dans ce site

ZODIAC

Du 2 au 8 juillet 2015

Troisième phase de la troisième Lune de Printemps


mercredi 1er juillet 2015, par Rock’Astres

De la Pleine Lune le 2 juillet à 2h19 UTC au Dernier Quartier le 8 à 20h23 UTC ...
- Troisième phase de la troisième Lune de Printemps

Merci de votre soutien à la Cagouille Céleste [1]

LES HEURES SONT EN HEURE LÉGALE FRANCE MÉTROPOLE

Heure été du dimanche 29 mars -3h au dimanche 25 octobre 2015

UTC (Universal Coordinated Time - Temps Universel Coordonné) = heure légale d’été - 2 heures / heure légale d’hiver - 1 heure
Clic sur la vignette ci-dessous pour la version imprimable
PDF - 224.7 ko

En bref ...

La Lune
- Elle marque les signes de Capricorne à Bélier ; elle se lève de plus en plus tard après le coucher du Soleil, et se couche dans la matinée.
- Elle passe de la constellation du Sagittaire (Sgr) à celle des Poissons (Psc)
- Le 2, Pleine Lune, conjoint Pluton ; le 5, périgee ; le 6, conjoint Neptune ; le 7, passe en déclinaison Nord ; le 8, noeud descendant et Dernier Quartier.

En géocentrique
- Le Soleil est dans le signe du Cancer
- devant la constellation des Gémeaux (Gem)
- à l’apogée le 6
- Pluton au périgee le 4 et à l’opposition (du Soleil) le 6.
- Vénus et Jupiter, conjointes le 1er juillet, se séparent lentement l’une de l’autre mais restent très serrées cette semaine.
- Saturne, Neptune et Pluton retrogrades

- En héliocentrique : le 5, Vénus noeud descendant ; le 6, Mercure conjoint Uranus et la Terre à l’aphélie (=Soleil apogée)

Au fil des jours et des nuits …

JPEG - 635.3 ko
La Lune le 29 juin
photo source

Jeudi 2 juillet 2015

Pleine Lune à 4h19

10e degré du signe du Capricorne ; distance : 374 181 km soit 58,67 rayons terrestres. Diamètre apparent 31, 9 minutes d’arc.

.
- Devant le Sagittaire, c’est la Pleine Lune du cerf, de l’orignal ou du tonnerre selon les traditions amérindiennes.
- Le 2 au soir, sa grosse boule orange apparaît à l’horizon Sud-sud-est quelques minutes après le coucher du Soleil dans la zone la plus sombre de l’arche anticrépusculaire. Le 3 au lever du Soleil, elle surplombe l’horizon Sud-ouest.

- A 11h57, la Lune conjoint la planète naine (134 340) Pluton dans le plan écliptique.
- A 12h27, la Lune conjoint la planète naine (134 340) Pluton dans le plan équatorial.

- A 14h (12h TU), c’est le milieu de l’année

- A 20h51, Mercure sextil Uranus en géocentrique dans le plan écliptique (21e GEM/BEL)

Vendredi 3 juillet


- A 6h08, Mercure entre dans le signe du Bélier en héliocentrique .

- A 14h22, la Lune entre dans le signe du Verseau Lg 300°

- A 15h40, la Lune arrive devant la constellation du Capricorne (Cap) ; longitude 300°47’ (1er VER)

Samedi 4 juillet


- A 1h07, la Lune conjoint la planète naine (1) Cérès dans le plan écliptique.

- A 2h55, Mercure sextil Jupiter en géocentrique dans le plan écliptique (23e GEM/LIO)

- A 4h49, la Lune arrive devant la constellation du Verseau (Aqr) ; longitude 308°38’ (9e VER)

- A 7h21, la Lune conjoint la planète naine (1) Cérès dans le plan équatorial.

- A 14h53, la planète naine Pluton au périgée (plus courte distance Terre- Pluton)

Dimanche 5 juillet


- A 0h48, la Lune arrive devant la constellation du Capricorne (Cap) ; longitude 320°38’ (21e VER)

- A 3h36, Lune opposé Jupiter en géocentrique dans le plan écliptique (23e VER/LIO)

- A 6h33, Lune opposé Vénus en géocentrique dans le plan écliptique (25e VER/LIO)

- A 6h50, Vénus au nœud descendant de son orbite.

- A 10h20, Mercure sextil Vénus en géocentrique dans le plan écliptique (25e GEM/LIO)

- A 14h19, la Lune arrive devant la constellation du Verseau (Aqr) ; longitude 328°45’ (29e VER)

- A 14h24, la Lune entre dans le signe des Poissons Lg 330°

Lundi 6 juillet


- La comète C/2014 Q1 (PanSTARRS) au périhélie

GIF - 190.4 ko
Lune Neptune
6 juillet 3h30

- A 8h30, la Lune est conjointe à Neptune dans le plan écliptique, la planète 2°54’ au Sud ; longitude 339°39’ (10e POI).
- A 10h25, la Lune est conjointe à Neptune dans le plan équatorial, Δ +3°3’. Elongation solaire de la Lune : 123°O.

