dans ce site

ZODIAC

Du 10 au 18 Décembre 2011

Troisième phase de la troisième Lune d’Automne


jeudi 8 décembre 2011

De la Pleine Lune le 10 à 14h37 UT (éclipse totale de Lune, partiellement visible au crépuscule en France métropolitaine) au Dernier Quartier le 18 à 0h48 UT
- Clic sur la vignette ci-dessous pour la version imprimable
PDF - 270.8 ko

La Lune au fil des jours et des nuits

Elle marque les signes de Gémeaux à Vierge, devant les constellations Taureau à Vierge (devant laquelle elle arrive juste pour le moment du Dernier Quartier. Gibbeuse décroissante, elle se lève de plus en plus tard après la tombée de la nuit. La Pleine Lune est la plus haute de l’année ; jour après jour, elle culmine ensuite de moins en moins haut.

- A son nœud descendant le 10 à 7h02 (Lg 74°17’ soit 15eGEM). La conjonction en ascension droite a lieu le 10 à 0h11.

- A sa déclinaison Nord maximale le 10 à 13h31 UT : 22°33’ au Nord de l’équateur céleste. (Lg 77°37’ soit 18ème degré du signe des Gémeaux)

- Pleine Lune le 10 Décembre à 14h37 UT (19ème degré du signe des Gémeaux) ; distance : 397 259 km soit environ 62,28 rayons terrestres ; diamètre apparent : 30 minutes 4 secondes d’arc.
- C’est la plus haute Pleine Lune de l’année : elle franchit le méridien à 70° de hauteur dans le ciel de Perpignan et à 61° dans celui de Lille. Rappelons que la Pleine Lune a le parcours du Soleil de la saison opposée (en l’occurrence l’été) plus ou moins sa latitude écliptique. Cette fois-ci, elle se trouve à peu près dans le plan de l’écliptique (puisqu’il y a éclipse) ; mais elle peut, lorsque sa latitude écliptique Nord est maximale, culminer 5° plus haut encore.
- Cette Pleine Lune donne lieu à une éclipse totale de Lune. Seule la fin du phénomène est visible en France métropolitaine, au lever de la Lune - coucher du Soleil. Le passage de la Lune à son nœud descendant a eu lieu à 7h03.
- Tous les détails sur cette éclipse sur le site de l’IMCCE , sur PGJ Astronomie

- Ci-dessous une image de l’éclipse partielle de Soleil du 25 novembre, dénichée par Bertrand Duchastel sur le site de SOHO, prise par le satellite "Probe 2"

GIF - 847 ko

Voici ce soleil partiellement éclipsé du 25 novembre 2011. Cette éclipse partielle de soleil concernait essentiellement le continent antarctique et était presque totale, puisque le cône d’ombre de la Lune n’est passé qu’à 300 km environ au dessus de l’Antarctique ! Le diamètre de la Lune était légèrement supérieur à celui du soleil.

- Libration maximale en longitude le 14 (L = 5.61°) : l’Océan des Tempêtes se détache bien du limbe.

GIF - 123.6 ko

- 

GIF - 30.6 ko
L’étoile réapparaît.
GIF - 276.1 ko
L’étoile disparaît
GIF - 242.7 ko

Le 14, elle occulte l’étoile Acubens (alpha du Cancer), de magnitude 4.3 de 21h05 à 21h56 pour notre localisation (44°36’N-2°9’E). Observable dans une petite lunette.
- Occultation d’étoiles

- Conjointe à Alhena (gamma des Gémeaux ) le 12 à 6h32 dans le plan équatorial, l’étoile 4°32’ au Sud. à 6h48 dans le plan écliptique (Δ4°32’). Suivre le rapprochement durant la nuit Ci-dessous le 12 à l’heure de la conjonction, à leur coucher.

GIF - 249.6 ko

- Le 13, les parisiens pourront, si la météo le permet, contempler la Lune gibbeuse se couchant dans l’arche de l’Arc de Triomphe vu du rond-point des Champs Elysées à 10h16 légales

- Conjointe à l’amas de la Crèche le 14 à 11h24 dans le plan écliptique dans, l’amas ouvert (M44) 5°29’ au Nord ; à 14h05 le plan équatorial (Δ5°44’). La lumière de la Lune gibbeuse éteint celle des étoiles de l’amas.

