dans ce site

ZODIAC

Du 1er au 10 juillet 2021

Quatrième phase de la troisième Lune de Printemps


jeudi 1er juillet 2021, par Rock’Astres

Du Dernier Quartier le 1er juillet 2021 à 21h10 UTC

A la Nouvelle Lune le 10 juillet 2021 à 1h16 UTC

Pour continuer à avancer sur les routes du ciel la Cagouille Céleste [1] a besoin de vous ! Merci de votre soutien
(pour télécharger la fiche résumé imprimable, clic sur les 2 vignettes ci-dessus (parties 1 et 2 séparées)

Retrouvez les vidéos de l’actualité céleste commentée par Claire, avec Michel, Christophe ... , et vous, si vous le voulez bien,
chaque semaine sur ma chaîne YouTube

Pour recevoir l’annonce de la prochaine séance en direct, inscrivez-vous ici

A partir de là, les HEURES sont en HEURE LÉGALE FRANCE MÉTROPOLE

Heure d’été du dimanche 28 mars 2021 à 1h00 UTC au dimanche 31 octobre 2021, 1h00 UTC

Soit UTC + 2 heures :
Passage à l’heure d’été en 2021 et dernières décisions du Parlement européen, article IMCCE

UTC (Universal Coordinated Time - Temps Universel Coordonné) = heure légale hiver - 1 heure / heure légale été - 2 heures

En bref ...

Le Scorpion et la Voie Lactée
sur le Lingas photo G.Cannat

La Lune
Elle marque les signes de Bélier à Cancer
Elle passe de la constellation de la Baleine (Cet) à celle du Sagittaire (Sgr)

Je 1, signe Bélier (3h21), arrive devant la constellation de la Baleine (13h49), Dernier Quartier (23h10), passe en déclinaison Nord (23h45)
Ve 2, arrive devant la constellation des Poissons (12h26),
Sa 3, signe Taureau (14h27), arrive devant la constellation de la Baleine (20h37)
Di 4, arrive devant la constellation du Bélier (1h56), conjoint Uranus (18h39)
Lu 5, arrive devant la constellation du Taureau (13h44), apogée (16h46)
Ma 6, signe Gémeaux (3h23), conjoint Pléiades (3h45), conjoint Aldébaran (23h51)
Me 7, nœud ascendant ( 0h39), sort des limites zodiacales Nord (14h18)
Je 8, conjoint Elnath (1h38), dernier croissant œil nu (5h38), conjoint Mercure (6h19), signe Cancer (15h50), arrive devant la constellation des Gémeaux (16h44)
Ve 9, dernier croissant instrument (5h45), déclinaison maximale (12h04)
Sa 10, Nouvelle Lune (3h16), conjoint Pollux (13h53), arrive devant la constellation du Cancer (21h39)

Le Soleil est :
dans le signe du Cancer
devant la constellation des Gémeaux
à l’apogée le 6 (0h27) = Terre à l’aphélie

Soleil et planètes en géocentrique
Sa 3, Vénus conjoint amas de la Crèche (13h53)
Di 4, Mercure élongation Ouest maximale (21h44)
Me 7, Mercure achève sa boucle de rétrogradation (19h46)
Je 8, Vénus latitude maximale (23h59 ; +1°40’)
Sa 10, Mercure arrive devant la constellation d’Orion (8h52), Mars arrive devant la constellation du Lion (21h39)

Rétrogrades : Pluton 27 avril-6 octobre, Saturne 23 mai-11 octobre, Jupiter 20 juin-18 octobre, Neptune 25 juin-1er décembre

En héliocentrique
Je 1, Mercure conjoint Jupiter (13h23)
Ve 2, Mercure signe Poissons (12h59)
Di 4, Mercure opposé Mars (2h59), Vénus latitude maximale (5h15)
Ma 6, Terre aphélie (0h27), Vénus opposé Neptune (23h36)
Je 8, Mercure conjoint Neptune (14h26)
Ve 9, Mercure opposé Vénus (11h52)
Sa 10, Mercure signe Bélier (12h47)

Au fil des jours et des nuits …

Jeudi 1er juillet 2021

- L’étoile Véga au méridien à la mi-nuit (1h54 pour notre localisation)

- Aujourd’hui, l’amas ouvert Messier 35 sort du champ du coronographe Lasco C3.

- A 3h21, la Lune entre dans le signe du Bélier  ; Lg 0° à 30° ; sa latitude est alors de -4°55’, monte.

réapparition de l’étoile
après son occultation par la Lune 1jul21 4h38

- De 3h29 à 4h37 pour notre localisation, la Lune occulte l’étoile HD 587 de la constellation des Poissons, magnitude 5.8
L’étoile disparaît du côté éclairé de la Lune puisque celle-ci est décroissante réapparaît du côté nuit ;
à sa réapparition, les deux astres au Sud-est, à 27° de hauteur ; la portion éclairée de la Lune est de 58%.

- A 13h23, Mercure conjoint Jupiter en héliocentrique.

- A 13h49, la Lune arrive devant la constellation de la Baleine (Cet) ; longitude 5°25’ (6e BEL) ; latitude -4°44’, monte.

- A 23h02, Lune carré Soleil dans le plan équatorial ; ascension droite 0h/6h 44m, déclinaison Soleil +23°02’ -descend, Lune -0°09’ -monte.

Dernier Quartier de Lune à 23h10

= Lune carré Soleil dans le plan écliptique
11e degré du signe du Bélier - Soleil 11e Cancer
latitude de la Lune -4°32’ -monte
distance : 397 429 km soit 62,31 rayons terrestres
diamètre apparent : 30,1 minutes d’arc
La Lune est devant la constellation de la Baleine (Cet)

- A 23h45, la Lune traverse le plan équatorial : elle passe en déclinaison Nord ;
déclinaison 0° ; ascension droite 0h 45m. Longitude écliptique 10°31’ (11e BEL), latitude -4°31’, monte

Vendredi 2 juillet

- A 12h26, la Lune arrive devant la constellation des Poissons (Psc) ; longitude 16°58’ (17e BEL) ; latitude -4°12’, monte.

A 14h00, c’est le [milieu de l’année-<#milan]

Samedi 3 juillet

- A 11h55, Vénus est conjointe à l’amas de la Crèche dans le plan équatorial

- A 12h59, Mercure entre dans le signe des Poissons en héliocentrique.

- A 13h53, Vénus est conjointe à l’amas de la Crèche dans le plan écliptique

- A 14h27, la Lune entre dans le signe du Taureau  ; Lg 30° à 60° ; sa latitude est alors de -3°23’, monte.

- A 20h37, la Lune arrive devant la constellation de la Baleine (Cet) ; longitude 33°03’ (4e TAU) ; latitude -3°10’, monte.

Dimanche 4 juillet

- A 1h56, la Lune arrive devant la constellation du Bélier (Ari) ; longitude 35°40’ (6e TAU) ; latitude -2°59’, monte.

réapparition de l’étoile
24 Ari 4jul21 5h49

- A 4h42 (pour notre localisation), la Lune occulte l’étoile 24 Ari (Bélier, magnitude 5.5)
L’étoile disparaît du côté éclairé de la Lune puisque celle-ci est décroissante ; sa portion éclairée est de 29% ;
elle réapparaît à 5h49 du côté nuit de la Lune mais il fait presque jour dans notre ciel ce qui rend l’observation difficile.

- A 5h15, Vénus atteint sa latitude maximale en héliocentrique

- A 15h03, Mercure opposé Mars en héliocentrique.

Lune près Uranus
5jul21 4:00
Lune près Uranus
4jul21 4:00

- A 17h25, la Lune est conjointe à Uranus dans le plan équatorial, la planète 2°05’ au Nord ; élongation solaire d’Uranus 59° Ouest.
- A 18h39, la Lune est conjointe à Uranus dans le plan écliptique, Δ -1°55’ ; longitude 43°55’ (14e TAU)
La Lune signale la position d’Uranus le 4 et le 5 en fin de nuit ;
le 4, les deux se lèvent quasi simultanément à 2h40 pour notre localisation ; le 5, Uranus se lève à 2h37 et la Lune à 3h02.

