dans ce site

ZODIAC

Du 25 mai au 1er juin 2017

Première phase de la troisième Lune de Printemps


jeudi 25 mai 2017, par Rock’Astres

De la Nouvelle Lune le 25 mai à 21h44 UTC au Premier Quartier le 1er juin à 12h42 UTC

...
- Première phase de la troisième Lune de Printemps

Merci de votre soutien à la Cagouille Céleste [1]

PDF - 209.9 ko

pour télécharger la fiche résumé imprimable, clic sur la vignette ci-dessus

LES HEURES SONT EN HEURE LÉGALE FRANCE MÉTROPOLE

Heure d’été du dimanche 26 mars 2017, 2h, au dimanche 29 octobre 2017, 3h

UTC (Universal Coordinated Time - Temps Universel Coordonné)
=
- heure légale d’été - 2 heures

En bref ...

La Lune

- Elle marque les signes Gémeaux à Vierge
- Elle passe de la constellation du Taureau (Tau) à celle du Lion (Leo)

- Le 25, Nouvelle Lune ; le 26, périgée, conjoint Aldébaran, premier croissant ; le 27, conjoint Mars ; le 28, déclinaison maximale, conjoint Alhena ; le 30, conjoint amas de la Crèche ; le 31, nœud ascendant ; le 1, Premier Quartier.

En géocentrique
- Le Soleil est devant la constellation du Taureau (Tau).
- dans le signe des Gémeaux

- Jupiter, Pluton rétrogrades

- En héliocentrique : Mercure, latitude minimale le 26, signe Poissons le 30 ; Vénus conjoint Pluton le 29

JPEG - 201.4 ko
Lune du 20 mai dans le jour
photo source

Au fil des jours et des nuits …

Jeudi 25 mai 2017


- Aujourd’hui, l’astéroïde (27) Euterpe à l’opposition du Soleil dans le plan équatorial.

- Période de libration maximale en latitude pour la Lune (B= +6,5°) ; elle présente son Nord au maximum mais ele est invisible.

.- Aujourd’hui, l’étoile Aldébaran (alpha Taureau) et la planète naine (1) Cérès entrent dans le champ du coronographe Lasco C3.

- A 2h09, la Lune arrive devant la constellation du Taureau (Tau) ; longitude 52°18’ (23e TAU)

- Aux alentours de 10h00 (8h UTC), l’ultime croissant de cette lunaison est théoriquement observable avec un instrument par 38° Sud et 23° Ouest (Atlantique Sud). Voir les très fins croissants de Lune

- A 11h16, la Lune est conjointe aux Pléiades (M45) dans le plan équatorial, l’amas ouvert 9°19’ au Nord. Invisible.

- A 14h18, la Lune entre dans le signe des Gémeaux ; Lg 60° à 90°
- Elle est alors conjointe aux Pléiades dans le plan écliptique, à 14h27 exactement, ∆ -9°5’. Ce célèbre amas marque, de nos jours, en raison de la précession des équinoxes, le 1er degré du signe des Gémeaux (longitude moyenne de la date de l’étoile Alcyone -eta Tau- 60°14’18").

- A 18h20, Vénus carré Pluton en géocentrique dans le plan écliptique (20e BEL/CAP)

Nouvelle Lune à 21h44

= Lune conjoint Soleil dans le plan écliptique - 5e degré du signe des Gémeaux - devant la constellation du Taureau
- distance Terre-Lune : 357 262 km soit 56,02 rayons terrestres.
- Diamètre apparent 33 minutes 26 secondes d’arc.

Vendredi 26 mai


- Aujourd’hui, la comète 2017 CW32 au périhélie

- A 3h20, la Lune au périgée  : au plus près de la Terre à 357 207 kilomètres environ, soit 56,01 rayons terrestres ; diamètre apparent : 33,5 minutes d’arc. Longitude 68°21’ (9e GEM), latitude -4°55’, monte ; ascension droite 4h29m40s, déclinaison +16°49’, monte.
- C’est le périgée le plus proche de l’année.

- A 6h36, la Lune conjoint la planète naine (1) Cérès dans le plan équatorial.
- A 7h29, la Lune conjoint la planète naine (1) Cérès dans le plan écliptique

- Aux alentours de 9h (7h UTC), le croissant primeur de cette lunaison est théoriquement observable avec un instrument juste après le coucher du Soleil, un peu plus de 11 heures après la Nouvelle Lune, pour le lieu situé par 19° Sud et 156° Est (Nord-est de l’Australie). Voir les très fins croissants de Lune

GIF - 196.5 ko
premier croissant et Mars 26 mai 21h54

- A 21h54, premier croissant de cette lunaison, théoriquement visible seulement avec un instrument, 24 heures 9 minutes après la Nouvelle Lune ; de 1,75%, devant le Taureau (Tau), à 1,5° de hauteur au-dessus de l’horizon, azimut 294°, 44 minutes après le coucher du Soleil, celui-ci étant alors à 5° sous l’horizon ; ce premier croissant de Lune se couche à 22h06 pour notre localisation, à l’azimut 295° ; longitude écliptique 20e GEM. 

- A 5h58, la Lune est conjointe à Aldébaran (alpha Taurii ; m 0.85) dans le plan écliptique l’étoile 0°18’ au Sud ; longitude (moyenne de la date) 70°2’7" - Aldébaran marque depuis octobre 2014, le 11e degré du signe des Gémeaux (en coordonnées moyennes de la date - rappelons qu’en raison de la précession des équinoxes, la longitude écliptique des étoiles augmente d’un degré tous les 70 ans environ). Invisible car le Soleil est tout près de l’étoile.
- A 6h05, la Lune est conjointe à Aldébaran dans le plan équatorial, ∆ +0°14’.
- Cette conjonction donne lieu à une occultation d’Aldébaran par la Lune pour l’Asie centrale (du Golfe persique au détroit de Bering). C’est la trente deuxième d’une longue série d’occultations d’Aldébaran par la Lune qui prendra fin le 3 septembre 2018. Elle est inobservable, sauf avec un coronographe.

