dans ce site

ZODIAC

Du 6 au 14 décembre 2014

Troisième phase de la troisième Lune d’Automne


samedi 6 décembre 2014

De la Pleine Lune le 6 décembre à 12h26 UTC au Dernier Quartier le 14 à 12h50 UTC . ...
- Troisième phase de la troisième Lune d’Automne

Merci de votre soutien à la Cagouille Céleste [1]

LES HEURES SONT EN HEURE LEGALE FRANCE METROPOLE

Heure d’hiver du dimanche 26 octobre au dimanche 29 mars

UTC (Universal Coordinated Time - Temps Universel Coordonné) = heure légale d’hiver - 1 heure

Clic sur la vignette ci-dessous pour la version imprimable

PDF - 584.5 ko

En bref ...

- Elle marque les signes de Gémeaux à Vierge
- Elle passe de la constellation du Taureau (Tau) à celle du Lion (Leo)
- Le 6, conjoint Aldébaran et Pleine Lune ; le 7, déclinaison Nord maximale ; le 12, conjoint Jupiter puis Régulus ; le 13, apogée ; le 14, Dernier Quartier puis passe en déclinaison Sud

- Le Soleil est dans dans le signe du Sagittaire devant la constellation d’Ophiuchus.
- Mercure en conjonction supérieure le 8 et donc à l’apogée ; Uranus rétrograde, ainsi que Jupiter à partir du 8 ; Vénus à sa déclinaison Sud maximale le 13 (hors limites).

- En héliocentrique : Mercure à l’aphélie le 8 ; Vénus conjoint Pluton le 9 ; Mars au périhélie le 12 et conjoint Neptune le 13.

Au fil des jours et des nuits …

Samedi 6 décembre 2014


- Période de libration maximale en longitude pour la Lune (L= +4,78°) ; elle présente son Est au maximum. En cette période de Pleine Lune, il est possible d’identifier sur la face de Séléné la célèbre figure du lapin lunaire : ses oreilles débutent avec le Golfe de la Rosée et s’étirent démesurément avec la mer du Froid ; sa tête énorme est l’océan des Tempêtes ; ses pattes arrières sont les mers du Nectar et de la Fécondité ; et ses pattes de devant sont les mers des Humeurs et des Nuées ; les autres grandes mers forment son corps

JPEG - 45.4 ko
le lapin lunaire
GIF - 122.9 ko
retrouver le lapin lunaire
sur la Pleine Lune du 6

- De 0h35 à 1h36 (pour notre localisation), l’étoile Delta 2 Tau (Taureau ; m 4.8) est occultée par la Lune. A sa réapparition, les deux astres sont à 59° au-dessus de l’horizon, la fraction éclairée de la Lune étant de 100%

GIF - 259.5 ko
début de l’occultation
GIF - 283.5 ko
fin de l’occultation

- A 4h45, Mercure trigone Uranus en géocentrique dans le plan écliptique (13e SAG /BEL)

GIF - 215.3 ko
Lune et Aldébaran
6 décembre 0h

- A 5h36, la Lune est conjointe à Aldébaran (alpha Taurii ; m 0.85) dans le plan écliptique, l’étoile 1°27’ au Sud ; longitude (moyenne de la date) 70°0’ - Aldébaran marque désormais, le 11e degré du signe des Gémeaux (jusqu’à présent le 10e) ; rappelons qu’en raison de la précession des équinoxes, la longitude écliptique des étoiles augmente d’un degré tous les 70 ans environ) ; la conjonction dans le plan équatorial a lieu à 5h59, ∆ -1°27’. A remarquer dans la nuit du 5 au 6, avec la Pleine Lune.

- Paris, 7h45 : juste avant de se coucher, la Lune toute ronde rase le sol et passe au centre de l’arche de l’arche de l’Arc de Triomphe, vu depuis le rond-point des Champs-Elysées. Cette scène se reproduit le lendemain à 8h37.

- A 11h17, Lune opposé Mercure en géocentrique dans le plan écliptique (14e GEM/SAG)

Pleine Lune à 13h26

15e degré du signe des Gémeaux ; distance : 386 774 km soit 60,64 rayons terrestres. Diamètre apparent 30 minutes 53 secondes d’arc.

C’est la Pleine Lune des longues nuits ; elle culmine au plus haut dans l’hémisphère Nord. Rappelons que les Pleines Lunes autour du solstice d’hiver suivent grosso modo le parcours du Soleil d’Eté et inversement. Le 6, après plus de 14 heures d’arc diurne, elle se couche à l’Ouest-nord-ouest une demi heure avant le lever du Soleil ; le 7, au lever du Soleil, elle surplombe la ceinture de Vénus ( ou arche anti-crépusculaire )

- A 17h10, maximum de l’essaim météoritique des Phoenicides

Dimanche 7 décembre


- Paris, 8h37 : juste avant de se coucher, la Lune encore ronde passe au centre de l’arche de l’arche de l’Arc de Triomphe, vu depuis le rond-point des Champs-Elysées. Cette scène se reproduit encore une fois le lendemain.

- A 10h01, la Lune atteint sa déclinaison maximale : 18°39’ au Nord du plan de l’équateur céleste (notation +18°39’). Longitude écliptique 85°24’ (26e GEM) ; latitude -4°41’ (descend). Elle culmine au plus haut dans l’hémisphère Nord (aux alentours de 1h15 ) : 64° de hauteur pour la latitude 45°N.