- A 21h44, Mercure atteint son élongation maximale à l’Ouest du Soleil

- Aux alentours de 23h00, début de la 2246 ème rotation synodique du Soleil

Lundi 5 juillet

- Aujourd’hui, la comète C/2020 T4 PanSTARRS au périhélie

- A 10h19, la Lune est conjointe à la planète naine (1) Cérès dans le plan écliptique.
- A 12h57 , la Lune est conjointe à la planète naine (1) Cérès dans le plan équatorial.

- A 13h44, la Lune arrive devant la constellation du Taureau (Tau) ; longitude 53°17’ (24e TAU) ; latitude -1°32’, monte.

- Aux alentours de 14h00, l’astéroïde (27) Euterpe à l’opposition du Soleil dans le plan équatorial

- A 16h46, la Lune à l’apogée : au plus loin de la Terre à 405 341 kilomètres environ, soit 63,55 rayons terrestres ; diamètre apparent : 29,9 minutes d’arc ;
longitude 54°46’ (25e TAU), latitude -1°24’, monte ; ascension droite 3h 31m, déclinaison +17°35’, monte.
Prochain périgée le 21 juillet.

Mardi 6 juillet

- A 0h27, le Soleil à l’apogée = la Terre à l’aphélie : plus grande distance Terre-Soleil.

Lune et Pléiades
6jul21 4:00

- A 1h26, la Lune est conjointe aux Pléiades dans le plan équatorial, l’amas ouvert (Messier 45) 5°15’ au Nord. Page spéciale PGJ

- A 3h23, la Lune entre dans le signe des Gémeaux  ; Lg 60° à 90° ; sa latitude est alors de -0°57’, monte.

A 3h45, la Lune est conjointe aux Pléiades dans le plan écliptique, à 3h45 exactement, ∆ -5°01’.
L’amas des Pléiades marque, de nos jours, en raison de la précession des équinoxes, le 1er degré du signe des Gémeaux
(longitude apparente de la date du centre de l’amas : 60°10’58").
Aujourd’hui, les Pléiades se lèvent à 2h53 pour notre localisation, suivies par le vieux croissant de Lune à 3h28.

Lune et Aldébaran
7jul21 5:00

- A 23h51, la Lune est conjointe à Aldébaran dans le plan écliptique , l’étoile 5°25’ au Sud
Aldébaran marque depuis octobre 2014, le 11e degré du signe des Gémeaux -longitude moyenne de la date : 70°05’08" ;
rappelons qu’en raison de la précession des équinoxes, la longitude écliptique des étoiles augmente d’un degré tous les 72 ans.

- A 23h36, Vénus opposé Neptune en héliocentrique.

Mercredi 7 juillet

- A 0h39, la Lune passe au nœud ascendant de son orbite :
dans le plan écliptique, sa latitude est égale à 0° et elle passe au Nord
Longitude 70°28’ (11e GEM) ; (ascension droite : 4h 35m, déclinaison +22°00’ (monte) ;
distance 404 464 kilomètres soit environ 63,4 rayons terrestres .
L’axe des nœuds lunaires (dont le mouvement est rétrograde) est en signes Gémeaux/Sagittaire, du 5 mai 2020 au 18 janvier 2022.

- A 0h52, la Lune est conjointe à Aldébaran (alpha Taureau ; m 0.85) dans le plan équatorial, ∆ +5°31’.
Aujourd’hui, la Lune se lève à 3h59 pour notre localisation et Aldébaran à 4h15

- Aux alentours de 10h00, maximum attendu de l’essaim météoritique des epsilon Pégasides (EPG)
et des alpha Lacertides (ALA)

- A 14h18, la Lune sort des limites zodiacales Nord (+23°26’12") ; ascension droite 5h 04m ;
longitude écliptique 77°13’ (18e GEM), latitude +0°36’, monte.

- Aux alentours de 17h25, la planète Mercure achève sa boucle de rétrogradation dans le plan équatorial
- A 19h46, la planète Mercure achève sa boucle de rétrogradation dans le plan écliptique

- Aux alentours de 22h00, maximum attendu de l’essaim météoritique des phi Piscides (PPS)

Jeudi 8 juillet

Lune et Elnath
8jul21 5:00

- A 1h08, la Lune est conjointe à Elnath (étoile beta Taureau, magnitude 1.65) dans le plan équatorial, l’étoile 4°17’ au Nord.
A 1h38, la Lune est conjointe à Elnath dans le plan écliptique, ∆-4°16’.
El Nath marque de nos jours, en raison de la précession des équinoxes, le 23e degré du signe des Gémeaux -longitude moyenne de la date 82°52’16"]
Aujourd’hui, Elnath se lève à 3h59 et la Lune à 4h36 pour notre localisation.

vieux croissant de Lune et Mercure
8jul21 5:38

- A 6h19, la Lune est conjointe à Mercure dans le plan écliptique, la planète 3°44’ au Sud ; longitude 85°13’ (26e GEM)
- A 6h37, la Lune est conjointe à Mercure dans le plan équatorial, Δ +3°45’ ; élongation solaire de la Lune 21° Ouest.
Aujourd’hui, la Lune se lève à 4h37 et Mercure à 4h53 pour notre localisation. Leur proximité facilite respectivement leur repérage.

- Aux alentours de 5h38, dernier croissant de cette lunaison, théoriquement facilement visible à l’œil nu 38 minutes environ avant le lever du Soleil ;
de 3,4%, 45 heures et 39 minutes avant la Nouvelle Lune, à l’Est-nord-est à 8° de hauteur environ (pour notre localisation),
alors que le Soleil est à 6° sous l’horizon.
Son élongation est de 20° Ouest et il marque le 26e degré du signe des Gémeaux.
Il se lève à 4h36 et le Soleil à 6h16 pour notre localisation.
Il est encore possible à voir le lendemain

- A 12h26, Mercure conjoint Neptune en héliocentrique.

- Aux alentours de 13h00, maximum attendu de l’essaim météoritique des beta Equuléides (BEQ)

- A 15h50, la Lune entre dans le signe du Cancer  ; Lg 90° à 120° ; sa latitude est alors de +1°44’, monte.

- A 16h44, la Lune arrive devant la constellation des Gémeaux (Gem) ; longitude 90°26’ (1er CAN) ; latitude +1°46’, monte.

- A 23h59, Vénus atteint sa latitude maximale en géocentrique (Nord +1°40’)

Vendredi 9 juillet

dernier croissant de Lune
9jul21 5:40

- Aux alentours de 5h45, dernier croissant de cette lunaison, peut-être visible à l’œil nu, sinon avec un instrument, 32 minutes environ avant le lever du Soleil ;
de 0,8%, 21,5 heures avant la Nouvelle Lune, pratiquement au nord-est à 2° de hauteur environ (pour notre localisation),
alors que le Soleil est à 5° sous l’horizon.
Son élongation est de 9° Ouest et il marque le 8e degré du signe du Cancer.
Il se lève à 5h22 et le Soleil à 6h17 pour notre localisation.

- A 11h52, Mercure opposé Vénus en héliocentrique.