- A 12h09, Jupiter achève sa boucle de rétrogradation dans le plan équatorial.

- A 12h15 opposition du Soleil à Pluton dans le plan équatorial.

- A 16h06, Lune trigone Soleil en géocentrique dans le plan écliptique (15e POI/CAN)

- A 16h12, Jupiter achève sa boucle de rétrogradation dans le plan écliptique.

- A 17h23 opposition du Soleil à Pluton dans le plan écliptique = Terre conjoint Pluton en héliocentrique.

- A 17h38, Mercure conjoint Uranus en héliocentrique .

- A 20h52, la Lune au périgée : au plus près de la Terre à 367 092 kilomètres environ, soit 57,55 rayons terrestres ; diamètre apparent : 32,6 minutes d’arc. Longitude 332°41’ (2e POI) ; latitude +2°39’ - descend ; déclinaison -8°1’ - monte.

- A 21h40, la Terre à l’aphélie = apogée du Soleil = distance maximale entre la Terre et le Soleil.

- A 23h28, la Lune arrive devant la constellation des Poissons (Psc) ; longitude 348°36’ (19e POI)

Mardi 7 juillet


- A 14h44, Mercure arrive devant la constellation d’Orion (Ori)

- A 16h42, la Lune passe en déclinaison Nord : elle traverse le plan équatorial ; déclinaison 0° ; Ascension droite 23h 55m. Longitude écliptique 358°51’ (29e POI ; latitude +0°30’ (descend).

- A 18h39, la Lune entre dans le signe du Bélier Lg 0°

- A 21h51 Mercure parallèle Soleil (plan équatorial 22°N)

Mercredi 8 juillet 2015


- A 2h06, la Lune passe au nœud descendant de son orbite : dans le plan écliptique, sa latitude est égale à 0° et elle passe au Sud. Longitude 4°25’ -5e BEL ; sa distance : 57,87 rayons terrestres - 368 516 kilomètres- augmente. L’axe des nœuds lunaires, rétrograde, est en Balance/Bélier du 23 février 2014 au 12 novembre 2015.

- A 6h58, la Lune arrive devant la constellation de la Baleine (Cet) ; longitude 7°17’ (8e BEL)

- A 7h36, la Lune arrive devant la constellation des Poissons (Psc) ; longitude 7°39’ (8e BEL)

- A 10h13, la Lune conjoint l’astéroïde (4) Vesta dans le plan écliptique.
- A 15h02, la Lune conjoint l’astéroïde (4) Vesta dans le plan équatorial.

- A 20h42 Mercure entre dans le signe du Cancer (mouvement direct)

Dernier Quartier à 22h23

17e degré du signe du Bélier ; distance : 370 756 km soit 58,13 rayons terrestres ; diamètre apparent : 32 minutes 13 secondes d’arc.

Le Soleil

JPEG - 128.2 ko
Soleil en H alpha
par une classe de CM2 photo source

- Dans le signe Cancer du 21 juin (solstice) au 23 juillet

- Nous sommes dans la première phase de la saison d’été (hiver dans l’hémisphère Sud). Dans l’hémisphère Nord, la durée du jour est encore quasiment maximale par rapport à celle de la nuit, mais désormais, elle décroît. Thème de l’Eté = theme de l’ingrès Cancer ; thème de l’année 2015 (et du Printemps) = theme de l’ingrès Bélier. Voir aussi [2]

GIF - 229.8 ko
Parcours du Soleil 15 juin-21 octobre 2015

- Devant la constellation des Gémeaux du 22 juin au 20 juillet.

- Sur l’image ci-contre, la position du Soleil devant les constellations à notre époque, jour après jour du 15 juin à 12h UTC (25e GEM) au 21 octobre (28e BAL) (les planètes sont positionnées pour le 15 juin). Rappelons que la précession des équinoxes décale sa position devant les étoiles d’un degré tous les 70 ans

- Le 6 juillet à 12h15, opposition de Pluton dans le plan équatorial ; déclinaison Soleil +22°41’ (descend)/ Pluton -20°42’ (descend). La conjonction dans le plan géo-écliptique a lieu à 17h38 à la longitude 284°17’ - 15e CAP ; latitude Pluton +1°55’ (descend). C’est un alignement Soleil – Terre - Pluton, autrement dit la conjonction Terre - Pluton en héliocentrique. La plus petite distance entre la Terre et Pluton est atteinte le 4 juillet à 14h53. La prochaine opposition de Pluton aura lieu le 7 juillet 2016.

