dans ce site

ZODIAC

Du 26 juillet au 2 août 2012

Deuxième phase de la première Lune d’Eté


mercredi 25 juillet 2012

Du Premier Quartier le 26 juillet à 8h56 UT à la Pleine Lune le 2 août à 3h27 UT.
- C’est la première Lune d’Eté. Elle est dénommée « Lune de l’esturgeon » par les amérindiens.
- C’est la Lune du mois de Ramadan dans le calendrier de l’Hégire
- Clic sur la vignette ci-dessous pour la version imprimable
PDF - 365.7 ko

Heures en temps universel sauf indication. Détails sur la fiche imprimable.

Au fil des jours et des nuits …

- La Lune marque les signes de Scorpion à Verseau  ; elle passe devant les constellations Vierge – Balance - Scorpion – Ophiucus – Sagittaire - Capricorne - Verseau.
- Pour connaître les instants de passage de la Lune devant les constellations, et le détail des autres évènements célestes, télécharger ce document
- La Lune, gibbeuse croissante, se lève dans l’après-midi (visible dans le jour) et se couche de plus en plus tard dans la nuit. Conjointe à Antarès (étoile) le 28, à Pluton (planète naine) le 30, elle culmine au plus bas le 29 ; au nœud ascendant le 28, au périgée le 29. Conjonction inférieure de mercure le 28.

- Jeudi 26
- Premier Quartier à 8h56 UT (4ème degré du signe du Scorpion) ; distance : 370 690 km soit 58,12 rayons terrestres ; diamètre apparent : 32 minutes et 14 secondes d’arc.

- Vendredi 27,
- Occultation de l’étoile HD 138 105 (=HIP 75 939 ; Balance ; magnitude 6 .2) par la Lune de 21h57 à 23h59 UT pour notre localisation.

JPEG - 49.3 ko
occultation de l’étoile par la Lune - début
JPEG - 47.4 ko
fin

- Samedi 28,
- La Lune à son nœud ascendant à 10h34 (latitude écliptique 0° ; passe en latitude Nord) ; longitude 243°8’ (4e SAG)

- A 15h31, Jupiter entre dans le signe des Gémeaux en héliocentrique .

- Conjonction inférieure de Mercure à 19h57 ; invisible sauf dans le champ du coronographe Lasco C3. La planète se trouve 4°57’ au Sud du Soleil (c’est sa latitude géocentrique). En héliocentrique , c’est une conjonction Mercure-Terre, autrement dit un alignement Soleil, Mercure, Terre.

- A 20h40 la Lune est conjointe à Antarès (alpha Scorpii) dans le plan équatorial , l’étoile 5°10’ au Sud de la Lune gibbeuse. La conjonction dans le plan écliptique (10e SAG) a lieu à 21h57 ∆5°10’. Les deux astres s’accompagnent, du début de la nuit jusqu’à leur coucher, aux environs de 2h30 légales. Ci-dessous à 23h légales.

JPEG - 52.6 ko

- Dimanche 29,
- La Lune au périgée (au plus près de la Terre) à 8h31 : 57,59 rayons terrestres soit environ 367 317 kilomètres. Longitude 256°14’ (17e SAG)

- La Lune atteint sa déclinaison Sud maximale à 12h14 : 21°35’ au Sud du plan de l’équateur et donc sa plus basse culmination dans les cieux de l’hémisphère Nord (23° de hauteur pour latitude terrestre 45° Nord). Longitude écliptique 258°28’ (19e SAG). Comme vous pouvez le constater, ces temps-ci, la Lune ne sort pas des limites zodiacales. Cela est dû à l’inclinaison du plan orbital de la Lune sur l’écliptique, lequel plan orbital se décale avec l’avance des nœuds (cycle du Saros) : cela induit des périodes où la Lune atteint des déclinaisons hors limites et d’autres périodes où elle reste sagement dans les limites zodiacales, comme c’est le cas en ce moment. Il faudra attendre 2023 pour que la Lune atteigne ses plus fortes déclinaisons maximales. Tout cela est expliqué en détail dans un article de Pierre Nardon paru dans l’Astronomie de janvier 2011 (n°34). Voir le sommaire.