- A 11h57, la Lune atteint sa déclinaison maximale : +25°38’17" (Nord) par rapport au plan de l’équateur céleste ;
ascension droite 6h 45m ; longitude écliptique 100°14’ (11e CAN), latitude +2°35’ (monte).
Elle est hors-limites zodiacales Nord du 7 juillet, 14h18 au 11 juillet, 8h37
Elle culmine au plus haut dans l’hémisphère Nord, à 70° de hauteur pour la latitude 45°N, aux alentours de 13h40.
En raison de la précession de l’axe des nœuds lunaires, ses hauteurs maximale et minimale de culmination augmentent d’ octobre 2016 à septembre 2026.
Elle sort des limites zodiacales Nord et Sud du mois de mars 2020 à février 2030

- Aux alentours de 14h00, maximum attendu de l’essaim météoritique des Pégasides de juillet (JPE)

- Aux alentours de 19h00, Mercure à son Premier Quartier

Samedi 10 juillet 2021

- Aujourd’hui, la comète 252P LINEAR au périhélie

- A 2h23, Lune conjoint Soleil dans le plan équatorial ; ascension droite 7h17m, déclinaison Soleil +22°13’, descend ; Lune +25°23’, descend

Nouvelle Lune à 3h16

= Lune conjoint Soleil dans le plan écliptique
Longitude : 108°01’ - 19e degré du signe du Cancer
Devant la constellation des Gémeaux (Gem)
latitude Lune : +3°10’, monte
distance : 397 522 km soit 62,33 rayons terrestres
diamètre apparent : 30,1 minutes d’arc

Aux alentours de 4h00, apprécier l’alignement des lunes de Jupiter

- A 8h52, Mercure arrive devant la constellation d’Orion (Ori)

- A 12h47, Mercure entre dans le signe du Bélier en héliocentrique.

- A 13h53, la Lune est conjointe à Pollux (beta Gémeaux ; m 1.1) dans le plan écliptique, l’étoile 3°08’ au Nord ;
longitude (apparente de la date) 113°30’31" (elle marque, de nos jours, le 24e degré du signe du Cancer).
Invisible
- A 14h58, la Lune est conjointe à Pollux (beta Gémeaux ; m 1.9) dans le plan équatorial, ∆ -3°09’.

- Aux alentours de 20h00 (18h00 UTC), le croissant primeur de cette lunaison est théoriquement observable avec un instrument depuis l’Algérie, la Tunisie, la Lybie.
Les fins croissants de Lune

- A 21h39, la Lune arrive devant la constellation du Cancer (Cnc) ; longitude 117°32’ (28e CAN) ; latitude +3°48’, monte.

- A 21h39, Mars arrive devant la constellation du Lion (Leo).

LE SOLEIL

lever de soleil éclipsé
Ontario 10jun21 photo source

- Dans le signe du Cancer (longitude 90° à 120°) du 21 juin, 5h32 (3h32 UTC) au 22 juillet, 16h26 (14h26 UTC)
= la Terre est dans le signe du Capricorne (longitude 270° à 300°) en héliocentrique.

Zodiaque conditionaliste
naturel, universel

Signe du Cancer :
nous sommes dans la première phase de la saison Eté Nord / Hiver Sud :
l’Hémisphère Nord (+) qui reçoit un maximum d’ensoleillement (F) en reçoit un petit peu moins chaque jour (L)

alors que l’Hémisphère Sud (-) qui reçoit un minimum d’ensoleillement (f) en reçoit un petit peu plus chaque jour (v)

Les jours diminuent au Nord et augmentent au Sud

Pôle majoritaire : Nord (+) décroissant (L) : L+
Pôle minoritaire : Sud (-) croissant (v) : v-
La polarité dominante de cette saison (phase) est « -  » = inhibition
Un rappel radical du pôle opposé (-)

- Ce qui se traduit, en formules conditionnalistes, par :
1- polarité directrice "-"
- formule majeure : Force d’inhibition protectrice ou bloquante F- / - formule mineure  : force d’excitation associative f+.

2- saison : signe d’été Nord/hiver Sud
- formule majeure : L+ = "L" pour Lenteur ou inertie car la polarité dominante décroît et "+" pour Nord
- formule mineure : v- = "v" pour vitesse car la polarité secondaire est croissante et "-" pour Sud
3- période solsticiale
- formule majeure : sens des Ensembles (sE)
- formule mineure : phase ultra-paradoxale (UP)

- La formule du Cancer est opposée à celle du Capricorne (Force d’inhibition extinctive F- / force d’excitation naturelle f+, Lenteur d’inhibition L- /vitesse d’excitation v+, sens des Ensembles sE / phase ultra paradoxale UP)
et inverse de celle du Sagittaire (Force d’excitation associative F+ / force d’inhibition protectrice f-, Vitesse d’inhibition V- / lenteur d’excitation l+, sens des Ensembles sE / phase ultra paradoxale UP)

- Tous les détails sur le zodiaque conditionnaliste, fonctions majeures et mineures ici
- Retrouvez sur cette page les thèmes des entrées du Soleil en signes ; voir aussi : le zodiaque : signes et constellations ; article "le début de l’année naturelle au Bélier, pourquoi ?" ; poèmes

ATELIER ZODIAQUE "le signe du Cancer" 2ème séance en web conférence lundi 5 juillet de 18h à 18h45. Pour en savoir +

parcours du Soleil
2juin-23septembre 2021

- Devant la constellation des Gémeaux (Gem) du 21 juin au 20 juillet ;
il arrivera alors devant le Cancer (Cnc).

- Ci-contre, sa position devant les constellations à notre époque, jour après jour du 1er juin, 0h TU (11e GEM) au 23 septembre 2021, 0h TU (1er BAL)
(grille équatoriale) les planètes sont positionnées au 1er avril 2021.

Milieu de l’année

Le 2 juillet à 14h00, c’est le milieu de l’année. Il advient le 2 juillet, 12h00 UTC les années ordinaires et à 0h00 UTC les années bissextiles.

Rotation synodique

- Le 4 juillet, aux alentours de 23h00, début de sa 2246 ème rotation synodique Article de Jean Meeus ;
pour la calculer et l’apprécier soi-même, fich tech ici.
Article sur Carrington, qui l’a découverte

A l’apogée

- Il est à l’apogée le 6 juillet à 0h27 (le 5, 22h27 UTC) : au plus loin de la Terre
à 1,016 729 224 UA soit 152,094 153 millions de kilomètres = aphélie de la Terre en héliocentrique.
Son diamètre apparent est minima : 29,4 minutes d’arc. Longitude écliptique 104°06’ (15e CAN).
A notre époque, le moment du passage à l’aphélie peut survenir entre le 2 juillet à 20h00 UTC (comme en 1960) et le 6 juillet à 23h00 UTC (comme en 2007) : cela est lié à la danse du couple Terre-Lune autour de son barycentre.
D’autre part, l’axe des apsides (périhélie-aphélie) de la Terre progresse de 1°43’ par siècle sur l’écliptique, ce qui fait que la date moyenne du périhélie et de l’aphélie retarde d’environ 1 jour par siècle.

L’équation de temps

Elle a atteint son premier maximum négatif de l’année le 14 mai (- 3m 39s), était nulle le 12 juin
et atteindra son second maximum positif le 25 juillet (+6m32s),
ce qui fait que du 14 mai au 25 juillet, le midi vrai se produit chaque jour un peu plus tard par rapport au midi moyen.
Quelques liens pour comprendre l’équation de temps : - IMCCE, - Mintaka, - CLEA, - techno-science - et encore celui-ci

Dans le champ du coronographe Lasco C3 :

l’amas ouvert M35 du 16 juin au 1er juillet
au centre du champ de Lasco C3, la magnitude des objets visibles est d’environ 7, et, en sa périphérie elle atteint m9 ;
cela est variable en fonction de l’activité solaire : en cas de grosse éruption les objets peuvent être cachés dans l’éclat des matières éjectées

L’activité solaire

1er juillet : les taches, petites ou moyennes, sans relâche depuis la mi-mars, montent en puissance .
On en est toujours à 46 jours sans tache depuis le début de l’année 2021 (208 jours sans tache en 2020) ;
- spaceweather.com (en anglais)
- page PGJ en français
- en français sur astroplanetes

LES PLANÈTES EN HÉLIOCENTRIQUE

- Le 1er juillet à 13h23, Mercure conjoint Jupiter ; longitude 322°31’ (23e VER) ; latitude Mercure -6°59’ (monte), Jupiter -0°52’ (descend)

- Le 3 juillet à 12h59, Mercure entre dans le signe des Poissons ; longitude 330°00’, latitude -6°51’ (monte)

- Le 4 juillet à 2h59, Mercure opposé Mars ; longitude 332°/152°16’ (3e POI/VIE) ; latitude Mercure -6°47’ (monte), Mars +1°48’ (descend)

- Le 4 juillet à 5h15, Vénus atteint sa latitude maximale -au Nord du plan de l’écliptique : +3°23’41"
- c’est la valeur de l’inclinaison de son orbite sur l’écliptique.
Longitude 166°34’ -17e VIE - invariable (sauf l’avance de l’axe de ses nœuds : 0°54’03" par siècle en termes linéaires).
En géocentrique, Vénus atteint sa latitude minimale le 8 juillet (+1°40’ -variable). C’est une question de points de vue relatifs.

