dans ce site

ZODIAC

Du 23 Juin au 1er Juillet 2011

Dernier Quartier de la troisième Lune de Printemps


mercredi 22 juin 2011

Du Dernier Quartier le 23 Juin à 11h48 à la Nouvelle Lune le 1er Juillet à 8h53 UT
Clic sur la vignette pour la version imprimable
PDF - 120.8 ko

La Lune au fil des jours et des nuits

- Elle marque les signes de Bélier à Cancer, devant les constellations Poissons à Gémeaux.
- Décroissante, elle se lève de plus en plus tard après la mi-nuit.

Dernier Quartier le 23 à 11h48, (au midi vrai pour notre localisation)
- La Lune est alors dans le 2ème degré du signe du Bélier.
- Distance : 403 981 kilomètres soit environ 63,3 rayons terrestres
- diamètre apparent : 29’34’’

- 4h30 plus tard, elle se trouve conjointe à Uranus : à 17h22 dans le plan écliptique (5ème degré Bélier), la planète 5°34’ au sud et à 22h30 dans le plan équatorial (écart en déclinaison 6°24’).

- Sa libration minimale en latitude le 23 (B = - 6.83°) met en valeur les zones polaires australes : les cratères Maginus, Clavius, Moretus, Klaproth et Casatus avec de subtiles ombres dues au soleil couchant. Attention, la vue ci-dessous n’est pas renversée (comme c’est le cas dans un télescope).

JPEG - 166 ko

- Elle est à l’apogée (au plus loin de la Terre) le 24 à 4h12 : environ 63,3839 rayons terrestres soit 404 274 kilomètres.

- Conjointe à Jupiter le 26 à 5h06 dans le plan écliptique la planète 5°10’ au Sud et à 8h45 en AD Δ 5°22’ ; guetter leur lever peu avant 3h UT (5h légales).

GIF - 260 ko

- Le 28, elle est conjointe aux Pléiades (M45) – l’amas ouvert au Sud - à 7h11 en ascension droite - Δ 1°59’ et à 8h00 dans le plan écliptique Δ 1°59’. Admirer leur lever à l’aube. Ici à 5h légales, à l’heure du lever d’Aldébaran. Les Pléiades marquent de nos jours le 1er degré du signe des Gémeaux.

GIF - 247.6 ko

- Conjointe à Mars le 28 à 18h21 dans le plan écliptique et à 18h59 dans le plan équatorial ; la planète 1°44’ au Sud dans les deux plans. A remarquer les 28 et 29 à l’aube sur l’horizon est-nord-est.

GIF - 274.9 ko

- Déclinaison Nord maximale le 29 à 17h48 (1er degré du signe du Cancer dans le plan écliptique) : +23° 23’ 49’’ au Nord de l’Equateur céleste ; elle reste donc dans les limites zodiacales (23°26’)

-  Dernier croissant , de 1,67% possiblement visible le 30 à 3h50, soit 29 heures avant la Nouvelle Lune. Il marque alors le 24e degré du signe des Gémeaux. A 4° de hauteur et environ 60° d’azimut alors que le Soleil est à 4° sous l’horizon, il semble collé à Vénus.

GIF - 290.3 ko

- Elle passe à son nœud descendant ce même jour, le 30 à 4h13 ; sa latitude dans le plan écliptique est donc égale à 0° et elle passe au Sud.

- La conjonction Lune-Vénus précise a lieu le 30 à 7h32 dans le plan écliptique et à 7h50 dans le plan équatorial. Les deux astres ne sont alors séparés que de 5’ minutes d’arc, Vénus étant au Nord ;
- Ce rapprochement donne lieu à une occultation de Vénus par la Lune, visible au nord de l’Afrique, Moyen-Orient, Inde, sud de l’Asie, Indonésie. Carte de visibilité

- Le tout dernier croissant de cette lunaison est visible avec un instrument le 30 à 16h UT pour le lieu situé à 4°Nord et 162° Ouest, soit au milieu de l’océan Pacifique.