- Le 16, à 3h42, conjointe à Régulus (alpha Lion), l’étoile 5°34’ au Nord ; à 3h42 dans le plan équatorial (Δ5° 35’). Un triangle rectangle remarquable se forme entre Lune, Mars et Régulus, dont l’étoile marque l’angle droit.

GIF - 271 ko

- Libration maximale en latitude le 17 (B = 6.82°) : le pôle Nord est en bonnes conditions d’observation

- Le 17, elle occulte l’étoile HD 94 180 (alias HIP 53 141 Lion MV 6.4), de 4h31 à 5h37 pour notre localisation (44°36’N-2°9’E).

- Conjointe à Mars le 17 à 7h33 dans le plan écliptique, la planète 7°50’ au Nord ; à 13h25 (Δ8°29’) dans le plan équatorial. Rapprochement bien visible dans le ciel de fin de nuit. Ci-dessous à 7h légales ; appréciez l’évolution du triangle Lune-Mars-Régulus entre la veille et ce jour.

GIF - 258.2 ko

- Dernier Quartier le 18 Décembre à 0h48 UT (26ème degré du signe de la Vierge) ; distance : 372 769 km soit 58,44 rayons terrestres ; diamètre apparent : 32 minutes 3 secondes d’arc.

Le Soleil

- Il est dans le signe du Sagittaire depuis le 22 novembre.
- Devant la constellation d’Ophiucus depuis le 30 novembre, il arrive devant celle du Sagittaire 16 heures après le Dernier Quartier, soit le 18 à 16h48. Longitude 266°24’ soit 27e SAG.

- C’est la période de ses couchers les plus précoces de l’année dans l’hémisphère Nord ; selon la latitude géographique : du 1er au 14 décembre pour 40° Nord (≈16h35), du 7 au 13 pour 45° Nord (≈16h18), du 9 au 16 pour 50° Nord (≈15h58).
- A partir du 13, jour de la Sainte Luce, le se couche plus tardivement le soir mais continue à se lever plus tardivement le matin jusqu’au début janvier. C’est un effet de l’équation du temps. Plus d’info ; le jour effectivement le plus court dans l’hémisphère Nord est bien celui du solstice de décembre.

- Le 13 à 14h, début de sa 2118ème rotation synodique [1]

Les planètes

- En géocentrique
- Mercure est stationnaire à l’Ouest du Soleil le 14 à 1h58 dans le plan écliptique (Longitude 243°51’ soit 4e SAG) et à 1h59 dans le plan équatorial : son mouvement, rétrograde depuis le 24 novembre (21eSAG), redevient direct ; elle sortira de sa boucle de rétrogradation le 2 janvier. Il est à noter que cette station (le "fond de sa boucle de rétrogradation") a lieu au même degré sur l’écliptique que la Nouvelle Lune et que cette boucle de rétrogradation se tient autour du nœud lunaire ascendant.

-  Uranus est stationnaire à l’Est du Soleil le 10 à 5h06 dans le plan écliptique (longitude 0°38’15’’ – 1erBEL) et à 13h34 dans le plan équatorial (ascension droite 0h3’30’’), soit juste avant la Pleine Lune. Son mouvement redevient direct. Rétrograde depuis le 9 juillet (Lg 4°34’BEL), elle sortira de sa boucle de rétrogradation le 25 mars 2012.

- Jupiter rétrograde du 30 août au 25 décembre

- Aspects interplanétaires en géocentrique, autres que ceux mentionnés dans la fiche Ephebdo (sauf les aspects Lune-planètes, consultables dans les éphémérides)
- Dans le plan écliptique :
- le 15, à 16h07, Lune trigone Soleil (24e LIO-SAG)

- Dans le plan équatorial (parallèles // et contre parallèles # de déclinaison :
- le 14, à 23h27, Vénus // Soleil (23°13’ S)
- le 15, à 6h27, Mars # Saturne (8°13’ S)