- A 20h54, Soleil contre-parallèle Pluton (plan équatorial 21° N/S)

- A 21h50, Mercure atteint sa latitude minimale du point de vue héliocentrique .

- Aux alentours de 22h, début de la 2191 ème rotation synodique du Soleil

- A Paris, à 22h04 vu depuis le rond-point des Champs-Élysées, le fin croissant de Lune passe au centre de l’arche de l’Arc de Triomphe juste avant son coucher.

Samedi 27 mai


- Aux alentours de 1h, remarquez avec un instrument Callisto au pôle Nord de Jupiter

- A 3h57, la Lune est conjointe à Mars dans le plan équatorial, la planète 5°21’ au Nord ; élongation solaire de Mars 18° Est. C’est l’occasion de saluer une dernière fois la planète rouge avant sa réapparition dans le ciel du matin au mois de septembre. Remarquer Mars dans le crépuscule, le 26, au-dessus du très fin croissant de Lune et le 27 à sa droite.
- A 4h20, la Lune est conjointe à Mars dans le plan écliptique, Δ -5°20’ ; longitude 84°16’ (25e GEM).

- A 6h54, Lune opposé Saturne en géocentrique dans le plan écliptique (26e GEM/SAG)

- A 9h46, la Lune arrive devant la constellation d’Orion (Ori) ; longitude 87°42’ (28e GEM)

- A 13h26, la Lune entre dans le signe du Cancer ; Lg 90° à 120°

- A 21h27, la Lune arrive devant la constellation des Gémeaux (Gem) ; longitude 95°3’ (6e CAN)

GIF - 166 ko
premier croissant, Mars, près Alhena
27 mai 22h30

- Aux alentours de 22h15, apprécier le premier croissant de cette lunaison certainement visible à l’œil nu ; de 6,3%, âgé de 48,5 heures, devant Orion (Ori), il accompagne Mars. Il se trouve à 12° de hauteur au-dessus de l’horizon, azimut 284°, une heure environ après le coucher du Soleil, celui-ci étant alors à 8° sous l’horizon. La Lune se couche à 23h13 pour notre localisation, à l’azimut 297° ; longitude écliptique 6e CAN.
- L’apparition de ce premier croissant de Lune marque le premier jour théorique du mois de Ramadan" dans le calendrier musulman.

Dimanche 28 mai


- A 1h36, la Lune atteint sa déclinaison maximale : +19°21’54" (Nord) par rapport au plan de l’équateur céleste ; AD 6h32m20s ; longitude écliptique 97°38’ (8e CAN), latitude -3°51’ (monte). Elle culmine au plus haut dans l’hémisphère Nord aux alentours de 17h : 64° de hauteur pour la latitude 45°N.
- En raison de la précession de l’axe des nœuds lunaires, sa hauteur maximale de culmination remonte depuis octobre 2016 ; elle était alors à sa déclinaison maximale en même temps qu’à sa latitude minimale, l’axe des nœuds lunaires étant à 12° Poissons-Vierge. Elle sera à sa déclinaison maximale (+28°) en même temps qu’à sa latitude maximale (+5°) en septembre 2026, quand l’axe des nœuds lunaires sera aux premiers degrés des signes Verseau-Lion ; elle atteindra alors une hauteur de culmination de 73° pour la latitude 45°N. Et elle se trouvera à sa déclinaison minimale en même temps qu’à sa latitude minimale, ce qui lui donnera un minimum de hauteur de culmination (17° pour la latitude 45°N). Voir les travaux d’Astrid Fallon, en particulier "La Lune en Déclinaison -Vol.2 - " et nos explications précédentes.

.- Aujourd’hui, l’amas des Pléiades (Messier 45) sort du champ du coronographe Lasco C3.

- A 4h01, la Lune est conjointe à Alhena (gamma des Gémeaux ; m 1.9) dans le plan équatorial, l’étoile 2°48’ au Sud ; la conjonction dans le plan écliptique a lieu à 4h20, ∆ +2°59’, longitude (moyenne de la date) 99°21’2" (10e CAN). A remarquer la veille au soir au crépuscule, à l’horizon Ouest-nord-ouest avec Mars.

- A 9h05, Mercure sextil Neptune en géocentrique dans le plan écliptique (15e TAU/POI)

- A 20h06, Lune opposé Pluton en géocentrique dans le plan écliptique (20e CAN/CAP)

Lundi 29 mai


- A 0h01, Vénus conjoint Pluton en héliocentrique.

- A 8h56, Mars opposé Saturne en géocentrique dans le plan écliptique (26e GEM/SAG)

- A 10h13, la Lune arrive devant la constellation du Cancer (Cnc) ; longitude 117°37’ (28e CAN)

- A 14h13, la Lune entre dans le signe du Lion ; Lg 120° à 150°

- En tout début de nuit, avant 22h37, remarquez avec un instrument les ombres simultanées de Ganymède et Io

- A 23h09, Vénus contre-parallèle Neptune (plan équatorial 7° N/S)

Mardi 30 mai


- A 0h03, Mercure entre dans le signe des Poissons en héliocentrique.

- Aujourd’hui, l’étoile Antarès au méridien à mi-nuit exactement

GIF - 158 ko
Lune près amas de la Crèche 29 mai 23h

- A 2h50, la Lune est conjointe à l’amas de la Crèche (Messier 44 ; m 3.1) dans le plan écliptique, l’amas ouvert 2°59’ au Nord ; longitude 127°35’. Cet amas, visible à l’œil nu par un bon ciel (sans Lune) sous forme d’une tache floue, et très bien visible aux jumelles, se niche dans la constellation du Cancer et marque de nos jours le 8e degré du signe du Lion. A apprécier en début de nuit ; les deux astres se couchent peu après 1h.
- A 4h10 la Lune est conjointe à l’amas de la Crèche (Messier 44 ; m 3.1) dans le plan équatorial Δ -3°1’.

