dans ce site

ZODIAC

Du 5 au 11 octobre 2013

Première phase de la première Lune d’Automne


jeudi 3 octobre 2013

Merci de votre soutien à la Cagouille Céleste [1]

...

De la Nouvelle Lune le 5 octobre à 0h34 UT au Premier Quartier le 11 à 23h02 UT.

- Première phase de la première Lune d’Automne.

Clic sur la vignette ci-dessous pour la version imprimable

PDF - 109.7 ko

Heures en temps universel sauf indication.

En bref ...

La Lune
- Elle marque les signes de Balance à Capricorne .
- Elle passe de la constellation de la Vierge (Vir) à celle du Sagittaire (Sgr) .

- La Lune Nouvelle est conjointe à Spica, invisible ; le 6, premier croissant (assez difficile à voir à l’oeil nu) et à son noeud ascendant ; le 7 conjointe à Mercure et Saturne, le 8 à Vénus ; le 9 à sa déclinaison Sud maximale et conjointe à Antarès ; le 10 au périgée ; le 11 conjoint Pluton.
- Le Soleil est dans le signe de la Balance , devant la constellation de la Vierge .
- La distance Terre-Soleil est à sa moyenne le 5 (1 UA)
- Uranus et Neptune sont rétrogrades, au top pour leur observation.
- Planètes visibles le soir : Vénus -un petit mieux, et Saturne -de moins en moins ; le matin : Jupiter et Mars

En héliocentrique, Mercure opposé Mars le 9 octobre.

Au fil des jours et des nuits …

Samedi 5 octobre


- L’astéroïde (712) Boliviana à l’opposition

Nouvelle Lune à 0h34 UT

12e degré du signe de la Balance ; distance : 381 404 km soit 59,79 rayons terrestres. Diamètre apparent 31,3 minutes d’arc.

- La Terre à 1 Unité Astronomique exactement à 9h05. Elle vient de son aphélie (au plus loin du Soleil), le 5 juillet 2013, et atteindra son périhélie (au plus près du Soleil) le 4 janvier 2014. Chaque année, elle passe à sa distance moyenne autour du 3 avril et du 5 octobre. Ces dates progressent lentement dans le calendrier au cours des siècles en raison de l’avance de l’axe des apsides (périhélie/aphélie) ; pour la Terre : 1°43’ par siècle.

- A 16h (UT), le croissant primeur de cette lunaison, théoriquement observable avec un instrument près de 15,5 heures après la Nouvelle Lune, est pour le lieu situé par 35° Sud 27°Est (sud Afrique du Sud). Voir les très fins croissants de Lune

- A 21h30, la Lune est conjointe à Spica dans le plan équatorial , l’étoile (alpha Virgo) 0°50’ au Sud ; la conjonction dans le plan écliptique (25e BAL) a lieu à 22h03 ∆0°48’.
- Cette conjonction donne lieu à une occultation de Spica par le fin croissant de Lune, pour le Nord de l’Océan Pacifique, l’ Amérique du Nord et le Nord de l’Amérique Centrale. Elle s’inscrit dans la série d’occultations de Spica par la Lune qui a débuté le 25 juillet 2012 et prend fin en décembre 2013.

Dimanche 6

- A 8h34, la Lune entre dans le signe du Scorpion

- Premier croissant de cette lunaison visible à 17h50 (UT), soit 41 heures et 16 minutes après la Nouvelle Lune : de 3,56%, il est théoriquement facile à saisir à l’oeil nu, mais il se trouve à 2° seulement au-dessus de l’horizon ; il se couche à 18h03 (13 minutes plus tard) - soit 20h03 heure légale pour notre localisation, azimut 250°). Longitude écliptique 6e SCO.

GIF - 393.6 ko

- A 22h08, la Lune passe au nœud ascendant de son orbite. Dans le plan écliptique, sa latitude est égale à 0° et elle passe au Nord. Longitude 217°47’ (8e SCO).

