dans ce site

ZODIAC

Du 6 au 13 décembre 2012

Quatrième et dernière phase de la deuxième Lune d’Automne


mercredi 5 décembre 2012

Merci de votre soutien à la publication d’Ephebdo

...

au Dernier Quartier le 6 décembre à 15h31 UT à la Nouvelle Lune le 13 à 8h41 UT.

- Quatrième et dernière phase de la deuxième Lune d’Automne.

- Clic sur la vignette ci-dessous pour la version imprimable

PDF - 276.5 ko

Heures en temps universel sauf indication.

Au fil des jours et des nuits …

- La Lune marque les signes de Vierge à Sagittaire ;
- Elle passe devant les constellations Lion – Vierge - Balance – Scorpion - Ophiucus.
- Le croissant de Lune de plus en plus fin se lève de plus en plus tard après la mi-nuit ; du 9 au 12, elle accompagne successivement dans le ciel du matin l’étoile Spica puis les planètes Saturne, Vénus et Mercure, pour le dernier croissant.
- Au périgée et à sa déclinaison Sud maximale pour la Nouvelle Lune, également marquée par la station d’Uranus qui reprend son mouvement direct.
- Jupiter est conjoint à l’étoile Aldébaran

- Pour connaître les instants de passage de la Lune devant les constellations, et le détail de quelques autres évènements célestes, télécharger ce document

- Jeudi 6 décembre
- Libration maximale en latitude pour la Lune le 5 (B=6,84%), associée à la libration minimale en longitude qui se produit le 7 (L=-7,38°) : le dernier quartier laisse admirer, le long du terminateur, du Nord au Sud : Plato, Mons Piton, Archimède, Montes Apenninus, Erathostene, Herschel, Ptolemaeus, Alphonsus, Arzachel,Tycho, Maginus et Moretus.

JPEG - 102.7 ko

- Dernier Quartier à 15h31 UT (15e degré du signe de la Vierge) ; distance : 384 151 km soit 60,23 rayons terrestres ; diamètre apparent : 31 minutes et 6 secondes d’arc.

- A 22h21, la Lune traverse le plan équatorial : sa déclinaison est égale à 0° et elle passe en déclinaison Sud. Longitude écliptique 19e VIE ;

- Vendredi 7
-  Jupiter est conjoint à Aldébaran à 19h55 dans le plan équatorial, l’étoile 4°43’ au Sud (image ci-dessous) ; la conjonction dans le plan écliptique a lieu le 12 à 20h42. L’étoile et la planète (qui est rétrograde) restent donc rapprochées dans le ciel entre ces deux dates. Jupiter brille presque 20 fois plus fort.

JPEG - 41.3 ko

- Vesta à l’opposition du Soleil à 5h28. Voir astéroïdes et planètes naines

- La Lune entre dans le signe de la Balance à 18h36,

- Samedi 8,
- Lune opposé Uranus à 2h44 dans le plan écliptique (5e BAL/BEL) et à 6h16 dans le plan équatorial (delta -7°30’)

- Dimanche 9,
- La Lune est conjointe à Spica (alpha Virginis) à 11h53 dans le plan écliptique, l’étoile 0°44’ au Nord. La conjonction dans le plan équatorial a lieu à 12h21 Δ0°46’. Les deux se lèvent peu avant 4h légales. Ci-dessous à 7h légales.

JPEG - 38.9 ko

- Il y a occultation de Spica par la Lune pour le sud de l’Océan Pacifique, le sud de l’Amérique du Sud, le sud de l’Océan Atlantique et l’ Antarctique.
- Le croissant de Lune, de plus en plus fin, va ensuite honorer d’un matin à l’autre le chapelet de planètes : Saturne, Vénus et Mercure.

- La Lune entre dans le signe du Scorpion à 21h52,

- Lundi 10,
- La Lune est conjointe à Saturne à 10h21 dans le plan écliptique, la planète 3°56’ au Nord. La conjonction dans le plan équatorial a lieu à 12h29 Δ4°2’. Les deux se lèvent peu avant 5h légales. Ci-dessous à 7h légales.

JPEG - 39.1 ko

- Mardi 11,
- Mercure entre dans le signe du Sagittaire à 1h41

- A 6h22, peu avant le jour, l’étoile HD 134 758, alias HIP 74 391 de la Balance (Mv 6.5), est occultée par le croissant de Lune.

JPEG - 46 ko

- La Lune est conjointe à Vénus à 13h08 dans le plan écliptique, la planète 1°35’ au Nord. La conjonction dans le plan équatorial a lieu à 13h49 Δ4°2’. Les deux se lèvent vers 6h légales. Ci-dessous à 7h légales.

