dans ce site

ZODIAC

Du 24 au 31 août 2012

Deuxième phase de la deuxième Lune d’Eté


jeudi 23 août 2012

Du Premier Quartier le 24 août à 13h53 UT à la Pleine Lune le 31 à 13h58 UT.
- C’est la deuxième phase de la deuxième Lune d’Eté, dénommée « Lune du maïs » par les amérindiens.
- Clic sur la vignette ci-dessous pour la version imprimable
PDF - 340.1 ko

Heures en temps universel sauf indication.

Au fil des jours et des nuits …

- La Lune marque les signes de Sagittaire à Poissons ; elle passe devant les constellations Scorpion – Ophiucus - Sagittaire - Capricorne – Verseau – Capricorne - Verseau.
- Pour connaître les instants de passage de la Lune devant les constellations, et le détail des autres évènements célestes, télécharger ce document
- Visible dans l’après midi, la Lune culmine au coucher du Soleil, au plus bas pour le premier quartier, conjoint à Antarès ; elle est aussi à son nœud ascendant. De soir en soir, elle devient gibbeuse, reprend de la hauteur, et occupe le ciel nocturne de plus en plus longtemps. Alors que le Soleil est opposé à Neptune pour le Premier Quartier, la Lune y est conjointe pour la Pleine Lune.

- Vendredi 24 août,
- A 11h37, la Lune passe au nœud ascendant de son orbite ; longitude écliptique 240°27’ (1er SAG). Elle passe en latitude écliptique Nord.

-  Opposition de Neptune en géocentrique à 12h14 : Soleil opposé Neptune = Terre conjoint Neptune en héliocentrique . Longitude écliptique géocentrique de Neptune : 331°44’ (2e POI) ; latitude -0°37’ (descend).

- Premier Quartier à 13h53 UT (2ème degré du signe du Sagittaire) ; distance : 369 893 km soit 57,99 rayons terrestres ; diamètre apparent : 32 minutes et 18 secondes d’arc.

- Samedi 25,
- A 2h21, la Lune est conjointe à Antarès (alpha Scorpii) dans le plan équatorial, l’étoile 5,4° au Sud. La conjonction dans le plan écliptique (10°)a lieu à 3h45. A voir le 24 et le 25 au soir.

JPEG - 69.8 ko
Lune Antarès le 24
JPEG - 69.3 ko
Lune Antarès le 25

- A 3h52, Mercure au périhélie . Voir en héliocentrique .

- A 18h44, la Lune à sa déclinaison Sud maximale : -21° 22’ par rapport au plan de l’équateur céleste. Longitude écliptique 258°45’ (19e SAG).

- Dimanche 26,

- Occultation de l’étoile 14 Sgr (Sagittaire ; magnitude 5.5) de 19h35 à 20h34 pour notre localisation. Voir observation des occultations d’étoiles

JPEG - 62.1 ko
Occultation 14 Sag début
JPEG - 57.9 ko
Occultation 14 Sag fin

- Lundi 27
- A 2h02, la Lune est conjointe à Pluton

- Mardi 28

- Mercredi 29

- Jeudi 30
- A 0h56 Vénus opposé Saturne en héliocentrique .

- Vendredi 31 août,
- Lune : libration minimale en latitude : B = -6°,53 . Le lendemain (1er septembre), libration maximale en longitude : le lapin lunaire, formé par les mers visibles à l’œil nu ce soir, se dessine : ses oreilles, qui démarrent avec le Golfe de la Rosée et s’étirent démesurément avec la mer du Froid, sont plaquées contre le limbe ;, ses pattes arrières sont formée par les mers du Nectar et de la Fécondité ; sa tête, énorme, par l’Océan des Tempêtes, ses pattes de devant par les mers des Humeurs et des Nuées. Toutes les autres mers forment son corps.

PNG - 1.1 Mo

Pour mieux le retrouver

JPEG - 237 ko

- A 1h19, la Lune est conjointe à Neptune dans le plan écliptique (2e POI), la planète 5°37’ au Sud. La conjonction dans le plan équatorial a lieu à 5h10 ∆6°1’.

- Pleine Lune à 13h58 UT (9ème degré du signe des Poissons) ; distance : 385 276 km soit 31,41 rayons terrestres ; diamètre apparent : 31 minutes 0 secondes d’arc.

Le Soleil

- Il est devant la constellation du Cancer depuis le 10 août.
- Dans le signe de la Vierge depuis le 22 août.

- Dans le champ du coronographe Lasco C3 : l’étoile Régulus (alpha du Lion) du 14 au 31 août.