- A 22h27, la Lune conjoint Mercure dans le plan équatorial, la planète 2°51’ au Sud ; la conjonction dans le plan écliptique (9e SCO), a lieu le 6 à 0h11 Δ+2°47’. Au raz d’un horizon parfait, en s’aidant de jumelles, tentez de repérer Mercure à 4° à gauche du très fin croissant. (image ci-dessus)

- A 22h28, la Lune arrive devant la constellation de la Balance (Lib)

- A 23h15, Mercure arrive devant la constellation de la Balance (Lib)

Lundi 7


- A 0h11, la Lune conjoint Mercure dans le plan écliptique

- A 3h08, la Lune conjoint Saturne dans le plan écliptique (11e SCO), la planète 1°56’ au Nord ; la conjonction dans le plan équatorial, a lieu à 4h10 Δ-1°56’.
A suivre du 6 au 8 à leur couchant. Ci-dessous le 7 à 19h50, heure légale.

GIF - 431.3 ko

- A 9h07, Vénus est au carré de Neptune dans le plan écliptique (géocentrique - 3e SAG/POI).

Mardi 8


- L’astéroïde (128) Nemesis à l’opposition

- A 12h06, la Lune conjoint Vénus dans le plan équatorial, la planète 4°40’ au Sud ; la conjonction dans le plan écliptique (1er SAG), a lieu à 13h55 Δ+4°39’. Après la conjonction quasi indécelable de son très fin croissant avec Mercure le 6, celle discrète mais remarquable avec Saturne le 7, c’est aujourd’hui l’apothéose de cette suite de tableaux du soir, avec un croissant affirmé et la plus rutilante des planètes à l’horizon Sud-ouest à la tombée de la nuit.

GIF - 454.2 ko

- A 12h23, la Lune entre dans le signe du Sagittaire .

- A 16h24, la Lune arrive devant la constellation du Scorpion (Sco)

- A 19h40, Mercure conjoint Saturne dans le plan écliptique (11e SCO), Mercure 4°59’ au Sud ; la conjonction dans le plan équatorial a lieu le 10 à 18h37. Remarquable sous les tropiques mais inobservable sous nos latitudes ; il faut se contenter de deviner la position de Mercure sous le point de Saturne qui s’estompe dans les lueurs crépusculaires. Ci-dessous le 9 à 19h45, heure légale.

GIF - 409.5 ko

Mercredi 9


- A 3h24, la Lune est conjointe à Antarès (alpha Scorpii ; m 1.25) dans le plan équatorial, l’étoile 7°22’ au Sud ; la conjonction dans le plan écliptique a lieu à 5h19, longitude 249°58’ (Antarès marque de nos jours -en raison de la précession des équinoxes- le dixième degré du signe du Sagittaire) ∆ 7°22’. Remarquer le 8 au soir, avec Vénus, et le 9 : ci-dessous à 20h légales.

GIF - 368.2 ko

- A 3h32, la Lune arrive devant la constellation d’ Ophiucus (Oph)

- A 5h39, Mercure est opposé à Mars en héliocentrique .

- A 10h10, Mercure atteint son élongation maximale à l’Est du Soleil : 25°20’. Voir page spéciale PGJ.

- A 18h21, Mercure entre dans le signe du Verseau en héliocentrique .

- A 23h49, la Lune atteint sa déclinaison Sud maximale : 19°32’ au Sud du plan de l’équateur céleste (notation -19°32’). Longitude écliptique 260°52’ (21e SAG). Elle culmine au plus bas dans l’hémisphère Nord (aux alentours de 16h UT) à environ 25° pour notre latitude.

Jeudi 10


- A 8h58, la Lune arrive devant la constellation du Sagittaire (Sgr)

- A 15h18, la Lune entre dans le signe du Capricorne .

- A 18h37, la Mercure conjoint Saturne dans le plan équatorial, Mercure 5°24’ au Sud ; la conjonction dans le plan écliptique a eu lieu le 8 à 19h40.