- Lundi 30
- Jupiter conjoint Aldébaran à 5h46 dans le plan écliptique (10eGEM). Bien appréciable à l’aube. L’étoile, 13 fois moins brillante que la planète se trouve 4°42’ au Sud. La conjonction dans le plan équatorial a lieu le 3 août. Les deux astres se côtoient au plus près dans le ciel durant une bonne semaine. Grâce à la rétrogradation de Jupiter (du 4 octobre 2012 au 30 janvier 2013), ils seront de nouveau conjoints le 12 décembre.

- La Lune est conjointe à Pluton à 19h59 dans le plan équatorial, et à 20h03 dans le plan écliptique. Voir planètes naines. Pluton, de magnitude 13 est bien sûr invisible mais cela permet de repérer sa position actuelle sur la voûte céleste.

- Mardi 31 juillet

- Mercredi 1er août
- A 10h40, Mercure latitude Sud maximale en héliocentrique

- Jeudi 2
- Pleine Lune à 3h27 UT (11ème degré du signe du Verseau) ; distance : 374 639 km soit 58,74 rayons terrestres ; diamètre apparent : 31 minutes 54 secondes d’arc.

Le Soleil

- Il est dans le signe du Lion depuis le 22 juillet, devant la constellation du Cancer depuis le 20 juillet.

- Le 26 à 12h, l’équation de temps atteint son second maximum positif de l’année à 6m33s. Par convention, elle indique pour chaque jour de l’année le temps, en minutes, qu’il faut ajouter à l’heure solaire vraie pour obtenir l’heure solaire moyenne. Autrement dit, le midi vrai a lieu 6 minutes 33 secondes après le midi moyen. Quelques liens pour comprendre ce qu’est l’équation de temps : - IMCCE, - Mintaka, - CLEA et - techno-science

-  Les planètes en héliocentrique
- Le 28, à 9h57 Mercure conjoint Terre ; longitude 306° 9’ (7e VER) ; latitude Mercure -6°50’ (descend). En géocentrique, c’est la conjonction inférieure de Mercure au Soleil.
- Le 28, à 15h31 Jupiter entre dans le signe des Gémeaux (longitude 60°) pour un an environ.
- Le 1er août, Mercure atteint sa latitude Sud maximale (par rapport au plan de l’écliptique) à 10h40 : -7°0’18’’. Longitude 318°28’ (19e VER).

Dans le ciel nocturne

- Pour notre localisation, le Soleil se couche à 19h22 le 26 juillet et à 19h14 le 2 août. Il se lève à 4h33 le 26 juillet et à 4h40 le 2 août.
- La Lune baigne la nuit de son éclat.
- La constellation du Dauphin au méridien à minuit (vrai) le 31 juillet (soit le 1er août aux environs de 2h légales). Elle culmine à 60° de hauteur environ pour notre latitude.
- L’étoile Deneb du Cygne au méridien à minuit (vrai) le 1er août. Elle passe pratiquement au zénith.

JPEG - 52.5 ko
les constellations du Cygne, du Dauphin et leurs voisines

- Les planètes devant les constellations.
- Lire la note [1]

Les heures de lever, culmination, coucher sont données pour notre localisation (44°36’N-2°12’E). Elles sont approximativement valables pour la France métropolitaine. [2]
- L’écart se resserre entre Mars et Saturne, les deux planètes du soir, sur leur déclin.
-  Mars est devant la constellation de la Vierge depuis le 21 juin. Elle reste encore bien remarquable dans le ciel de début de nuit mais de moins en moins longtemps et de plus en plus bas ; elle se couche aux alentours de 21h50. Son diamètre apparent diminue (moins de 6 secondes d’arc ) ainsi que son éclat (magnitude 1.2). Elle se rapproche de Saturne : leur écart est actuellement de 10°. Elles seront conjointes le 15 août.
- Saturne, également devant la Vierge, toujours proche de Spica, se couche aussi de plus en plus tôt (22h11 le 2). Elle se laisse encore admirer en début de nuit. Son diamètre apparent (moins de 17 secondes d’arc) est en diminution, ainsi que son éclat (magnitude ≈ 0.8). L’inclinaison de ses anneaux est de +13,1° le 31 juillet et augmente en août jusqu’à 14,1°.