-  Les planètes en héliocentrique
- Le 24, à 12h17 Terre conjoint Neptune (2e POI) ; latitude Neptune –0°35’ (descend ; Terre 0° par définition).
- Le 25, à 3h52, Mercure au périhélie : au plus près du Soleil à 0,307 49 Unités Astronomiques soit environ 46 millions de kilomètres ; longitude 77°27’ (18e GEM)
- Le 30, à 0h56 Vénus opposé Saturne (1er SCO) ; latitude Vénus-2°27’ (monte), Saturne +2°28’ (descend. Elles sont en contre parallèle de latitude

Dans le ciel nocturne

- Pour notre localisation, le Soleil se couche à 18h40 le 24 août et à 18h28 le 31. Il se lève à 5h05 le 24 et à 5h14 le 31.
- La Lune est gibbeuse croissante, présente de plus en plus tardivement.
- La constellation du Lézard au méridien à minuit (vrai) le 28 (soit le 29 aux environs de 2h légales). Pour notre latitude, elle culmine quasiment au zénith, côté Nord.

JPEG - 67.9 ko

- L’étoile variable à longue période, Mira de la Baleine (omicron Ceti), a atteint son maximum de luminosité le 19 août ; elle est encore visible. Sa magnitude est proche de 3. Sa période est de 332 jours ; il lui faut 210 jours pour atteindre son éclat minimum (magnitude 9.5, donc totalement invisible à l’œil nu) mais seulement 120 pour retrouver son éclat maximal. Actuellement, elle se lève en milieu de nuit et culmine vers 3h. Elle est le prototype des étoiles variables à longue période et sa découverte/identification comme telle, il y a 416 ans, marque le début de l’histoire de l’étude des étoiles variables.
Elle se trouve dans la droite ligne qui rejoint les deux étoiles principales de la constellation de la Baleine : Menkar, sa narine et Diphda, alias Deneb Kaitos, sa queue. Elle est pointée par Alrescha (alpha des Poissons) qui marque le fond du grand V que dessine la constellation des Poissons. Bonne pêche !

JPEG - 44.9 ko

- Les planètes devant les constellations.
- Lire la note [1]

Les heures de lever, culmination, coucher sont données pour notre localisation (44°36’N-2°12’E). Elles sont approximativement valables pour la France métropolitaine. [2]

- Le soir, on peut encore assister au coucher de Mars et Saturne. Depuis leur conjonction, le 15, où elles formaient un alignement remarquable avec l’étoile Spica (alpha de la Vierge), Mars a « doublé » Saturne. Elles sont à peu près à la même hauteur et se couchent peu après 20h TU. Ci-dessous le 29 à 22h légales
-  Mars , devant la constellation de la Vierge depuis le 21 juin, se couche à 20h29 le 31 août.
- Saturne, se couche à 20h22 le 31. Ci-dessous le 29 à 22h légales

JPEG - 56.1 ko

- Neptune et Uranus, culminent au milieu de la nuit mais la Lune gêne leur observation.
- Neptune, devant le Verseau, se lève maintenant avant le coucher du Soleil : 18h08 le 31 août ; elle culmine un peu avant 0h TU et se couche une demi-heure avant le lever du Soleil le 31. Elle est à l’opposition du Soleil le 24, pour le Dernier Quartier de Lune ; prochaine opposition le 27 août 2013. Elle est conjointe à la Lune le 31. Elle est rétrograde depuis le 4 juin.
- Uranus, devant la Baleine, depuis le 12 mai, se lève à 19h26 le 31 août et culmine aux alentours de 2h. Rétrograde du 13 juillet au 13 décembre.

- Jupiter et Vénus brillent de tout leur éclat dans le ciel du matin. Jupiter se lève vers minuit et demie (heure légale) et Vénus environ trois heures plus tard.
- Jupiter est devant le Taureau. Elle s’éloigne lentement d’ (alpha Tauri)
Aldébaran . Pour les phénomènes observables de ses satellites, voir la fiche Ephebdo. Conjonction supérieure de Callisto le 28 à 2h : nous voyons le satellite juste au-dessus du pôle Nord.

JPEG - 20.6 ko

- Vénus est devant la constellation des Gémeaux depuis le 13 août. Elle était à son élongation Ouest maximale le 15. Elle se lève presque toujours à la même heure (1h25 le 31 août) mais le Soleil, lui, se lève de plus en plus tard ce qui fait que la durée de présence visible de Vénus dans le ciel du matin se prolonge (3h50mn le 31). Sa magnitude est de -4.2 (en légère diminution) ; son diamètre apparent (environ 20 secondes d’arc) diminue et sa fraction éclairée augmente : à son premier quartier le 15, elle est maintenant d’environ 58%.

-  Mercure , devant le Cancer depuis le 24 juin, arrive devant le Lion le 25 août. Elle est du matin depuis sa conjonction inférieure du 28 juillet et elle s’est trouvée à sa plus grande élongation à l’Ouest du Soleil le 16 août. Elle se lève moins d’une heure avant le Soleil le 31 et devient quasiment impossible à distinguer à partir du 27.

- Dernières images planétaires, ciel profond et autres cibles célestes sur la galerie d’images d’astrosurf.