- A 10h50, maximum de l’essaim météoritique des Puppides Velides

- A 10h53, Lune opposé Vénus en géocentrique dans le plan écliptique (25e GEM/SAG)

- A 14h13, la Lune arrive devant la constellation d’Orion (Ori) ; longitude 87°40’ (28e GEM)

- A 18h35, la Lune entre dans le signe du Cancer Lg 90°

- A 22h07, Vénus arrive devant la constellation du Sagittaire (Sgr) .

Lundi 8 décembre


- A 1h, la Terre passe dans le plan de l’équateur solaire

- L’étoile Antarès sort du champ du coronographe Lasco C3

- A 4h05, la Lune arrive devant la constellation des Gémeaux (Gem) ; longitude 95°2’ (6e CAN)

- A 6h42, Mercure à l’apogée (au plus loin de la Terre)

- Paris, 9h28 : juste avant de se coucher, la Lune maintenant gibbeuse décroissante, passe au centre de l’arche de l’arche de l’Arc de Triomphe, vu depuis le rond-point des Champs-Elysées.

- A 10h32 conjonction supérieure de Mercure = Mercure opposé Terre en héliocentrique

- A 18h03, Lune opposé Pluton en géocentrique dans le plan écliptique (13e CAP/CAN)

- A 21h53, Mercure à l’aphélie .

- A 20h50 le mouvement de Jupiter devient rétrograde dans le plan écliptique

Mardi 9 décembre


- A 3h55, Vénus conjoint Pluton en héliocentrique .

- De 5h18 à 5h25, Io et Europe projettent simultanément leur ombre sur le disque de leur planète (Jupiter)

- A 7h15 (pour notre localisation), l’étoile lambda Geminorum (Gémeaux ; m 3.6) est occultée par la Lune. Les deux astres sont alors à 31° au-dessus de l’horizon, la fraction éclairée de la Lune étant de 92%. L’étoile ne réapparaît qu’après le lever du jour.

GIF - 231.5 ko
Lune et lambda Gem
9 dec 7h15 - disparition de l’étoile
GIF - 297.9 ko
Lune et lambda Gem zoom
disparition de l’étoile

- A 6h58 le mouvement de Jupiter devient rétrograde dans le plan équatorial

- A 10h05, maximum de l’essaim météoritique des Monocérotides

- A 12h30 Mars parallèle Pluton (plan équatorial 20° S)

- A 21h00 Mercure parallèle Vénus (plan équatorial 24° S)

- Période de libration maximale en latitude pour la Lune (B= +6,7°) ; elle présente son Nord au maximum. L’obscurité gagne la Mer des Crises ; sous les rayons rasants du Soleil couchant des reliefs insoupçonnés surgissent à l’Ouest de cette étendue de lave de 570 km de diamètre et parmi eux, le célèbre Albatros, figure éphémère formée par les ombres du cratères Yerkes et du Promontoire Lavinium particulièrement bien visible sur cette photo de 2008

GIF - 188 ko
Yerkes
JPEG - 148.3 ko
L’Albatros
source astrosurf

Mercredi 10 décembre


- A 0h24, la Lune arrive devant la constellation du Cancer (Cnc) ; longitude 118°3’ (29e CAN)

- L’astéroïde (196) Philomela est à l’opposition du Soleil

- A 4h15, la Lune entre dans le signe du Lion Lg 120°

- A 12h39, Lune opposé Mars en géocentrique dans le plan écliptique (4e LIO/VER)

- A 17h29 Vénus entre dans le signe du Capricorne en géocentrique- Lg 270° - mouvement direct.

- A 18h58 la Lune est conjointe à l’amas de la Crèche (Messier 44 ; m 3.1) dans le plan écliptique, l’amas ouvert 6°0’ au Nord ; longitude 127°26’ ; cet amas, visible à l’œil nu par un bon ciel sous forme d’une tache floue, se niche dans la constellation du Cancer et marque de nos jours le 8e degré du signe du Lion. Les deux astres se lèvent peu avant 21h30 ; chercher l’amas à l’aide de jumelles

GIF - 211.3 ko
Lune et M44
10 dec 23h

- A 22h52 (pour notre localisation), l’étoile 45 Cnc (Cancer ; m 5.6) réapparaît après son occultation par la Lune. Les deux astres sont alors à 14° au-dessus de l’horizon, la fraction éclairée de la Lune étant de 81%.

GIF - 278.3 ko
Lune et 45 Cnc zoom
réapparition de l’étoile 22h52
GIF - 256.2 ko
occultation de 45 Cnc
par la Lune 10 dec 2014 22h52

- A 22h08 la Lune est conjointe à l’amas de la Crèche (Messier 44 ; m 3.1) dans le plan équatorial Δ -6°10’.

Jeudi 11 décembre


- L’étoile Rigel d’Orion au méridien à minuit

- A 19h16, la Lune arrive devant la constellation du Lion (Leo) ; longitude 139°35’ (20e LIO)

- A 23h43 (pour notre localisation), l’étoile 6 Leo (Lion ; m 5.1) réapparaît après son occultation par la Lune. Les deux astres sont alors à 12° au-dessus de l’horizon, la fraction éclairée de la Lune étant de 73%.