- En héliocentrique
- Vénus conjoint Neptune le 11 à 9h11. Longitude 330°10’ (1er POI). Latitude Vénus - 3°15’ ; Neptune -0°33’.
- Mercure conjoint Mars le 13 à 13h04. Longitude 127°55’ (8eLIO). Latitude Mercure +6°53’ ; Mars +1°48’.
- Mercure à sa latitude Nord maximale le 15 à 11h16 : +7°0’18’’. Longitude 138°28’ (19eLIO)
- Mercure opposé Neptune le 17 à 18h06. Longitude 330°13’ (1er POI) ; Latitude Mercure +6°51’ ; Neptune -0°33’

Dans le ciel nocturne

- La constellation du Lièvre au méridien à minuit le 14.

GIF - 283.4 ko

-  Mercure revient dans le ciel du matin. Visible à partir du 10, il faut la chercher à l’horizon Est-Sud-Est, dans l’heure qui précède le lever du Soleil. Elle se lève 1h13m avant le Soleil le 10 et 1h50m avant lui le 18. Son éclat augmente : magnitude 0 le 17. C’est une très belle période pour son observation dans le ciel matinal. Elle est devant la constellation du Scorpion depuis le 7. Ci-dessous le 17 à 7h30 légales

GIF - 248.6 ko

-  Vénus , devant le Sagittaire depuis le 23 novembre, se couche maintenant plus de 2 heures après le Soleil et l’inclinaison de l’écliptique favorise son ascension dans le ciel du soir.
- Sa magnitude est de -4 ; elle est en phase gibbeuse ; sa fraction éclairée diminue légèrement (88%) mais son diamètre apparent augmente (≈ 12 secondes d’arc) ; rappelons que Vénus brille toujours du même éclat, la diminution de sa fraction éclairée étant compensée par son rapprochement de la Terre. Immanquable au Sud-Ouest, ci-dessous à 17h30 légales.

GIF - 288 ko

-  Neptune (magnitude 7.9) devant le Verseau, culmine vers 16h38 UT, peu après le coucher du Soleil et se couche vers 21h30 UT. La présence de la Lune se fait maintenant trop gênante pour l’observer dans de bonnes conditions.

-  Uranus (magnitude 5.8), devant les Poissons, culmine vers 18h30 et se couche vers 0h30 TU. Elle reprend son mouvement direct le 10 Mêmes conditions d’observation que pour Neptune.

-  Jupiter , toujours rétrograde, est de retour devant les Poissons depuis le 2. Elle trône dans le ciel du début de nuit, toujours en bonnes conditions d’observation ; son diamètre apparent, d’environ 46 secondes d’arc, diminue légèrement ; sa magnitude aussi -2.7. Elle culmine vers 20h15 UT et se couche plus de 4 heures avant le lever du Soleil, vers 3h UT.
- Le 14 à 0h légales, Io et Europe paraissent collées à la planète ; avec un bon instrument on peut voir l’ombre d’Europe sur le disque jovien.

GIF - 18.7 ko

-  Mars , devant le Lion depuis le 19 octobre. De plus en plus brillante, de magnitude 0,5. Son diamètre apparent : 7,8 secondes d’arc va en augmentant également. Elle se lève vers 22h50 UT et culmine 2 heures avant le lever du Soleil (conjointe à la Lune le 17).

- Saturne devant la Vierge, est présente de plus en plus tôt dans le ciel du matin. Elle se lève 4h30mn avant le Soleil le 10 et 5h4mn avant lui le 18, soit aux alentours de 2h30 TU, dans les parages de l’étoile Spica (alpha de la Vierge) avec laquelle elle rivalise en magnitude (Saturne 1.3 ; Spica 0.95). Son observation au télescope devient intéressante. L’inclinaison de ses anneaux passe de +13,9° à 14,8° au cours du mois.
- Élongation maximale de Titan à l’Ouest le 17 (13h42).