ETOILES FILANTES - ESSAIMS DE METEORES

- Maximum des alpha Aurigides (25 août-8 septembre) le 31 à 19h29.
Mais encore
- kappa-Cygnides (3-25 août)
- iota-Aquarides Nord (11-31 août)
- delta-Aquarides Nord (15 juillet-25 août)
- Essaims diurnes et mineurs :
- Gamma Leonides (14 août-12 septembre), maximum le 25 à 4h20
August Eridanids (2-27 août) ; Alpha Ursa Majorids ( 9-30 août) ; Pi-Eridanides (20 août – 5 sept) ; Eta-Cetides du Sud (22 août – 08 sept) ; Beta-Gruids (23 août – 15 sept) ; Northern Eta-Cetides du Nord (14 août – 15 sept)

ASTEROÏDES – PLANETES NAINES

Conjoint Lune
- Le 25, Pluton, 2h02 dans le plan équatorial, la planète naine 0°41’ au Nord. La conjonction dans le plan écliptique (24° BAL) a lieu à 2h05 ∆0°41’. Cette conjonction donne lieu à une occultation de Pluton par la Lune, visible en Antarctique et au Sud de l’Amérique du Sud. Voir carte

Rendez-vous
- Le 27, (9) Métis, Mv 10.8 à moins de 0,3° au Nord de la nébuleuse du Crabe (Messier 1 dans la constellation du Taureau ; Mv 8.4). Petit zoom

COMETES

Observables visuellement. Voir aerith.net.
- C/2011 F1 Linear, a été mesurée à magnitude 9 le 9 août. Devant le Bouvier. Elle devrait rester en bonnes conditions d’observation jusqu’à l’automne.
- 185P/Petriew, une nouvelle dont la luminosité augmente rapidement (Mv 11 le 19 août). Devant les Gémeaux, elle est observable dans le ciel du matin, mais un peu bas et devrait observable dans ces conditions jusqu’à mi-septembre.
- Calendrier des rendez-vous des comètes avec des objets du ciel profond

- Pour les autres comètes, voir aerith.net, sur le même site what’s new et le Minor Planet Center

ACTUALITE ASTRONAUTIQUE

- Suivre [Curiosity sur Mars ! Voir site de la NASA
- fil RSS de Ciel et Espace
- Suivre l’activité solaire sur spaceweather.com (en anglais).

NOTRE SELECTION DE PUBLICATIONS

- Astronews du 17 août

Rappels
- Les premiers jours de la mission Curiosity par Jean Pierre Martin sur Planetastronomy.com
- La newsletter de l’IMCCE d’août-septembre (n° 82). Article sur Marin Mersenne, précurseur de l’invention du télescope et de l’amplification des ondes.

- +++ convertisseur de coordonnées

Dernières publications sur ce site
- Prévisions météo de septembre 2012 à septembre 2013
- 3000 mondes à chaque instant de vie, confrontation de l’astrologie conditionnelle avec le Sûtra du Lotus
- Animations astronomie 2012 - région Quercy-Rouergue.

VOTRE EPHEBDO

- Les cartes sont obtenues avec les logiciels - Stellarium, SkyMapPro10 ou Atlas virtuel de la Lune

Merci de votre soutien à la publication d’Ephebdo

Notes

[1Notez la différence entre une « planète devant une constellation » et une « planète dans un signe ».
- Dans le premier cas, le repérage est visuel , c’est le repère sidéral : les planètes, qui sont à quelques minutes ou heures à la vitesse de la lumière de nous et font partie du même système stellaire (solaire) que nous , sont sur le devant de la scène que dessinent les étoiles, qui sont, elles, à des années à la vitesse de la lumière (mais quand même toutes voisines proches dans la même galaxie que nous, la Voie Lactée).
- Dans le deuxième cas, celui des signes, le repère est temporel, c’est le repère tropique : c’est celui de notre cycle annuel Terre-Soleil, rythmé par les équinoxes et les solstices.
- L’un décrit l’Espace, l’autre le Temps ; les deux ne sont pas incompatibles, bien au contraire !
- Des ponts de repérage entre le visuel et le temporel existent provisoirement à l’échelle des siècles et changent au fil des millénaires en raison de la précession des équinoxes. A notre époque, par exemple, les Pléiades, de la constellation du Taureau, marquent le 1er degré du signe des Gémeaux et Régulus, de la constellation du Lion, marque le 1er degré du signe de la Vierge. Aldébaran (constellation Taureau), le 10ème degré du signe des Gémeaux et Antarès (constellation Scorpion) le 10e du Sagittaire, Spica (constellation Vierge) le 24e de la Balance.

[2En longitude, il suffit d’ajouter 4 minutes par degré à l’Ouest et de retrancher 4 minutes par degré à l’Est. Voir le "Guide du Ciel" de Guillaume Cannat pour tableaux de correction.

info portfolio



Recherche personnalisée


Articles dans cette rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 370


Accueil > Du 24 au 31 août 2012
Plan du site | Espace privé | SPIP | contact | accueil