- A 23h13, la Lune passe au périgée : au plus près de la Terre à 369 814 kilomètres, soit environ 57,98 rayons terrestres ; diamètre apparent : 32,4 minutes d’arc . Longitude 274°37’ (5e CAP).

Vendredi 11 octobre 2013


- A 6h39, la Lune est conjointe à Pluton dans le plan écliptique.

Premier Quartier à 23h03 UT

19e degré du signe du Capricorne ; distance : 370 062 km soit 58,2 rayons terrestres ; diamètre apparent : 32 minutes 17 secondes d’arc.

Le Soleil

- Dans le signe de la Balance du 22 septembre au 23 octobre. Le 22 septembre, c’était
l’équinoxe d’automne.
Thème des 4 référentiels et petit topo sur le thème héliocentrique.

- Devant la constellation de la Vierge (Vir) du 16 septembre au 31 octobre.
- Un peu d’info sur la constellation de la Vierge, invisible en ce moment.

- La durée du jour diminue et cette diminution est rapide : il perd 11 minutes le soir et 8 minutes le matin entre le 5 et le 11 octobre pour notre latitude.

- Suivre l’activité solaire sur spaceweather.com (en anglais).
- Space Weather News for Sept. 30, 2013 : le 29 septembre, éruption d’un long filament magnétique dans l’hémisphère Nord du Soleil, qui a produit une magnifique éjection de masse coronale (CME) enregistrée le Solar Dynamic Observatory (SDO) : des vidéos à ne pas manquer. Bien que la CME ne soit pas dirigée vers la Terre, notre planète devrait recevoir un petit vent de cette émission le 2-3 octobre. A suivre sur http://spaceweather.com

- Dans le champ du coronographe Lasco C3 : l’étoile Spica (alpha Virginis) du 9 au 25 octobre.

Les planètes en héliocentrique
- Le 9 , Mercure entre dans le signe du Verseau à 18h21. Longitude 300°. Elle y reste jusqu’au 18 octobre.

- Le 9 octobre à 5h39, Mercure opposé Mars (28e CAP/CAN) ; latitude Mercure -6°34’ (descend) ; Mars +1°43’ (monte).

Dans le ciel nocturne

- Pour notre localisation, le Soleil se couche à 17h23 le 5 octobre et à 17h12 le 11. Il se lève à à 5h55 le 5 octobre et à 6h03 le 11 .
- Pour approximativement la même latitude, retrancher 4 minutes par degré de longitude si plus à l’Est ; ajouter 4 minutes si plus à l’Ouest. Pour autre latitude consulter PGJ Astronomie ou l’IMCCE.

- La Lune, en croissant de plus en plus gros, revient dans le ciel du soir. Mais elle n’est pas une gêne pour guetter les étoiles filantes, en particulier les imprévisibles Draconides.

- Durant cette première quinzaine d’octobre, la lumière zodiacale est possible à voir le matin avant le début de l’aube, au dessus de l’horizon Est, dans un ciel sans Lune, limpide et épargné par la pollution lumineuse ; elle s’étend devant le Lion, le Cancer et pointe vers les Gémeaux et Jupiter.

Le ciel à minuit vrai (1h38 légales pour notre localisation) le 11 octobre.

Au Sud, passent discrètement la Baleine et les Poissons, tandis qu’Andromède culmine.

GIF - 178.3 ko

Au Nord, c’est Cassiopée qui coiffe le ciel de son grand "M".

GIF - 217.1 ko

Visibilité des planètes

.
- (Les planètes se déplacent devant les constellations. Pour comprendre la différence entre les signes et les constellations, lire la note [2]

En début de nuit

Mercure et Saturne, conjointes du 8 au 10
- Bien qu’à son élongation maximale à l’Est du Soleil ce 9 octobre Mercure , qui est du soir depuis le 24 août, reste quasiment impossible à distinguer à l’oeil nu sous nos latitudes en raison de la forte inclinaison de l’écliptique durant toute cette période vespérale. Il faut être dans un site exceptionnel en altitude et/ou équipé d’un instrument pour la repérer au raz de l’horizon avec le premier croissant de Lune le 6 et le 7. De magnitude 0 - en diminution, elle se couche 43 minutes après le Soleil durant toute la période. Devant la Vierge depuis le 5 septembre, elle arrive devant la Balance le 6 octobre ; son mouvement devient rétrograde le 21 octobre et elle est en conjonction inférieure le 1er novembre ; elle reviendra devant la Vierge du 3 au 18 novembre.