- Neptune et Uranus, les deux lointaines se lèvent en milieu de nuit, de plus en plus tôt, mais sont estompées cette semaine par l’éclat de la Lune.
- Neptune, devant le Verseau, se lève à 20h04 le 2 août [3] et culmine vers 1h45. Rétrograde depuis le 4 juin.
- Uranus, devant la Baleine, depuis 12 mai, se lève à 21h22 le 2 août [4]. Rétrograde du 13 juillet au 13 décembre.

- Jupiter et Vénus, les brillantes perles du matin, sont de plus en plus présentes. Ci-dessous le 2 à 5 heures légales.

JPEG - 41 ko

- Jupiter devant le Taureau, se lève à 0h09 le 2 août. Elle s’éloigne de l’amas des Hyades et conjoint Aldébaran. Le 1er août, Europe, suivi de Io passent ensemble devant le disque de leur planète : nous pouvons voir d’abord leurs ombres, du lever de Jupiter à 1h51, puis leurs disques de 1h53 à 3h29 (UT).
- Vénus devant le Taureau jusqu’au 4 août, se lève à 1h22 le 2 août. Son diamètre apparent diminue (environ 28 secondes d’arc) et la fraction éclairée de son croissant augmente (plus de 40%). Son éclat diminue légèrement : magnitude -4.4.

- Mercure, devant le Cancer depuis le 24 juin, est en conjonction inférieure le 28 juillet. Elle devient astre du matin mais reste invisible jusqu’au 10 août. Elle traverse le champ du coronographe Lasco C3 d’Est en Ouest, du 25 juillet au 2 août. Elle est rétrograde du 14 juillet au 8 août.

- Dernières images planétaires sur la galerie d’images d’astrosurf. Mais aussi ciel profond et autres cibles favorites des astronomes amateurs.

ETOILES FILANTES - ESSAIMS DE METEORES

- Maximum des Pisces Austrinides le 27 à 20h05 (radiant Poisson Austral ; 15 juillet – 10 août)
- Maximum des delta-Aquarides Sud (12 juillet-19 août) le 29 à 22h15
- Même jour, même heure (le 29 à 22h15), maximum des alpha Capricornides (3 juillet-15 août).

Mais encore
- delta-Aquarides Nord (15 juillet-25 août)
- Perséides (17 juillet- 24 août) (maximum le 12 août).
- iota-Aquarides sud (25 juillet-15 août)

- Essaims diurnes et mineurs :
June Scutids (2 juin-28 juillet) ; Sigma Capricornids (18 juin-30 juillet) ; Tau Capricornids (29 juin-29 juillet) ; Omicron Draconids (6-28 juillet) ; Alpha Pisces Australids (16 juillet – 13 Août) ; Upsilon Pegasids ( 25 juillet – 19 Août)

ASTEROÏDES – PLANETES NAINES

Conjoint Lune
- La Lune est conjointe à Pluton le 30 à 19h59 dans le plan équatorial, et à 20h03 dans le plan écliptique, la planète naine 0°54’ au Nord ; la conjonction dans le plan écliptique (8e SAG) a lieu à 20h03 ∆0°54’. Cela donne lieu à une occultation de Pluton par la Lune, observable en Antarctique, voir carte

COMETES

Observables visuellement. Voir aerith.net.
- 96P/Machholz 1 passe au-dessus du dos du Lion et progresse rapidement vers l’Est. Mesurée à magnitude 9.6 le 30 juin, elle est attendue à magnitude 8 pour cette semaine.
- C/2011 F1 Linear, a été mesurée à magnitude 11 le 20 juillet. Devant le Bouvier.
- Pour les autres comètes, voir aerith.net, sur le même site what’s new et le Minor Planet Center
- Calendrier des rendez-vous des comètes avec des objets du ciel profond

ACTUALITE ASTRONAUTIQUE

- Arrivée de la sonde américaine « Mars Science Laboratory » (MSL) sur Mars et débarquement du rover « Curiosity  » prévus pour le 6 août. Voir wikipedia et site de la NASA
- fil RSS de Ciel et Espace
- Suivre l’activité solaire sur spaceweather.com (en anglais).