-  Nouvelle Lune le 1er juillet à 8h43 UT dans le 10ème degré du signe du Cancer.
- Distance 381 915 kilomètres soit environ 59,88 rayons terrestres.
- Elle donne lieu à une éclipse (très) partielle de Soleil , visible à l’extrême Sud de l’Océan Indien, en bordure de l’Antarctique.
- C’est la deuxième éclipse de soleil de cette saison d’éclipse -après la partielle du 1er juin, qui était visible dans le grand Nord et la totale de Lune du 15 juin-
- et c’est la troisième des quatre éclipses de Soleil de cette année 2011 ; la quatrième aura lieu le 25 novembre et sera visible entre le Sud de l’Afrique et l’Antarctique.
- Cette éclipse est aussi la première d’un nouveau Saros, le Saros 156 ; sa magnitude (0,097) est donc infime. Ce Saros produira 69 éclipses ; aucune sera totale ; la dernière aura lieu le 14 juillet 3237.
- Notions générales sur les éclipses par l’IMCCE

Le Soleil

- Il est devant la constellation des Gémeaux depuis le 22
- et dans le signe du Cancer depuis le 21 à 17h15 (solstice de juin) ; nous sommes donc maintenant dans la saison été pour l’hémisphère Nord, hiver pour l’hémisphère Sud. Pour nous la durée globale du jour commence à diminuer.
- Précisions ici

- Mais les couchers du Soleil les plus tardifs sont du 27 au 29 juin pour les latitudes 40°N, les 26 et 27 juin pour les latitudes 45° N et les 25 et 26 juin pour les latitudes 0°. Rappelons que la période des levers les plus matinaux a lieu avant le solstice. Pour faire vos propres calculs, voir ici, ouici
- Petit rappel sur les saisons et leur durée cours de l’IMCCE

- Nous sommes donc par conséquent dans la période des nuits les plus courtes de l’année ; et le soleil ne descend pas bien bas sous l’horizon, aussi maintient-il une lueur crépusculaire presque toute la nuit. La nuit noire ne commence qu’à minuit passé, heure de la montre (HL) et prend fin vers 3h30 (HL). Au delà de 50° de latitude Nord, il n’y a plus de nuit noire pendant quelques jours autour du solstice. Et au delà du cercle polaire Nord, c’est le soleil de minuit.

- A la quadrature Ouest d’Uranus (carré à Uranus) le 26 à 10h06 dans le plan écliptique (5ème degré des signes Bélier/Cancer).

- La Terre est à sa distance minima de Pluton pour cette année : 31,0377 UA soit environ 4,643 milliards de kilomètres le 26 à 11h46 ;
- elle est conjointe à Pluton en héliocentrique le 28 à 5h18 ;
- c’est donc un alignement Soleil-Terre-Pluton, c’est-à-dire l’opposition Soleil / Pluton en géocentrique. La prochaine aura lieu le 29 juin 2012.
- Dans le plan équatorial, la déclinaison de Pluton est de -18,8°.
- La petite planète est de magnitude 14 et se trouve devant la constellation du Sagittaire. Un défi pour les observateurs bien équipés, c’est le meilleur moment de l’année pour son observation.

GIF - 285.9 ko

Les planètes
- Autres aspects interplanétaires en géocentrique que ceux mentionnés dans la fiche Ephebdo
- Dans le plan écliptique :
- le 27, 10h27, Mars sextil Uranus

- Dans le plan équatorial (parallèles et contre parallèles de déclinaison :
- le 24, 8h05, Jupiter et Neptune en contre parallèle (#)
- le 28, 11h39, Mercure parallèle Soleil ; 6h25, Mercure // Vénus
- le 30, 21h24, Vénus // Soleil

Dans le ciel nocturne

- L’étoile Véga (alpha de la Lyre) est au méridien à minuit le 30. Elle culmine pour la France métropolitaine vers le sud à environ 85° degrés de hauteur (soit presque au zénith).

- Le soir Mercure se couche une heure et quelques minutes après le Soleil ; il devient de mieux en mieux visible dans le ciel du soir. Le 30, il forme une ligne droite avec les étoiles Castor et Pollux des Gémeaux. Il arrive devant la constellation du Cancer le 1er. Sa magnitude est de -0.5.

GIF - 257.2 ko

Saturne est du côté du couchant au début de la nuit à environ 35° de hauteur. Elle se couche maintenant vers 0h UT.
- Elle a repris son mouvement direct le 13 juin ; elle s’éloigne maintenant de l’étoile Porrima (gamma de la Vierge ; magnitude 3.4).

- Neptune (magnitude 8) devant le Verseau, se lève vers 22h20 UT.
- Uranus, devant les Poissons, vers 23h40 UT,

-  Jupiter , devant le Bélier, se lève un peu avant 1h UT, soit 3 bonnes heures avant le Soleil. Cela laisse un peu de temps en fin de nuit pour recommencer à suivre le ballet de ses satellites, même si le spectacle est encore un peu bas sur l’horizon.
- Le 28 au matin, Io, précédé de son ombre, transite devant le disque jovien alors qu’Europe, Ganymède et Callisto forment un beau triangle à l’ouest de la planète ; une figure à saisir dans un petit instrument avant qu’Europe ne s’éclipse dans l’ombre de la planète, à 2h31

GIF - 256.2 ko

-  Mars , devant le Taureau, se lève environ deux heures avant le soleil et commence à être repérable sans trop de peine dans le ciel de l’aube.
-  Vénus devant Taureau, se lève encore un petit peu moins d’une heure avant le Soleil ; dans un ciel déjà bien clair elle reste néanmoins discernable.