JPEG - 40.3 ko

- A 15h57, la Lune passe au nœud ascendant de son orbite. Sa latitude écliptique est égale à 0°. Longitude 235°57’ (26e SCO)

- La Lune entre dans le signe du Sagittaire à 22h23,

- Mercredi 12,
- La Lune est conjointe à Mercure à 0h20 dans le plan écliptique, la planète 1°7’ au Nord. La conjonction dans le plan équatorial a lieu à 0h44 Δ1°7’. Mercure se lève vers 6h45 légales et le dernier croissant de Lune vers 7h10. Ci-dessous à 7h20 légales (zoom).

JPEG - 45.2 ko

- Cette conjonction donne lieu à une occultation de Mercure par la Lune, visible en Antarctique. Carte.

- A 4h44, Mercure opposé Uranus en héliocentrique .

- Dernier croissant de cette lunaison, théoriquement facilement visible à l’œil nu, 25 heures et 45 minutes avant la Nouvelle Lune : de 1,77%, il se lève à 6h06 (UT) pour notre localisation, une petite demi-heure après Mercure (image ci-dessus).

- A 23h15, la Lune est au périgée : au plus près de la Terre à 357 073 kilomètres soit environ 55,99 rayons terrestres. Longitude 255°45’ (16e SAG)

- Lune opposé Jupiter à 14h05 dans le plan équatorial (delta -7°30’) et à 14h13 dans le plan écliptique (11e SAG/GEM)

- Jupiter est conjoint à Aldébaran à 21h04 dans le plan écliptique, l’étoile 4°42’ au Sud ; longitude 69°58’ (10e GEM) ; la conjonction dans le plan équatorial a eu lieu le 7.

JPEG - 41.5 ko

- L’ultime croissant de cette lunaison théoriquement observable avec un instrument est pour le lieu situé par 7° de latitude Nord et 167° de longitude Est (océan Pacifique).

- Jeudi 13,
- A 3h39, la Lune à sa déclinaison Sud maximale : -20°55’ par rapport au plan de l’équateur céleste. Longitude écliptique 258°32’ (19e SAG).

- Nouvelle Lune à 8h41 UT (22e degré du signe du Sagittaire) ; distance : 357 238 km soit 56,01 rayons terrestres ; diamètre apparent 33 minutes 26 secondes d’arc.

- Stationnaire à l’Est du Soleil à 12h02 dans le plan écliptique (5e BEL) et à 20h07 dans le plan équatorial, Uranus reprend son mouvement direct jusqu’au 17 juillet 2013 (13e BEL). Elle sortira de sa boucle de rétrogradation actuelle le 29 mars 2013.

Le Soleil

- Dans le signe du Sagittaire depuis le 21 novembre.
- Devant la constellation d’Ophiucus depuis le 29 novembre. Pour en savoir plus sur la constellation d’Ophiucus, bien sûr invisible en ce moment.

- Couchers les plus précoces de l’année : à la latitude 40° N, autour de 16h35 du 1er au 14 décembre ; à la latitude 45° N, autour de 16h18 du 7 au 12 décembre ; à la latitude 50° N, autour de 15h58 du 8 au 15 décembre.

JPEG - 35.7 ko

- Le 13, c’est la Sainte Luce et, comme le dit le dicton, à partir de la Sainte Luce, le jour croît d’un saut de puce (le soir) ; voir cet article de l’IMCCE. C’est un effet de l’équation de temps : le jour le plus court pour l’hémisphère Nord est bien le jour du solstice, mais le soleil vrai est en retard sur le soleil moyen, ce qui fait que le soleil se lève de plus en plus tard jusqu’à début janvier mais aussi se couche de plus en plus tard à partir du 13 décembre selon nos horloges. Quelques liens pour comprendre ce qu’est l’équation de temps : - IMCCE, - Mintaka, - CLEA et - techno-science

-  Les planètes en héliocentrique
-  Le 12, à 4h44, Mercure opposé Uranus (8e BAL/BEL) ; latitude Uranus -0°42’ (monte) ; Mercure +4°37’ (descend)

Dans le ciel nocturne

- Pour notre localisation, le Soleil se couche à 16h10 le 6 décembre, à 16h09 du 8 au 10 et à 16h10 le 13. Il se lève à 7h15 le 6 décembre et à 7h21 le 13. Les nuits sont les plus longues de l’année et la Lune se fait de plus en plus tardive et discrète, c’est donc un bon temps pour les astronomes amateurs ! Dernière fenêtre opportune pour l’observation de Neptune en début de nuit.