- Le Soleil est à l’apogée, c’est à dire la Terre au périhélie, le 6 juillet à 21h40.

- Dans le champ du coronographe Lasco C3 [3] : la planète Mars du 13 mai au 14 juillet

PNG - 1.2 Mo
Nouvelles taches solaires
photo du 30 juin source

- Suivre l’activité solaire sur spaceweather.com (en anglais) ; même source, traduite en français.

Les planètes en héliocentrique

- Le 3 juillet à 6h08, Mercure entre dans le signe du Bélier ; longitude 0° ; elle y reste jusqu’au 9 juillet

- Le 5 juillet, à 6h50, Vénus à son noeud descendant : latitude écliptique 0°, passe en latitude écliptique Sud ; longitude 256°49’ (17e SAG - invariable, sauf l’avance de 0°54’ par siècle de l’axe de ses noeuds). Sa longitude géocentrique est de 143°52’ (24e LIO - variable).

- Le 6 juillet à 17h23, conjonction Terre-Pluton  ; longitude 284°15’ (15e CAP) ; latitude Pluton +1°55’ (descend). C’est l’ opposition Soleil/ Pluton en géocentrique.

- Le 6 juillet à 17h38, Mercure conjoint Uranus ; longitude 18e BEL ; latitude Mercure -3°37’ (monte), Uranus -0°38’ (monte).

- Le 6 juillet, à 21h40, la Terre à l’aphélie : au plus loin du Soleil à 1,016 682 122 UA soit environ 152 093 480 kilomètres ; longitude écliptique 284°25’ (15e CAP) ; du point de vue géocentrique, c’est l’apogée du Soleil et son diamètre apparent est minima, de 31,5 minutes d’arc. La Terre se trouve 5 millions de kilomètres (soit 3,4%) plus loin du Soleil que le 4 janvier.
- A notre époque, l’instant de l’aphélie peut survenir entre le 2 juillet à 20h TU (comme en 1960) et le 6 juillet à 23h TU (comme en 2007) : cela est lié à la danse du couple Terre-Lune autour de son barycentre. D’autre part, l’axe des apsides (périhélie-aphélie) de la Terre progresse de 1°43’ par siècle sur l’écliptique, ce qui fait que la date moyenne du périhélie et de l’aphélie retarde d’environ 1 jour par siècle.

Dans le ciel nocturne

JPEG - 481.4 ko
Voie lactée depuis le Pic du Midi
photo source

- Pour notre localisation, le Soleil se couche à 21h38 le 2 juillet et à 21h36 le 8. Il se lève à 6h12 le 2 juillet, et à 6h16 le 8.
- Pour approximativement la même latitude, retrancher 4 minutes par degré de longitude si plus à l’Est ; ajouter 4 minutes si plus à l’Ouest. Pour autre latitude consulter PGJ Astronomie ou l’IMCCE.

- Fin et début du crépuscule astronomique (= durée de la nuit noire en l’absence de la Lune) pour notre latitude (44°36’N) : le 2-3 juillet : 0h07 – 3h44 ; le 7-8 juillet : 0h02-3h50.

- Après le Pleine Lune , la Lune gibbeuse décroissante, se lève de plus en plus tard après le début de la nuit, culmine de plus en plus tard après la mi-nuit et se couche de plus en plus tard dans la matinée.

- En cette période autour du solstice d’été, et ce d’autant plus longtemps que l’on se trouve proche du pôle, il est possible d’observer des nuages noctiluques .

Le ciel à la mi-nuit

- Côté Sud, Nunki du Sagittaire vient de franchit le méridien et le grand triangle de l’été (Vega, Deneb et Altaïr) surplombe le ciel. Vers l’Ouest, le Scorpion et la Balance se couchent sous l’oeil rougeoyant d’Arcturus. Vers l’Est, le Capricorne et le Verseau s’avancent ; le grand carré de Pégase est déjà haut

GIF - 233.9 ko
le ciel au minuit vrai côté Sud le 8 juillet
1h56 pour notre localisation

- Côté Nord, la Grande Ourse plonge vers le sol, tandis que Cassiopée, Céphée, Persée et Andromède s’élèvent ; le Dragon a basculé côté Ouest.

GIF - 216.7 ko
le ciel au minuit vrai côté Nord le 8 juillet
1h56 pour notre localisation

Les planètes en géocentrique

JPEG - 1.1 Mo
Vénus et Jupiter le 29 juin
photo source

Vénus


- Resplendissante dans le ciel du soir, elle se couche à 23h51 le 2 juillet soit 2 heures 13 minutes après le Soleil et à 23h31 le 8, soit 1 heures 55 minutes après lui le 8.
- Elle a atteint son élongation maximale le 6 juin ; son écart angulaire avec le Soleil va maintenant se resserrant rapidement. A la fin du mois, elle sera engloutie dans l’éclat solaire.
- Elle était conjointe à Jupiter le 1er juillet et durant cette période (du 2 au 8), les deux planètes se couchent de concert.

