dans ce site

ZODIAC

Du 3 au 11 juillet 2012

Troisième phase de la quatrième Lune de Printemps


lundi 2 juillet 2012

De la Pleine Lune le 3 juillet à 18h51 UT au Dernier Quartier le 11 à 1h47 UT.
- Du point de vue solaire, c’est l’Eté depuis le 21 juin, mais cette lunaison ayant débuté le 19 juin, nous restons en "Lune de Printemps" jusqu’à la prochaine Nouvelle Lune, le 19 juillet.
- Clic sur la vignette ci-dessous pour la version imprimable
PDF - 340.2 ko

Heures en temps universel sauf indication. Détails sur la fiche imprimable.

Au fil des jours et des nuits …

- La Lune marque les signes de Capricorne à Bélier  ; elle passe devant les constellations Sagittaire – Capricorne - Verseau – Capricorne – Verseau- Poissons .
- La pleine lune se fait gibbeuse décroissante ; elle se lève de plus en plus tard après le début de la nuit. Conjointe à Neptune le 7 et à Uranus le 10.
- Pour connaître les instants de passage de la Lune devant les constellations, et le détail des autres évènements célestes, télécharger ce document

- Mardi 3
-  Lune conjoint Pluton à 12h05 dans le plan équatorial et à 12h12 dans le plan écliptique.

- Pleine Lune à 18h51 UT (13ème degré du signe du Capricorne) ; distance : 365 489 km soit 57,30 rayons terrestres ; diamètre apparent : 32,7 minutes d’arc.
- Dans les cultures amérindiennes, la Lune du solstice d’été est celle de l’orignal ou du tonnerre.

- Mercredi 4
- (2)Pallas conjoint Uranus. Voir astéroïdes conjoints planètes

- Jeudi 5,
- A 0h40, Mars se trouve dans le plan équatorial et passe en déclinaison Sud. Longitude écliptique 180°47’ (1er BAL)

- A 2h30, Mercure opposé Jupiter en héliocentrique

- A 3h32 la Terre est à l’aphélie

- Vendredi 6,
- A 0h09, Vénus atteint un palier de déclinaison : +17°23’ : elle revenait vers le Sud en raison de sa rétrogradation . elle repart maintenant vers le Nord.

- (1) Cérès conjoint Jupiter. Voir astéroïdes conjoints planètes

- Samedi 7,
- Libration maximale en longitude (L = 6,54°) et minimale en latitude pour la Lune pour la Lune (B = -6,65°). Cela met en valeur le quart Sud-Est. Le long du terminateur, du Nord au Sud, les cratères Atlas, Macrobius, Taruntius, Messier, Rheita, Steinheil et Watt au soleil couchant, sont bien exposés.

JPEG - 170.1 ko

- A 9h39 la Conjointe à Neptune dans le plan écliptique (3e POI), la planète 5°46’ au Sud. La conjonction dans le plan équatorial a lieu à 13h40 ∆6°11’. Voici comment se présente cette configuration à 5h légales.

JPEG - 60.3 ko

- La Lune occulte l’étoile HD 214 810 (Mv 6.3) de la constellation du Verseau de 22h36 à 23h28 pour notre localisation. Voir occultation d’étoiles par la Lune

- Dimanche 8,
- A 14h04, la Lune traverse le plan équatorial : elle passe en déclinaison Nord ; longitude écliptique 348°19’ (19e POI)

- Lundi 9
- La Lune occulte l’étoile 16 Psc à 5h36 pour notre localisation. La sortie de l’étoile a lieu après le lever du jour. Voir occultation d’étoiles par la Lune

-  Vénus conjoint Aldébaran

- Mardi 10
- A 4h46 la Lune est conjointe à Uranus dans le plan écliptique (7e BEL), la planète 4°59’ au Sud. La conjonction dans le plan équatorial a lieu à 8h52 ∆5°18’. Voici comment se présente cette configuration à 5h légales.

JPEG - 63.2 ko

- La Lune est conjointe à (2)Pallas. Voir astéroïdes

- Mercredi 11
- Dernier Quartier à 1h47 UT (20ème degré du signe du Bélier) ; distance : 400 614 km soit 62,81 rayons terrestres ; diamètre apparent : 29 minutes et 49 secondes d’arc.