- Aux alentours de 5h, remarquer avec un instrument l’ astéroïde (3) Junon à 0,5° au Sud de l’étoile lambda Aquilae.

- A 5h19, Lune sextil Soleil en géocentrique dans le plan écliptique (9e LIO/GEM)

- A 6h09, la Lune conjoint l’astéroïde (4) Vesta dans le plan écliptique.
- A 9h10, la Lune conjoint l’astéroïde (4) Vesta dans le plan équatorial.

- A 21h54, la Lune arrive devant la constellation du Lion (Leo) ; longitude 138°31’ (19e LIO)

Mercredi 31 mai


- Aujourd’hui, la comète C/2017 E3 PanSTARRS au périhélie

- A 4h40, Mars sextil Uranus en géocentrique dans le plan écliptique (27e GEM/BEL)

- A 13h56, la Lune passe au nœud ascendant de son orbite : dans le plan écliptique, sa latitude est égale à 0° et elle passe au Nord. Longitude 147°35’ (28e LIO) ; (ascension droite : 9h56m9s, déclinaison +12°18’ -descend) ; distance 59,43 rayons terresyres, soit 379 062 kilomètres ; elle s’éloigne. L’axe des nœuds lunaires (dont le mouvement est rétrograde) est en Lion/Verseau du 9 mai 2017 au 6 novembre 2018.

- A 14h02, Mercure trigone Pluton en géocentrique dans le plan écliptique (20e TAU/CAP)

- A 16h55, Soleil contre-parallèle Saturne (plan équatorial 22° N/S)

GIF - 182 ko
Lune près Régulus 31 mai 23h

- A 18h17, la Lune entre dans le signe de la Vierge ; Lg 150° à 180°
- A 18h23, elle est conjointe à Regulus dans le plan écliptique, l’étoile (alpha Leo) 0°15’ au Nord ; longitude (moyenne de la date) 150°4’26" - Régulus marque de nos jours, l’entrée dans le signe de la Vierge. Au début de la nuit, les deux astres sont à l’ouest-sud-ouest à 35° de hauteur environ. Ils se couchent peu avant 2h.
- Il se produit une occultation de Régulus par la Lune pour le Nord-est de l’Amérique du Sud, l’Afrique et Madascar.
- A 18h33, la Lune est conjointe à Regulus dans le plan équatorial ∆ -0°15’

JPEG - 206 ko
libration du 31
mer Australe et cratères

- Période de libration maximale en longitude pour la Lune (L= +7,3°) ; elle dévoile son Est au maximum, ce qui dégage particulièrement bien la mer Australe au Sud du gros croissant ; identifier les cratères Oken, Marinus et Abell.

Jeudi 1er juin 2017

1- Aujourd’hui, les comètes C/2016 E1 PanSTARRS et 234P LINEAR au périhélie

Premier Quartier de Lune à 14h42

12e degré du signe de la Vierge - Soleil 12e Gémeaux ; distance : 385 087 km soit 60,37 rayons terrestres ; diamètre apparent : 31,0 minutes d’arc.

- A 17h25, Vénus trigone Saturne en géocentrique dans le plan écliptique (26e BEL/SAG)

- A 20h16, Lune opposé Neptune en géocentrique dans le plan écliptique (15e VIE/POI)

Le 2, à 1h06, Mercure conjoint Neptune en héliocentrique.

Le Soleil

JPEG - 852.7 ko
Soleil en Halpha 22 mai
photo source
JPEG - 86 ko
parcours du Soleil 29 mars-18 septembre 2017

- devant la constellation du Taureau (Tau) du 14 mai au 22 juin.

- Sur l’image ci-contre, la position du Soleil devant les constellations à notre époque, jour après jour du 29 mars à 2h (9e BEL) au 18 septembre (26e VIE) (les planètes sont positionnées au 25 mars). Rappelons que la précession des équinoxes décale sa position devant les étoiles d’un degré tous les 70 ans.

- Dans le signe des Gémeaux (longitude 60° à 90°) du 20 mai, 22h18 au 21 juin, 6h23 = la Terre est dans le signe du Sagittaire en héliocentrique.

- Nous sommes dans la troisième phase de la saison Printemps Nord / Automne Sud : l’Hémisphère Nord reçoit un maximum d’ensoleillement et de plus en plus chaque jour alors que le Sud en reçoit un minimum et de moins en moins chaque jour : dans l’hémisphère Nord, la durée du jour est nettement supérieure à celle de la nuit et elle augmente encore / la durée de la nuit est nettement inférieure à celle du jour et elle diminue encore ; dans l’hémisphère Sud, la durée de la nuit est nettement supérieure à celle du jour et elle augmente encore / la durée de jour est nettement inférieure à celle de la nuit et elle diminue encore. Cette augmentation/diminution ralentit car nous approchons du solstice.
- En formules conditionalistes, cela se traduit par : V+ pour Nord dominant ; F+ : le phénomène dominant est croissant, et il arrive à son maximum (sens des ensembles ou phase ultra-paradoxale).

- Thèmes des entrées du Soleil en signes ; [2]

- L’équation de temps a atteint son premier maximum négatif de l’année le 14 mai. Elle sera nulle le 12 juin. Quelques liens pour comprendre l’équation de temps : - IMCCE, - Mintaka, - CLEA et - techno-science et encore celui-ci.

CALENDRIERS
- Le 27 mai, premier jour théorique du mois de Ramadan de l’an 1438 du calendrier de l’Hégire. En 2018, il débutera le 16 mai.

- Le 26 mai, aux alentours de 22h, début de sa 2191 ème rotation synodique [3]

- Dans le champ du coronographe Lasco C3 [4] : les Pléiades (amas ouvert M45) du 14 au 28 mai] ; l’étoile Aldébaran (alpha Taureau) du 25 mai au 7 juin ; la planète naine (1) Cérès du 25 mai au 24 juin.

