252°1’ (13e SAG). Vénus, de magnitude -4.1 brille 60 fois plus fort que Saturne (magnitude 0.5).

GIF - 183.4 ko
Vénus et Saturne 9 janvier 6h30
5’ d’écart
GIF - 186.4 ko
Vénus et Saturne 9 janvier 6h30 zoom
5’ d’écart
GIF - 191.1 ko
parcours de Vénus
du 1 décembre 2015 au 1er mai 2016

- Devant la constellation du Scorpion depuis le 1er janvier, elle arrive devant Ophiuchus (Oph) le 6 janvier à 11h32 à la longitude 247°32’ (8e SAG) et se déplace devant cette constellation jusqu’au 20 janvier ; elle arrivera alors devant le Sagittaire.

- Son mouvement est direct du 6 septembre 2015 au 4 mars 2017.)

- Dans le signe du Sagittaire du 30 décembre au 23 janvier. . En héliocentrique, elle est dans le signe de la Balance du 28 décembre au 16 janvier.

- Ci-contre son parcours du 1er décembre 2015 au 3 mai 2016 ; les autres planètes sont positionnées au 1er octobre

GIF - 166.5 ko
Vénus Saturne Antarès
6 janvier 7h

- Le 7 janvier, elle est en conjonction avec l’étoile Antarès du Scorpion (alpha Sco), de magnitude 1.06. La conjonction dans le plan écliptique a lieu à 13h17, à la longitude 249°59’ (10eSCO), l’étoile 6°23’ au Sud ; elle a lieu à 16h54 dans le plan équatorial, ∆ +6°27’. Remarquable à l’aube en compagnie du fin croissant de la vieille Lune et de Saturne ; Vénus brille environ 100 fois plus qu’Antarès. A propos d’AntarèsPNG

- En phase croissante depuis sa conjonction inférieure du 15 août , elle a passé son premier quartier le 25 octobre  ; sa portion éclairée éclairée augmente de 77 à 80% ; son diamètre apparent, lui, diminue : 14 secondes d’arc. Sa magnitude est de -4.1 (maximum -4.6, atteint fin septembre).
- Voir les phases de Vénus sur Wikipedia.

- Sa distance à la Terre augmente : de 1,174 à 1,223 UA ; dernier périgée le 16 août 2015 ; prochaine apogée le 7 juin 2016.

- Sa distance au Soleil, 0,721 UA le 10 janvier, augmente depuis son périhélie le 29 novembre ; prochaine aphélie le 20 mars ; prochain périhélie le 11 juillet 2016.

- En latitude Nord depuis le 26 octobre (noeud ascendant), elle a atteint sa latitude maximale le 13 décembre en géocentrique et le le 20 décembre en héliocentrique. Elle sera à son noeud descendant le 14 février.

- En déclinaison Sud du 11 novembre 2015 au 30 janvier 2016.

Saturne


- Depuis sa conjonction au Soleil le 30 novembre, elle apparaît de plus en plus tôt dans le ciel du matin ; elle se lève avant lui 2 heures 21 minutes le 2 janvier et 2 heures 47 minutes le 10. Elle apparaît à l’aube, emboîtant le pas à Jupiter, Mars, Vénus. Dernière opposition le 23 mai ; prochaine opposition le 3 juin 2016.

- Conjointe à la Lune le 7 janvier en compagnie de Vénus à laquelle elle est conjointe le 9 janvier à 4h56 dans le plan équatorial et à 5h08 dans le plan écliptique ∆+0°5’.

PNG

GIF - 147.3 ko
parcours de Saturne 4 oct 2015-24 nov 2016
devant le Scorpion et Ophiuchus

- Devant la constellation d’Ophiuchus (Oph) du 30 novembre 2015 au 22 février 2017.

- Dans le signe du Sagittaire du 18 septembre 2015 au 20 décembre 2017. (En héliocentrique, du 30 mars 2015 au 14 décembre 2017).

- L’inclinaison des anneaux passe de +26,1° à +26,3° au cours du mois de janvier. (Le signe + signale l’inclinaison vers le Nord : nous voyons principalement cet hémisphère depuis le 4 septembre 2009 et le Soleil l’éclaire majoritairement depuis le 10 août 2009 - c’est le printemps pour l’hémisphère Nord /automne pour l’hémisphère Sud - sur Saturne, une saison dure environ 7 de nos années, donc bientôt le solstice d’été Nord.

- Ci-contre son parcours devant les constellations de la Balance, du Scorpion et du Sagittaire du 1er mars 2015 au 3 juillet 2016.

- Son mouvement est direct depuis le 2 août ; elle est sortie de sa boucle de rétrogradation le 8 novembre ; elle entrera à nouveau en rétrogradation le 25 mars 2016.