- Le 6 juillet, à 0h27 (le 5, 22h27 UTC), la Terre à l’aphélie : au plus loin du Soleil à 1,016 729 224 UA soit 152, 094 153 millions de kilomètres ;
longitude écliptique 284°06’ (15e CAP) ; du point de vue géocentrique, c’est l’ apogée du Soleil.
La Terre se trouve 5 millions de kilomètres environ plus loin de lui qu’à son périhélie, aux alentours du 4 janvier (soit 3,4%).

- Le 6 juillet à 23h36, Vénus opposé Neptune ; longitude 171°/351°03’ (22e VIE/POI) ; latitude Vénus +3°23’ (descend), Neptune -1°07’ (descend)

- Le 8 juillet à 12h26, Mercure conjoint Neptune ; longitude 351°04’ (22e POI) ; latitude Mercure -5°53’ (monte), Neptune -1°07’ (descend)

- Le 9 juillet à 11h52, Mercure opposé Vénus ; longitude 355°/175°08’ (26e POI/VIE) ; latitude Mercure -5°36’ (monte), Vénus +3°21’ (descend)

- Le 10 juillet à 12h47, Mercure entre dans le signe du Bélier ; longitude 0°00’, latitude -5°14’ (monte)

OBSERVER LE CIEL

Capella
culmination inférieure au 50e parallèle Nord photo source

Pour notre localisation (44°36’N-2°12’E), le Soleil se couche à 21h38 le 1er juillet et à 21h34 le 10 ;
il se lève 6h11 le 1er juillet et à 6h17 le 10.
Correction en longitude : pour la même latitude (approximativement),
retrancher 4 minutes par degré de longitude si plus à l’Est ; ajouter 4 minutes si plus à l’Ouest.
Pour autre latitude consulter PGJ Astronomie ou l’IMCCE

A notre latitude, le jour perd 6 minutes le matin et 4 le soir :
depuis le solstice (du latin "sol stare" : le soleil s’arrête), sa durée diminue dans l’hémisphère Nord et augmente dans l’hémisphère Sud.
depuis le 14 mai, il se décale vers le soir en raison de l’équation de temps.

La Lune

A son Dernier Quartier, elle se lève toujours grosso modo autour du minuit vrai, culmine au lever du Soleil, et se couche aux alentours du midi vrai.
Puis, au fil des jours, en croissant de plus en plus fin, elle se lève en deuxième moitié de nuit, culmine dans la matinée et se couche dans l’après-midi
chaque jour une heure en moyenne plus tard que la veille (au minimum une demi-heure, au maximum une heure et demi à notre latitude).
Dernier croissant facilement remarquable à l’oeil nu le 8 juillet et encore visible le 9, si nécessaire avec un instrument.
La Nouvelle Lune se lève, culmine et se couche toujours grosso modo en même temps que le Soleil.

Au méridien à la mi-nuit

- L’étoile Véga (alpha Lyrae) passe au méridien à la mi-nuit exactement le 1er juillet (1h54 heure légale pour notre localisation).
Pour la latitude terrestre 45° Nord, sa hauteur de culmination est de 84° Nord.

Le ciel à la mi-nuit du 9-10 juilllet 2021

1h56 pour notre localisation (44°34’N-2°12’E)
Vega et Deneb du Cygne de pale zénith et d’autre du zénith
aux quatre points cardinaux (de bas en haut)

Au Nord
le Dragon et les ourses descendent à gauche, Céphée et Cassiopée s’élèvent à droite
A l’Ouest
Arcturus du Bouvier, la Couronne Boréale, Hercule sur le couchant
A l’Est
s’élèvent les Poissons sous Pégase et le Cygne, très haut
Au zénith

Au Sud
culminent le Sagittaire et l’Aigle

Nuages noctiluques

En cette période proche du solstice d’été, qui dure d’autant plus longtemps que l’on se trouve proche du pôle,
nous sommes dans la période favorable à l’observation de nuages noctiluques
galerie photo spéciale noctiluques

ÉTOILES FILANTES - ESSAIMS DE MÉTÉORES

Maximums des essaims confirmés attendus par le Meteor Data Center de l’IAU (Union Astronomique Internationale)

/ en italiques les données fournies par PGJ et Guillaume Cannat le cas échéant
les dates des essaims et de leur maximum se décalent au fur et à mesure des années et que la prévision est toujours approximative
le 7 juillet aux alentours de 10h00 maximum attendu des epsilon Pégasides (EPG), radiant Pégase (Peg)
- le 7 juillet aux alentours de 10h00, maximum attendu des alpha Lacertides (ALA), radiant Lézard (Lac)
- le 7 juillet aux alentours de 22h00, maximum attendu des phi Piscides (PPS), radiant Poissons (Psc)
- le 8 juillet aux alentours de 13h00 maximum attendu des beta Equuléides (BEQ), radiant Petit Cheval (Equ),
- le 9 juillet aux alentours de 14h00 maximum attendu des Pégasides de juillet (JPE), radiant Pégase (Peg),
actif du 7 au 13 juillet, taux horaire zénithal (zhr) : 0 à 3

liste de tous les essaims

LA CHRONIQUE DES PLANÈTES

Dans l’ordre de présence, du soir au matin

VENUS

ciel Ouest
10jul21 22:50 Vénus Mars
ciel Ouest
1jul21 22:45 Vénus Mars


Elle est du soir depuis sa conjonction supérieure le 26 mars ou (Pleine Vénus).

Son élongation au Soleil passe de 25° à 27° Est ; ses conditions de visibilité s’améliorent.
Elle se couche 1 heure et 20 minutes environ après le Soleil soit aux alentours de 23h10

- magnitude -3.9 (c’est toujours le 3e astre par ordre de brillance après le Soleil et la Lune)
- Elle est gibbeuse décroissante ; sa portion éclairée est de 88% ;
Vénus, ses phases et son éclat.
- son diamètre apparent, 11 secondes d’arc, augmente.

Elle atteindra son élongation Est maximale le 28 octobre.
Sa prochaine conjonction inférieure (Nouvelle Vénus) aura lieu le 9 janvier 2022 ;
la précédente date du 3 juin 2020

- Elle est devant la constellation du Cancer (Cnc) du 25 juin au 11 juillet ;
elle arrivera alors devant le Lion (Leo).

Vénus devant la Crèche
3jul21 22:30

- Elle est conjointe à l’amas de la Crèche le 3 juillet
à 11h55 dans le plan équatorial, l’amas ouvert (Messier 45) 0°23’ au Sud et à 13h53 dans le plan écliptique, ∆+0°22’.
Elle passe pratiquement devant le centre de l’amas ; mais à l’horizon dans la lueur du crépuscule,
l’amas devient difficile à distinguer, même aux jumelles sous nos latitudes
C’est un peu plus facile sous les tropiques.
L’amas se couche à 23h10 et Vénus à 23h13 pour notre localisation

parcours de Vénus
1er avril-27 août 21

- Son mouvement est direct depuis le 25 juin 2020 (6e GEM) ; elle a achevé sa boucle de rétrogradation le 29 juillet 2020 (22e GEM) ;
La prochaine aura lieu du 19 décembre 2021 (27e CAP) au 29 janvier 2022 (12e CAP) ; fin de boucle le 2 mars 2022.

Ci-contre son parcours du 1er avril au 27 août 2021

Vénus et Mars
10jul21 22:50 champ 34°

Conjonctions planétaires
La dernière avec Mercure le 29 mai
La prochaine avec Mars le 13 juillet

- En géocentrique, elle est dans le signe du Lion (longitude 120° à 150°) du 27 juin au 22 juillet ; elle entrera alors dans le signe de la Vierge.