- Saturne
- Devant la Balance, elle se couche aux alentours de 18h30 (20h30 légales). Magnitude 0.6 ; diamètre apparent 15 secondes d’arc. Le Soleil s’en approche de jour en jour : elle ne sera bientôt plus visible : sa conjonction au Soleil aura lieu le 6 novembre. Remarquez toutefois sa conjonction au tout jeune croissant de Lune le 7 . Élongation maximale de Titan à l’Est le 10 octobre à 2h.

- Vénus se couche 1heure 40 minutes après le Soleil le 5 octobre et 1h46 après lui le 11 . Devant la Balance depuis le 18 septembre, elle arrive devant le Scorpion le 7 octobre et traverse cette constellation jusqu’au 15 octobre. Elle se trouve devant les pinces du Scorpion, coiffée par le fin croissant de Lune le 8 . Ses conditions d’observation s’améliorent. Son éclat (magnitude -4.2) augmente ; son élongation au Soleil également (45°), Visionner l’évolution de sa position au crépuscule entre le 30 septembre (à 20h légales).

GIF - 387.8 ko
Vénus 30 septembre

et le 31 octobre (18h15 légales)

GIF - 357.6 ko
Vénus 31 octobre

- Son diamètre apparent est d’environ 20 secondes d’arc, en augmentation et sa fraction éclairée, d’environ 60% est en diminution : elle est en phase gibbeuse décroissante.

- Neptune, devant le Verseau culmine - à 35° de hauteur environ - aux alentours de 21h et se couche aux alentours de 2h30 . Rétrograde du 7 juin au 13 novembre, elle est passée à l’opposition du Soleil le 27 août. Elle est en excellentes conditions d’observation jusqu’au 8-9. Apprécier son déplacement au cours du mois

GIF - 33 ko
Neptune 30 septembre
30 septembre 2013
GIF - 40.3 ko
Neptune 31 octobre

- Uranus, devant les Poissons, est maintenant déjà levé au coucher du Soleil et culmine vers 23h20, à 48° de hauteur pour notre latitude. A l’opposition du Soleil le 3 octobre, donc en conditions optimales pour son observation ; de magnitude 5.7, elle est repérable à l’oeil nu dans un ciel noir et pur. Son mouvement est rétrograde du 17 juillet au 17 décembre. Apprécier son déplacement au cours du mois

GIF - 21.6 ko
Uranus le 30 septembre
30 septembre 2013
GIF - 20.5 ko
Uranus le 31 octobre

Milieu et fin de nuit : Jupiter et Mars
- Ci-dessous le 11 octobre à 6h légales, dans un ciel encore bien noir. Mars, une vingtaine de degrés plus bas vers l’Est, de magnitude 1.9, brille environ 40 fois moins que Jupiter (magnitude -2.2)

GIF - 123.9 ko

- Jupiter, devant les Gémeaux (Gem) depuis le 27 juin, se lève aux alentours de 22h25 (0h25 légales). Elle est maintenant le phare du ciel du matin et son éclat (m-2.2) va en augmentant ainsi que son diamètre apparent (38" d’arc).
- Gros plan sur Jupiter, au plus proche de l’étoile Wasat (delta Geminorum) le 4 octobre et la constellation des Gémeaux