- L’activité solaire au quotidien sur spaceweather.com (en anglais) ; page spéciale PGJ en français.

Les planètes en héliocentrique

GIF - 10.2 ko
la latitude écliptique de deux astres diffère selon le point de vue

- Le 26 mai à 21h50 Mercure atteint sa latitude minimale  : -7°0’19" au Sud du plan de l’écliptique - notation -7°0’19" - c’est la valeur de l’inclinaison de l’orbite de Mercure sur l’écliptique. Distance : 0,41 205 UA ; Longitude 318°32’ -19e VER - invariable sauf l’avance de l’axe des nœuds : 1°11"10" par siècle en termes linéaires). En géocentrique, c’est le 18 mai que Mercure a atteint sa latitude minimale : -3°21’. C’est une question de points de vue relatifs.

- Le 30 mai à 0h03, Mercure entre dans le signe des Poissons ; longitude 330° à 0°. Elle y reste jusqu’au 5 juin.

- Le 29 mai à 0h01, Vénus conjoint Pluton ; longitude 287°54’ (18e CAP) ; latitude Vénus -1°45’ (descend), Pluton +0°48’ (descend).

- Le 2 juin à 1h06, Mercure conjoint Neptune ; longitude 342°16’ (13e POI) ; latitude Mercure -6°25’ (monte), Neptune -0°53’ (descend).

JPEG - 226.1 ko
amas globulaire
M5 dans la constellation du Serpent photo source

Observer le ciel nocturne

- Pour notre localisation, le Soleil se couche à 21h21 le 25 mai et à 21h27 le 1er juin. Il se lève à 6h15 le 25 mai et à 6h11 le 1er juin. Correction en longitude [5]. La durée du jour augmente d’environ 10 minutes en 7 jours, 4 le matin et 6 le soir (11 minutes en 6 jours la semaine dernière).

- La Nouvelle Lune se lève, culmine et se couche à peu près en même temps que le Soleil. Premier croissant le 27 (instrument) et le 28 (oeil nu) ; puis au fil des jours, en croissant de plus en plus gros, elle se couche de plus en plus tard en première moitié de nuit (de 59 à 35 minutes). A son Premier Quartier, la Lune se lève grosso modo autour du midi vrai, culmine au coucher du Soleil, et se couche aux alentours du minuit vrai.

- L’étoile Antarès (alpha du Scorpion) passe au méridien Sud à la mi-nuit du 29-30 (à 1h48 et 19° de hauteur pour notre localisation).

ETOILES FILANTES - ESSAIMS DE METEORES [6]

- Scorpio-Sagittarides (SAG) ; radiant Sagittaire (Sgr) - actif du 15 avril au 15 juilllet ; maximum le 20 mai.

- eta Aquarides (ETA) ; radiant Verseau (Aqr) - actif du 19 avril au 28 mai ; maximum le 6 mai.

Le ciel à la mi-nuit du 31 mai-1er juin

- 1h49 pour notre localisation
GIF - 248.7 ko
Au Nord
Dragon en haut, Girafe en bas, Céphée à 3h, Grande Ourse à 9h
GIF - 221.7 ko
A l’Ouest
Denebola, coiffée de la Chevelure de Bérénice
GIF - 255.5 ko
A l’Est
Vega

GIF - 256.3 ko
Au Sud
Antarès, Ophiuchus, Hercule

La chronique des planètes

Mars

GIF - 167.9 ko
Mars se couche, Jupiter culmine
1er juin 22h30
GIF - 168.1 ko
Mars se couche, Jupiter culmine
25 mai 22h30

- Elle se couche à 22h50 le 1er juin pour notre localisation ; elle est de plus en plus délicate à remarquer dans le crépuscule. Éclat en diminution : magnitude +1.7 ; diamètre apparent 3,7 secondes d’arc, en diminution.
- conjointe à la Lune le 27/

- Elle sera conjointe au Soleil le 27 juillet. Sa dernière opposition date du 22 mai 2016 ; la prochaine aura lieu le 27 juillet 2018.

GIF - 127.4 ko
parcours de Mars 1er janvier 17 - 20 janvier 18

- Devant la constellation du Taureau (Tau) du 14 avril au 5 juin
- Son mouvement est direct du 30 juin 2016 au 26 juin 2018. Elle a achevé sa dernière boucle de rétrogradation le 11 septembre 2016.
- Ci-contre son parcours du 1er janvier 2017 au 20 janvier 2018 (les autres planètes sont positionnées au 1er janvier 2017)

- Dans le signe des Gémeaux (longitude 60° à 90°) du 21 avril au 4 juin.
- En héliocentrique, elle signe Cancer du 15 mai au 17 juillet.

- Sa distance au Soleil augmente : 1,589 UA le 1er juin. Elle est passée à son périhélie le 29 octobre 2016. Prochaine aphélie le 8 octobre 2017.

- Sa distance à la Terre augmente de 2,508 à 2,534 UA ; prochaine apogée le 5 août ; dernier périgée le 29 mai 2016.

- En latitude Nord depuis le 27 février (noeud ascendant), elle atteindra sa latitude maximale le 30 août en héliocentrique (+1°50’) et le 22 septembre en géocentrique (+1°10’).

- Elle est en déclinaison Nord depuis le 29 janvier. Elle est hors-limites zodiacales Nord (+23°26’12") du 14 mai 29 juin ; elle atteindra son maximum le 6 juin (+24°19’) et passera en déclinaison Sud le 26 octobre.

Jupiter

- Elle est passée à l’opposition du Soleil le 7 avril ; elle culmine aux alentours de 22h15 alors que Saturne se lève ; elle se couche aux alentours de 4h00. Elle est observable dans de bonnes conditions.