En héliocentrique, elle signe Vierge du 23 juin au 12 juillet.

- Sa distance au Soleil : 0,720 UA le 10 juillet, diminue depuis son périhélie le 12 juin (0,718 UA) ;
elle sera à l’ aphélie le 3 octobre (0,728 UA)

- Sa distance à la Terre diminue : 1,446 UA le 10 juillet ;
elle est passée à l’apogée le 30 mars (1,731 UA) ; prochain périgée le 8 janvier 2022 (0.265 UA).

- En latitude Nord depuis le 9 mai (nœud ascendant), elle monte et atteint sa latitude maximale
le 4 juillet en héliocentrique à 5h15 : +3°23’41" -invariable, à la longitude 166°34’ -17e VIE)
le 8 juillet en géocentrique à 23h59 : +1°40’04" (variable), à la longitude 134°12’ (15e LIO)
Ensuite elle descend et passera en latitude Sud - nœud descendant le 29 août ; elle atteindra sa latitude minimale le 25 octobre

- En déclinaison Nord depuis le 24 mars,
elle descend depuis le 5 juin où elle a atteint sa déclinaison maximale (+24°25’) ;
elle a été hors-limites zodiacales (+23°26’) du 23 mai au ↑18 juin
Elle passera en déclinaison Sud le 17 août.
Vénus image source NASA

MARS

Elle se couche aux alentours de 23h20.

Magnitude : +1.8, son éclat décroît ;
son diamètre apparent, 3,8 secondes d’arc, décroît également.

Son élongation au Soleil passe de 32° à 29° Est ; elle sera conjointe au Soleil le 6 octobre (14e BAL).
Sa prochaine opposition aura lieu le 8 décembre 2022.
la précédente date du 13 octobre 2020 ; sa dernière quadrature Est du 1er février ;
sa conjonction précédente du 2 septembre 2019.

parcours de Mars
26 juin 21-10 janvier 22

- Devant la constellation du Cancer (Cnc) depuis le 8 juin
elle arrive devant le Lion (Leo) le 10 juillet à 21h39, longitude 138°06’ (19e LIO), latitude +1°11’-descend.
elle reste devant cette constellation jusqu’au 5 septembre ; elle arrivera alors devant la Vierge (Vir)

Ci-contre son parcours du 1er janvier au 24 octobre 2021

Son mouvement est direct depuis le 14 novembre - 14e BEL ;
elle a achevé sa boucle de rétrogradation le 2 janvier dans le plan écliptique et le 7 janvier dans le plan équatorial
La prochaine aura lieu du 30 octobre 2022 (26e GEM) au 12 janvier 2023 (9e GEM) ; fin de boucle le 16 mars 2023.
Ci-contre son parcours du 1er janvier au 22 octobre 2021

Conjonctions planétaires
La dernière avec Uranus le 20 janvier
La prochaine va être avec Vénus le 13 juillet

- En géocentrique, elle est dans le signe du Lion (longitude 120° à 150°) du 11 juin au 29 juillet ;
elle entrera alors dans le signe de la Vierge (longitude 150° à 180°)

En héliocentrique, elle signe Vierge du 28 juin au 5 septembre.

- Sa distance au Soleil : 1,666 UA le 10 juillet, augmente depuis son périhélie le 3 août 2020 (1,381 UA) ;
elle va être à l’aphélie le 12 juillet (1,666 UA).

- Sa distance à la Terre augmente de 2,433 à 2,472 UA ;
elle est passée au périgée le 6 octobre 2020 (0,415 UA) ; prochain apogée le 20 septembre 2021 (2,638 UA).

- En latitude Nord depuis le 2 décembre 2020 (nœud ascendant),
elle a atteint son maximum en géocentrique le 30 mars : +1°29’ -variable, 16e GEM
- et son maximum en héliocentrique le 4 juin
Elle descend ; elle sera à son nœud descendant le 19 décembre

- En déclinaison Nord depuis le 11 juillet 2020, elle descend :
elle a atteint son maximum le 23 avril : +24°59’ ;
elle est sortie des limites zodiacales (+23°26’12") du 21 mars au 25 mai ;
elle passera en déclinaison Sud le 17 septembre.

- Saison sur Mars :
C’est le Printemps Nord / Automne Sud du 7 février au 26 août 2021 de notre calendrier grégorien terrestre.

Pour en savoir plus sur les saisons de Mars : Nirgal, Wikipedia et quelques nouveaux liens :
Mars.aeronomie.be ; Mars one.fr ;
et une pièce d’anthologie : Les Saisons sur la Planète Mars de Camille Flammarion

Curiosity
Ce panorama à 360° hypnotisant vous donne l’impression d’être vraiment sur Mars, article numerama

Mars cratère Gale
panorama 360° de Curiosity

SATURNE

ciel Sud
10jul21 5:00 Saturne Jupiter Neptune
ciel Sud
1jul21 5:00 Saturne Jupiter Neptune

Bien visible en compagnie de Jupiter,
elle se lève aux alentours de 23h10 et culmine aux alentours de 4h00.

Son élongation au Soleil passe de 147° à 155° Ouest.
Elle est passée en quadrature Ouest le 3 mai
et sera à l’opposition le 2 août. La précédente date du 20 juillet 2020.
Dernière conjonction au Soleil le 24 janvier (Nouvelle Saturne), prochaine le 4 février 2022.

L’inclinaison de ses anneaux passe de +17,3° à +18,1° en juillet
Magnitude : 1.0, son éclat augmente
Diamètre apparent : 18,3 secondes d’arc, en augmentation
Élongation maximale de Titan à l’Est le 6 juillet à 14h56

parcours de Saturne
1er janvier 21-10 octobre 24

Devant la constellation du Capricorne (Cap) du 15 décembre 2020 au 13 février 2023 ;

Ci-contre son parcours du 1er janvier 2021 au 10 octobre 2024

- Son mouvement est rétrograde depuis le 23 mai (14e VER).
Elle reprendra son mouvement direct le 11 octobre (7e VER) et achèvera sa boucle de rétrogradation le 15 janvier 2022

- Conjonctions planétaires
La dernière a été avec Vénus le 6 février 2021
La prochaine sera avec Mercure le 13 janvier 2022.

- En géocentrique, elle est dans le signe du Verseau (longitude 300° à 330°) du 17 décembre 2020 au 7 mars 2023 ;
elle entrera alors dans le signe des Poissons

En héliocentrique, elle signe Verseau du 3 septembre 2020 au 28 avril 2023.

- Sa distance au Soleil (9,954 UA) diminue depuis son aphélie le 17 avril 2018 (10,065 UA).
Elle se rapproche du Soleil durant une quinzaine d’années, jusqu’à son prochain périhélie, le 29 novembre 2032 (9,014 UA). Périhélie précédent le 26 juillet 2003.

- Sa distance à la Terre diminue, de 9,080 à 9,016 UA ;
elle est passée à l’apogée le 23 janvier (10,967 UA) ; elle sera au périgée le 2 août (8,935 UA).

- En latitude Sud depuis le 13 février 2020 (nœud descendant),
en héliocentrique, elle descend et atteindra sa latitude minimale le 5 octobre 2027 (-2°27’ -invariable)
- En géocentrique, elle descend ; prochain palier de latitude minimale le 7 octobre 2021 à -0°49’.

- En déclinaison Sud depuis le 9 septembre 2010, elle a atteint son plus grand minimum le 20 octobre 2018 (-22°46’) ;
globalement elle remonte en fluctuant au gré de ses rétrogradations ;
elle a atteint un maximum le 18 mai -17°21’ ;
actuellement elle descend jusqu’au 10 octobre à -19°40’.
Elle passera en déclinaison Nord le 26 mars 2026.

JUPITER

Elle se lève aux alentours de 0h00, dans le sillage de Saturne.