GIF - 162.4 ko
Lune et 6 Leo
11 dec 23h43
GIF - 66 ko
Lune et 6 Leo zoom
réapparition de l’étoile

Vendredi 12 décembre

GIF - 170 ko
Lune et Jupiter
à leu rlever 12 déc 23h15

- A 1h21, la Lune conjoint Jupiter dans le plan écliptique (23e LIO) la planète 4°54’ au Nord. Immanquable dès leur lever, le 11 aux alentours de 22h15 ; à 0h, les deux astres sont à une vingtaine de degrés au-dessus de l’horizon Est et forment avec Régulus un triangle remarquable.
- A 4h43, la Lune conjoint Jupiter dans le plan équatorial, la planète 5°6’ au Nord ; élongation solaire de la Lune 116°O.

- A 8h55, maximum de l’essaim météoritique des sigma Hydrides

- A 9h26, périhélie de Mars .

- A 12h25, Mercure trigone Jupiter en géocentrique dans le plan écliptique (22e SAG/LIO)

- A 16h20, la Lune entre dans le signe de la Vierge Lg 150°
- A 16h24, elle est conjointe à l’étoile Régulus (alpha Leo ; m 1.3) dans le plan écliptique , l’étoile 4°11’ au Nord. Régulus marque, de nos jours, en raison de la précession des équinoxes, le 1er degré du signe de la Vierge (longitude -moyenne de la date- 150°2’) ; à voir le soir, Régulus apparaît vers 23h, suivie de la Lune qui se lève un quart d’heure plus tard.
- A 19h31, la Lune est conjointe à l’étoile Régulus dans le plan équatorial, l’étoile 4°22’ au Nord.

GIF - 170.3 ko
Lune Jupiter et Régulus
12 dec 0h

Samedi 13 décembre


- A 0h02, la Lune à l’apogée : au plus loin de la Terre à 404 581 kilomètres environ, soit 63,43 rayons terrestres ; diamètre apparent : 29,6 minutes d’arc. Longitude 153°48’ (4e VIE) ; latitude -3°28’ -monte ; déclinaison +6°52’ -descend.

- A 1h29, Lune opposé Neptune en géocentrique dans le plan écliptique (5e POI/VIE)

- A 3h57, la Lune arrive devant la constellation du Sextant (Sex) ; longitude 155°43’ (6e VIE)

- A 5h38, Mars conjoint Neptune en héliocentrique .

- A 10h31, Mercure entre dans le signe du Capricorne en héliocentrique .

- A 16h31, Vénus atteint sa déclinaison Sud maximale

- A 18h19, la Lune arrive devant la constellation du Lion (Leo) ; longitude 162°47’ (13e VIE)

Dimanche 14 décembre 2014


- A 12h55, maximum de l’essaim météoritique des Géminides

Dernier Quartier à 13h50

23e degré du signe de la Vierge ; distance : 404 207 km soit 63,18 rayons terrestres ; diamètre apparent : 29 minutes 33 secondes d’arc.

- A 16h57, Soleil trigone Jupiter en géocentrique dans le plan écliptique (22e SAG/LIO)

- A 17h56, Vénus sextil Neptune en géocentrique dans le plan écliptique (5e CAP/POI)

- A 18h46, la Lune arrive devant la constellation de la Vierge (Vir) ; longitude 174°52’ (26e VIE)

- A 20h33, la Lune passe en déclinaison Sud : elle traverse le plan équatorial ; déclinaison 0° ; Ascension droite 11h 41,6 m. Longitude écliptique 175°45’ (26e VIE) ; latitude -1°49’ (monte).

- A 23h51, Mercure arrive devant la constellation du Sagittaire (Sgr) .

Le Soleil

JPEG - 1.6 Mo
Soleil 2014 planche photos
source

- Devant la constellation d’Ophiuchus (Oph) du 30 novembre au 18 décembre.
- Sur l’image ci-dessous, la position du Soleil devant les constellations à notre époque, jour après jour du 15 novembre à 12h UTC (24e SCO) au 14 janvier (24e CAP) (les planètes sont positionnées pour le 15 novembre ). Rappelons que la précession des équinoxes décale sa position devant les étoiles d’un degré tous les 70 ans

GIF - 302.2 ko
parcours du Soleil 15 nov - 15 janv

- Dans le signe du Sagittaire du 22 novembre au 21 décembre. Nous sommes dans la troisième phase de la saison d’automne Nord / printemps Sud .
- Dans l’hémisphère Nord, la durée de la nuit est supérieure à celle du jour et augmente encore mais cette augmentation commence à ralentir sérieusement ;
- Dans l’hémisphère Sud, la durée du jour - sa course dans le ciel local - est supérieure à celle de la nuit et augmente toujours, mais cette augmentation commence à ralentir sérieusement.
- La durée totale du jour diminue de 7 minutes le matin et 3 minutes le soir pour notre latitude. La diminution ralentit mais se décale vers le matin en raison de l’équation de temps.
- Le zodiaque : signes et constellations, diaporamas et articles