GIF - 155.2 ko
parcours de Vénus 23 juin-18 octobre 2015

- Devant la constellation du Lion (Leo) depuis le 26 juin. C’est devant cette constellation qu’elle entamera sa rétrogradation, le 23 juillet ; ce qui l’amènera à passer devant le Sextant (Sex) du 3 au 10 août, puis devant l’Hydre Femelle (Hya) du 10 au 14 août, et le Lion (Leo) du 14 au 18 août ; en conjonction inférieure le 15 août, elle arrivera devant le Cancer (Cnc) le 18 août, reprendra son mouvement direct le 5 septembre et reviendra devant le Lion (Leo) le 23 septembre.

- Dans le signe du Lion du 5 juin au 18 juillet. Son mouvement est direct du 31 janvier 2014 au 23 juillet 2015.
- Ci-contre son parcours du 23 juin au 18 octobre 2015.

- En gros croissant ; sa portion éclairée passe de 33 à 28% ; son diamètre apparent est de 35 secondes d’arc et augmente ; à environ 0,458 UA, elle se rapproche de la Terre depuis le 19 octobre. Voir les phases de Vénus sur Wikipedia.

JPEG - 52.2 ko
Vénus
photo de mars 2012 source

- Distance au Soleil : 0,727UA ; elle s’éloigne. Dernier périhélie le 18 avril ; prochain aphélie le 8 août.

-  En latitude Nord depuis le 15 mars, elle a atteint son maximum le 10 mai en héliocentrique et le 21 mai en géocentrique. Elle passe à son noeud descendant le 5 juillet à 6h47 à la longitude géocentrique 143°52’ (20e TAU) ; elle atteindra sa latitude Sud maximale le 23 août en géocentrique et le 30 août en héliocentrique

- En déclinaison Nord du 22 février au 11 novembre, elle a atteint sa déclinaison Nord maximale le 10 mai et s’est trouvée hors limites zodiacales du 18 avril au 2 juin ; elle redescend jusqu’au 9 août.

GIF - 442.9 ko
Vénus Jupiter 8 juillet 22h

Jupiter

- Elle se couche en même temps que Vénus, aux alentours de 23h40, soit 1 heure 55 minutes après le Soleil le 8 juillet. Son éclat, magnitude -1.8, est en légère diminution légèrement ; son diamètre apparent aussi : environ 32 secondes d’arc.

GIF - 154.3 ko
Parcours de Jupiter du 1er janvier 2015
au 11 février 2016

- Son mouvement est direct depuis le 8 avril. Elle est de retour devant la constellation du Lion depuis le 10 juin (sa rétrogradation l’avait ramenée devant le Cancer depuis le 4 février).
- Le 6 juillet, elle achève sa boucle de rétrogradation (commencée le 8 décembre 2014) : à 10h09 dans le plan équatorial (AD 9h 40m 56s ; déclinaison +14°47’, descend) et le même jour à 16h12 dans le plan écliptique (longitude 142°37’ -23e LIO ; latitude +0°51’, descend) ; elle entamera sa prochaine rétrogradation le 8 janvier 2016 (dans le 24e VIE).

- Prochaine conjonction au Soleil le 26 août 2015 ; prochaine opposition le 8 mars 2016.

- Ci-contre son parcours du 1er janvier 2015 au 11 février 2016

- Elle est dans le signe du Lion du 16 juillet 2014 au 11 août 2015

- En latitude Nord depuis le 9 novembre 2013, elle monte en héliocentrique jusqu’au 28 décembre 2016.
- En géocentrique, elle a atteint un maximum de latitude Nord le 4 mars et redescend jusqu’au 20 juilllet.

- En déclinaison , elle a atteint un maximum Nord le 7 avril ; elle redescend jusqu’au 5 janvier 2016 (prochaine entrée en rétrogradation le 8 janvier 2016).
- Distance Elle s’éloigne du Soleil de mars 2011 à février 2017. Actuellement 5,376 UA.
- Sa distance à la Terre -6,156 UA - augmente jusqu’à sa prochaine conjonction au Soleil (le 26 août)

Saturne

JPEG - 11.5 ko
Saturne
photo du 29 juin source

- Elle est passée à l’opposition le 23 mai ; elle culmine particulièrement bas à nos latitudes/ à la frontière des constellations du Scorpion et de la Balance, maintenant aux alentours de 22h45, durant le crepuscule nautique et se couche aux alentours de 3h40. La meilleure période de l’année pour l’observer est donc déjà passée mais elle nous laisse encore le loisir de l’admirer ce mois-ci.