- Sadistance à la Terre diminus de 10,850 à 10,778 UA ; dernière apogée le 29 novembre. Dernier périgée le 23 mai 2015 ; prochain périgée le 3 juin 2016.

- Sa distance au Soleil (10,012 UA) augmente de juillet 2003 à avril 2018.

- En latitude Nord, elle descend en héliocentrique depuis le 31 janvier 2012, elle passera à son noeud descendant en février 2020.
- En géocentrique elle atteint sa latitude minimale le 21 décembre ; maintenant elle remonte jusqu’au 16 mai 2016 ; dernier maximum le 11 mai 2015.

- En déclinaison Sud, elle a atteint son maximum le 21 juillet  ; maintenant elle redescend jusqu’en mars 2016.

- Images planétaires, site de Marc Delcroix
- Images planétaires, ciel profond et autres trésors célestes sur la galerie d’images d’astrosurf.

ASTEROÏDES – PLANETES NAINES

GIF - 351.1 ko
parcours de Pluton devant le Sagittaire
1 janvier 2015 - 21 novembre 2016

- Pluton
- Devant la constellation du Sagittaire de 2006 à 2023 et dans le signe du Capricorne de fin 2008 à 2024.
- Elle est conjointe au Soleil le 6 janvier et conjointe à la Lune le 97. Elle est dans le champ du coronographe Lasco C3 du 29 décembre au 14 janvier ; diamètre apparent 0,2" (deux dixièmes de secondes d’arc).
- Elle atteint son apogée le 8 janvier à 8h12 : au plus loin de la Terre à 34,000 39 UA soit environ 5,086 milliards de kilometres, ceci étant lié à sa conjonction au Soleil le 6 janvier ; longitude écliptique 285°18’ (16e CAP). Dernier périgée le 4 juillet 2015 ; prochain périgée le 5 juillet.

- mouvement direct du 24 septembre 2015 au 18 avril 2016. Elle achève sa boucle de rétrogradation ce 15 janvier (au 16e CAP)
- En déclinaison Sud, elle descend depuis le 7 avril et a atteint sa déclinaison minimale le 11 novembre ; elle remonte ensuite jusqu’au 5 avril 2016.

- Dernières vues et données sur Pluton par New Horizons

Lune conjoint
- (3) Junon, m 11.2, sur la frontière entre la Vierge (Vir) et la Balance (Lib), le 4 janvier, à 10h50 dans le plan écliptique, longitude 217°3’ (8e SCO), l’astéroïde 2°41’ au Nord ; à 12h38 dans le plan équatorial, ∆ -2°46’.
- (134 340) Pluton, m 14.3, devant le Sagittaire (Sgr), le 9 janvier, à 19h40 dans le plan écliptique, la planète naine 3°7’ au Sud, longitude 285°21 ’ (16e CAP) ; à 20h18 dans le plan équatorial ∆ +3°8’.
- (2) Pallas, m 10.5, devant l’Aigle (Aql) le 10 janvier, à 7h42 dans le plan équatorial, l’astéroïde 19°12’ au Nord ; à 13h30 dans le plan écliptique, longitude 295°24’ (26e CAP), ∆ -19°5’.

ETOILES FILANTES - ESSAIMS DE METEORES

 [5]
- Le 4 janvier à 8h55, maximum des Quadrantides (QUA), actif du 28 décembre au 12 janvier ; radiant Bouvier (Boo) ; taux zenithal moyen (zhr) : 120, un des plus beaux de l’année ; page spéciale PGJ.

et aussi
- Leonis Minorides de décembre (DLM) ; radiant Petit Lion (LMi) - actif du 5 décembre au 4 février ; maximum le 20 décembre
- delta Cancrides (DCA), actif du 1er au 24 janvier ; radiant Cancer (Cnc) ; maximum le 17 janvier

COMETES

Observables visuellement, jusqu’à la magnitude 12 environ.

JPEG - 2.4 Mo
C/213 US10 Catalina
le 19 décembre photo source ; voir aussi
JPEG - 750.1 ko
C/2013 US10 Catalina - parcours
11dec-11jan source

- C/2013 US10 (Catalina) ; devant le Bouvier (Boo) ; mesurée à magnitude 6.2 le 21 décembre, elle est observable dans d’excellentes conditions en fin de nuit, mais elle ne brille pas autant que prévu (on l’attendait à magnitude 4 ou 5) ; elle passera au plus près de la Terre le 17 janvier.
PNG
- C/2014 S2 PanSTARRS ; devant le Dragon (Dra) ; mesurée à magnitude 8.4 le 21 décembre, elle reste observable jusqu’au printemps.

- C/2013 X1 PanSTARRS, mesurée à magnitude 9.9 le 17 décembre ; devant Pégase (Peg), elle reste en excellentes conditions d’observation jusqu’à au printemps.