Magnitude -2.7 (son éclat augmente)

- Son élongation passe de 127° à 136° Ouest. Elle est passée en quadrature Ouest le 21 mai
Elle sera à l’opposition le 20 août.
Sa dernière conjonction au Soleil date du 29 janvier ;
dernière quadrature Est le 11 octobre 2020 ; dernière opposition le 14 juillet 2020 ;

Son diamètre apparent : 46 secondes d’arc environ, augmente.

- Observer le passage de la grande tache rouge et le ballet de ses satellites :
en particulier le 10 juillet aux alentours de 4h00 : les quatre lunes galiléennes sont alignées à l’Est dans leur ordre naturel : Io, Europe, Ganymède et Callisto

phénomènes observables : voir sur la fiche mémo imprimable
Cette année, comme tous les 6 ans, il y a aussi les phénomènes mutuels ou "phémus". Explications dans la Lettre de l’IMCCE d’avril

Conjonctions planétaires
La dernière avec Mercure le 5 mars
La prochaine sera à nouveau avec Mercure le 21 mars 2022

parcours de Jupiter
1er mars 21-10 octobre 23

- Son mouvement est rétrograde depuis le 20 juin (3e POI) dans le plan écliptique
et le 21 juin dans le plan équatorial
Elle reprendra son mouvement direct le 18 octobre (23e VER), fin de boucle le 9 janvier 2022.
Ci-contre son parcours du 1er mars 2021 au 10 octobre 2023

- Elle est devant la constellation du Verseau (Aqr) du 25 avril au 19 août ;
elle reviendra alors devant le Capricorne (Cap) en raison de sa rétrogradation.
Elle sera de retour devant le Verseau le 14 décembre.

- En géocentrique, dans le signe des Poissons (longitude 330° à 0°) du 14 mai au 28 juillet ;
elle reviendra alors en Verseau jusqu’au 29 décembre en raison de sa sa rétrogradation.

- En héliocentrique, elle signe [Verseau du 12 octobre 2020 au 20 septembre 2021.

- Sa distance au Soleil : 5,036 UA le 10 juillet, diminue depuis son aphélie le 17 février 2017 (5,456 UA).
Elle se rapproche du Soleil jusqu’à son prochain périhélie le 20 janvier 2023 (4,951 UA).

- Sa distance à la Terre diminue de 4,345 à 4,250 UA ;
elle est passée à l’ apogée le 28 janvier (4,139 UA) ; elle sera au périgée le 20 août (4,013 UA)

- En latitude Sud depuis le 26 février 2020,
en héliocentrique, elle descend jusqu’au 12 décembre 2022 à -1°18’ (invariable, c’est la valeur de son inclinaison sur l’écliptique) ;
en géocentrique, son dernier palier de latitude maximale date du 16 avril 2019 (+0°38’) ; prochain minimum le 8 septembre 2021 (-1°11’).

- En déclinaison Sud depuis le 21 septembre 2016, elle monte en oscillant au gré de ses rétrogradations ;
elle a atteint un maximum le 16 juin : -11°35’ et maintenant redescend jusqu’au 16 octobre : minimum à -15°09’
Son minimum absolu a eu lieu le 7 décembre 2019 (-23°18’). Elle passera en déclinaison Nord le 25 mai 2022.

NEPTUNE

localiser Neptune
10jul21 3:00 champ 7°
localiser Neptune
10jul21 3:00 champ 60°

Elle se lève aux alentours de 0h50 et devient observable en .fin de nuit.
On peut deviner sa position dans le ciel du matin par rapport à Jupiter et Saturne

Son élongation au Soleil passe de 106° à 115° Ouest.

Sa conjonction au Soleil date du 11 mars ; la prochaine sera le 13 mars 2022
elle est passée en quadrature Ouest le 13 juin->http://rockastres.org/spip.php?article1054#solcar
et sera à l’opposition le 14 septembre ; la précédente était le 11 septembre 2020. .

parcours de Neptune
1er janvier 2015 - 28 avril 2028

- Son mouvement, direct depuis le 28 novembre 2020 (19e POI), devient rétrograde ;
Neptune est stationnaire à l’Est du Soleil
le 25 juin à 21h21 dans le plan écliptique à la longitude 353°11’59" (24e POI), latitude -1°07’ (descend).
le 26 juin à 11h46 dans le plan équatorial (ascension droite 23h36m48s, déclinaison -3°44’ -descend)
Elle reprendra son mouvement direct le 1er décembre dans le plan écliptique (21e POI) et dans le plan équatorial (23h26m)

- Elle est devant la constellation du Verseau du 23 janvier 2011 au 2 mai 2022.
Elle y avait fait une première avancée du 23 mars au 14 août 2010
Ci-contre son parcours de 2015 à 2028

Conjonctions planétaires
La dernière a été avec Mercure le 29 mars.
La prochaine sera à nouveau avec Mercure le 23 mars 2022.

Elle est dans le signe des Poissons du 3 février 2012 au 30 mars 2025 ;
après y avoir fait une première incursion du 4 avril au 5 août 2011

- Sa distance au Soleil (29,924 UA) diminue très, très lentement de 1968 à 2042.
Cette variation, liée à sa révolution autour du Soleil, qu’elle effectue en 164 ans sur une orbite quasi circulaire.
A ce sujet, découvrez les particularités très délicates des approches et éloignements de Neptune dans cet article de Jean Meeus
Voir aussi : le ballet subtil des lunes de Neptune

- Sa distance à la Terre : 29,482 UA le 10 juillet diminue depuis son apogée le 11 mars (30,919 UA).
Prochain périgée le 14 septembre (29,916 UA).

- En latitude Sud depuis 2003 ; en héliocentrique, elle descend jusqu’en 2043 à -1°45’ (invariable),
en géocentrique, elle monte et descend au fil de ses rétrogradations ;
elle a atteint un palier de latitude maximale le 25 février -1°04’ ; elle redescend jusqu’au 25 septembre, minimum à -1°10’

- En déclinaison Sud de 1944 à 2026, elle a atteint sa déclinaison minimale absolue en novembre 1986 (-22°21’) ;
globalement, elle remonte en oscillant au gré de ses rétrogradations.
Elle a atteint un palier de déclinaison maximale le 22 juin (-3°44’) ; maintenant elle descend, jusqu’au 29 novembre à -4°51’.

URANUS

ciel Est
10jul21 5:00 Uranus Mercure

elle se lève aux alentours de 2h30 ;
elle devient repérable avec un instrument en fin de nuit, jusqu’au lever de Mercure ;
Conjointe à la Lune le 4 juillet

urelong<-]- Son élongation au Soleil passe de 56° à 63° Ouest
Magnitude : 5.8, son éclat augmente
diamètre apparent : 3,5 secondes d’arc.

Sa conjonction au Soleil date du 30 avril (Nouvelle Uranus) ;
elle sera en quadrature Ouest le 7 août et à l’opposition le 4 novembre.
Sa précédente opposition date du 31 octobre 2020 ; et sa dernière quadrature Est du 26 janvier ;

parcours d’Uranus
1er janvier 2018 - 16 mai 2023

-Son mouvement est direct
Dernière rétrogradation du 15 août 2020 (11e TAU) au 14 janvier 2021 (7e TAU) ;
elle a achevé sa boucle le 30 avril
La prochaine aura lieu du 19 août 2021 (15e TAU) au 18 janvier 2022 (10e TAU) ; elle achèvera cette boucle le 5 mai 2022

- Elle est devant la constellation du Bélier (Ari) du 6 février 2019 au 23 mai 2024.

Ci-contre son parcours devant les constellations du 1er janvier 2018 au 16 mai 2023

- Elle signe Taureau :
en héliocentrique du 3 septembre 2018 au 10 janvier 2026.
en géocentrique, du 6 mars 2019 au 7 juillet 2025, après une première incursion du 15 mai au 6 novembre 2018.

Conjonctions planétaires
Elle a été conjointe à Vénus le 23 avril et à Mercure le 24 avril
La prochaine sera à nouveau avec Mercure le 18 avril 2022

- Sa distance au Soleil : 19,747 UA le 10 juillet, diminue ;
dernier aphélie en février 2009 (20,098 UA), prochain périhélie en août 2050 (18,283 UA).