GIF - 110.4 ko
parcours de Jupiter
du 1er juillet 2016 au 1er janvier 2018

- Devant la constellation de la Vierge (Vir) du 9 août 2016 au 15 novembre 2017
- son mouvement est rétrograde du 6 février au 9 juin ; on peut le remarquer en observant son éloignement croissant de l’étoile Spica (alpha de la Vierge), à laquelle elle s’est trouvée conjointe le 23 février ; elle y sera à nouveau le 9 septembre prochain après la sortie de sa boucle de rétrogradation, le 7 septembre.
- Ci-contre son parcours du 1er juillet 2016 au 1er janvier 2018.

- Son éclat diminue légèrement, magnitude -2.3 et son diamètre apparent aussi : 41 secondes d’arc.

JPEG - 160.6 ko
Jupiter 23 mai
photo source

- Observer au télescope le passage de la grande tache rouge et le ballet de ses satellites :

GIF - 10.5 ko
lunes de Jupiter 27 mai 1h

- le 27, vers 1h, Io, Callisto semble raser le pôle Nord de Jupiter

GIF - 18.5 ko
lunes de Jupiter 29 mai 22h20

- le 29, jusqu’à 22h37, ombres simultanées de Ganymède et Io ; tous les phénomènes observables sur la fiche Ephebdo imprimable.

- Dans le signe de la Balance du 9 septembre 2016 au 14 octobre 2017. En héliocentrique, elle signe Balance du 9 août 2016 au 10 septembre 2017.

- Sa distance à la Terre augmente de 4,763 à 4,847 UA ; elle est passée au périgée le 8 avril ; prochaine apogée le 25 octobre.

- Sa distance au Soleil : 5,454 UA le 1er juin, diminue depuis son aphélie le 17 février. Elle se rapproche désormais du Soleil pendant 6 ans environ, jusqu’à son prochain périhélie le 20 janvier 2023.

- En latitude Nord depuis le 9 novembre 2013, elle a atteint sa latitude maximale en héliocentrique le 28 décembre 2016 (+1°18’). Maintenant, elle descend jusqu’au 12 décembre 2022 et passera à son noeud descendant le 26 février 2020.
- En géocentrique, elle a atteint sa latitude maximale le 6 avril (+1°34’) ; prochain minimum le 12 novembre (+1°0’).

- En déclinaison Sud du 21 septembre 2016 à mai 2022, elle a atteint un minimum le 3 février. Prochain maximum le 5 juin ; elle atteindra son minimum absolu en mars 2018.

PNG - 322 ko
Jupiter culmine, Saturne se lève
1er juin 3h
GIF - 176.2 ko
Jupiter se couche, Saturne culmine
26 mai 3h30

Saturne


- Elle se lève aux alentours de 22h30, alors que Jupiter culmine ; elle culmine aux alentours de 3h00.

- Elle sera à l’ opposition le 15 juin. Elle est dans la période la plus propice pour son observation ; mais sa hauteur de culmination n’excède pas 23° pour notre latitude. Son opposition précédente date du 3 juin 2016. Sa dernière conjonction au Soleil du 10 décembre 2016.

GIF - 250.9 ko
parcours de Saturne 01 09 16-03 01 19

- Devant la constellation du Sagittaire (Sgr) depuis le 24 février, elle est de retour devant Ophiuchus depuis le 18 mai en raison de son mouvement rétrograde. Elle y reprendra son mouvement direct le 25 août et reviendra devant le Sagittaire (Sgr) le 18 novembre où elle restera jusqu’au 16 décembre 2020

- Son mouvement est rétrograde du 6 avril au 25 août (du 28e au 12e degré du signe du Sagittaire). Elle achèvera sa boucle de rétrogradation le 1er décembre.

- Ci-contre son parcours du 1er septembre 2016 au 3 janvier 2019.

- L’inclinaison de ses anneaux passe de 26,4° à 26,5° au cours du mois de mai.
- Élongation maximale de Titan à l’Est le 27 mai à 14h54

PNG - 951.9 ko
Saturne 21 mai
photo source

- Dans le signe du Sagittaire du 18 septembre 2015 au 20 décembre 2017 en géocentrique et du 30 mars 2015 au 14 décembre 2017 en héliocentrique.

- Sa distance au Soleil (10,058 UA) augmente de juillet 2003 à avril 2018.

- Sa distance à la Terre diminue de 9,106 à 9,072 UA ; prochain périgée le 15 juin ; dernière apogée le 10 décembre 2016.

- En latitude Nord, elle descend en héliocentrique depuis le 31 janvier 2012, elle passera à son nœud descendant en février 2020.
- En géocentrique elle a atteint son maximum le 18 mai. Elle descend jusqu’au 22 février 2018 (à +0°52’). Minimum précédent le 12 janvier (+1°16’).

- En déclinaison Sud du 9 septembre 2010 au 26 mars 2026, elle a atteint un minimum le 7 mars (-22°5’). Prochain maximum le 26 juillet (-21°55’). Elle sera à son minimum absolu en octobre 2018 (-22°46’).

Neptune


- Devant la constellation du Verseau, elle est passée en conjonction au Soleil le 2 mars ; elle est du matin mais ne sera pas observable avant le mois de juillet. Elle se lève aux alentours de 3h00.

- Sa prochaine opposition au Soleil aura lieu le 4 septembre ; la précédente date du 2 septembre 2016.

GIF - 149.4 ko
parcours de Neptune de 2011 à 2022

- Son mouvement est direct depuis le 20 novembre 2016. Elle a achèvé sa boucle de rétrogradation le 10 mars ; elle entamera la nouvelle le 16 juin. Ci-contre son parcours devant le Verseau de 2011 à 2022
- Elle est dans le signe des Poissons de 2011 à 2025.

- Sa distance au Soleil (29,949 UA) diminue très lentement de 1968 à 2042. Cette variation est liée à sa révolution autour du Soleil, qu’elle effectue en 164 ans. A ce sujet, découvrez les particularités très délicates des approches et éloignements de Neptune dans cet article de Jean Meeus

- Sa distance à la Terre : 29,984 UA le 1er juin, diminue depuis son apogée le 2 mars. Prochain périgée le 4 septembre.