Observations planétaires à suivre sur le site de la Société Astronomique de France

- Le solstice d’été est la période où l’on peut voir des nuages noctiluques –ou noctilucents, un phénomène de plus en plus fréquent, à des latitudes de plus en plus basses, qui interpelle sur les modifications de la haute atmosphère. Voir cet APOD

ETOILES FILANTES - ESSAIMS DE METEORES
- Sagittarides (15 avril - 15juillet)
- Maximum des Bootides de juin (22 juin - 2 juillet) le 27 à 20h45 (taux horaire moyen : variable). « Bootides » signifie que les météores semblent provenir de devant la constellation du Bouvier, et plus exactement de l’étoile Nekkar (Beta Bouvier).

GIF - 225.2 ko

ASTEROÏDES - PETITES PLANETES
Tous les détails sur le site officiel du Minor Planet Center

- à l’opposition
- le 26, (405) Thia (Mv 11.0) – (511) Davida (Mv 11.5)

GIF - 5.8 ko

- le 28, (194) Prokne (Mv 10.5) - (43) Ariadne (Mv 9.0)

- Passage
- de (15) Eunomia à moins de 5 minutes d’arc de Hamal, l’étoile principale de la constellation du Bélier le 27 ; à chercher dans un instrument en fin de nuit le 27 au matin, une fois que la constellation du Bélier a pris un peu de hauteur dans le ciel et avant qu’il ne fasse trop clair, c’est-à-dire à peu près au moment du lever du croissant de Lune et des Pléiades.

GIF - 46.4 ko

COMETES
Observables visuellement
- C/2009 P1 Garradd toujours devant Verseau ; magnitude mesurée : 9.9 le 28 mai ; éclat en augmentation.
- 29P/Schwassmann-Wachmann 1 (2004)

- 213P/2009 B3 Van Ness (2011).
Premier retour d’une nouvelle comète périodique dont l’éclat avait atteint la magnitude en2005. Qaund elle est apparue dans le ciel du matin début avril, elle était déjà à Mv 14.3 (Apr. 5, Hidetaka Sato). Elle est maintenant visible visuellement à 13.8 mag (May 8, Alan Hale). On s’attend à ce que cette valeur diminue (donc que la comète brille davantage) ; dans les mois qui viennent, elle sera en excellentes conditions d’observation.

Au périhélie
- le 24, 130P McNaught-Hughes (Mv 18)
- le 30, 62P Tsuchinshan 1 (Mv 13 mais devant les Gémeaux comme le Soleil, donc invisible et pas de mesures) ;
- le 30, 176P/(118401) LINEAR(Mv 21)

ASTRONAUTIQUE

- La sonde Rosetta est entrée en hibernation le 8 juin dernier afin d’économiser ses ressources en attendant sa rencontre prévue avec la comète 67P Chutyunov-Gerasimenko en mai 2014. Site du CNES ; site de l’ESA, cette page et cette page et le blog

ANNIVERSAIRES

- 100 ans : le 28 juin 1911, une météorite tomba en Egypte. Elle reçut le nom de « Nakhla » et s’avéra longtemps après être d’origine martienne. + sur nirgal.net

ANNIVERSAIRES ASTRONAUTIQUES

source : Le Guide du Ciel de Guillaume Cannat
- 40 ans : le 26 juin 1971, les soviétiques lançaient le troisième de quatre exemplaires de leur fusée lunaire N-1 de la base de Baïkonour. Tous furent des échecs. Détails ici (Wikipedia)

- 25 ans : le 27 juin 1996, la sonde Galileo survolait Ganymède pour la première fois Voir ici voir aussi cet APOD

DERNIÈRES PUBLICATIONS
- Photos de l’éclipse de Lune du 15 juin par Jacques Clément

VOTRE EPHEBDO

- Les cartes sont obtenues avec les logiciels - Stellarium, SkyMapPro10 ou Atlas virtuel de la Lune



Recherche personnalisée


Articles dans cette rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 370


Accueil > Du 23 Juin au 1er Juillet 2011
Plan du site | Espace privé | SPIP | contact | accueil