- Sa distance à la Terre diminue : 20,173 UA le 10 juillet.
Elle est passée à l’apogée le 1er mai (20,67 UA) ; elle sera au périgée le 4 novembre (18,73 UA) .

- En latitude Sud depuis le 21 décembre 1984,
en héliocentrique, elle a atteint son minimum le 4 janvier 2007 ; elle monte et passera à son nœud ascendant le 19 mai 2029.
En géocentrique, elle descend :
dernier maximum le 24 mai : -0°24’ ; prochain minimum le 15 octobre 2021 à -0°25’.

- En déclinaison Nord du 9 avril 2011 au 17 juillet 2053, elle monte en oscillant au gré de ses rétrogradations ;
elle a atteint un minimum le 12 janvier
elle remonte ; prochain maximum le 19 août à +15°52’
elle atteindra son maximum absolu en 2034 (+23°41’).

Les lunes d’Uranus ressemblent beaucoup à Pluton, article Futura Sciences

MERCURE

Elle est du matin depuis sa dernière conjonction inférieure le 11 juin (Nouvelle Mercure).
Elle se lève 1 heure 9 minutes avant le Soleil le 1er juillet 1 heure 24 minutes avant lui le 10. Elle devient visible
à partir de sa conjonction à l’avant-dernier croissant Lune le 8 juillet et va le rester théoriquement à l’œil nu jusqu’au 20 juillet.

Elle atteint son élongation maximale le 4 juillet à 21h44 : 21°33’ à l’Ouest du Soleil ;
longitude 81°41’ (22e GEM) ; latitude -3°04’ (monte). page spéciale PGJ
Sa précédente élongation maximale a eu lieu le 17 mai (22° Est) ; elle nous avait alors offert une exceptionnelle période de visibilité vespérale.
Elle sera en conjonction supérieure le 1er août ;

son éclat augmente : magnitude +0.8 à -0.2 ;

- Son diamètre apparent : 7 secondes d’arc environ, diminue.
- Sa fraction éclairée passe de 27% à 51% ; elle est à son Premier Quartier le 9 juillet aux alentours de 19h00

parcours de Mercure
1er mai 21-25 février 22

- Devant la constellation du Taureau (Tau) depuis le 1er mai,
elle arrive devant Orion (Ori) le 10 juillet à 8h52 ;
longitude écliptique 55°20’ (26e TAU), latitude +1°34’, monte.
Elle reste devant cette constellation jusqu’au 12 juillet ; elle arrivera alors devant les Gémeaux (Gem)

Ci-contre son parcours du 1er mai 2021 (25e TAU) au 28 février 2022 ( 16e VER)

-Conjonctions planétaires
La dernière avec Vénus le 29 mai
La prochaine sera avec Mars le 19 août

- Son mouvement est direct depuis le 23 juin, 0h00 (17e GEM).
Le 7 juillet, elle achève sa boucle commencée le 30 mai (25e GEM) ;
aux alentours de 17h25 dans le plan équatorial (ascension droite 5h 36m ; déclinaison +20°48’, monte)
à 19h46 dans le plan écliptique (longitude 84°43’ ; latitude -2°29’, monte).
Sa rétrogradation suivante aura lieu du 27 septembre (26e BAL) au 18 octobre (11e BAL)

- En géocentrique, dans le signe des Gémeaux (longitude 60° à 90°) du 4 mai au 11 juillet ;
elle a effectué sa boucle de rétrogradation entièrement dans ce signe

- En héliocentrique, elle signe Verseau du 24 juin au 3 juillet, Poissons jusqu’au 10 puis Bélier jusqu’au 16 juillet

- En latitude Sud depuis le 30 mai (nœud descendant),
elle a atteint sa latitude minimale en héliocentrique le 30 juin (-7°00’ invariable) ;
et sa latitude minimale en géocentrique le 22 juin : -4°28’, variable
Elle remonte et passera à son noeud ascendant le 19 juillet

- En déclinaison Nord depuis le 6 avril,
elle remonte depuis le 22 juin où elle a atteint un palier de déclinaison minimale : +18°15’.
Elle atteindra un autre maximum le 19 juillet : +22°51’ ,
puis redescendra et passera en déclinaison Sud le 28 août.
Elle a atteint son plus grand maximum le 17 mai (+25°15’) ;
et est sortie des limites zodiacales du 7 mai au 30 mai.

- Sa distance au Soleil : 0,357 UA le 10 juillet, diminue depuis son aphélie le 10 juin (0,466 UA) ;
prochain périhélie le 24 juillet (0,307 UA)

- Sa distance à la Terre : 0,782 à 0,958 UA, diminue depuis son périgée le 10 juin (0,550 UA) ;
prochain apogée le 5 août (1,530 UA).

PETITES PLANETES

(134340) Pluton

magnitude 15.0

Son élongation au Soleil passe de 163° à 172° Ouest ;
- Elle est passée en quadrature Ouest le 16 avril ;
elle va être à l’opposition le 17 juillet.

Sa conjonction au Soleil date du 14 janvier ; la prochaine sera le 16 janvier 2022.
Sa dernière opposition date du 15 juillet 2020 ; sa quadrature Est du 15 octobre 2020.

parcours de Pluton
2018-2028

Devant la constellation du Sagittaire de 2006 à 2023

Dans le signe du Capricorne de 2008 à 2024

Conjonctions planétaires
La dernière avec Vénus le 28 janvier ;
La prochaine sera avec Vénus à nouveau le 11 décembre

- Son mouvement est rétrograde depuis le 27 avril (27e CAP) ;
elle reprendra son mouvement direct le 6 octobre à la longitude 294°19’ (25e CAP)
et achèvera sa boucle de rétrogradation le 18 janvier 2022.

- Sa distance au Soleil augmente de 34,312 à 34,317 UA.
Elle est passée au périhélie le 5 septembre 1989 (29,65 UA) et sera à l’aphélie en 2114 (49,31 UA).

- Sa distance à la Terre diminue de 33,332 à 33,310 UA.
Elle est passée à l’apogée le 17 janvier (35,18 UA) ; elle va être au périgée le 15 juillet (33,30 UA).

- Elle est en latitude Sud depuis le 24 octobre 2018 (nœud descendant),
elle atteindra sa latitude minimale le 13 octobre 2087 en géocentrique (-17°29’) et le 21 novembre 2087 en héliocentrique (-17°08’)

- En déclinaison Sud depuis 1988, elle descend lentement en fluctuant au gré de ses rétrogradations,
elle a atteint un maximum le 5 avril -22°09’ ; prochain minimum le 14 octobre (-22°53’).

Comment Pluton a-t-elle été découverte il y a 91 ans ?, article Nelly Lesage, Numerama

Petites planètes à l’opposition

(27) Euterpe, m 10.4, devant le Sagittaire (Sgr), le 5 juillet aux alentours de 14h00 dans le plan équatorial ; déclinaison -23°.

Lune conjoint

- (1) Cérès, m 9.2, qui se trouve devant le Bélier (Ari), le 5 juillet
à 10h19 dans le plan écliptique, la planète naine 4°44’ au Sud, longitude 22e TAU
à 12h57 dans le plan équatorial, Δ +5°00’

COMETES

observables dans l’hémisphère Nord, jusqu’à magnitude 12
7P/Pons-Winnecke, dernière magnitude mesurée : 10.3 ;
devant le Sculpteur (Scl) qui passe au raz de l’horizon Sud en fin de nuit, elle est n’est plus visible pour les latitudes Nord ;
elle se lève aux alentours de 3h15 et culmine au lever du Soleil
elle est passée au périhélie le 27 mai

C/2020 T2 Palomar, dernière magnitude mesurée : 10.4 ;
devant le Bouvier (Boo) jusqu’au 7 juillet, puis la Vierge (Vir), elle se couche à 3h44 le 1er juillet et à 2h56 le 10 pour notre localisation.
Elle va être au périhélie le 11 juillet à 2,05 UA

15P/Finlay, dernière magnitude mesurée : 11.1
devant le Bélier (Ari) jusqu’au 10 juillet, puis le Taureau (Tau), elle se lève aux alentours de 3h00.
Elle va être au périhélie le 13 juillet à 0,97 UA

Retrouvez toutes les comètes observées/observables sur theskylive.com et aerith.net,
Photos de comètes ; galerie d’images de SpaceWeather

Au périhélie
- le 5 juillet, C/2020 T4 PanSTARRS, magnitude 18
- le 10 juillet, 252P LINEAR, magnitude 20 (attendue : 12 !)