- En cette période précédant le solstice de décembre, nous assistons donc dans l’hémisphère Nord aux couchers du soleil les plus précoces de l’année :
- pour 40° Nord, du 1er au décembre à 17h35
- pour 45° Nord, du 7 au 12 décembre à 17h18
- pour 50° Nord, du 8 au 15 décembre à 16h58.
- En revanche, les levers du soleil les plus tardifs adviennent après le solstice.
- Pourquoi ? C’est un effet de l’équation de temps : la longueur de la journée est déterminée par l’intervalle entre deux passages successifs du Soleil au méridien. La durée de cet intervalle est variable en raison de l’équation de temps.
- Or, en décembre et janvier le Soleil culmine de plus en plus tard (de 20 à 30 secondes par jour pour notre latitude) ; jusqu’au 21 ou 22 décembre (solstice d’hiver), les journées diminuent mais à partir du 12 décembre le décalage dû à l’équation de temps est plus important que l’avance de son coucher. C’est la Sainte Luce, le 13, avec son célèbre dicton "à la Sainte Luce le jour croît d’un saut de puce". La durée totale du jour continue pourtant à raccourcir jusqu’au 21-22 décembre : le Soleil se lève de plus en plus tard, et sa culmination et son coucher sont retardés. Mais à partir du solstice, les jours commencent à rallonger. Le Soleil se couche plus tard, mais comme sa culmination continue à se produire de plus en plus tard il faut attendre début janvier pour que son lever cesse de retarder.
- Aux alentours du solstice d’été, le phénomène est similaire quoiqu’un peu moins accentué : en juin-juillet, le soleil culmine de plus en plus tard d’environ 12 secondes par jour pour notre latitude.

- Le 8 décembre à 1h, la Terre passe dans le plan de l’équateur solaire. La fois précédente c’était le 6 juin 2014

PNG - 35.4 ko
équateur solaire
coordonnées héliographiques

- Le 8 décembre à 10h32, conjonction supérieure de Mercure  ; longitude géocentrique 256°16’ (27e CAP), latitude Mercure -1°3’ (descend) . C’est l’ opposition Mercure-Terre en héliocentrique, soit l’alignement Terre, Soleil, Mercure. La conjonction dans le plan équatorial se produit à 10h51 Δ -1°2’.

- Dans le champ du coronographe Lasco C3 [2] : les planètes Mercure du 23 novembre au 23 décembre ; l’étoile Antarès du 25 novembre au 8 décembre ; la planète naine Cérès du 27 novembre au 23 décembre.

- Suivre l’activité solaire sur spaceweather.com (en anglais) ; même source, traduite en français .

JPEG - 128.9 ko
GIF - 538.3 ko
JPEG - 115.2 ko

Bertrand Duchastel :
Sur cette image, nous pouvons apercevoir le gros centre sur la partie droite de l’HS du soleil. En 2ème rotation, ce centre très important était plus ou moins scindé en deux sous les N° 2214 et 2209 sur l’image du 20.11.2014. Le GTS 2214 est plus important que le 2209 ; ce qui impressionne : la très grande surface de la plage faculaire.

Une question qui est souvent posée : les étoiles ont-elles des cycles stellaires ? La réponse est oui. Les cycles des étoiles de type solaire ressemblent certainement à celui du soleil. Pour les autres types d’étoiles, les cycles sont de plus en plus différents lorsqu’on s’éloigne de la séquence principale.

Les planètes en héliocentrique

- Le 8 décembre, à 10h32, Mercure opposé Terre (17e SAG/GEM) ; latitude Mercure -3°16’ (descend) ; c’est la conjonction supérieure de Mercure en géocentrique . La distance maximale Terre - Mercure est atteinte le même jour à 6h42.

- Le 8 décembre , à 21h53, Mercure à l’aphélie : au plus loin du Soleil à presque 0,466 70UA soit environ 69,81 millions de kilomètres ; longitude écliptique 257°30’ (18e SAG - invariable, sauf l’ avance de 1°33’ par siècle de l’axe des apsides) ; latitude -3°27’ (descend) ; en géocentrique sa longitude est de 256°57’ (17e SAG - variable) ; sa latitude -1°5’ (descend).

- Le 9 décembre à 3h55, Vénus conjoint Pluton ; longitude 14e CAP ; latitude Vénus -1°30’ (descend), Pluton +2°15’ (descend).

- Le 12 , à 9h26, Mars au périhélie : au plus près du Soleil à environ 1,381 21 UA soit environ 206,6 millions de kilomètres ; longitude écliptique 336°16’ (7e POI - invariable, sauf l’ avance de 1°50’ par siècle de l’axe des apsides) ; latitude -1°46’ (monte) ; en géocentrique sa longitude est de 305°42’ (6e VER - variable) ; sa latitude -1°18’ (monte).

- Le 13 à 5h38, Mars conjoint Neptune ; longitude 7e POI ; latitude Mars -1°46’ (monte), Neptune -0°44’ (descend).

- Le 13 à 10h31, Mercure entre dans le signe du Capricorne. Longitude 270°. Elle y reste jusqu’au 23 décembre.

JPEG - 67.9 ko
Rayon vert
au Pic du Midi, septembre 2014 photo source

Dans le ciel nocturne

- Pour notre localisation, le Soleil se couche à 17h10 le 6 décembre et à la même heure le 14. Il se lève à 8h15 le 6 décembre et à 8h22 le 14.
- Pour approximativement la même latitude, retrancher 4 minutes par degré de longitude si plus à l’Est ; ajouter 4 minutes si plus à l’Ouest. Pour autre latitude consulter PGJ Astronomie ou l’IMCCE.