NOTRE SELECTION DE PUBLICATIONS

- Astronews du 17 juillet : matière noire, boson de Higgs, découverte d’un nouveau satellite de Pluton, les dernières éruptions solaires, l’eau des océans terrestres et beaucoup d’autres choses intéressantes…

Rappels
- Une conférence très documentée sur la Grande Ourse (histoire, étymologie …) de Laurent Laffite sur le site L’Ailleurs du temps des possibles
- La Lettre d’information de l’IMCCE de juillet (n°81). Visibilité des planètes et Ciel du mois + articles : Occultation de Jupiter par la Lune le 15 juillet ; Francesco Grimaldi : La lumière ne file pas droit ou la découverte de la diffraction ; Peut-on subir le sort des dinosaures ? ; Ajout d’une seconde intercalaire le 1er juillet 2012 ; Le calendrier musulman et le calcul des dates du mois de Ramadan ; Le passage de Vénus des 5 et 6 juin 2012

- +++ convertisseur de coordonnées

Rencontre et stage Rock’Astres 2012, dates définitives : du 13 au 17 août
- du lundi 13 août à 14h à mardi 14 à 12h : Rencontre astro-météo
- suivie, du mardi 14 août - 15h au vendredi 17 12h d’un stage Astrologie mondiale : comprendre l’évolution naturelle et socio-politique du monde : détermination des critères astronomiques et géographiques pertinents, études appliquées du SORI’Astres et comparaison avec d’autres méthodes. Ouvert à tous. Nous [écrire-mailto :rockastres@gmail.com] ou nous téléphoner 09 74 62 34 77

Dernières publications sur ce site
- Animations astronomie 2012 - région Quercy-Rouergue.
- Prévisions météo pour Paris, période 19 juillet- 17 août par Christophe Kirman

VOTRE EPHEBDO

- Les cartes sont obtenues avec les logiciels - Stellarium, SkyMapPro10 ou Atlas virtuel de la Lune

Merci de votre soutien à la publication d’Ephebdo

Notes

[1Notez la différence entre une « planète devant une constellation » et une « planète dans un signe ».
- Dans le premier cas, le repérage est visuel , c’est le repère sidéral : les planètes, qui sont à quelques minutes ou heures à la vitesse de la lumière de nous et font partie du même système stellaire (solaire) que nous , sont sur le devant de la scène que dessinent les étoiles, qui sont, elles, à des années à la vitesse de la lumière (mais quand même toutes voisines proches dans la même galaxie que nous, la Voie Lactée).
- Dans le deuxième cas, celui des signes, le repère est temporel, c’est le repère tropique : c’est celui de notre cycle annuel Terre-Soleil, rythmé par les équinoxes et les solstices.
- L’un décrit l’Espace, l’autre le Temps ; les deux ne sont pas incompatibles, bien au contraire !
- Des ponts de repérage entre le visuel et le temporel existent provisoirement à l’échelle des siècles et changent au fil des millénaires en raison de la précession des équinoxes. A notre époque, par exemple, les Pléiades, de la constellation du Taureau, marquent le 1er degré du signe des Gémeaux et Régulus, de la constellation du Lion, marque le 1er degré du signe de la Vierge. Aldébaran (constellation Taureau), le 10ème degré du signe des Gémeaux et Antarès (constellation Scorpion) le 10e du Sagittaire, Spica (constellation Vierge) le 24e de la Balance.

[2En longitude, il suffit d’ajouter 4 minutes par degré à l’Ouest et de retrancher 4 minutes par degré à l’Est. Voir le "Guide du Ciel" de Guillaume Cannat pour tableaux de correction.

[3pour notre localisation

[4pour notre localisation



Recherche personnalisée


Articles dans cette rubrique

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 370


Accueil > Du 26 juillet au 2 août 2012
Plan du site | Espace privé | SPIP | contact | accueil