- En latitude Sud depuis 2003, elle descend jusqu’en 2043 en héliocentrique.
- En géocentrique, elle a atteint un maximum dans ses fluctuations annuelles le 11 février : -0°50’. Prochain minimum le 21 septembre (-0°56’).

- En déclinaison Sud de 1944 à 2026, elle a atteint son minima annuel le 19 novembre 2016. Prochain maxima le 13 juin. Elle a atteint son minimum absolu en 1984 (-22°19’).

Vénus

GIF - 156.5 ko
Neptune, Vénus et Uranus le 1er juin 5h

- Du matin, elle se lève à 4h25 le 25 mai et à 4h14 le 1er juin pour notre localisation, soit une heure cinquante-sept minutes avant le Soleil.
- Elle va atteindre son élongation Ouest maximale le 3 juin. Sa dernière conjonction inférieure date du 25 mars. Sa prochaine conjonction supérieure aura lieu le 9 janvier 2018 ; la précédente date du 6 juin 2016.

- son éclat, qui était maximal le 26 avril, décroit légèrement : magnitude -4.3.

- Elle est en phase croissante ; sa portion éclairée passe de 45% à 48% ; son diamètre apparent diminue de 27 à 25 secondes d’arc environ. Voir les phases de Vénus.

GIF - 155.8 ko
parcours de Vénus 1er décembre 2016 - 11 septembre 2017

- Devant la constellation des Poissons (Psc) depuis le 23 janvier, elle a fait un petit passage devant la Baleine (Cet) le 11 mai ; elle sortira définitivement des Poissons (Psc) le 9 juin, passera à nouveau devant la Baleine (Cet) et arrivera devant le Bélier (Ari) le 10 juin.
- Ci-contre son parcours du 1er décembre 2016 au 11 septembre 2017 ; les autres planètes sont positionnées au 1er décembre 2016.

- Son mouvement est direct du 13 avril 2017 au 5 octobre 2018 ; elle a achevé sa boucle de rétrogradation le 18 mai.

- Dans le signe du Bélier (longitude 0° à 30°) du 28 avril au 6 juin.
- En héliocentrique, elle signe Capricorne du 17 mai au 5 juin.

- Sa distance au Soleil : 0,728 UA augmente depuis son périhélie le 20 février 2016 . Elle va atteindre son aphélie le 12 juin.

- Sa distance à la Terre augmente de 0,631 à 0,684 UA ; elle est passée au périgée le 25 mars ; prochaine apogée le 10 janvier 2018.

- En latitude Sud depuis le 9 mai (nœud descendant), elle atteindra sa latitude minimale le 23 juin en géocentrique (-2°43’) et le 5 juillet en héliocentrique (-3°23’).

- En déclinaison Nord depuis le 30 janvier, elle a atteint un minimum le 28 avril. Elle monte et atteindra un maximum le 6 août (+21°58’) ; elle passera en déclinaison Sud le 17 octobre.

Uranus


- Elle est passée en conjonction au Soleil le 14 avril ; elle est dans le ciel du matin et se lève un peu plus tôt chaque jour, mais elle ne deviendra observable qu’à partir de fin juin.

- sa prochaine opposition aura lieu le 19 octobre. La dernière date du 15 octobre 2016.

GIF - 106 ko
parcours d’Uranus
devant les Poissons 1er mars 2016-10 janvier 2020

- Devant les Poissons jusqu’en mai 2018, son mouvement est direct depuis le 29 décembre 2016 ; elle est sortie de sa boucle de rétrogradation le 15 avril et elle entamera la nouvelle le 3 août. Ci-contre son parcours devant le Verseau de 2011 à 2022

- Dans le signe du Bélier
- en héliocentrique, de janvier 2011 à septembre 2018
- en géocentrique, de mai à août 2010, puis de mars 2011 à mars 2018, et encore de novembre 2018 à mars 2019.

- Sa distance au Soleil : 19,925 UA, diminue ; dernière aphélie en février 2009, prochain périhélie en août 2050.

- Sa distance à la Terre diminue : 20,640 UA le 1er juin. Elle est passée à l’apogée le 14 avril. Prochain périgée le 19 octobre.

- En latitude Sud depuis le 21 décembre 1984 :
- en héliocentrique, elle a atteint son minimum le 4 janvier 2007 ; elle monte et passera à son noeud ascendant en 2029.
- En géocentrique, elle a atteint un palier annuel de latitude maximale le 28 avril. Prochain minimum le 8 octobre (-0°36’) ; minimum précédent le 5 octobre 2016

- En déclinaison Nord du 9 avril 2011 au 17 juillet 2053, elle a atteint son minimum annuel le 27 décembre 2016. Prochain maximum le 2 août (+10°24’). Elle atteindra son maximum absolu en 2034 (+23°41’)

Mercure

PNG - 573.9 ko
Mercure et Vénus 1 juin 5h30

- Du matin depuis sa conjonction inférieure le 20 avril, elle a atteint son élongation maximale le 18 mai.
- Mais sa latitude Sud et l’inclinaison de l’écliptique font qu’elle reste difficile à détecter dans l’hémisphère Nord mais elle gagne en éclat : sa magnitude passe de 0.9 à 0.5. Elle se lève une cinquantaine de minutes avant le Soleil et reste possible à voir jusqu’au 5 juin.
- Sa prochaine conjonction supérieure aura lieu le 21 juin. Sa dernière conjonction inférieure date du 20 avril.

- Elle est en phase croissante, à son premier quartier ; sa fraction éclairée passe de 54% à 65%.

JPEG - 82.9 ko
parcours de Mercure du 25 mars au 29 juillet 2017

- Son mouvement est direct du 3 mai au 13 août. Elle a achevé sa boucle de rétrogradation le 21 mai ; elle entamera sa prochaine rétrogradation le 13 août.

- Elle est devant la constellation du Bélier (Ari) du 22 mai au 3 juin. Ci-contre son parcours du 25 mars au 29 juillet 2017. Les autres planètes sont positionnées au 15 mars.