- La durée de la nuit augmente et celle du crépuscule diminue car le Soleil s’enfonce de plus en plus sous l’horizon. Fin et début du crépuscule astronomique (= durée de la nuit noire en l’absence de la Lune) pour notre latitude (44°36’N) : le 6-7 décembre : 18h56 - 6h29 ; le 13-14 : 18h57-6h34.

- La Lune gibbeuse décroissante, se lève de plus en plus tard après le début de la nuit, culmine après la mi-nuit et se couche après le lever du Soleil ; elle est visible de jour, de plus en plus tard dans la matinée.

- La lumière zodiacale est possible à voir le soir au-dessus de l’horizon Sud-Ouest après la fin du crépuscule astronomique dans un ciel limpide et épargné par la pollution lumineuse. Elle luit devant le Capricorne et le Verseau.

Le ciel à la mi-nuit

GIF - 202.6 ko
Le ciel au minuit vrai côté Sud 14 décembre

- Au Sud, la constellation de la Colombe rase très discrètement notre horizon ; de bas en haut, le Lièvre , Orion et le Cocher culminent, le Taureau et l’Eridan s’en vont. Au couchant Pégase et les Poissons ; au levant l’Hydre Femelle et le Lion
- L’étoile Rigel d’Orion passe au méridien Sud à la mi-nuit le 11 (0h44 légales pour notre localisation) à environ 37° de hauteur pour notre localisation

GIF - 204.3 ko
Le ciel au minuit vrai côté Nord 14 décembre

- Au Nord, le Dragon est en bas, la Girafe est en haut, alors que la Grande Ourse s’élève côté Est et que Céphée et Cassiopée s’inclinent côté Ouest
- L’étoile Capella du Cocher passe au méridien Nord à la mi-nuit le 12 (0h44 légales pour notre localisation) à environ 89° de hauteur pour notre localisation, soit pratiquement au zénith.
- Images planétaires, ciel profond et autres trésors célestes sur la galerie d’images d’astrosurf.
- Images planétaires, site de Marc Delcroix

Les planètes en géocentrique

Mercure

- En conjonction supérieure au Soleil le 8 décembre, elle totalement invisible et devient du soir. Elle se couche 6 minutes après le Soleil le 14 décembre. Elle ne sera pas visible avant les derniers jours du mois, dans des conditons difficiles. Prochaine conjonction inférieure le 30 janvier 2015 ; prochaine conjonction supérieure le 10 avril .
- Apogée (plus grande distance entre la Terre et Mercure) le même jour (8 décembre) à 6h42 : 1,451 21 UA soit environ 217,09 millions de kilomètres. A partir de là, sa distance à la Terre diminue.
- Sa distance au Soleil augmente jusqu’au 8 décembre également : à 21h53, elle atteint l’ aphélie de son orbite à 0,4667 UA.
- Devant la constellation d’Ophiuchus (Oph) depuis le 3 décembre , elle arrive devant le Sagittaire (Sgr) le 14 à 23h51 ; longitude écliptique 266°31’ (27e SAG) . Elle traverse cette constellation jusqu’au 4 janvier .
- Ci-dessous son parcours du 1er décembre au 26 mars (les autres planètes sont positionnées au 1er novembre)

GIF - 266.7 ko
parcours de Mercure 1 dec 2014 - 26mars 2015

- Elle est dans le signe du Sagittaire du 28 novembre au 17 décembre.
- Elle est en latitude Sud (plan écliptique) depuis le 28 novembre.
- En déclinaison Sud (plan équatorial), elle descend jusqu’au 20 décembre. Elle est hors limites zodiacales Sud du 7 décembre au 1er janvier

Vénus


- Devant la constellation d’Ophiuchus depuis le 23 novembre, elle arrive devant le Sagittaire le 7 décembre à 22h07 : longitude 266°28’ (27e SAG). Elle traverse cette constellation jusqu’au 3 janvier.
- Après près de 3 mois d’absence en raison de sa conjonction supérieure le 25 octobre, elle commence à devenir visible en fin de période, encore difficilement dans les lueurs du couchant ; favorisée par le redressement de l’écliptique, ses conditions de visibilité vont s’améliorer rapidement ; elle se couche 39 minutes après le Soleil le 6 décembre et 49 minutes après lui le 14.

GIF - 364.5 ko
Vénus 13 décembre 17h30

- En phase de "Pleine Vénus", maintenant décroissante, sa portion éclairée est de 98% ; son diamètre apparent est maintenant de 10 secondes d’arc - il augmente ; à environ 1,66 UA, elle se rapproche de la Terre depuis le 19 octobre. Voir les phases de Vénus sur Wikipedia.
- A environ 0,728 UA du Soleil, elle s’éloigne de lui.
- Ci-dessous son parcours du 30 novembre 2014 au 22 février 2015 (les planètes sont positionnées pour le 30 novembre ).