- Au minuit vrai (soit environ 0h44 légales pour notre localisation) culminent, de bas en haut côté Sud : le Lièvre, Orion, le Taureau avec Jupiter, le Cocher avec Capella au zénith

JPEG - 54.7 ko

côté Nord : Dragon, Petite Ourse et Girafe

JPEG - 51.4 ko

- Rigel (d’Orion) culmine à minuit le 9 - hauteur 37° à 45° de latitude N ; Capella (du Cocher) culmine à minuit le 10 – hauteur 89° à 45° de latitude N

- La lumière zodiacale est possible à voir à l’Est-Sud-Est, avant le début de l’aube, sous un ciel épargné par la pollution lumineuse, du 11 au 24 décembre, devant la Balance et la Vierge.

- Le soir : Mars qui se maintient toujours à saisir dans le couchant.
- Devant le Sagittaire depuis le 12 novembre Mars se couche toujours un peu plus de 2 heures après le Soleil. Bien que son élongation au Soleil diminue, elle reste toujours possible à repérer, car le redressement de l’écliptique sur l’horizon la favorise. Ci-dessous le 12 à 18h15 légales.
- Cependant, sa déclinaison revient dans les limites zodiacales le 10, après 1 mois et demi passé hors-limite Sud.

JPEG - 47.1 ko

- Jupiter est déjà levée quand le Soleil se couche
- Jupiter, devant le Taureau, était à l’opposition du Soleil le 3 ; elle trône au Nord de l’amas des Hyades, au milieu des étoiles les plus brillantes du ciel dont elle fait quelque peu pâlir l’éclat ; elle culmine aux alentours de 23h à plus de 65° de hauteur (pour 45° de latitude Nord) et se couche vers 6h45. Rétrograde du 4 octobre au 31 janvier, elle se retrouve cette semaine conjointe à l’étoile Aldébaran comme ce fut le cas fin juillet : rappel.
- Pour les phénomènes observables de ses satellites, voir la fiche Ephebdo.

- En tout début de nuit, culmination de Neptune et d’Uranus
- Il faut se dépêcher pour observer Neptune, devant le Verseau, qui culmine au coucher du Soleil et se couche vers 22h. Ci-dessous le 12.

JPEG - 69.1 ko
JPEG - 50.4 ko

- Uranus, devant les Poissons, culmine aux alentours de 19h et se couche vers 1h. Elle est assez facile à trouver puisqu’elle se trouve en droite ligne sous les étoiles Alpheratz et Algenib du grand carré de Pégase en reportant la distance apparente entre ces deux étoiles. Ci-dessous le 12. Rétrograde du 13 juillet au 13 décembre.

JPEG - 69.8 ko
JPEG - 57.3 ko

- Saturne, toujours devant la constellation de la Vierge, prend vite de l’avance sur le Soleil et sur Vénus. Le 13 décembre, elle se lève 3h49mn avant lui. Conjointe à la Lune le 10 . L’inclinaison de ses anneaux passe de +17,9° à +18,8° au cours du mois de décembre. Élongation maximale de Titan à l’Est le 10 à 21h17.

- Vénus défile devant la constellation de la Balance. Sa durée de présence dans le ciel nocturne diminue tout doucement : elle se lève 2h11mn avant le Soleil le 13 décembre. Elle s’élève de moins en moins haut. De magnitude toujours proche de -4, son diamètre apparent est maintenant de 11 secondes d’arc et sa fraction éclairée est de 90%. Conjointe à la Lune le 11

- Mercure, devant la Balance depuis le 14 novembre, arrive devant le Scorpion le 12 décembre. Elle était à sa plus grande élongation à l’Ouest du Soleil le 4 (voir ici) et reste facile à voir cette semaine. Conjointe à la Lune le 12, elle coiffe le dernier croissant.
- Son lever, introduit par celui de Saturne, puis de Vénus, se produit 1h37mn avant celui de Soleil le 13. Son diamètre apparent est d’environ 6 secondes d’arc ; il diminue ; mais son éclat augmente : magnitude -0.6. Rappel sur sa boucle de rétrogradation qu’elle achève le 14 décembre.

- Dernières images planétaires, ciel profond et autres trésors célestes sur la galerie d’images d’astrosurf.