GIF - 217.4 ko
Saturne 7 juillet 23h
GIF - 141.3 ko
parcours de Saturne
du 3 novembre 2014 au 9 novembre 2015

- Rétrograde du 14 mars au 2 août, elle est de retour devant la constellation de la Balance (Lib) du 12 mai au 17 octobre, alors qu’elle était devant le Scorpion (Sco) depuis le 17 janvier
- dans le signe du Scorpion du 19 juin au 18 septembre alors qu’elle était dans celui du Sagittaire depuis le 23 décembre 2014.
- Elle sortira de sa boucle de rétrogradation le 8 novembre.
- En héliocentrique, elle est dans le signe du Sagittaire du 30 mars 2015 au 14 décembre 2017.

- Ci-contre son parcours devant les constellations de la Balance, du Scorpion et du Sagittaire du 1er mars 2015 au 3 juillet 2016.

- Titan est à son élongation maximale à l’Ouest le 2 juillet à 15h59
- L’inclinaison de ses anneaux reste à 24° environ au cours du mois de juillet. (Le signe + signale l’inclinaison vers le Nord : nous voyons principalement cet hémisphère depuis le 4 septembre 2009 et le Soleil l’éclaire majoritairement depuis le 10 août 2009 - c’est la saison printemps-été de l’hémisphère Nord /automne-hiver de l’hémisphère Sud- sur Saturne, une saison dure environ 7 de nos années ).

- Distance à la Terre : 9,273 UA. Elle a atteint son périgée le 23 mai . La distance Terre-Saturne augmente désormais jusqu’à sa prochaine conjonction le 30 novembre. Opposition suivante le 3 juin 2016.
- Sa distance au Soleil (9,986 UA) augmente de juillet 2003 à avril 2018.

- En latitude Nord, elle descend en héliocentrique depuis le 31 janvier 2012, elle passera à son noeud descendant en février 2020.
- En géocentrique elle descend jusqu’au 21 décembre, après avoir atteint un palier de latitude Nord le 11 mai ; ce balancement en latitude géocentrique accompagne de loin les rétrogradations.

- En déclinaison Sud, elle remonte jusqu’au 21 juillet après avoir atteint un maximum Sud le 5 mars. La rétrogradation s’accompagne d’assez près d’une inversion du mouvement en déclinaison.

Neptune

GIF - 151.1 ko
Neptune 2 juillet zoom
GIF - 195.7 ko
Neptune 8 juillet zoom

- Devant le Verseau, de magnitude 7.9, elle se lève aux alentours de 0h15.
- Elle devient observable à partir de 2h30, à l’heure du lever de Fomalhaut ; elle se trouve alors à 25 degrés de hauteur environ au Sud-est. Elle sera à l’opposition le 1er septembre.
- Son observation n’est pas favorisée cette semaine car elle est conjointe à la Lune le 6 juillet.

GIF - 137.6 ko
Parcours de Neptune du 1er janvier 2015
au 11 février 2016

- Son mouvement est rétrograde du 12 juin au 18 novembre ; elle sortira de sa boucle de rétrogradation le 8 mars 2016.

- Ci-contre son parcours du 1er janvier 2015 au 11 février 2016

- Elle est dans le signe des Poissons de 2011 à 2025.

- Sa distance au Soleil (29,964 UA) diminue de 1968 à 2042. Cette variation est liée à sa révolution autour du Soleil, qu’elle effectue en 164 ans. A ce sujet, découvrez les particularités très délicates des approches et éloignements de Neptune dans cet article de Jean Meeus
- Elle se rapproche de la Terre (29,345 UA) depuis sa conjonction et apogée du 26 février, jusqu’à sa prochaine opposition, le 1er septembre.

- En latitude Sud depuis 2003, elle descend en héliocentrique jusqu’en 2043 ; en géocentrique, elle descend du 2 février au 21 septembre.

- En déclinaison Sud, elle descend du 9 juin au 17 novembre, ceci en raison de sa rétrogradation.

JPEG - 160.9 ko
Neptune
photo du 30 juin source

Uranus

GIF - 117.7 ko
Uranus 2 juillet zoom
GIF - 34 ko
Uranus 8 juillet zoom

- Devant les Poissons, elle se lève maintenant aux alentours de 2h10 et commence à émerger au lever d’Alrischa (alpha Psc – magnitude 4.10, qui marque la pointe des Poissons) vers 3h30.
- Conjointe au Soleil le 6 avril dernier, elle sera à l’opposition le 12 octobre.