Revue de presse de l’actualité SPATIALE et ASTRONAUTIQUE

Lune
Programme Artemis :
La Nasa a choisi le nom du « Moonikin » qui voyagera vers la Lune pour la mission Artemis I, brève futura-sciences

Mars
Perseverance
Vous pouvez voter pour l’« image de la semaine » prise par Perseverance sur Mars, article numerama

album photos de Perseverance sur theskylive.com
compte Twitter NASA-JPL

Tianwen-1
Le rover Zhurong envoie des vidéos et des sons depuis Mars et fait mieux que Persévérance avec sa caméra selfie à distance, article 45secondes
descente de l’atterriseur

déploiement de Zhurong
le 27 juin avec le son ! source

déploiement de Zhurong le 27 juin avec le son !
Zhurong s’éloigne

Hope Probe
premières images en ultraviolet du discret phénomène d’aurores sur Mars par Hope Probe, article source

aurores discrètes
de Mars capturées par Hope Probe source

Stations spatiales
Station spatiale internationale : une troisième et dernière sortie le 25 juin pour terminer le job, article futura-sciences

SpaceX
- le premier vol orbital de Starship n’est qu’une question de semaines, article presse-citron,
- article sciencepost, article journaldugeek
- Elon Musk tacle Jeff Bezos sur son retard dans la conquête spatiale, article tomsguide

- Sécurité nationale, sixième mission pour SpaceX, article siecledigital

- Starlink, le quitte ou double d’Elon Musk et SpaceX ?, article korii.slate
- Starlink : SpaceX vient d’envoyer un covoiturage de 88 satellites dans l’espace, article phonandroid
- quand un gros détail gâche un lancement de SpaceX, article telesatellite

Rappels
Stations spatiales
La Chine a envoyé trois de ses astronautes vers sa station spatiale, article lemonde

Tourisme spatial : Airbus, Virgin Galactic, Lockheed Martin… faut-il miser sur le tourisme spatial ? , article capital

Vénus
La vie n’est pas possible dans les nuages de Vénus, article futura-sciences
sur le même sujet, article siecledigital,
article news.chastin

Lune
Sondes Voyager
Dans l’espace interstellaire, Voyager 1 détecte le “bourdonnement” du plasma, article sciencepost

Astéroïdes
journée mondiale des astéroïdes : bref inventaire, non exhaustif, des prochaines missions, article futura-sciences

Repérer dans le ciel les sondes en mission actuellement
Eyes on the Solar System, nouvelle application de la NASA pour suivre Persévérance dans son voyage vers Mars
ainsi que les autres missions passées et à venir dans le système solaire.

Science participative :
Devenez cueilleurs de météorites, article theconversation.com

Rechercher des exoplanètes depuis votre fauteuil. Article Numerama

Ressources pédagogiques
Origami de l’espace : une réplique en carton de la sonde Rosetta et de son atterrisseur Philae par l’ESA à télécharger
le tuto de la Nasa pour fabriquer un petit hélicoptère Ingenuity en papier, article France Info

A suivre pour ne rien rater :
- INSU, ESA France, Autour du ciel, Futura-Espace ; Ciel des Hommes
- La chaîne YouTube d’Hugo Lisoir : on y parle astronomie, astronautique, New Space, recherche etc…
- La chaîne astro Observation, astrophotographie, matériel, tutoriels
L’actu spatiale de la Cité de l’Espace

DÉCOUVERTES et PUBLICATIONS

amas de galaxies
d’Hercule abell 2151 photo soiurce

L’énigme du méthane sur Mars commence à être résolue, article numerama
de Guillaume Cannat -La lettre du Guide du Ciel de juillet n°177 : reflets d’une nuit de juin

Rappels
Astronews du 12 juin 2021 ; au sommaire
Tianwen-1 :.Images et selfie du rover Zhurong sur Mars
La Chine :.Le cargo s’est amarré
Ingenuity : Un petit incident mais …on continue !
Moonlight : L’ESA veut faciliter les communications Terre-Lune et Lune-Lune.
JUNO :On frôle Ganymède !
Curiosity :.Une vue à 360° du sommet du Mt Mercou.
InSight :. Taupe, séismes et poussières gênantes !
CERN :.Des neutrinos, enfin avec FASER ?
Voyager :.Il entend un bourdonnement continue !
Notre Voie Lactée : Une tapisserie cosmique au centre de notre Galaxie !
Les magazines conseillés :.Pour la Science Juin 2021. Muon etc..

- La lettre de l’IMCCE de juin n°180. Ce mois-ci :
Nouveau service de calcul en ligne : les éclipses de Soleil
L’éclipse annulaire de Soleil du 10 juin 2021
Le solstice d’été de 2021
Phénomènes astronomiques ; Visibilité de la Lune et des planètes ; Cartes du ciel
La Connaissance des temps, un journal scientifique publié depuis 1679, épisode XVI
La science avec les phénomènes mutuels
Les Exoplanètes et la vie dans l’Univers

Futura dans les Étoiles podcasts
tous les 1ers du mois, un tour complet des éphémérides du mois, avec des conseils pour observer au mieux ce qui se passe dans le ciel.
Un épisode spécial tous les 15 du mois pour en apprendre plus sur un objet ou un événement particulier de l’actualité astronomique et spatiale

Superbes fonds d’écran à télécharger gratuitement

La vingt-septième édition du Guide du Ciel

Astrosurf magazine numéro 110, mai-juin 2021, la revue d’astronomie pratique qui allie haut niveau de technicité et poésie.

*100 000 étoiles (et infiniment plus -), un voyage dans les échelles, du Soleil à la galaxie
La galerie de photos astro du magazine Ciel et Espace

Astrologique
Conférences et Outils Astro 2021 d’Astrid Fallon
Découvrir ou approfondir l’Astrologie conditionnelle avec Ariana.
Le ballet des coïncidences, Opéra conditionnaliste de Jean Pierre NICOLA [2], une magistrale démonstration astrométrique de la merveilleuse cohérence de notre système solaire.

UTILE

- Une calculatrice pour astronomes : calcule le Jour Julien, la déclinaison du Soleil, l’Equation de Temps et la longueur du Jour.
- Convertisseur de calendriers
[UA<-UA]- Redéfinition de l’Unité Astronomique sur la base de la distance moyenne entre la Terre et le Soleil. Voir : 149 597 870 700 mètres exactement. La Terre s’y trouve le 4 avril et le 5 octobre.
- Convertisseur de coordonnées
- Convertisseur de distances

Nouveaux cours en ligne de l’AFA observations et photographies solaires, photographie astronomique et bases de l’astronomie
Mesurer l’Univers, cours de l’Observatoire de Paris, ouvert à tous et gratuit


VOTRE EPHEBDO

Notez en regard vos observations quotidiennes de toutes sortes : astronomiques, météo, santé, humeur, comportement humain et animal, événementiel ...

- Les cartes sont obtenues avec les logiciels - Stellarium
Cartes du ciel 3.8 ou Atlas virtuel de la Lune

Notes

[1"Cagouille" est un mot du patois charentais, mon pays natal, pour désigner l’escargot. Il porte sa maison sur son dos, sa coquille est en forme de spirale, son pied adhère au sol et ses antennes sont dressées vers le ciel.

[2découvreur du RET et fondateur de l’école d’astrologie conditionnelle

info portfolio

parcours de Mars

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Recherche personnalisée


Articles dans cette rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 500


Accueil > Du 1er au 10 juillet 2021
Plan du site | Espace privé | SPIP | contact | accueil