ETOILES FILANTES - ESSAIMS DE METEORES

 [1]
- Le 6 à 3h50, maximum de l’essaim des Phoenicides (28 novembre -9 décembre).
- Le 6 à 21h30, maximum de l’essaim des Puppides-Vélides (1er -15 décembre).
- Le radiant de ces deux essaims est situé à plus de 40° de déclinaison Sud. Quelques météores peuvent éventuellement raser l’horizon Sud sous nos latitudes.

- Le 8 à 20h50, maximum de l’essaim des Monocérotides (27 novembre -17 décembre)
- Le 11 à 19h40, maximum de l’essaim des Sigma Hydrides (3 -15 décembre)
- Le 13 à 23h35, maximum de l’essaim des Géminides (4 -17 décembre), un des plus beaux de l’année. Page spéciale PGJ

- Mais aussi
- Taurides Nord (20 octobre-10 décembre)
- chi Orionides (26 novembre-15 décembre)
- Leonis Minorides de Décembre (5 décembre-4 février)
- Coma Bérénicides (12-23 décembre)
- Autres essaims diurnes et mineurs

ASTEROÏDES – PLANETES NAINES

A l’opposition
- (4)Vesta, le 9 à 5h28 dans le plan écliptique (10e GEM), devant le Taureau, proche de Jupiter et Aldébaran ; magnitude 6.4. Vesta est au plus près de la Terre le 9 à 5h à environ 1,588 UA soit 238 millions de kilomètres. Prochaine opposition le 13 avril 2014.

JPEG - 59.2 ko
JPEG - 54 ko

COMETES

Observables visuellement, de magnitude 10 au minimum.
- C/2012 K5 LINEAR, s’approche d’Alkaïd et va longer le dessus du grand chariot durant le mois de décembre ; mesurée à magnitude 9.9 le 24 novembre, on l’attend à magnitude 8 et en bonnes conditions d’observation pour cet hiver. Elle est passée au périhélie le 28 novembre.

- 168P Hergenrother, devant Andromède, en bonnes conditions d’observation, mais son éclat diminue : mesurée à magnitude 10.8 le 24 novembre. Se serait-elle fragmentée ? voir article sur spaceweather .com du 27 octobre (archives).
- C/2012 V4, découverte en novembre par Rob Matson à partir des images de SWAN. Il s’agit peut-être de la redécouverte d’une comète perdue : C/1827 M1 (Pons-Gambart). Mesurée à magnitude 10.6 le 2 décembre, elle est devant le Sagittaire donc très bas dans le ciel du soir et bientôt inobservable. Elle réapparaitra dans le ciel de l’hémisphère Nord mi-janvier à magnitude 12 dans de bonnes conditions mais son éclat ira en diminuant.

Au périhélie
- C/2012 J1 Catalina le 7. m≈ 13, devant Pégase.
- 2012 UN138 le 9. m≈ 21

- Voir aerith.net weekly information. Voir aussi aerith.net comets in the future, sur le même site what’s new et le Minor Planet Center

- Calendrier des rendez-vous des comètes avec des objets du ciel profond

ACTUALITE ASTRONAUTIQUE

- Suivre [Curiosity sur Mars ! Voir [site de la NASA-
>http://www.nasa.gov/mission_pages/msl/index.html]
- Suivre Cassini autour de Saturne. Prochain survol de Titan le 29.
- Suivre l’activité solaire sur spaceweather.com (en anglais).

NOTRE SELECTION DE PUBLICATIONS

- La lettre d’information mensuelle de l’IMCCE
Ciel du mois et : Bouguer/Lambert : la lumière monte en grade ; Le 13 b’ak’tun du long compte maya tombera-t-il le 21 décembre 2012 ? ; Le solstice d’hiver en 2012 ; Planète vagabonde près du système solaire !
- Les Astronews du 30 novembre. Le sommaire est trop riche pour être détaillé ici !

-  Rappels
- La Lettre d’Informations mensuelle PGJ
- Astrosurf magazine le n°59.
- Redéfinition de l’Unité Astronomique : 149 597 870 700 mètres exactement.
- Le radiotélescope Wursburg, de l’Observatoire de Bordeaux est à la disposition des observateurs amateurs. Présenté aux RAAGSO 2012 par Wilfrid Danna.

- +++ convertisseur de coordonnées

VOTRE EPHEBDO

- Les cartes sont obtenues avec les logiciels - Stellarium,
SkyMapPro10 ou Atlas virtuel de la Lune

Notes

[1Les dates de maximum sont corrigées d’après les données de l’IMO



Recherche personnalisée


Articles dans cette rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 370


Accueil > Du 6 au 13 décembre 2012
Plan du site | Espace privé | SPIP | contact | accueil