- Suivre les observations de la commission des planètes sur le site de la Société Astronomique de France
- Voir aussi ce site – ici page Saturne

ETOILES FILANTES - ESSAIMS DE METEORES

- Le 12 à 13h30, maximum des Sigma Hydrides (3-15 déc)
- Le 14 à 17h25, maximum des Géminides du 7 au 17 décembre, un des plus beaux de l’année ; observation toutefois limitée par la présence de la Lune gibbeuse à une quarantaine de degrés du radiant. Page spéciale PGJ

- Encore des
- Monocérotides (27 nov -17 déc). (Radiant devant la Licorne –Monoceros, au Sud-Est d’Orion)

GIF - 265.9 ko

- Puppides Vélides (1 -15 déc),
- Chi Orionides (26 nov – 15 déc).

- Et aussi
- Coma Berenicides (Chevelure de Bérénice - 12 déc – 23 janv)
- Ursides (17-26 déc)

ASTEROÏDES - PETITES PLANETES

Toutes vos recherches satisfaites sur le site officiel du Minor Planet Center

A l’opposition (du Soleil)
- Le 14 (198) Ampella Mv 10.8, devant les Gémeaux

COMETES

Observables visuellement. Voir aerith.net.
- C/2009 P1 Garradd au Sud d’Hercule ; mesurée à magnitude 6.9 le 26 novembre (légère diminution d’éclat), mais très bas sur l’horizon jusqu’à fin décembre, elle redeviendra mieux observable après. Générez ses éphémérides sur le site du Minor Planet Center (MPC).
- C/2010 G2 (Hill) magnitude 9.9, mesurée le 1er décembre encore observable devant le Taureau. sur le MPC
- Pour les autres comètes, voir aerith.net et le Minor Planet Center

Au périhélie
- Pas moins de cinq pour cette période, dont 3 à des magnitudes accessibles aux amateurs, entre Ophiucus et le Sagittaire
- Le 11, 37P/Forbes Mv 15 - Sagittaire
- et C/2009 S3 (Lemmon) Mv 18
- Le 15, 71P/Clark Mv 14 - Ophiucus
- et C/2011 W3 (Lovejoy) Mv 10 – Centaure – récemment découverte, voir article. Sa magnitude devrait approcher -4 (magnitude de Vénus !) lors de son passage au périhélie, lequel devrait provoquer sa désintégration, mais elle n’est pas observable de l’hémisphère Nord.
- Le 16, C/2011 A3 (Gibbs) Mv 10 - Ophiucus

ANNIVERSAIRES

- 465 ans : le 14 décembre 1546, naissait au Danemark Tycho Brahé, le plus grand – et le dernier -observateur à l’œil nu connu des temps historiques. C’est grâce à la précision de ses mesures que son élève et assistant, Johannes Kepler put établir les trois lois des orbites, base de toute la mécanique céleste contemporaine.
- Voir ce diaporama sur le site pour le contexte historique et celui-ci
pour un peu plus de détails sur Tycho Brahé en personne.

- 45 ans : le 15 décembre 1966, Audoin Dolfus, astronome français, décédé le 1er octobre 2010, découvrait Janus, la dixième lune de Saturne.

JPEG - 19.3 ko
Rhéa - la grosse, et Janus - la petite dans le plan des anneaux source image

ACTUALITE ASTRONAUTIQUE

- Le 12, la sonde Cassini survole Dioné (satellite de Saturne) à 99km seulement !

JPEG - 3.1 ko
Source image

- fil RSS de Ciel et Espace

NOTRE SELECTION DE PUBLICATIONS

- La Lettre du Guide du Ciel du 6 décembre 2011
- Une nouvelle comète découverte par uneastronome amateur française

- +++ un merveilleux convertisseur de coordonnées

- Des cartes postales originales, de ma composition, en vente sur ce site

VOTRE EPHEBDO

- Les cartes sont obtenues avec les logiciels - Stellarium, SkyMapPro10 ou Atlas virtuel de la Lune

Merci de votre soutien à la publication d’Ephebdo

Notes

[1Rotation synodique :
- Article de Jean Meeus
 ;
- pour la calculer et l’apprécier soi-même, fich tech ici.
- Article sur Carrington, qui l’a découvert}



Recherche personnalisée


Articles dans cette rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 370


Accueil > Du 10 au 18 Décembre 2011
Plan du site | Espace privé | SPIP | contact | accueil