- A 12h55, Vénus est à l’aphélie de son orbite. Voir en héliocentrique .

Le Soleil

- Il est dans le signe du Cancer depuis le SOLSTICE , le 20 juin
- Et devant la constellation des Gémeaux depuis le 21 juin.
- La durée du jour, maximale dans l’hémisphère Nord, commence à décroître (le contraire dans l’hémisphère Sud)

-  Les planètes en héliocentrique
- Le 4, à 2h30, Mercure opposé Jupiter (28e SCO/TAU) ; latitude Mercure -1°8’ (descend) ; Jupiter -0°53’ (monte) ; en parallèle la veille.

- Le 5, à 3h32 la Terre est à l’aphélie, c’est-à-dire au plus loin du Soleil : 1,01667 Unités Astronomiques (UA) soit un peu plus de 152 102 000 kilomètres ; longitude 283° 31’ 33" (14e CAP / Soleil 14e CAN en géocentrique).
- Rappelons que l’unité astronomique est la distance moyenne Terre-Soleil, équivalente à 149 597 870 km.
- A notre époque, la Terre est à l’aphélie début juillet (entre le 2 et le 6) et au périhélie début janvier (en 2012, le 5 ; en 2013, le 2). A l’aphélie, la Terre se trouve 3,4%, soit 5 millions de km plus éloignée du Soleil qu’au périhélie.
- L’axe périhélie/ aphélie, dit « axe des apsides » se décale lentement au fil des siècles. Il y a 10 000 ans, le périhélie était en juillet et l’aphélie en janvier. C’est un des trois facteurs des grandes ères climatiques (paramètres de Milankovic)

- Le 11, à 12h55 Vénus est à l’aphélie : au plus loin du Soleil à 0,728 233 UA soit un peu plus de 108 millions de kilomètres ; longitude 311° 54’ (12e VER)

Dans le ciel nocturne

- Pour notre localisation, le Soleil se couche à 19h38 le 3 juillet et à 19h35 le 11. Il se lève à 4h13 le 3 et à 4h19 le 11.
- Altaïr de l’Aigle et l’étoile Nunki du Sagittaire culminent à minuit, soit aux alentours de 22h UT.

JPEG - 65.6 ko
Ciel Sud le 9 à 0hTU
JPEG - 67.7 ko
Ciel Nord le 9 0hTU

- Les planètes devant les constellations.
- Lire la note [1]

- Mercure est devant le Cancer depuis le 24 juin. Elle se couche 1h23mn après le Soleil le 3 et 56mn après lui le 11 juillet. C’est déjà la fin de cette période de visibilité de la volatile planète dans le ciel du soir. Sa magnitude décroît rapidement : 1.1 le 10 juillet.

- Mars, est devant la constellation de la Vierge depuis le 21 juin. Elle reste encore bien remarquable dans le ciel de début de nuit mais de moins en moins longtemps et de plus en plus bas ; elle se couche aux alentours de 23h. Son diamètre apparent diminue (< 6,5secondes d’arc ) ainsi que son éclat (magnitude 0.9).

- Saturne, qui a repris son mouvement direct le 25 juin est toujours devant la Vierge, toujours proche de Spica ; elle est déjà sur le couchant lorsqu’elle apparaît dans le ciel du crépuscule. Elle est encore en bonnes conditions d’observation en début de nuit mais décline rapidement et se couche vers 0h. Son diamètre apparent (environ 17 secondes d’arc ) est en diminution, ainsi que son éclat (magnitude ≈ 0.7). L’inclinaison de ses anneaux augmente au cours du mois de juillet : + 12,5° à +13,1°.

-  Neptune, devant le Verseau, se lève vers 21h45 et culmine vers 3h. Rétrograde depuis le 4 juin. Conjointe à la Lune le 7.