GIF - 257.6 ko
parcours de Vénus 30 nov - 22 fev

- En géocentrique dans le plan écliptique, elle signe "Sagittaire " depuis le 16 novembre . Elle entre dans le signe du Capricorne le 10 décembre à 17h29. Son mouvement est direct du 31 janvier 2014 au 25 juillet 2015.
- Elle est en latitude Sud depuis le 22 novembre et descend jusqu’au 18 janvier en héliocentrique , jusqu’au 21 janvier en géocentrique.
- En déclinaison Sud depuis du 2 octobre au 21 février, elle est hors limites zodiacales du 2 au 30 décembre ; elle atteint sa déclinaison Sud maximale le 13 décembre à 16h31 : -24°12’. Sa longitude écliptique est alors de 273°42’ (4e CAP), latitude -0°49’ (descend)

Mars


- Mars se couche toujours aux alentours de 20h40 pour notre localisation, ce qui lui fait gagner encore un peu d’avantage sur le Soleil, qui lui, se couche de plus en plus tôt jusqu’à la Sainte Luce (13 décembre).

GIF - 197.7 ko
Mars 13 décembre 19h

Son éclat (magnitude 1.3) s’affaiblit ; son diamètre apparent, 5 secondes d’arc, diminue. Passée à l’opposition le 8 avril , elle va rester visible en s’atténuant lentement dans le ciel du soir jusqu’en avril 2015 et réapparaîtra ensuite dans le ciel matinal à l’été 2015.
- Sa distance au Soleil diminue jusqu’au 12 décembre 9h26, où elle atteint le périhélie de son orbite . Ensuite elle augmente.
- Elle s’éloigne de la Terre (1,85 UA).
- Devant la constellation du Capricorne du 4 décembre au 9 janvier. - Ci-dessous son parcours du 15 novembre au 3 février (les autres planètes sont positionnées au 15 novembre)

GIF - 184 ko
parcours de Mars 15 nov 14 - 3 fev 15

- Son mouvement est direct du 20 mai 2014 au 17 avril 2016. Dans le signe du Verseau du 5 décembre au 12 janvier.
- Elle est en latitude Sud jusqu’au 12 avril 2015. Elle remonte en géocentrique depuis le 17 octobre et en héliocentrique depuis le 16 novembre .
- En déclinaison Sud, elle remonte depuis le 26 octobre .

Neptune


- En quadrature Est au Soleil le 27 novembre , elle reste observable en début de nuit en l’absence de la Lune, laquelle cette semaine, libère progressivement le ciel du soir ; à partir du 8, une fenêtre s’ouvre ; de magnitude 7.8, devant le Verseau, elle culmine à 35° de hauteur environ, autour de 18h00, et se couche aux alentours de 23h20.

- Elle est en latitude Sud : En géocentrique, elle remonte, en héliocentrique elle descend toujours.
- En déclinaison Sud , elle va vers le Nord depuis le 14 novembre.
- Son mouvement est direct depuis le 16 novembre. Elle sortira de sa boucle de rétrogradation le 7 mars 2015 (8e POI) et entamera sa prochaine rétrogradation le 12 juin 2015 (10e POI).
- Elle s’approche du Soleil et s’éloigne de la Terre
- Elle est dans le signe des Poissons de 2011 à 2025.

GIF - 134.6 ko
Parcours de Neptune
du 10 juin au 25 novembre 2014

- 

Uranus


- de magnitude 5.8, devant les Poissons, elle culmine aux alentours de 20h20 et se couche aux alentours de 2h45. Diamètre apparent 3,7 secondes d’arc. Elle est observable en début de nuit.

- Son mouvement est rétrograde du 22 juillet au 21 décembre ; elle sortira de sa boucle de rétrogradation le 7 avril 2015. Elle est dans le signe du Bélier de 2010 à 2018.
- Sa latitude, Sud, monte en héliocentrique depuis le 4 janvier 2007 ; monte en géocentrique depuis le 29 septembre 2014.
- En déclinaison Sud, descend
- Sa distance au Soleil augmente ; sa distance à la Terre augmente depuis le 7 octobre
- Son parcours du 13 décembre 2013 au 15 avril 2015

JPEG - 84.1 ko
Parcours d’Uranus
1er décembre 2013 au 15 avril 2015

- 

Jupiter

- Elle se lève aux alentours de 22h10 et culmine à une soixantaine de degrés de hauteur aux alentours de 5h15. Son éclat augmente : magnitude -2.4. Son diamètre apparent est de 41 secondes d’arc environ, en augmentation.
- Conjointe à la Lune le 12
- Observer le passage de la grande tache rouge et le ballet de ses satellites ; le 9, de 5h18 à 5h25, Io et Europe projettent simultanément leur ombre sur le disque de la planète puis de 6h27 à 7h46 ils passent simultanément devant elle (autres phénomènes voir fiche ephebdo).

GIF - 31.7 ko
Io et Europe
projettent leur ombre sur Jupiter 9 dec 5h23

- De surcroît, nous sommes dans une période où l’on peut observer les "phémus", c’est à dire les phénomènes mutuels entre les satellites, une "saison" qui revient tous les 5-6 ans. Cette semaine nous pouvons assister à deux phémus dans la nuit du 12 au 13 : Io éclipse Callisto de 23h36 à 23h43 et à Europe occulte Io de 0h12 à 3h19.