- Dans le signe du Taureau (30° à 60°) du 16 mai au 6 juin.
- En héliocentrique, elle signe Verseau du 21 au 29 mai, puis Poissons jusqu’au 5 juin.

- En latitude Sud depuis le 26 avril (nœud descendant), elle atteint sa latitude héliocentrique minimale le 26 mai à 21h50 : -7°0’19" (Lg 318°32’ -19e VER). Elle l’a atteinte en géocentrique le 18 mai (-3°21’)

- En déclinaison Nord depuis le 14 mars, elle a atteint un minimum le 8 mai (+7°13’). Elle remonte jusqu’au 24 juin, où elle atteindra son maximum 24°42’ ; elle sera hors limites zodiacales du 16 juin au 2 juillet. Elle reste en déclinaison Nord jusqu’au 2 octobre.

- Sa distance à la Terre : 0,957 à 1,078 UA, augmente depuis son périgée, le 23 avril ; prochaine apogée le 22 juin.

- Distance au Soleil : elle diminue de 0,417 à 0,381 UA ; elle a atteint son aphélie le 6 mai Prochain périhélie le 19 juin.

- Images planétaires, site de Marc Delcroix
- Images planétaires, ciel profond et autres trésors célestes sur la galerie d’images d’astrosurf.

ASTEROÏDES – PLANETES NAINES

- (134340) Pluton

GIF - 247.9 ko
parcours de Pluton
1er déc 2014 - 30 nov 2018

- Devant la constellation du Sagittaire de 2006 à 2023 et dans le signe du Capricorne de fin 2008 à 2024, elle est passée en quadrature Ouest au Soleil le 9 avril. Elle sera à l’opposition le 10 juillet. Sa dernière opposition date du 7 juillet 2016 et sa dernière conjonction du 7 janvier.
- magnitude 14.2 ; diamètre apparent 0,12" (1,2 dixième de secondes d’arc). Elle devient observable avec un bon instrument en fin de nuit.

- Son mouvement est rétrograde du 20 avril au 28 septembre du 20e au 17e degré du signe du Capricorne ; elle achèvera sa boucle de rétrogradation le 18 janvier 2018.

- Sa distance à la Terre diminue de 32,602 à 32,532 UA. Elle sera au périgée le 7 juillet ; dernière apogée le 9 janvier.

- Sa distance au Soleil augmente de 33,335 à 33,339 UA. Elle sera à l’aphélie en 2114 (49,31 UA).

- En déclinaison Sud depuis 1988, elle descend lentement en fluctuant au gré de ses rétrogradations. Elle a atteint son maximum annuel le 4 avril (-21°9’). Prochain minimum le 28 octobre (-21°47’) ; minimum précédent le 3 novembre 2016 (-21°26’). Elle atteindra son minimum absolu en octobre 2022 : -23°6’

A l’opposition

JPEG - 74.6 ko
astéroïdes à l’opposition 25 mai
(27) Euterpe

- (27) Euterpe, m 10.4, devant le Scorpion (Sco), le 25 mai

Lune conjoint

- (2) Cérès, m 8.8, devant le Taureau (Tau) le 26 mai à 6h36 dans le plan équatorial, la planète naine 3°55’ au Nord, et à 7h29 dans le plan écliptique, ∆ -3°52’, longitude 71°0’ (12e GEM)

- (4) Vesta, m 8.0, devant le Cancer (Cnc) le 30 mai à 6h09 dans le plan écliptique, l’astéroïde 3°55’ au Nord, longitude 119°27’ (10e LIO) ; et à 9h10 dans le plan équatorial , ∆ -6°16’.

- 

A remarquer

avec un instrument et/ou photographiquement

GIF - 198.6 ko
repérer lambda de l’Aigle
30 mai 5h
GIF - 140.6 ko
Junon près lambda Aql
30 mai 5h

- Le 30 mai vers 5h, l’ astéroïde (3) Junon (magnitude 10.2) se trouve à 0,5° au Sud de l’étoile lambda Aquilae (Aigle - Aql), magnitude 3.4. Cette étoile, nommée Al Thalimain Prior, marque le bout de la queue de l’Aigle.

Dans le champ du coronographe Lasco C3

- (1) Cérès du 25 mai au 24 juin

COMETES

- Comètes observables de magnitude 12 ou moins :

JPEG - 300.3 ko
V2 Johnson 21 mai
photo source
JPEG - 555.1 ko
V2 Johnson le 20 mai
photo source

- C/2015 V2 (Johnson) : mesurée à magnitude 8.2 le 19 mai, elle est un peu moins brillante que prévu. Devant le Bouvier (Boo), elle se dirige vers la Vierge (Vir) et reste observable dans de bonnes conditions jusqu’en juillet.

- C/2015 ER61 ( PanSTARRS ) : récemment découverte, elle a eut un sursaut d’éclat le 4 avril comme on le prévoyait. Elle a atteint la magnitude 6.2 le 7 avril ; elle était encore à 7.6 le 7 mai ; elle suit le chemin du Soleil et se trouve devant les Poissons (Psc). Elle est donc observable difficilement, en toute fin de nuit assez bas sur l’horizon Est.

- 41P/Tuttle-Giacobini-Kresak : mesurée à magnitude 9.2 le 19 mai, son éclat diminue rapidement ; elle reste en excellentes conditions d’observation ; devant Hercule (Her), allant vers la queue du Serpent, elle longe la Voie Lactée.

- Autres comètes observables, voir aerith.net
- Photos de comètes ; galerie d’images de SpaceWeather

Au périhélie
- Le 26 mai, 2017 CW32, magnitude 22.
- Le 31 mai, C/2017 E3 PanSTARRS, magnitude 17.
- Le 1er juin, C/2016 E1 PanSTARRS, magnitude 19.
- Le 1er juin, 234P LINEAR, magnitude 19.