GIF - 136.9 ko
Parcours d’Uranus du 1er janvier 2015
au 11 février 2016

Son parcours du 1er janvier 2015 au 11 février 2016
- Dans le signe du Bélier de 2010 à 2018, son mouvement est direct depuis du 21 décembre 2014 au 30 novembre 2015 ; elle a achevé sa dernière boucle de rétrogradation le 7 avril.
- Distance . A la Terre : 20,036 UA ; elle se rapproche ; dernier apogée le 7 avril ; prochain périgée le 12 octobre 2015.
- Au Soleil : 19,991 UA ; elle diminue jusqu’en 2050 (périhélie).

- En latitude Sud  ; en héliocentrique, elle monte depuis le 4 janvier 2007 ; en géocentrique, elle a atteint un palier le 3 février et depuis descend jusqu’au 21 septembre. Elle passera à son noeud ascendant en 2029.
- En déclinaison Nord, elle monte du 20 décembre 2014 au 25 juillet 2015.

JPEG - 3.4 ko
Uranus
photo du 30 juin source

Mercure

GIF - 267.8 ko
Mercure 2 juillet 5h30
GIF - 330.7 ko
Mercure 8 juillet 5h30

- Elle est du matin depuis sa dernière conjonction inférieure le 30 mai ; elle a atteint son élongation maximale le 24 juin et se rapproche maintenant du Soleil.
- Cependant, son éclat augmente – elle passe de magnitude +0.2 à -0.5 ; elle reste donc assez facilement visible cette semaine ; elle se lève aux alentours de 5h, soit 1 heure et 19 minutes avant le Soleil le 2 juillet et 1 heure 14 minutes avant lui le 8. La semaine prochaine, elle se fera gagner par l’astre du jour et sa conjonction avec Mars le 16 constituera la dernière occasion de la saisir pour cette période matinale.
- Prochaine conjonction supérieure le 23 juillet ; prochaine élongation maximale (Est) le 4 septembre.

GIF - 237 ko
Parcours de Mercure
1er juillet - 25 octobre 2015

- Ci-contre son parcours du 1er juillet au 25 octobre (les autres planètes sont positionnées au 1er juillet)
- Devant la constellation du Taureau (Tau) depuis le 28 avril (devant laquelle elle a effectué sa rétrogradation du 19 mai au 11 juin), elle arrive devant Orion (Ori) le 7 juillet à 14h44 et se déplace devant cette constellation jusqu’au 9 juillet.
- Dans le signe des Gémeaux depuis le 1er mai, elle entre dans celui du Cancer le 8 juillet à 20h42 et reste dans ce signe jusqu’au 23 juillet.

- En latitude, elle a atteint sa latitude Sud maximale le 14 juin en géocentrique et le 23 juin en héliocentrique. Elle passera à son noeud ascendant le 12 juillet.

- Elle est en déclinaison Nord du 2 avril au 25 août, elle monte, sans sortir des limites zodiacales du 13 juin au 14 juillet.
- Distance à la Terre : 1,135 UA le 8 juillet ; elle s’éloigne ; elle est passée à son périgée le 31 mai ; prochain apogée le 27 juillet ; prochain périgée le 28 septembre.
- Distance au Soleil : 0,326 UA le 8 juillet. Elle a atteint son aphélie le 2 juin ; sa distance au Soleil diminue jusqu’à son prochain périhélie le 16 juillet ; prochain aphélie le 29 août.

Mars


- Invisible, sauf dans le champ du coronographe Lasco C3 jusqu’au 14 juillet (depuis le 13 mai), consécutivement à sa conjonction au Soleil le 14 juin , elle se lève 27 minutes avant le Soleil le 2 juillet et 36 minutes avant lui le 8. Il faudra attendre la fin août pour la voir réapparaître dans le ciel en fin de nuit (aux côtés de Mercure le 16, elle restera indiscernable). Sa prochaine opposition sera le 22 mai 2016.

GIF - 237.8 ko
Parcours de Mars
1er juin - 16 novembre 2015

- Son mouvement est direct du 20 mai 2014 au 17 avril 2016.
- Ci-contre son parcours du 1er juin au 16 novembre (les autres planètes sont positionnées au 1er juin)
- Devant la constellation des Gémeaux (Gem) du 25 juin au 5 août.
- Dans le signe du Cancer du 24 juin au 8 août.

- En latitude elle est passée à son noeud ascendant le 12 avril  ; elle atteindra sa latitude Nord maximale le 13 octobre 2015 en géocentrique et le 16 janvier 2016 en héliocentrique ; elle passera à son noeud descendant le 28 avril 2016.

- En déclinaison Nord du 21 février au 18 novembre et hors limites zodiacales Nord du 6 juin au 17 juillet, elle a atteint sa déclinaison Nord maximale le 26 juin .