GIF - 116.5 ko

- Phénomènes des satellites à ne pas rater cette semaine avec un instrument :
- Dans la nuit du 4 au 5 octobre de 2h37 à 3h24, Europe et Io projettent leur ombre sur Jupiter , puis passent devant le disque de la planète de 3h54 à 6h06. Un autre ballet remarquable aura lieu dans la nuit du 11 au 12 à partir de 3h24 avec les ombres simultanées de Callisto, Europe et Io.
- Pour les autres phénomènes , voir la fiche Ephebdo. A noter que nous pouvons actuellement assister à des phénomènes avec Callisto, le plus éloigné des 4, ce qui n’est le cas que par périodes, ainsi que pour Ganymède (périodes plus longues et plus fréquentes), voir ici

- Mars est devant le Lion du 25 septembre au 25 novembre. Elle se lève à 1h43 le 27 septembre et à 1h37 le 5 octobre pour notre localisation soit plus de 4 heures avant le Soleil. Elle a rendez-vous avec la comète Ison le 28 septembre.

- Dernières images planétaires, ciel profond et autres trésors célestes sur la galerie d’images d’astrosurf.

ASTEROÏDES – PLANETES NAINES

A l’opposition
- (712) Boliviana le 5 octobre devant les Poissons, magnitude 11.0
- (128) Nemesis le 8 octobre devant la Baleine , magnitude 10.5

Lune conjoint
- (134 340) Pluton le 11 octobre : à 6h39 dans le plan écliptique (10e CAP) , la planète naine 1°39’ au Sud et à 6h51 dans le plan équatorial ∆1°40’.

Rendez-vous célestes
- Le 6, (3) Junon frôle l’étoile Aldedi du Capricorne.

GIF - 86.9 ko
Junon près d’Algiedi
GIF - 36 ko
Junon près d’Algiedi zoom

ETOILES FILANTES - ESSAIMS DE METEORES

 [3]
- Le 8 à 17h25, maximum des Draconides - taux horaire incertain ; (6 - 10 octobre). Par cette nuit où la Lune est encore très discrète, guettez les étincelles autour de la tête du Dragon !

- Le 10 à 8h15, maximum des Taurides sud - taux horaire : 5 ; (10 septembre - 20 novembre). Cet essaim est associé à la comète  Le 11 à 8h30, maximum des delta Aurigides - taux horaire 3 ; (10 - 18 octobre).

Et aussi des
- Orionides (2 octobre-7 novembre).

- Essaims mineurs - maximums :
- le 9 à 0h45, beta Gruides (actif du 22 septembre au 25 octobre)

- Météore dans l’Ohio : dans la nuit de 27 au 28 septembre, juste avant minuit, les observateurs de plus de 12 états américains ont vu un flash très lumineux. Les cameras grand champ de la NASA ont enregistré un brillant météore ; les spécialistes pensent qu’ils s’agit d’un caillou de l’espace de la taille du mètre qui a explosé juste au-dessus de Columbus (Ohio). Voir sur http://spaceweather.com archives du 28 septembre

COMETES

Observables visuellement :
- ISON : mesurée à magnitude 11.1 le 16 septembre, C/2012 S1 ISON approche et devient observable avec un instrument. On l’attend pour décembre, très brillante, voire visible en plein jour, si elle survit à son passage au périhélie, le 28 novembre, à 1,2 million de kilomètres seulement de la surface du Soleil. Aux dernières nouvelles, elle brillerait toutefois 2 à 3 magnitudes de moins que ce à quoi on s’attendait. Devant le Lion depuis le 24 septembre. A voir avec un instrument. Article des Astronews. Pour l’heure, elle s’approche de Mars, ce qui va donner à nos rovers et satellites de la planète rouge une vue rapprochée de la comète qui fonce vers le soleil.
- L’astronome Ignacio Ferrin (University of Antioquia Institute of Physics - Colombia )pense que la comète ISON est sur le point de se désintégrer. Sa courbe de lumière, dit-il, ressemble à celle des autres comètes qui ont volé en éclats. S’il a raison, la "comète du siècle" va devenir la déception du siècle ! Comet ISON Photo Gallery.