- Son mouvement devient rétrograde : directe depuis le 6 mars, la planète est stationnaire à l’Ouest du Soleil le 8 décembre à 20h50 dans le plan écliptique à la longitude 142°37’ (23e LIO) et le 9 décembre à 6h58 dans le plan équatorial. Elle reprendra son mouvement direct le 8 avril 2015 à la longitude 132°35’ (13e LIO) et sortira de sa boucle de rétrogradation le 1er juillet 2015. - Son parcours du 1er juin 2014 au 30 juin 2015

JPEG - 99.8 ko
parcours de Jupiter
1er juin 2014-30 juin 2016

- Elle se trouve devant le Lion depuis le 14 octobre , et cette boucle de rétrogradation va la ramener devant le Cancer du 4 février au 10 juin 2015.
- Elle reste dans le signe du Lion du 16 juillet 2014 au 11 août 2015.
- En latitude Nord ; monte
- En déclinaison Nord, elle remonte depuis le 5 décembre en raison de sa rétrogradation .
- Elle s’éloigne du Soleil et s’approche de la Terre
- Prochaine opposition le 7 février 2015 ; prochaine conjonction au Soleil le 26 août 2015.

Saturne


Devant la constellation de la Balance, elle commence à poindre dans le ciel matinal . Elle se lève 1h27m avant le Soleil le 6 et 2h2m avant lui le 14. Il faudra attendre la fin du mois pour que les conditions soient bonnes pour son observation au télescope

GIF - 346.9 ko
Saturne 14 décembre 7h30

- Elle était conjointe au Soleil le 18 novembre. Prochaine opposition au Soleil le 23 mai 2015. Prochaine conjonction le 30 novembre 2015.
- Depuis le 18 novembre, sa distance à la Terre diminue. Sa distance au Soleil augmente depuis le 27 juillet 2003.
- Dans le signe du Scorpion du 5 octobre 2012 au 23 décembre 2014 en géocentrique. Son mouvement est direct depuis le 20 juillet et elle est sortie le 27 octobre de sa boucle de rétrogradation , entamée le 2 mars 2014.
- En latitude Nord, elle descend en géocentrique et en héliocentrique
- En déclinaison Sud, descend
- Son parcours devant la constellation de la Balance du 31 juillet 2014 au 26 juillet 2015.

GIF - 143.9 ko
boucle de Saturne
de février à novembre 2014

ASTEROÏDES – PLANETES NAINES

A l’opposition
- Le 10 décembre, (196) Philomela, devant le Taureau (Tau), magnitude 10.8

GIF - 234.7 ko

ETOILES FILANTES - ESSAIMS DE METEORES

 [3]

- Le 6 décembre à 17h10, maximum des Phoenicides - Phoenix - HS - actif du 28 novembre au 9 décembre ; taux horaire zénithal (zhr) variable. Un premier sursaut d’activité est possible le 2 décembre de 0h à 2h. Quelques uns de ces météores peuvent raser notre horizon Sud.

- Le 7 à 10h50, maximum des Puppides Vélides - Poupe et Voiles - HS - actif du 1er au 15 décembre ; taux horaire zénithal (zhr) 10. Quelques uns de ces météores peuvent raser notre horizon Sud.

- Le 9 à 10h05, maximum des Monocérotides - Licorne - actif du 27 novembre au 17 décembre ; taux horaire zénithal (zhr) 2.

- Le 12 à 8h55, maximum des sigma Hydrides - Hydre - actif du 3 au 15 décembre ; taux horaire zénithal (zhr) 3.

- Le 14 à 12h55, maximum des Géminides - Gémeaux - actif du 4 au 17 décembre ; taux horaire zénithal (zhr) 120. Parmi les plus beaux essaims de l’année et conditions excellentes si la météo est de la partie. Page spéciale PGJ

Et aussi :
- chi Orionides - Orion - actif du 26 novembre au 15 décembre ; maximum le 2 décembre .
- Taurides nord - Taureau - actif du 20 octobre au 10 décembre ; maximum le 12 novembre
- Leonis minorides de décembre - Lion - actif du 5 décembre au 4 février ; maximum le 19 décembre
- Coma Berenicides - Chevelure de Bérénice - actif du 12 au 23 décembre ; maximum le 15 décembre

Essaims mineurs - maximums :
- Le 6 décembre à 4h10 sigma Puppides - Poupe - HS - actif du 27 novembre au 12 décembre
- Le 7 à 3h45 zeta Puppides - Poupe - HS - actif du 2 novembre au 20 décembre
- Le 10 à 16h50 delta Ariétides - Bélier - actif du 2 au 14 décembre
- Le 11 à 2h20 chi Orionides Nord - Orion - actif du 6 novembre au 15 décembre
- Le 12 à 1h55 chi Orionides Sud - Orion - actif du 7 au 14 décembre

COMETES

Observables visuellement :
- C/2014 Q3 (Borisov) devant le Dragon (Dra) allant vers le Cygne (Cyg) ; mesurée à magnitude 10.7 le 24 novembre, elle va rester en bonnes conditions d’observation dans l’Hémisphère Nord jusqu’au printemps, son éclat diminuant lentement.
- C/2014 R1 (Borisov) est devant la Vierge allant vers la Balance ; elle trace sa route le long de l’écliptique ! Mesurée à magnitude 10.6 le 29 novembre, son éclat a légèrement augmenté et devrait se maintenir ; elle est observable bas dans le ciel de fin de nuit.
- C/2012 K1 (PanSTARRS) est devant le Sculpteur (Scl) ; elle est difficilement visible, très bas dans le ciel de nos latitudes, et ce jusqu’en janvier. Mesurée à magnitude 8.7 le 28 novembre, son éclat diminue.
- C/2014 Q2 (Lovejoy) est devant la Poupe (Pup-Hémisphère Sud) ; mesurée à magnitude 7.6 le 30 novembre, son éclat augmente rapidement. On l’attend à magnitude 7 en janvier pour son périhélie et son périgée. Dans l’Hémisphère Nord, elle apparaîtra sous le Grand Chien fin décembre .