- Distance à la Terre  : elle augmente depuis sa dernière opposition (le 8 avril 2014) : 2,587 UA. Elle sera à l’apogée le 11 juillet, relativement à sa conjonction au Soleil du 14 juin dernier.
- Distance au Soleil  : Depuis son périhélie le 12 décembre 2014, sa distance au Soleil -1,582 UA – augmente jusqu’au 20 novembre 2015.

- Images planétaires, site de Marc Delcroix
- Images planétaires, ciel profond et autres trésors célestes sur la galerie d’images d’astrosurf.

ASTEROÏDES – PLANETES NAINES

Pluton
- (134 340) Pluton, devant le Sagittaire (Sgr)

GIF - 351.1 ko
parcours de Pluton devant le Sagittaire
1 janvier 2015 - 21 novembre 2016

- Conjointe à la Lune le 2 juillet
- au plus près de la Terre le 4 juillet à 14h53 : 31, 886 822 UA soit environ 4,770 milliards de kilomètres, à la longitude géocentrique 284°18’ (15e CAP)
- à l’opposition du Soleil le 6 juillet. Son diametre de 0,2 secondes d’arc et sa magnitude de 14.1 ne la rende accessible qu’aux astro-photographes expérimentés.

GIF - 309.3 ko
position de Pluton 6 juillet

- Autres petites planetes à l’opposition

Lune conjoint
- (134 340) Pluton, m 14.1, devant le Sagittaire (Sgr), le 2 juillet, à 11h57 dans le plan écliptique, la planète naine 2°57’ au Sud et à 12h27 dans le plan équatorial ∆ +2°58’.

- (1) Cérès, m 7.6, devant le Microscope (Mic), le 4 juillet, à 1h07 dans le plan écliptique, la planète naine 13°53’ au Sud et à 7h21 dans le plan équatorial ∆ +14°13’.

GIF - 146.4 ko

- (4) Vesta, m 7.4, devant la Baleine (Cet), le 8 juillet, à 10h13 dans le plan écliptique, l’astéroïde 13°53’ au Sud et à 7h21 dans le plan équatorial ∆ +14°13’.

GIF - 135.7 ko

ETOILES FILANTES - ESSAIMS DE METEORES

 [4]

- Scorpio-Sagittarides (SAG) – Sagittaire (Sgr)- actif du 15 avril au 15 juillet ; maximum le 20 mai
- Pégasides (JPE) Pégase (Peg) - actif du 7 au 13 juillet ; maximum le 9 juillet
- alpha Capricornides (CAP) Cpricorne (Cap) - actif du 3 juillet au 15 août ; maximum le 29 juillet

Essaims mineurs - maximums :
- Le 8 juillet, gamma Phoenicides (GPH) –Phoenix – HS - actif du 24 juin au 18 juillet

COMETES

Au périhélie
- Le 6 juillet, C/2014 Q1 PanSTARRS, magnitude 6

Observables visuellement, jusqu’à la magnitude 10.
- C/2014 Q1 PanSTARRS, au périhélie le 6, n’est pas observable

- C/2014 Q2 (Lovejoy) ; mesurée à magnitude 8.5 le 22 juin, son éclat décroît, assez lentement ; elle continue sa course devant la Petite Ourse en direction du Dragon. Elle reste encore observable ce mois-ci. (Rappelons qu’ elle avait atteint la magnitude 3.7 mi-janvier et était alors facilement visible à l’oeil nu) Quelques liens sur cette comète ici et ici

- C/2013 US10 ( Catalina ) pour l’Hémisphère Sud, devant le Sculpteur (Scl) magnitude 10 environ
- C/2015 G2 ( MASTER ) comète nouvellement découverte ; mesurée à magnitude 9 le 21 juin, devant le Cancer, n’est plus observable.
- 88P/Howell (2015) devant les Poissons, mesurée à magnitude 10.4 le 22 juin
- Photos de comètes, galerie d’images de SpaceWeather
- Calendrier des rendez-vous des comètes avec des objets du ciel profond

Calendriers

- Le 2 juillet à 14h (12h TU), c’est le milieu de l’année de notre calendrier (grégorien)

ACTUALITE ASTRONAUTIQUE
- New Horizons proche de Pluton ; arrivée prévue le 14 juillet
- La sonde Dawn autour de Cérès, sur Enjoy Space, le site d’actualité spatiale de la Cité de l’Espace et les missions d’exploration du système solaire en cours
- Rosetta et Philae en direct sur ce site du CNES.
- Curiosity sur Mars
- Cassini autour de Saturne