- Uranus, devant la Baleine, à la frontière des Poissons, depuis 12 mai, se lève aux environs de 23h TU. Conjointe à la Lune le 10. Conjointe à (2)Pallas le 4

- Jupiter et Vénus, devant le Taureau, gagnent du terrain dans le ciel de l’aube. Jupiter se lève aux alentours de 1h30 (3h30 légales) et Vénus une demie heure plus tard, aux alentours de 2h (4h légales).
- Jupiter conjointe à (1)Cérès le 6
- Le ballet de ses satellites redevient observable. Voir fiche

- Vénus, devant le Taureau, atteint le top de son éclat le 10 : magnitude -4.5. Son croissant nouveau est maintenant d’environ 24% et son diamètre de 39 secondes d’arc. Le 4, elle brille devant l’amas des Hyades, un spectacle à apprécier aux jumelles ou au télescope faible grossissement, au raz de l’horizon Est-Nord-Est une heure et demie avant le lever du Soleil.
- Le 9, elle est conjointe à Aldébaran (alpha du Taureau) à 10h57 dans le plan écliptique (10e GEM), l’étoile 0°55’ au Sud. La planète brille 150 fois plus fort que l’étoile. A apprécier au petit matin (ci-dessous à 5h légales).

JPEG - 23.9 ko

- C’est la troisième et plus serrée conjonction de cette série entre les deux astres, qui l’ont été de plus en plus (suivre les liens ci-dessous).
- Les précédentes ont eu lieu le 14 avril et le 16 juin . Cela est dû à la rétrogradation de Vénus . Une configuration semblable se reproduit tous les huit ans (qui équivalent à 8 révolutions synodiques de Vénus) mais elle n’est jamais exactement semblable et s’accompagne de planètes et astéroïdes différents. Ci-dessous en 2004.

JPEG - 108.5 ko
Boucle de rétrogradation de Vénus 2004

- Les dernières images planétaires des astrams d’astrosurf : galerie d’images.

ETOILES FILANTES - ESSAIMS DE METEORES

- Pégasides (7-13 juillet), maximum le 9 à 12.
- Sagittarides (15 avril-15 juillet).
- Phoenicides de Juillet (10-16 juillet ; hémisphère Sud).
- delta-Aquarides Sud (12 juillet-19 août).
- alpha Capricornides (3 juillet-15 août).

- Essaims diurnes et mineurs :
- Beta Taurides (5 juin-17 juillet)
- Omega Scorpiids (19mai-11juillet) ; Phi Sagittariids (1erjuin-15juillet) ; June Scutids 2juin-28juillet) ; June Bootids (27juin-5juillet) ; Sigma Capricornids (18juin-30juillet) ; Tau Capricornids (29juin-29juillet) ; Alpha Lyrids (9-20juillet) ; Omicron Draconids (6-28juillet)

ASTEROÏDES – PLANETES NAINES

-  A l’opposition
- Le 6, (20)Massalia, Mv 10.0, devant le Sagittaire, juste à côté de l’étoile omicron Sagittaire.

JPEG - 113.3 ko

Conjoint Lune
- Le 3 à 12h12, Pluton, à 12h05 dans le plan équatorial et à 12h12 dans le plan écliptique, la planète naine 0°59’ au Nord. Occultation de Pluton par la Lune visible en Antarctique. Voir aussi cette carte

JPEG - 58.5 ko

- Le 10, (2)Pallas, à 8h16 dans le plan écliptique , l’astéroïde 2°43’ au Sud et à 10h39 dans le plan équatorial.

Conjoint planètes
- Le 4, (2)Pallas conjoint Uranus, à 10h25 dans le plan équatorial, l’astéroïde (Mv 9.8) 2°27’ au Nord d’Uranus (Mv 5.8). La conjonction dans le plan écliptique a eu lieu le 25 juin.

JPEG - 61.1 ko
Pallas Uranus le 4 juillet

- Le 6, (1)Cérès conjoint Jupiter, à 14h20 dans le plan équatorial, la planète naine (Mv 8.5) 3°28’ au Sud de Jupiter (Mv -1.9). La différence d’éclat entre les deux est supérieure à 13 000 fois. La conjonction dans le plan écliptique a lieu le 10 juillet.