Bas en début de nuit
- 10P/Temple 2, mesurée à magnitude 9.2 le 30 novembre, devant le Verseau (Cap)

Au périhélie
- Le 30 décembre, [2015 BH311>http://www.aerith.net/comet/catalog/2015BH311/2015BH311.html], magnitude 21.

- Photos de comètes, galerie d’images de SpaceWeather
- Calendrier des rendez-vous des comètes avec des objets du ciel profond

ACTUALITE ASTRONAUTIQUE

- Pluton et New Horizons

- Mission Rosetta sur "Chury", la comète Churyumov-Gerasimenko ; dernières nouvelles sur le site du CNES et dans les astronews .

- La sonde Dawn autour de Cérès ;

- Curiosity sur Mars et une nouvelle mission européenne vers Mars : Exomars, site du CNES ; site de l’ESA

- Cassini autour de Saturne

JPEG - 911.5 ko
vœux de Ciel Boréal
planche photo source

SELECTION DECOUVERTES et PUBLICATIONS

- La lettre du guide du ciel n°104 (1er janvier 2016) - les rendez-vous astronomiques de janvier en images

Rappels
- Astronews du 16 décembre. Où il est question de l’incroyable richesse géologique de Pluton et Charon et de leurs jours couplés (New Horizons) ; des aurores de Didier (explications) ; de Rosetta depuis 500 jours autour de la comète : découverte d’oxygène moléculaire et reconstitution de l’atterrissage de Philae ; de Cérès et de ses taches brillantes (Dawn) ; des trous noirs selon Stephen Hawkins ; de LISA Pathfinder partie à la découverte des ondes gravitationnelles ; de la Capsule ORION et d’un nouveau concurrent privé US pour l’espace : Blue Origin ; de Curiosity dans les dunes de Mars ; du LHC au CERN qui augmente de puissance ; de Paris envue satellite ; des Mathématiques de l’Astronomie...
- La lettre de l’IMCCE de décembre : solstice de décembre 2015 ; navigation aux étoiles ; les Lois de Képler dans tous leurs états ; chute de l’objet WT1190F le 13 novembre.
- Astrosurf magazine numéro 77, la revue d’astronomie pratique

JPEG - 19.4 ko
Herbig-Haro Jet HH 24
dans le nuage moléculaire Orion B, à 1 350 al image Hubble

- Notre environnement stellaire et galactique
- Site pédagogique sur la cosmologie
- Observation et dessin en astronomie
- Fil d’actu de Ciel et Espace
- Le ballet des coïncidences, Opéra conditionaliste de Jean Pierre NICOLA [6], une magistrale démonstration astrométrique de la merveilleuse cohérence de notre système solaire.

PDF - 157.1 ko

« Calendrier luni-solaire paléolithique de Sergeac décodé ». Lecture de l’os de renne aurignacien faisant uniquement appel à l’astronomie archaïque de nos ancêtres paléolithiques. De Chantal Jègues – Wolkiewiez docteur ès Lettres et Sciences Humaines.

- 

UTILE

- Une calculatrice pour astronomes : calcule le Jour Julien, la déclinaison du Soleil, l’Equation de Temps et la longueur du Jour.
- Convertisseur de calendriers
-  Redéfinition de l’Unité Astronomique, distance moyenne en la Terre et le Soleil. Voir : 149 597 870 700 mètres exactement. La Terre s’y trouve le 4 avril et le 5 octobre.
- Le radiotélescope Wursburg, de l’Observatoire de Bordeaux est à la disposition des observateurs amateurs.
- +++ convertisseur de coordonnées
- convertisseur de distances

VOTRE EPHEBDO

GIF - 183.9 ko

- Les cartes sont obtenues avec les logiciels - Stellarium,
Cartes du ciel 3.8 ou Atlas virtuel de la Lune

Notes

[1"Cagouille" est un mot du patois charentais, mon pays natal, pour désigner l’escargot. Il porte sa maison sur son dos, sa coquille est en forme de spirale, son pied adhère au sol et ses antennes sont dressées vers le ciel.

[3au centre du champ de Lasco C3, la magnitude des objets visibles est d’environ 7, et, en sa périphérie elle atteint m9 ; cela est variable en fonction de l’activité solaire : en cas de grosse éruption les objets peuvent être cachés dans l’éclat des matières éjectées.

[4limites zodiacales : 23°26’ = déclinaison maximale du Soleil aux solstices

[5Les dates de maximum sont corrigées d’après les données de l’IMO

[6père du RET fondateur de l’école d’astrologie conditionnelle



Recherche personnalisée


Articles dans cette rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 370


Accueil > Du 2 au 10 janvier 2016