JPEG - 725.2 ko
La comète C2014/E2 Jacques
souvenir du 31 08 2014 photo source

- Photos de comètes, galerie d’images de SpaceWeather

- Calendrier des rendez-vous des comètes avec des objets du ciel profond

SELECTION DECOUVERTES et PUBLICATIONS

- La Lettre d’information de l’IMCCE de décembre - n°107
- Astrosurf magazine n°71

Rappels
- La lettre du guide du ciel n°91 (1er novembre 2014)
- Les Astronews du 2 novembre 2014 : des nouvelles des diverse sondes qui explorent le système solaire ; pourquoi est-il plat ? le plus puissant pulsar jamais observé ; dernières découvertes sur la matière noire et plus encore ...
- Observation et dessin en astronomie
- Fil d’actu de Ciel et Espace

- Le ballet des coïncidences, Opéra conditionaliste de Jean Pierre NICOLA [4]
- Offre de souscription pour « le calendrier luni-solaire paléolithique de Sergeac décodé » . Lecture de l’os de renne aurignacien en faisant uniquement appel à l’astronomie archaïque de nos ancêtres paléolithiques. Disponibilité prévue fin mai 2014. De Chantal Jègues – Wolkiewiez docteur ès Lettres et Sciences Humaines. Préface de Gérard Jasniewicz, Astronome à Montpellier.

PDF - 157.1 ko

ACTIVITES - FESTIVITES

- Deux communiqués de l’Association Française d’Astronomie
Eclipse Partielle de Soleil du 20 mars
Vous le savez, le début du printemps sera marqué par une éclipse partielle de Soleil importante puisque l’occultation du disque solaire oscillera entre 81 % dans le Cotentin et 63 % à Nice ou 58,9% à Bastia. Bien sûr, nous ne sommes pas dans les conditions de l’éclipse partielle de 1996 et encore moins de 1999, avec un déroulement de l’éclipse un vendredi matin autour de 10h30. Néanmoins, nous ne pourrons ignorer cet événement. L’AFA se propose donc de centraliser, comme à l’accoutumée, toutes les initiatives organisées sur son site internet, assurera le relais vers les médias nationaux, les réseaux sociaux, réalisera au besoin une affiche à destination des clubs. Sans nul doute, beaucoup de scolaires devraient s’intéresser au phénomène si les recteurs d’académie n’en interdisent pas l’observation ! Nous projetons de commander en nombre des lunettes de protection en polymère noire, histoire d’en faire tomber les prix (en fonction du volume le prix sera compris entre 0,33E HT la paire et 0,45E HT plus les frais de port). Si vous êtes intéressés, vous trouverez le bon de commande à cette adresse comme un descriptif des lunettes : www.afanet.fr/eclipse.
- Nuits des étoiles, 25e édition. Les dates officielles des prochaines Nuits des étoiles ont été déterminées. Elles auront lieu les 7, 8 et 9 août prochains.

- Cours en ligne sur afanet.fr : astrophotographie, pratique et théorie.

JPEG - 466.9 ko
M42, la grande nébuleuse d’Orion
photo source

ACTUALITE ASTRONAUTIQUE
- Suivre Rosetta et Philae en direct sur ce site du CNES .
- Suivre Curiosity sur Mars
- Suivre Cassini autour de Saturne
- Suivre New Horizons en route vers Pluton et au-delà

- 

UTILE

- Convertisseur de calendriers
-  Redéfinition de l’Unité Astronomique, distance moyenne en la Terre et le Soleil. Voir : 149 597 870 700 mètres exactement. La Terre s’y trouve le 5 octobre
- Le radiotélescope Wursburg, de l’Observatoire de Bordeaux est à la disposition des observateurs amateurs.
- +++ convertisseur de coordonnées
- convertisseur de distances

VOTRE EPHEBDO

GIF - 178.3 ko

- Les cartes sont obtenues avec les logiciels - Stellarium,
Cartes du ciel 3.8 ou Atlas virtuel de la Lune

ATTENTION ! LES HEURES SONT EN HEURE LEGALE FRANCAISE depuis le 1er janvier 2014

UTC - Universal Coordinated Time - Temps Universel Coordonné = heure légale d’hiver - 1 heure / heure légale d’été - 2 heures

Notes

[1"Cagouille" est un mot du patois charentais, mon pays natal, pour désigner l’escargot. Il porte sa maison sur son dos, sa coquille est en forme de spirale, son pied adhère au sol et ses antennes sont dressées vers le ciel.

[2au centre du champ de Lasco C3, la magnitude des objets visibles est d’environ 7, et, en sa périphérie elle atteint m9 ; cela est variable en fonction de l’activité solaire : en cas de grosse éruption les objets peuvent être cachés dans l’éclat des matières éjectées.

[3Les dates de maximum sont corrigées d’après les données de l’IMO

[4père du RET fondateur de l’école d’astrologie conditionaliste

info portfolio



Recherche personnalisée


Articles dans cette rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 370


Accueil > Du 6 au 14 décembre 2014
Plan du site | Espace privé | SPIP | contact | accueil