ACTUALITE ASTRONAUTIQUE

- sur le site de la Cité de l’Espace. Retour de l’ISS de Thomas Pesquet le 2 juin simultanément à CIEL EN FETE 2017 ! retransmission en direct à la Cité de l’Espace.
- sur le site de l’ESA
- sur le site du CNES

Missions en cours
- Mars, en route pour une nouvelle étape, rétrospective de 13 ans et 44 kilomètres d’exploration du rover Opportunity.
- Dernières images de Curiosity

JPEG - 56 ko
dernières images de Saturne
par la sonde Cassini

- La sonde Cassini autour de Saturne. C’est la fin de la mission : lancée en 1997, à l’oeuvre depuis 2004, elle a entamé, le 30 novembre dernier, la manœuvre qui la précipite vers sa fin : elle incline de plus en plus son orbite. En avril, elle a effectué son 126e et dernier tour autour de Titan, la plus grosse lune de Saturne. Elle doit traverser 22 fois le plan des anneaux à partir du 22 avril et faire sa plongée définitive le 15 septembre. Elle a fait sa deuxième traversée le 1er mai. Vidéo des sons recueillis lors de sa première traversée de l’espace beaucoup plus vide que ce que l’on pouvait imaginer entre Saturne et ses anneaux sur space.com.
- les dernières images de Cassini au JPL ; site en français

- New Horizons : Pluton le 14 juilllet 2015 et d’autres objets transneptuniens prévus pour les années à venir. Prochaine cible : KBO-2014 MU69 le 1er janvier 2019. Dernières nouvelles Astronews
- La sonde Dawn autour de Cérès. Dernières nouvelles Astronews
- La sonde Juno autour de Jupiter : images. Dernières nouvelles Astronews
- Les leçons de Rosetta

MANIFESTATIONS

- CIEL EN FETE 2017 du 2 au 4 juin à la Cité de l’Espace à Toulouse. Nous y serons et nous vous y attendons nombreux !

DECOUVERTES et PUBLICATIONS

- le son des étoiles transposé dans le domaine audible
- la Voie Lactée du coucher au lever du Soleil, timelapse source

JPEG - 639.5 ko
amas de galaxies
dans Hercule Abell 2151 photo source

Rappels
- Astrosurf magazine numéro 86, la revue d’astronomie pratique mai-juin 2017

- Astronews du 2 mai ; au sommaire : CR conférences : Colloque particules ; Les Aventuriers de l’Astronomie ; Mémoire d’une pièce de 1F . NASA, les ingrédients de la vie dans notre système solaire. Les premières étoiles, découvertes importantes d’ALMA. Exoplanètes, la planète boule de glace ; Cassini-Saturne, souriez ! Vous êtes sur la photo ! ; Cassini, une plongée entre les anneaux ! Trous Noirs, un télescope virtuel nous permettra de voir Sagittaire A*. Cygnus, un vol baptisé en l’honneur de John Glenn. CERN, le LHCb nous emmènerait il au-delà du Modèle Standard ? CERN, sur la piste de l’antigravité, mémo Guy Chollet. Les rovers martiens, nouvelle vue du site d’atterrissage d’Opportunity. Livres conseillés : 4000 ans d’Astronomie chinoise par JM Bonnet Bidaud chez Belin ; L’Univers est une éponge chez Dunod.

- La lettre du guide du ciel n°122 (1er mai 2017) de Guillaume Cannat. La Chevelure de Bérénice (Com)

- La Terre tourne, timelapse d’une année en vidéo accélérée, une merveille !

- Les nouvelles du ciel de PGJ Astronomie sur ce site
- Blog Autour du ciel de Guillaume Cannat

- Notre environnement stellaire et galactique
- Site pédagogique sur la cosmologie
- Observation et dessin en astronomie
- Fil d’actu de Ciel et Espace

- Découvrez ou approfondissez l’Astrologie conditionnelle sur Ariana.
- Le ballet des coïncidences, Opéra conditionaliste de Jean Pierre NICOLA [7], une magistrale démonstration astrométrique de la merveilleuse cohérence de notre système solaire.

- 

UTILE

- Une calculatrice pour astronomes : calcule le Jour Julien, la déclinaison du Soleil, l’Equation de Temps et la longueur du Jour.
- Convertisseur de calendriers
-  Redéfinition de l’Unité Astronomique, distance moyenne en la Terre et le Soleil. Voir : 149 597 870 700 mètres exactement. La Terre s’y trouve le 4 avril et le 5 octobre.
- Convertisseur de coordonnées
- Convertisseur de distances
- Astrophotographie, pratique et théorie, cours en ligne sur afanet.fr.

VOTRE EPHEBDO

PDF - 209.9 ko


- Les cartes sont obtenues avec les logiciels - Stellarium
Cartes du ciel 3.8 ou Atlas virtuel de la Lune

Notes

[1"Cagouille" est un mot du patois charentais, mon pays natal, pour désigner l’escargot. Il porte sa maison sur son dos, sa coquille est en forme de spirale, son pied adhère au sol et ses antennes sont dressées vers le ciel.

[3Rotation synodique :
- Article de Jean Meeus
 ;
- pour la calculer et l’apprécier soi-même, fich tech ici.
- Article sur Carrington, qui l’a découverte

[4au centre du champ de Lasco C3, la magnitude des objets visibles est d’environ 7, et, en sa périphérie elle atteint m9 ; cela est variable en fonction de l’activité solaire : en cas de grosse éruption les objets peuvent être cachés dans l’éclat des matières éjectées.

[5Pour la même latitude (approximativement ), retrancher 4 minutes par degré de longitude si plus à l’Est ; ajouter 4 minutes si plus à l’Ouest. Pour autre latitude consulter PGJ Astronomie ou l’IMCCE.

[6Les dates de maximum sont corrigées d’après les données de l’IMO

[7père du RET fondateur de l’école d’astrologie conditionnelle

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?



Recherche personnalisée


articles de cette rubrique


Accueil > Du 25 mai au 1er juin 2017
Plan du site | Espace privé | SPIP | contact | accueil