JPEG - 721.2 ko
Galaxie Pinwheel
M 101 photo du 21 juin source

SELECTION DECOUVERTES et PUBLICATIONS

Rappels
- Astronews du 15 juin : Les lasers et leurs applications ; Les Mayas et la fin du monde ; Les évènements violents de l’Univers ; Dernières nouvelles de l’Univers , École Chalonge ; Audouin Dollfus ; Les sursauts gamma ; Des galaxies mystérieuses à grand redshift ; Rosetta, des surprises grâce à Alice ! Philae : Elle n’est pas morte, elle vient de se réveiller ! Dawn, les spots brillants, toujours une énigme ; X37-B, une bien mystérieuse navette ; New Horizons, le grand jour approche ; Space X, le Dragon retourne sur Terre ; Curiosity, 100 sols sur Mars ; ISS, Samantha est de retour ; Vu d’en haut , Las Vegas. Hubble, le monde chaotique de Pluton ; une galaxie perdue dans l’espace ; Les Mathématiques de l’Astronomie, partie 43 ; Livre conseillé : le Laser, une introduction ; Les Cadrans Solaires, tout comprendre

- [Des étoiles et des hommes “Of stars and men”, de John et Faith Hubley, 1964 / Etats-Unis / 53’ / Hubley Studio, film inédit en France proposé aux participants du Mois du film documentaire 2014 et 2015.
Inspiré du livre de l’astronome Harlow Shapley, Of stars and men suit la quête d’un enfant (représentant le genre humain) pour trouver sa place dans l’univers, à travers des thèmes tels que l’espace, la matière, le sens de la vie…
Le parti-pris graphique, inspiré du cartoon, les couleurs et l’univers ludique et poétique font de ce film une oeuvre atypique et attachante.
Le trailer (descendre un peu dans la page)

- La lettre du guide du ciel n°97 (1er juin 2015)
- "Le Sahara vient des étoiles bleues : merveilles du cosmos", de Jeff Becquaert paru le 3 juin chez Fayard, livre qui évoque les émerveillements astrophysiques du ciel profond.
- Alain Pers, sculpteur de temps
- Astrosurf magazine sommaire du numéro 74 en ligne

- Notre environnement stellaire et galactique
- Site pédagogique sur la cosmologie
- Observation et dessin en astronomie
- Fil d’actu de Ciel et Espace
- Le ballet des coïncidences, Opéra conditionaliste de Jean Pierre NICOLA [5]

PDF - 157.1 ko

« Calendrier luni-solaire paléolithique de Sergeac décodé ». Lecture de l’os de renne aurignacien faisant uniquement appel à l’astronomie archaïque de nos ancêtres paléolithiques. De Chantal Jègues – Wolkiewiez docteur ès Lettres et Sciences Humaines.

ACTIVITES - FESTIVITES

- Nuits des étoiles, 25e édition. Elles auront lieu les 7, 8 et 9 août prochains.
- Cours en ligne sur afanet.fr : astrophotographie, pratique et théorie.

- 

UTILE

- Une calculatrice pour astronomes : calcule le Jour Julien, la déclinaison du Soleil, l’Equation de Temps et la longueur du Jour.
- Convertisseur de calendriers
-  Redéfinition de l’Unité Astronomique, distance moyenne en la Terre et le Soleil. Voir : 149 597 870 700 mètres exactement. La Terre s’y trouve le 4 avril
- Le radiotélescope Wursburg, de l’Observatoire de Bordeaux est à la disposition des observateurs amateurs.
- +++ convertisseur de coordonnées
- convertisseur de distances

VOTRE EPHEBDO

GIF - 132.9 ko

- Les cartes sont obtenues avec les logiciels - Stellarium,
Cartes du ciel 3.8 ou Atlas virtuel de la Lune

ATTENTION ! LES HEURES SONT EN HEURE LEGALE FRANCAISE depuis le 1er janvier 2014

Passage à l’heure d’été le 29 mars à 1h UTC (à 2h, heure légale d’hiver, il est désormais 3h, heure légale d’été)

UTC - Universal Coordinated Time - Temps Universel Coordonné = heure légale d’hiver - 1 heure / heure légale d’été - 2 heures

Notes

[1"Cagouille" est un mot du patois charentais, mon pays natal, pour désigner l’escargot. Il porte sa maison sur son dos, sa coquille est en forme de spirale, son pied adhère au sol et ses antennes sont dressées vers le ciel.

[3au centre du champ de Lasco C3, la magnitude des objets visibles est d’environ 7, et, en sa périphérie elle atteint m9 ; cela est variable en fonction de l’activité solaire : en cas de grosse éruption les objets peuvent être cachés dans l’éclat des matières éjectées.

[4Les dates de maximum sont corrigées d’après les données de l’IMO

[5père du RET fondateur de l’école d’astrologie conditionaliste



Recherche personnalisée


Articles dans cette rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 370


Accueil > Du 2 au 8 juillet 2015
Plan du site | Espace privé | SPIP | contact | accueil