JPEG - 523.8 ko
ISON par Damian Peach
24 septembre 2013. Source image aerith.net

- 2P/Encke, attendue à magnitude 7 pour son passage au périhélie le 21 novembre, augmente rapidement : elle a été mesurée à magnitude 11 le 13 septembre. Devant le Lynx.

- C/2013 R1 ( Lovejoy, nouvelle comète qui va passer à 0,4 UA de la Terre et 0,8 UA du Soleil en novembre-décembre. Mesurée à magnitude 10.8 le 27 septembre, elle se trouve devant la Licorne.

- Photos de comètes, galerie d’images de SpaceWeather

- Calendrier des rendez-vous des comètes avec des objets du ciel profond

NOTRE SELECTION DE PUBLICATIONS

- La Lettre d’information de l’IMCCE d’octobre

Rappels
- Les Astronews du 4 septembre 2013.

- Ciel et Espace :
- Pour Curiosity pas de méthane sur Mars
- Film pédagogique sur la pollution lumineuse
- La nébuleuse de la crevette épiée par le VST
- Amarrage de Cygnus à l’ISS reporté
- La sonde Deep Impact perdue.

EVENEMENTS

À l’occasion du tricentenaire de la naissance de Nicolas Louis de Lacaille (1713-1762), l’Observatoire de Paris organise une exposition du 14 septembre 2013 au 28 mars 2014 consacrée à sa vie et son œuvre.

ACTUALITE ASTRONAUTIQUE

- Suivre [Curiosity sur Mars ! Voir site de la NASA
- Suivre Cassini autour de Saturne : prochain survol de Titan le 16 octobre.

Utile

- Convertisseur de calendriers
-  Redéfinition de l’Unité Astronomique, distance moyenne en la Terre et le Soleil. Voir : 149 597 870 700 mètres exactement. La Terre s’y trouve ce samedi 5 octobre à 9h05 .
- Le radiotélescope Wursburg, de l’Observatoire de Bordeaux est à la disposition des observateurs amateurs.
- +++ convertisseur de coordonnées

VOTRE EPHEBDO

GIF - 235.4 ko

- Les cartes sont obtenues avec les logiciels - Stellarium,
Cartes du ciel 3.8 ou Atlas virtuel de la Lune

Notes

[1"Cagouille" est un mot du patois charentais, mon pays natal, pour désigner l’escargot. Il porte sa maison sur son dos, sa coquille est en forme de spirale, son pied adhère au sol et ses antennes sont dressées vers le ciel.

[2Notez la différence entre une « planète devant une constellation » et une « planète dans un signe ».
- Dans le premier cas, le repérage est visuel , c’est le repère sidéral : les planètes, qui sont à quelques minutes ou heures à la vitesse de la lumière de nous et font partie du même système stellaire (solaire) que nous , sont sur le devant de la scène que dessinent les étoiles, qui sont, elles, à des années à la vitesse de la lumière (mais quand même toutes voisines proches dans la même galaxie que nous, la Voie Lactée).
- Dans le deuxième cas, celui des signes, le repère est temporel, c’est le repère tropique : c’est celui de notre cycle annuel Terre-Soleil, rythmé par les équinoxes et les solstices.
- L’un décrit l’Espace, l’autre le Temps ; les deux ne sont pas incompatibles, bien au contraire !
- Des ponts de repérage entre le visuel et le temporel existent provisoirement à l’échelle des siècles et changent au fil des millénaires en raison de la précession des équinoxes. A notre époque, par exemple, les Pléiades, de la constellation du Taureau, marquent le 1er degré du signe des Gémeaux et Régulus, de la constellation du Lion, marque le 1er degré du signe de la Vierge. Aldébaran (constellation Taureau), le 10ème degré du signe des Gémeaux et Antarès (constellation Scorpion) le 10e du Sagittaire, Spica (constellation Vierge) le 24e de la Balance.

[3Les dates de maximum sont corrigées d’après les données de l’IMO



Recherche personnalisée


Articles dans cette rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 370


Accueil > Du 5 au 11 octobre 2013
Plan du site | Espace privé | SPIP | contact | accueil