JPEG - 52.1 ko
Cérès Jupiter le 6

- Dans la nuit du 7 au 8, l’astéroïde (6)Hebe se trouve à 1° au Nord du trio de galaxies du Lion M65 , M66 et NGC 3628.

JPEG - 57.2 ko

COMETES

Observables visuellement. Voir aerith.net.
- C/2011 F1 Linear, a été mesurée à magnitude 10.7 le 14 juin ; encore entre Bouvier et Grande Ourse.
- Et on attend 96P/Machholz 1 à magnitude 8 pour fin juillet dans le ciel du soir.
- Pour les autres comètes, voir aerith.net, sur le même site what’s new et le Minor Planet Center
- Calendrier des rendez-vous des comètes avec des objets du ciel profond

Au périhélie
- Le 9, 152P Helin-Lawrence. Mv 16

ACTUALITE ASTRONAUTIQUE

- fil RSS de Ciel et Espace

NOTRE SELECTION DE PUBLICATIONS

- La Lettre d’information de l’IMCCE de juillet (n°81). Visibilité des planètes et Ciel du mois + articles : Occultation de Jupiter par la Lune le 15 juillet ; Francesco Grimaldi : La lumière ne file pas droit ou la découverte de la diffraction ; Peut-on subir le sort des dinosaures ? ; Ajout d’une seconde intercalaire le 1er juillet 2012 ; Le calendrier musulman et le calcul des dates du mois de Ramadan ; Le passage de Vénus des 5 et 6 juin 2012

Rappels
- Space Weather au quotidien pour les news et observations du Soleil et du ciel.
- +++ convertisseur de coordonnées

Rencontre et stage Rock’Astres 2012, dates définitives : du 13 au 17 août
- du lundi 13 août à 14h à mardi 14 à 12h : Rencontre astro-météo
- suivie, du mardi 14 août - 15h au vendredi 17 12h d’un stage Astrologie mondiale : comprendre l’évolution naturelle et socio-politique du monde : détermination des critères astronomiques et géographiques pertinents, études appliquées du SORI’Astres et comparaison avec d’autres méthodes. Ouvert à tous. Nous [écrire-mailto :rockastres@gmail.com] ou nous téléphoner 09 74 62 34 77

Dernières publications sur ce site
- Animations astronomie 2012 - région Quercy-Rouergue.
- Bilans météo de Bertrand Duchastel->http://rockastres.org/spip.php?rubrique11]
- Triste anniversaire d’une drôle de guerre

VOTRE EPHEBDO

- Les cartes sont obtenues avec les logiciels - Stellarium, SkyMapPro10 ou Atlas virtuel de la Lune

Merci de votre soutien à la publication d’Ephebdo

Notes

[1Notez la différence entre une « planète devant une constellation » et une « planète dans un signe ».
- Dans le premier cas, le repérage est visuel , c’est le repère sidéral : les planètes, qui sont à quelques minutes ou heures à la vitesse de la lumière de nous et font partie du même système stellaire (solaire) que nous , sont sur le devant de la scène que dessinent les étoiles, qui sont, elles, à des années à la vitesse de la lumière (mais quand même toutes voisines proches dans la même galaxie que nous, la Voie Lactée).
- Dans le deuxième cas, celui des signes, le repère est temporel, c’est le repère tropique : c’est celui de notre cycle annuel Terre-Soleil, rythmé par les équinoxes et les solstices.
- L’un décrit l’Espace, l’autre le Temps ; les deux ne sont pas incompatibles, bien au contraire !
- Des ponts de repérage entre le visuel et le temporel existent provisoirement à l’échelle des siècles et changent au fil des millénaires en raison de la précession des équinoxes. A notre époque, par exemple, les Pléiades, de la constellation du Taureau, marquent le 1er degré du signe des Gémeaux et Régulus, de la constellation du Lion, marque le 1er degré du signe de la Vierge. Aldébaran (constellation Taureau), le 10ème degré du signe des Gémeaux et Antarès (constellation Scorpion) le 10e du Sagittaire, Spica (constellation Vierge) le 24e de la Balance.



Recherche personnalisée


Articles dans cette rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 370


Accueil > Du 3 au 11 juillet 2012
Plan du site | Espace privé | SPIP | contact | accueil